Praetoria Noctis


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

De battre mon coeur s'est arrêté (feat Leo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Angie W.Rhys
    Angie ;; Aaaangie when will those clouds all disapear... Fifille à son papa. ©

& then .. ?
Poudlard P. :
0/700  (0/700)
&. :
MessageSujet: De battre mon coeur s'est arrêté (feat Leo) Ven 1 Oct - 18:21


On a mountain he sits, not of gold but of shit
through the blood he can learn, see the life that it turn

Il n'était guerre possible de pouvoir passer un moment autre que celui imposé par l'école de Poudlard. C'était ici, la règle que les humains s'attachaient à rendre pour le plus grand bonheur des entités supérieures qui dirigeaient ce château. Autrement dit, le personnel, mais aussi derrière lui, le ministère de la magie. Entité que la jeune vampire apprenait encore à connaître, que voulez vous, personne n'est parfait. Elle n'avait osé élaboré de plan, visant à y entrer, comme Alana ou Léo. Elle n'aimait pas être contrainte à travers certaines règles, idiotes autant les unes que les autres. Mais c'était le chacun, et autant le respecter. Eden lui avait apprit ce que signifiait ce respect, et c'était ce qu'elle s'attachait à faire, même si parfois cette chose était bien difficile à réaliser. Notamment lorsqu'il s'agissait d'une cause qui lui était personnelle, Léo par exemple. Elle savait qu'il désirait par dessus tout devenir Auror, et ce depuis son plus jeune âge, et elle s'est attachée à le laisser faire, même si une partie d'elle même, la plus protectrice, n'appréciait pas le savoir en danger. L'amour qu'elle lui portait était grand, assez pour qu'elle finisse par accepter son vœu, et le soutenir. Cela faisait des années maintenant, et ses pensées tournaient vers cette époque la firent sourire. Ils s'adoraient tous les deux, et avaient toujours tenus à rester présents l'un pour l'autre. Angie n'abandonnerait jamais Léo, car le lien qui les unissait était fort, et ce malgré ce qu'il pouvait penser... En effet, depuis un certain temps à présent, elle ne pouvait pas passer à côté des émotions qu'il ressentait. Peine, jalousie, colère, et tant d'autres qui étaient le résultat de ce qu'elle vivait avec Caleb. Elle ne comprenait d'ailleurs pas ce comportement, et ne le comprendrait probablement jamais... Mais elle faisait avec, et elle se contentait juste de le raisonner à certains moments, de lui prouver encore et encore que rien n'avait changé pour lui. Qu'elle avait toujours autant besoin de lui, et pas que pour son sang. Léo était son calice oui, mais il était autre chose que personne ne pouvait être à part lui: son pilier et sa force. Un lien s'était forgé entre eux, et ce dernier allait en grandissant d'années en années, si bien qu'ils ne se parlaient plus parfois et qu'ils ne communiquaient qu'à travers leurs émotions. Ce contact privé les mettait à nus l'un devant l'autre, et cela n'avait jamais été source de problème. L'aptitude de Léo a pouvoir canaliser certaines émotions avait également permis à Angie d'apprendre à le faire avec les siennes également. Ce qui leur permettait d'instaurer une sorte de code entre eux, visant à ne pas faire de la peine à l'autre.

Cependant, ce système avait des failles... Puisque depuis quelques jours, la situation allait en se dégradant. Et même si ils ne s'étaient pas vus, Angie pouvait percevoir le malaise de Léo, ce qui l'énervait de son côté. Elle aurait voulu le voir, mais n'avait pu, car il devait mener une mission à bien pour le ministère. Et au lieu de le rejoindre, elle tournait en rond encore et encore attendant avec impatience le jour où ils pourraient se revoir. Bien sûr, elle avait soif de son sang, mais finalement son état d'esprit s'accordait étroitement avec celui de Léo. Cela avait été ainsi durant de nombreuses années, et cela perdurait encore aujourd'hui. Quoi qu'il en soit, il fallait qu'elle continue ce qu'elle devait faire. Et en ce moment même, elle était à la bibliothèque, en train de lire un bouquin sur la métamorphose. C'était toujours aussi barbant de rendre des devoirs, cependant, elle devait le faire. Et elle ne pouvait sortir, comme le faisaient la plupart des élèves, la cause en était simple : il faisait un grand soleil. Plongée dans les pages de son ouvrage, Angie ressentit à une certaine heure le fait que Léo soit dans les environs. A l'extérieur pour être plus exacte, il devait probablement attendre la soirée autant qu'elle. Cependant, ce constat contrastait avec son état d'esprit. Il paraissait beaucoup plus déprimé, et se cachait derrière une barrière qu'elle n'arrivait pas à traverser. Soupirant en regardant vers l'extérieur, Angie aurait voulu avancer le temps mais ne le pouvait, elle ne disposait pas d'un retourneur de temps. Quoi qu'il en soit, elle tenta de se focaliser sur ce qu'elle était en train de faire, et laissa Léo quelques instants. Une heure ou deux venaient de s'écouler lorsqu'elle sentit une sorte d'amertume, mais surtout lorsqu'elle le sentit en danger. Elle était certaine que ses yeux étaient devenus jaunes, et sa colère commençait à grandir, alors qu'elle percevait très nettement qu'il se laissait mourir. La jeune vampire se leva d'un coup de sa chaise, et laissa tout en plan pour faire quelques pas dans l'enceinte de la bibliothèque. Elle n'allait pas le laisser comme ça, elle ne le pouvait pas et ne le voulait pas. Cependant elle fut arrêtée dans sa course quand elle sentit que ça allait mieux.

Il refit la même chose plusieurs fois encore, et Angie ne pouvait plus passer à côté de cela. Énervée, irréfléchie, elle n'alla pas le voir ce soir là. Elle était certaine qu'elle n'aurait pu contrôler un acte qu'elle aurait regrettée par la suite. Mais plus le temps passait et plus elle ne parvenait pas à se calmer, le sentant de plus en plus renfermé sur lui même. Il fallait que cela cesse! Elle n'appréciait pas le savoir malheureux, et savait que c'était de sa faute. Aussi, ce soir, elle l'affronterait et tous les deux régleraient ce différent. Elle avait pu ressentir qu'il avait croisé Caleb, par le biais de ses émotions plus enfouies, et cela l'avait énervé davantage. Allez savoir ce qu'ils avaient pu se dire, mais elle n'avait pas perçu une réelle tension entre eux. Ce qui était signe d'une possible entente. Bref, elle préféra attendre la soirée pour sortir du château, et comme à son habitude, elle se rendit dans la foret interdite. Endroit ou elle chassa... Oui, alors qu'elle allait voir Léo, elle s'était déjà nourrit, ce qui était un mal, elle le savait. Mais elle voulait le punir de son geste, et ne pas le mordre ce soir. Il appréciait ce fait tout comme elle, mais elle ne pouvait pas ne pas réagir face à ce qu'il se tramait. Aussi, elle se contenta juste d'un animal solitaire en guise de repas, et attendit un peu, afin de pouvoir calmer sa colère, avant de se rendre dans le parc.

La lune se reflétait sur la surface noire et lisse du lac, tel un miroir. Cela permettait ainsi d'établir une certaine pénombre tamisée sur les lieux, ce qui laissait entre voir à l'œil nu les moindres mouvements. La vampire gambada quelques instants autour des lieux, jusqu'à ce qu'elle ne s'installe sur une pierre, soucieuse des instants qui allaient suivre. Elle laissa nettement percevoir à Léo l'endroit ou elle se situait, en lançant des interprétations assez poussées dans son esprit. Ses émotions quand à elle ne reflétaient pas son état d'esprit, puisqu'elle paraissait lasse de tout, tout comme lui avait pu lui laisser entrevoir au cours de ses derniers jours. Elle cala ses genoux contre sa poitrine, en les serrant à l'aide de ses bras, posture qu'elle prenait souvent lorsqu'elle était encore une humaine. Elle se souvenait la sensation de quiétude qu'elle ressentait lorsqu'elle le faisait. Aujourd'hui, elle était aussi froide que la pierre sur laquelle elle était assise. Quelques instants plus tard, alors qu'elle n'avait pas bougé, c'est avec une voix claire et en fixant le lac qu'elle commença à parler.


 « Tu m'as trouvé facilement... »

D'ordinaire, le ton qu'elle aurait adopté aurait été bien plus heureux, et elle aurait détournée son regard pour croiser le sien, mais ce soir, elle n'en n'avait pas envie, car quelque chose venait brouiller cette vision.

 « Tu m'as déçu Léo. »

Elle savait qu'un long silence suivrait ses paroles, mais au moins elle était certaine que le message serait nettement perçu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.forums-actifs.net/forum.htm

& then .. ?
Poudlard P. :
14/700  (14/700)
&. :
MessageSujet: Re: De battre mon coeur s'est arrêté (feat Leo) Sam 2 Oct - 16:09

Après la discussion que j'avais eu avec Caleb, je m'étais un peu plus renfermé sur moi même. Ce n'était pas mon genre de montrer mes émotions comme ça, du moins, pas à lui ! Oh non surtout pas à lui.
Il avait d'autres chats à fouetter que de venir me réconforter et puis... il était peut être trop gentil avec moi. Mais le lien que j'entretiens avec Angie l'empeche d'agir correctement avec moi et cela me désole plus que tout. Il ne peut pas me parler franchement et en ce qui me concerne, j'ai encore plus de mal à analyser la situation.
Peut être serait-il temps que je parte.
Disparaître en cherchant un sort pour celler mon esprit afin qu'elle ne puisse plus me retrouver.
Après tout, elle pourrait très bien se nourrir de quelqu'un d'autre si elle est dans le besoin. Je ne suis pas le seul à pouvoir donner mon sang !
Peut être qu'elle refuserait au départ... oui je pense qu'elle tient assez à moi pour refuser au début mais je compte sur Caleb pour la forcer à se nourrir malgré tout. Son amour pour lui ne lui permettrait pas de se laisser mourir de faim. Quand à moi et bien, peut être qu'avec les années notre lien se dissipera et que je pourrais l'oublier même si cela m'est impossible.

Je patrouillais dans la tour nord et les courants d'air froirds me faisaient frissonner... ou peut être était-ce une autre sensation, une sensation provenant d'Angie ?
Finalement, quand je m'étais tous mes efforts en place pour l'oublier, voilà qu'elle revenait au galop défoncer le mur privé de mes pensées. Elle m'obsédait, je crois que ça a toujours été ainsi depuis 18 ans, mais j'étais le seul à m'en appercevoir. La question qu'il fallait se poser actuellement était donc, aurais-je le courage de me séparer d'elle ?

Je montais les marches pour atteindre le haut de la tour, une odeur de moisissure persistante venait titiller mes narines et je commençais à regretter d'avoir voulu explorer cette parcelle du chateau.
Cependant, d'où j'étais la vue était magnifique... la forêt à perte de vue et puis le lac... des petits points courant dans tous les sens sur un fond de lune rousse. Lorsqu'elle prenait cette couleur, elle me faisait toujours penser à mes yeux. J'avais l'odace de croire que ce n'était pas une coincidence.

Je sentais comme un appel, pas si loin de moi, au départ je ne faisais pas attention, mais maintenant que je me concentrais, je distinguais parfaitement qu'Angie m'indiquait un lieu, l'endroit où elle se trouvait.
Elle m'attendait et visiblement, ce n'était pas bon signe.
Alors que je transplanais, je repensais à toutes ces choses que je voulais lui dire pour me justifier, mais rien ne semblait être suffisemment raisonnable pour espérer son pardon. J'étais égoïste et impardonnable, tout comme ces sortilèges interdits.

J'arrivais enfin en bas du chateau et il ne me fallut que quelques secondes pour arriver jusqu'à elle.
Je me rapprochais d'elle lentement, me métant à genoux juste derrière elle.

« Tu m'as trouvé facilement... »

Elle était froide, elle... elle ne me regardait pas... son regard était loin de moi, ses yeux... j'avais besoin qu'elle me voit. Je ne répondis rien, répondre était déjà inutile.
Cependant il fallait que je lui dise pourquoi... pourquoi...

- Angie je t'....

Mais cette dernière m'avait déjà coupé la parole.

« Tu m'as déçu Léo. »

Mon coeur manqua un battement, il s'emballait, me faisait mal mais à l'extérieur, je restais impassible, baissant la tête.

- Je... comprend.

Il n'y avait plus rien à dire, je crois que c'est à ce moment là que ma décision fut prise.
Entre nous se dressait babylone, une porte infranchissable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Angie W.Rhys
    Angie ;; Aaaangie when will those clouds all disapear... Fifille à son papa. ©

& then .. ?
Poudlard P. :
0/700  (0/700)
&. :
MessageSujet: Re: De battre mon coeur s'est arrêté (feat Leo) Dim 3 Oct - 20:48

L'air frais venait s'abattre sur les joues de la jeune vampire. Courants, qu'elle aurait probablement ressenti comme la rafraichissant si elle avait été une humaine, mais qui paraissait doux et agréable, lorsqu'ils venaient s'abattre contre sa peau. Le regard rivé vers l'horizon, elle pensait déjà à la manière dont cette conversation s'achèverait, et ce qu'elle devrait faire. La jeune femme avait toujours un coup d'avance pour tout, sauf peut être pour ça. Car jamais, elle n'aurait pensé avoir cette conversation là, ni même ce ressentis envers Léo. Lui qui avait toujours tant représenté pour elle, qu'elle avait toujours pensé choyer sans lui laisser le bénéfice du doute, quand à l'importance qu'il avait pour elle. Il la décevait... Et dans de nombreux domaines. Il n'était plus celui qu'elle pensait qu'il deviendrait. Ce sorcier puissant et intelligent qui vivrait une vie dans la renommée et l'orgueil. Elle ne savait plus ce qu'il deviendrait, car sa tristesse et son désespoir l'habitait tellement qu'il s'en laissait trop aller. Les mots qu'elle avait employé lors de son arrivée, résonnèrent encore sur la roche abrupte alors qu'il lui répondait d'une indifférence presque vexante. Si seulement cela avait été vrai, peut être qu'elle aurait pu retrouver de l'espoir... Mais les battements de son cœur le trahissaient. Forts et irréguliers, semblables à ceux d'un coupable prit à son propre piège. Un soupir émana des lèvres d'Angie, alors que ses doigts se serraient en poings. Cependant, elle ne faillit pas et ne bougea d'un poil, se contentant juste d'espérer que la quiétude de la surface de l'eau puisse l'aider à se contrôler.

 « J'espérais plus que cette réponse... »

Les mots étaient lâchés tels une malédiction sur une famille. Mais tout comme l'eau, la surface dissimulait les sentiments qu'elle ne voulait lui montrer. Elle finit par se retourner, plongeant ainsi son regard dans celui de Léo. Il ne semblait pas fatigué, ni même blessé physiquement, mais quelque chose avait pourtant changé. Fixant, celui qu'elle considérait comme son confident, elle essayait de percevoir si le fait de réagir de cette manière puisse l'apaiser quelque part. Elle se trompait...

 « J'attends ce que tu as à me dire! Quelque chose qui m'explique pourquoi tu réagis d'une façon si ingrate envers moi. Dois je te rappeler que sans moi, tu n'aurais jamais connu ta gloire et ton charisme? »

Elle ne chercha pas à savoir ce qu'il pouvait penser. La sincérité était surement la seule qualité dont elle puisse disposer. Et puis à quoi bon? Cela ne lui aurait servi à rien, Léo était venu de toute manière. Cela lui laissait donc croire qu'il souhaitait se faire pardonner à ses yeux, enfin son égo lui disait qu'il s'agissait de cette raison là. Mêlant des gestes à ses paroles, elle desserra ses poings, et vint chercher une des mains de ce dernier qu'elle porta sur sa joue, en signe de ce qu'ils avaient été. Il dut sentir la froideur de sa peau, et lui même avait ses mais gelées contrairement à ce qu'elle avait l'habitude de sentir. C'était comme si il perdait lui aussi de son humanité...

 « Étant si décevante, puis-je au moins savoir si ta mission a été mené à bien? » Elle s'arrêta et esquissa un sourire attristé, et finit par répondre à sa propre question.  « Bien sûr que oui, l'Auror Léo Fallens réussit toujours là ou d'autres échouent. »

N'allez jamais croire que tout ce qu'elle disait n'était pas prémédité. Parfois, cela pouvait l'être mais d'autres comme ce soir, rien n'était laissé au hasard. En cherchant à le vanter, et à se rabaisser, elle lui faisait en réalité des reproches, qu'il devait percevoir, étant donné leur relation. Relâchant sa main, elle détourna son regard, signe que sa patience commençait à s'évaporer. Replaçant son regard dans celui de Léo, elle était certaine que ses yeux avaient viré au jaune, alors que son regard était bien plus froid.

 « J'attends tes reproches! »

Accepter ce genre de chose n'était pas un don inné chez Angie. Bien au contraire, même si elle attendait cela lui tombe dessus telle une épée venant achever son ennemi, il n'en restait pas moins qu'elle n'appréciait pas cela. La jalousie, la colère, la rage, la violence, étaient ses signes de faiblesse, et ce qui la ramenait encore à son ancienne vie d'humaine. Et elle ne l'appréciait pas... Elle ne voulait rien entendre ni vivre de sa vie passée, ou elle n'était rien. Elle était devenue un tout à présent, et avoir une si mauvaise foi en face d'elle avait tendance à l'énerver encore et encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.forums-actifs.net/forum.htm

& then .. ?
Poudlard P. :
14/700  (14/700)
&. :
MessageSujet: Re: De battre mon coeur s'est arrêté (feat Leo) Lun 4 Oct - 18:51

Je détournais les yeux pour ne pas avoir à croiser son regard, je savais qu'elle était énervée, je l'aurais senti à des kilomètres et hélas, elle avait des raisons de l'être.
J'étais trop égoïste, trop amoureux, trop.... trop... trop quoi !
Le vent faisait claquer mon manteau alors que je me relevais pour mieux regarder le lac. Si seulement j'avais pu être aussi calme intérieurement que celui-ci l'était à sa surface !

« J'espérais plus que cette réponse... »

Je la regardais tendrement, mais elle restait stoïque, refusant de plonger ses yeux dans les miens.
Je baissais les yeux vers le sol, comme l'aurait fait un enfant après une énième bétise.

- Je suis désolé Angie...

Ma voix était douce, calme, presque inaudible, mais c'était dit. Je savais que je lui faisais de la peine, ou plutôt que mon comportement la mettait en colère et qu'elle n'aimait pas cela.
J'avais beau sembler me métriser, je me sentais complètement perdu, j'avais du mal à mettre mes idées en place et je désespérais de pouvoir un jour me racheter à ses yeux.

« J'attends ce que tu as à me dire! Quelque chose qui m'explique pourquoi tu réagis d'une façon si ingrate envers moi. Dois je te rappeler que sans moi, tu n'aurais jamais connu ta gloire et ton charisme? »

- Je... je suis désolé.

Elle s'était retournée pour prendre mes mains et un frisson me parcouru le corps. Mon coeur se perdait, comme le sien qui avait arrêté de battre. Je n'étais plus qu'un cadavre, animé par je ne sais quelles pulsions, des vices cachés ou pire encore. Elle porta ma main à sa joue, je la regardais droit dans les yeux pour la première fois depuis des jours et cela m'appaisait un peu. Cependant je savais que cette sensation ne durerait pas...

« Étant si décevante, puis-je au moins savoir si ta mission a été mené à bien? »
« Bien sûr que oui, l'Auror Léo Fallens réussit toujours là ou d'autres échouent. »

Je ne répondais pas, je n'avais envie que d'une seule chose, la serrer dans mes bras.
Je ne m'étais même pas rendu compte que mes gestes avaient précédé ma pensée. Je la serrais contre mon corps, mon manteau l'entourait et dans la nuit nous ne formions plus qu'un. De toutes mes forces, je la pressé contre mon coeur, mon coeur qui semblait ne plu vouloir battre dans ce monde.

- Excuses moi Angie, je suis un imbécile !

Je m'étais pourtant débarassé de cette satanée pierre, mais il semblait que la malédiction qui l'entourait, persistait encore. Mes émotions étaient trop fortes pour que je puisse les controler. Et voila que des larmes coulaient le long de mes joues alors que je ne demandais rien. J'etreignait Angie plus fortement que jamais pour éviter qu'elle ne remarque ces larmes qui emplissaient mes yeux.

« J'attends tes reproches! »

- Tu ne comprends pas, je ne te reproche rien, c'est à moi que j'en veux ! Je me hais pour ce que je te fais subir...

Je refusais de la lacher, à plusieurs reprises elle tenta de se dégager mais je ne la laissais pas faire.
Mon corps agissait tout seul et mon esprit était troublé par toutes les idées qui le traversaient.

- Angie... comment va-t-on faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Angie W.Rhys
    Angie ;; Aaaangie when will those clouds all disapear... Fifille à son papa. ©

& then .. ?
Poudlard P. :
0/700  (0/700)
&. :
MessageSujet: Re: De battre mon coeur s'est arrêté (feat Leo) Mer 6 Oct - 13:42

L'atmosphère austère des lieux reflétait les pensées des deux protagonistes de cette scène. La fraicheur et la noirceur du paysage n'étaient que les reflets de ce qu'ils se tramait à l'intérieur de Léo et d'Angie. Déception, compassion, deux sentiments qui se différenciaient pourtant, mais qui semaient le trouble à l'intérieur de la vampire. Car elle n'était pas dupe, si Léo agissait de cette manière, ou avait agit, le temps importait peu pour ce cas de figure, il n'en restait pas moins que si il avait pu avoir un tel comportement, il n'en n'était pas entièrement responsable. Bien sûr, un vampire jeune, et dénué de toute réflexion lui aurait blâmé ce fait, et s'en serait servi contre lui, afin de satisfaire son égo, ou même aurait pu s'en vanter. Mais Angie avait reçu les apprentissages d'Eden, et même si ils étaient différents dans de nombreux sujets, tels que celui des calices par exemple, elle avait pu retenir la leçon de la compassion tout de même. La colère traduisait les reproches qu'elle se faisait à elle même. Et ces gestes la trahissaient tout comme son regard. Mais après tout, un vampire est impulsif... Le silence, et l'auto flagellation de Léo ne l'aidait pas à se calmer. Bien au contraire, cela ne faisait qu'accentuer ce qu'elle ne ressentait déjà. Le jeune homme avait choisit de ne pas affronter son regard, alors qu'elle avait enfin pu céder et lui accorder cette importance. Il venait de la toucher à l'intérieur. Une telle fuite, surtout venant de Léo ne présageait rien qui vaille. Et ce n'était pas à lui de donner les règles... Mais pourtant, il avait des raisons de réagir de cette manière là. Quoi qu'elle n'en n'était pas certaine. Elle était perdue... Rares étaient les occasions ou elle ne savait plus ce qu'elle devait faire, et cette faiblesse l'énervait. Il s'était levé toutefois, et le regard d'Angie se porta sur le dos de Léo. Même devant cette posture, elle aurait pu le reconnaître. Les années étaient passées depuis maintenant beaucoup trop de temps, cependant, il n'en restait pas moins que cette distance temporelle, n'avait jamais pu changer le fait qu'elle aurait pu le reconnaître entre mille. Il était son Léo quelque part, et elle était en train de le perdre...

Un geste tendre, un retour vers un souvenir commun aurait pu les rapprocher. Voilà pourquoi, elle s'était allée à lui prenant sa main afin de la porter sur sa joue. De cette manière, elle pourrait percevoir si oui ou non, elle n'était qu'une douleur pour lui. Cependant, elle réussit à percevoir un raté dans les battements de son cœur, ce qui lui fit reprendre un peu d'espoir. Son regard restait néanmoins semblable au sien, éteint, et dénué de toute vie. Il lui donnait l'impression d'être confrontée à sa propre mort, d'être face à ce qu'elle avait pu être. Et de revivre une seconde fois, le jour de sa trouvaille. Cette mort était peut être pire que celle dont elle avait eu à faire face, et ce regard bien plus affligeant et dévastateur que tout ce qu'il lui avait été donné de croiser jusqu'alors. Elle fut toutefois surprise, en voyant qu'il finissait par céder, et qu'il l'étreignait. Il était aussi perdu qu'elle, et ne savait plus sur quel pied danser. Il n'y avait pas besoin de lien spécifique pour s'en rendre compte. Elle passa ses mains de manière à les placer dans le dos de Léo, d'où elle agrippa l'arrière de sa robe. Cela lui faisait du bien et lui rappelait qu'ils étaient encore liés. La force qu'il usa pour la serrer un peu plus contre lui ramenait Angie vers ce qu'elle connaissait depuis de nombreuses années, et dont elle ne se lassait pas: sa présence. Il finit par reprendre la parole, en s'excusant de ce ton las et fatigué. Relâchant la pression de ses mains contre son dos, la vampire chercha à s'écarter de l'étreinte de Léo, mais fut retenue. Quelque chose n'allait pas, elle le percevait dans sa manière d'agir, et ne pouvait qu'être intriguée. Elle tenta encore une fois de se reculer, et demanda qu'il lui inflige ses reproches, mais il l'encouragea à rester, il semblait en avoir besoin. Elle s'y exécuta, même si elle voulait voir ses yeux. La tristesse lui infligeait de drôles de comportements qu'elle n'était pas habituée de côtoyer. Mais il était sincère avec elle, et c'est dans cette sincérité, qu'elle se contenta de répondre à son interrogation.


 « Je ne sais pas Léo... » Elle soupira contre son torse.  « Eden m'avait prévenu des problèmes que j'encourrais, mais je n'ai pas voulu le croire. Il n'en savait rien, lui qui n'a pas de liens... »

 « Des liens » oui, Léo n'était pas simplement sa banque de sang, il était autre chose de bien plus spécial. Mais personne ne semblait comprendre ce qu'il représentait pour elle. Elle chercha à se dégager de lui, et y parvint avec difficulté, lorsqu'enfin elle put se rendre compte par elle même qu'il pleurait... Les remords venaient s'abattre sur elle, comme la pluie le faisait si bien sur les vitres du château quand il pleuvait. Et c'est en levant sa main pour essuyer une de ses larmes, qu'elle reprit.

 « Ne pleure pas... » Elle tenta d'esquisser un mince sourire et chercha les meilleurs mots qui puissent afin de le rassurer.  « Personne ne brisera ce qu'on a. Je t'aime à ma manière mais je t'aime quand même, et je refuse de voir de la tristesse dans ton regard. »

Elle finit par se reculer complètement, mettant ainsi une certaine distance entre eux. Baissant son regard vers le sol, elle prit une certaine assurance afin de continuer ce qu'elle avait à dire.

 « Je n'ai pas le cœur à te mordre ce soir. Pas après tout ça... » Elle remonta son regard et alla le perdre vers la surface du lac.  « Ce n'est pas une punition, c'est juste que je n'en n'ai pas envie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.forums-actifs.net/forum.htm

& then .. ?
Poudlard P. :
14/700  (14/700)
&. :
MessageSujet: Re: De battre mon coeur s'est arrêté (feat Leo) Jeu 7 Oct - 17:45

Je ne savais plus quoi dire... je crois qu'en réalité je n'avais rien besoin d'ajouter.
Mon esprit errait entre fiction et réalité, entre rêve et conscience. Des images me venait en tête, parfois purement fantasques, d'autres avaient quant à elles, un goût prémonitoires. Je ne savais plus trop quoi penser, j'étais bien avec elle serrait contre moi.
Vous savez on dit souvent que les vampires sont des cadavres ambulants, des êtres dénués d'émotions, dont le comportement primaire qui résulte à se nourrir, ne provoque que crimes et désolation. On les voit comme des choses sans âmes, froids... très froids, autant par leurs actions que par leur peau glaciale.
Je n'ai jamais compris tous ces préjugés.
Contrairement aux autres, j'ai toujours trouvé que les vampires étaient source de chaleur. Angie a un coeur, je le maintient encore aujourd'hui et devant elle. Je le sens battre quand je suis proche d'elle, sa présence me suffit, je n'ai besoin de rien d'autre pour être heureux. Sa peau me semble si chaude au touché, quand je l'effleure j'ai l'impression qu'elle frissonne encore.
Je l'aime de tout mon coeur et je n'autoriserais personne à lui faire du mal, ne serais-ce que la moindre égratignure et le coupable de ce méfait serait exécuté sur place. Je crois que la folie l'emporte sur ma raison, mais j'aime cette folie car elle est toute entière destinée à Angie. Je n'ai que faire de ce que pourrait penser les autres sur le fait qu'un humain tombe sous le charme d'une vampire. A quoi bon avoir honte du regard des autres quand c'est eux qui sont en tors ?
Je ne veux pas être vu comme un être stupide, se laissant facilement charmer, je ne suis pas comme mon grand-père... c'est vrai, j'ai moi aussi du sang vélane mais là n'est pas la question.
Ce n'est pas le charisme d'Angie qui m'attire, mais son coeur, ce coeur qui vibre dans ses yeux et que je n'ai aucun mal à intercepter. Je l'aime oui... c'est une évidence, je crois que j'ai enfin ouvert les yeux !
Je ne veux que son bonheur, et ce bonheur se trouve aux côtés de Caleb. Je ne m'interposerai donc pas, même si mon coeur lui appartient, je serais heureux pour elle ! Et je serais, à jamais à sa droite, tendant mon cou à ses crocs. Je serais ses oreilles, ses yeux et son armes pour la protéger... je serais jusqu'à ma mort, à la place qu'elle m'a désigné. Je serais à elle...

Elle essuie d'un geste tendre, les larmes qui perlent à mes yeux.
Je n'ai jamais pleurré de ma vie, du moins jusqu'à aujourd'hui. Je me suis toujours demandé si la couleur de mes larmes s'accordée à celle de mes yeux.
Je ne suis peut être pas l'être maudit que je pensais. Y aurait-il un semblant d'espoir dans cette vie que je mène ?
Evidemment que oui, je ne devrais même pas me poser la question, cet espoir, il est devant moi !


« Ne pleure pas... »
« Personne ne brisera ce qu'on a. Je t'aime à ma manière mais je t'aime quand même, et je refuse de voir de la tristesse dans ton regard. »

Je lui souriais tendrement, comme l'aurait fait un amant, les joues encore mouillées, je la fixais droit dans les yeux pour capter toute son attention.
J'avais la prétention de croire que seul mon regard aurait pu la destabiliser, mais là ce n'était pas ce que je voulais faire. Je voulais lui faire passer un message.

- Je ne resterais pas en vie éternellement tu dois le savoir. Un jour la mort me prendra, je ne suis qu'un humain sans importance...

Je voyais son visage se crisper légèrement, ce que je lui disais ne lui plaisait pas, mais c'était bien la vérité.

- Lorsque je mourais, mon âme rejoindra la tienne ! Sache que je serais toujours à tes côtés, même après ma mort tu auras mon soutient dans tous tes actes, bons ou mauvais...

Je n'autoriserais même pas la mort à nous séparer et s'il le faut je l'affronterai pour cela. Je n'ai pas peur de la mort, je n'ai pas peur de grand chose en réalité. Je n'ai qu'une crainte, décevoir Angie.

« Je n'ai pas le cœur à te mordre ce soir. Pas après tout ça... »
« Ce n'est pas une punition, c'est juste que je n'en n'ai pas envie. »

- Ne t'inquiètes pas, je sais que tu as mordu un animal ce soir, je me doutais que tu agirais ainsi après ce que j'ai fait... Tu dois savoir que Caleb a faillit me mordre, mais c'était entièrement de ma faute. Je voulais voir ce que cela faisait d'être mordu par quelqu'un d'autre que toi. Je voulais savoir si je pouvais aimer ça mais je n'ai pas eu l'occasion de connaître la réponse.

Je soupirais avant de reprendre.

- Ce n'était pas contre toi, je voulais vraiment savoir ce que cela pourrait faire. Tu sais que j'aime être mordu par toi, mais je suis dans une phase où j'ai besoin de comprendre jusqu'où peut aller un calice et son maître.

Je lui souriais, j'étais sincère avec elle et j'espérais seulement qu'elle ne me tienne pas rigueur de ce que j'avais voulu faire. Cependant mon idée était toujours un peu présente en moi, je voulais savoir, explorer l'inconnu était dans ma nature et je crois que c'était pour cela qu'Angie avait fait de moi son calice. J'avais toujours su la surprendre, comme elle pouvait le faire avec moi.
J'avais l'impression de prendre de l'importance à ses yeux chaque fois que je lui prouvais que je pouvais faire des choses qu'elle n'aurait pas cru possible de ma part.
Quant à mon ultime preuve, je l'exécuterai volontier. Pour moi le sacrifice a toujours était la preuve d'un amour ultime et je mourais pour elle sans flancher. C'est pour cela que je me suis tatouer cette glyphe sur le coeur, car comme tout le reste de mon corps, il lui appartient.
Je sentais qu'elle était en colère et cela me faisait de la peine, je la prenais à nouveau dans mes bras. Elle était chaude, j'aimais cette sensation. Je l'ai toujours trouvé chaude malgré tout. En la tenant ainsi je la sentais se calmer, elle était belle, non elle était mieux que ça...

- Ne m'en veux pas mon Ange.

Elle connaissait la signification de ce mot pour moi, cela avait un rapport avec notre passé commun, le jour où elle m'avait permis de vivre alors qu'elle aurait pu passer son chemin en me laissant périr. Mais ce jour là, elle avait changé mon destin.
Je me mettais à genoux devant elle, je continuais de l'enlacer tout en possant mon oreille sur son ventre. J'aimais rester ainsi, elle me rassurer et je crois que cela marchait dans les deux sens. Je fermais les yeux, je crois que c'était ma façon à moi de lui présenter mes excuses et de planer.... elle était ma drogue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Angie W.Rhys
    Angie ;; Aaaangie when will those clouds all disapear... Fifille à son papa. ©

& then .. ?
Poudlard P. :
0/700  (0/700)
&. :
MessageSujet: Re: De battre mon coeur s'est arrêté (feat Leo) Sam 9 Oct - 19:39

Quel vampire pouvait avoir la prétention de dire que son calice était amoureux de lui? Oui bon d'accord tous quelque part, mais cela les rendaient-ils plus humains quelque part? Ou était ce juste un signe de faiblesse de leur part? Angie ne pouvait donner la réponse. Car depuis qu'elle avait choisit Léo comme son calice, elle l'avait perçu tout autrement que comme ce qu'il était à la base. C'était surement son aspect humain qui ressortait et qui criait son envie de vouloir le garder pour elle, et rien que pour elle. Elle en était égoïste, et faisait toujours passer son propre dessein, à savoir son envie de le mordre, sans même lui en demander son avis. Jamais il ne lui avait refusé ce fait, et quelque part, elle espérait qu'il ne le fasse jamais. Cela l'aurait profondément attristé, malgré le fait qu'elle se cache derrière des barrières pour ne pas le montrer. Mais pire peut être, cela l'aurait anéantie, si bien qu'elle n'osait imaginer lorsque ce jour arriverait. Et pourtant, il faudrait bien qu'elle l'affronte, Eden lui en avait parlé dés qu'elle lui avait annoncé qu'elle avait trouvé Léo. Le temps les séparerait, la mort aussi, mais elle se refusait d'y penser. Pas maintenant... Léo était jeune, et rigoureux, il avait toute la vie devant lui et son statut lui apportait ce petit plus de longévité que les autres humains n'avaient pas. Imaginer une vie sans lui était une chose qui s'avérait être impossible pour la vampire, elle se voilait la face, et le savait pertinemment. Sa jeunesse la rendait ainsi, même un vampire ne peut être parfait, mais jamais elle ne se résoudrait à penser à une vie sans Léo. Lui qui était si doux , si tendre, et si compréhensif avec elle. Fort et courageux, il lui avait montré à maintes reprises que jamais elle ne pourrait accorder sa confiance à un autre comme elle le faisait avec lui. Dans cette description, on pourrait y voir là un amour naissant, mais l'amour qu'elle lui portait était bel et bien ancré en elle, comme celui d'une mère veillant sur son enfant. Ou comme celui d'une sœur protégeant son cadet, pas plus.

La conversation qu'ils étaient en train d'avoir, rappelait à Angie certaines bribes de leurs vies passées. Et l'évocation de ses souvenirs suscitait de temps à autre de mince sourire de sa part, alors qu'elle enfouit son visage contre son torse. Cette chaleur si familière lui était également apaisante, et lui paraissait par la même occasion éternelle. L'odeur de Léo était enivrante pour elle, et lui rappelait quelque chose de sucré qu'elle appréciait tant mangé lorsqu'elle était encore humaine. Elle aurait pu rester des heures entières dans cette position, si seulement, elle n'avait pas ressenti la tristesse dans les propos de son confident. S'empressant de prendre conscience de ce qu'il se passait, elle vint trouver naturellement les gestes de sécher les larmes qui perlaient sur ses joues, tout en restant douce à son tour. Jamais elle ne l'avait vu pleurer, et elle n'appréciait pas cela. Les larmes de Léo étaient en train de prendre leurs places dans le cœur inanimé de la vampire, alors qu'elle lui avouait qu'elle l'aimait. Ces mots semblèrent avoir de l'impact sur lui, puisqu'elle remarquait qu'il lui souriait d'une manière qu'elle connaissait et qu'elle aimait également. Elle commença à esquisser le même sourire, mais s'arrêta dans sa course alors qu'il venait d'émettre l'hypothèse qu'elle ne cessait de retarder. Les yeux de la vampire se froncèrent au fil des mots employé par le jeune homme. Elle se sentait prise au piège du temps qui ne cessait de courir autour d'elle, mais qui ne la touchait pas. Quelle odieuse malédiction, qui paraissait pourtant si bénéfique pour elle.


 « J'empêcherai la mort de te prendre. J'ai déjà vendu mon âme au Diable, je peux lui rendre pour te permettre de vivre. Les temps sont durs pour tous, et je ne sais pas ce que sera nos lendemains, mais une chose est certaine, je préfère te voir en vie que mort. Je ne pourrais pas me remettre de ta perte. Quitte à te transformer, nous resterions liés... »

Il était vrai qu'elle ne pouvait accepter une perte si tragique, et son sang ne faisait pas ce qu'il représentait pour elle. Léo était son présent, et son avenir, même si elle ne pouvait non lus concevoir un avenir sans Caleb. Et si tous les trois étaient vampires? Est ce que cela permettrait d'arranger les choses? Surement... Léo trouverait son calice, qu'il aimerait probablement d'un amour fort et sincère, et Angie resterait à jamais celle avec qui il avait tant connu. Le doute et la perte dans ses propres pensées, firent reculer la jeune fille de quelques pas. Elle ne pouvait pas rester de marbre face à ce surplus d'informations, et sa capacité de vampire accentuait son agacement et cette sensation de trahison qu'elle pouvait ressentir. Mort... Infidélité... Léo était en train d'enchaîner ces sujets qu'elle avait du mal à accepter. Et c'est pour cette raison qu'elle sentait ses membres trembler, alors qu'un grognement commençait déjà à se faire entendre. Elle le connaissait assez pour comprendre qu'il aimait pousser les limites, qu'il était assez vertueux pour se permettre d'aller de l'avant en se lançant de nouveaux défis. Elle avait toujours apprécié qu'il le fasse, car cela signifiait d'une certain côté qu'il voulait la surprendre. La vampire en était toujours ravie, c'est pour cette raison qu'elle l'avait toujours incité à faire ce qu'il souhaitait. Il ne devait jamais laisser une personne se mettre en travers de son chemin. Il devait vivre sa vie, sans jamais regretter aucunement ses actes. Elle avait voulu lui apprendre les moindres détails de ce qui faisaient d'elle une créature forte et froide. Car même si elle était une vampire, il n'en restait pas moins, qu'elle avait effacé volontairement certains aspects humains pour les autres. Et seul Léo, et maintenant Caleb pouvaient retrouver ces aspects humains. La tendresse, la compassion, l'amour, tout ce qu'elle s'adorait à cacher aux yeux des autres. Mais cela la rendait vulnérable pour l'un et pour l'autre, et Léo l'avait bien comprit en s'avançant vers elle pour la prendre à nouveau dans ses bras. Elle se retint de ne pas le repousser, cherchant à canaliser sa colère encore et encore afin de ne pas lui infliger plus qu'il ne souffrait déjà. Elle ne se reconnaissait plus... Plus le temps passait et plus elle lui accordait des choses qu'elle n'aurait jamais accepté avant. Le silence était pesant. Tellement que Léo finit par se baisser et tomber à genoux devant elle, en posant sa tête sur son ventre. Un soupir las s'échappa des lèvres de la jeune fille, alors qu'un regard empli de tristesse se reflétait sur la surface du lac. Elle porta ses mains au niveau de sa chevelure, qu'elle caressa d'un geste tendre et rassurant, ce qui contrastait très bien avec ses paroles.

 « Tu m'en veux donc au point de désirer ma mort... » Elle laissa un temps assez conséquent, avant de reprendre.  « Je comprends! »

Elle continua ses caresses aussi douces et apaisantes tout en sentant cette colère rejaillir d'elle ne savait ou. Elle aurait tant voulu réussir à se calmer, mais elle n'y parvenait pas. Aussi, et dans une impulsivité incontrôlée, elle tira la tête de Léo vers l'arrière et se baissa de manière à ce que sa bouche soit assez proche de la sienne, avant de laisser entendre avec un air méchant.

 « Comment pourrais tu ne pas la souhaiter n'est ce pas? » Elle porta sa bouche sur sa joue et y déposa un baiser, et arriva cette fois à son oreille, dans laquelle elle chuchota.  « Le monstre qui t'as sauvé la vie, et qui te donne envie d'aller voir ailleurs tellement elle est si insignifiante. »

A ces mots, elle mêla les gestes, et repoussa Léo, le faisant ainsi tomber à la renverse. Elle se releva et se recula avant de froncer à nouveau ses sourcils, laissant ainsi paraître sa colère telle qu'elle était.

 « Comment oses tu pouvoir vouloir qu'un autre te morde? Et comment peux tu croire que j'accepterai ça. J'ai ressenti le fait que tu te sois offert à Caleb, et je n'arrive pas à comprendre pourquoi? Tu dis que c'est pour repousser les limites entre un calice et son vampire, mais je sais bien au fond de moi que tu cherches autre chose. Tu ne veux plus avoir cette connexion avec moi... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.forums-actifs.net/forum.htm

& then .. ?
Poudlard P. :
14/700  (14/700)
&. :
MessageSujet: Re: De battre mon coeur s'est arrêté (feat Leo) Sam 9 Oct - 22:01

« J'empêcherai la mort de te prendre. J'ai déjà vendu mon âme au Diable, je peux lui rendre pour te permettre de vivre. Les temps sont durs pour tous, et je ne sais pas ce que sera nos lendemains, mais une chose est certaine, je préfère te voir en vie que mort. Je ne pourrais pas me remettre de ta perte. Quitte à te transformer, nous resterions liés... »

Je restais bouche bée face à ce qu'elle venait de me dire, je la fixais dans les yeux et... je me sentais si faible, non en réalité je n'aurais pu décrire cette sensation encore inconnue pour moi.
Elle serait prete à me transformer plutôt que de me voir mourir ?
Mon coeur s'emballait, ce n'était pas de la peur, ce n'était pas non plus de l'amour... une profonde angoisse venait de surgir, une angoisse que je n'arrivais pas à maitriser. Quelque chose de supérieur, un truc incontrolable en moi qui heurtait ma poitrine un peu dans tous les sens, comme si quelque chose voulait en sortir. Je me sentais flatté cependant qu'elle ose me dire cela mais je ne comprenais pas. Je croyais qu'elle ne m'aimait pas, en devenant un vampire je ne serais plus réellement à elle et comment pourrait elle se nourrir de moi ?
Elle ne le pourrait plus c'est évident, mais alors... je ne servirais plus vraiment à rien. Ferait-elle de moi son fils de sang ? Que dirait Caleb en voyant que pour l'éternité je serais à leur coté ?
Un trop plein de questions qui me rendait sourd au monde qui m'entourait. Je ne savais pas quoi répondre à ce qu'elle venait de me dire, dans un sens je me sentais un peu énervé, encore une fois elle comptait agir sans m'en parler avant. Me transformer sans mon consentement, je ne dis pas que n'aurais pas dit oui, mais le principe était là.

J'avais posé ma tête contre son ventre mais je ne pouvais m'empecher de repenser à ce qu'elle m'avait dit, mais aussi aux envies que je venais de lui réveller. Cependant je n'avais aucune intention blessante envers elle, j'avais vraiment envie d'apprendre, je voulais vraiment savoir ce que ca pouvait faire de se faire mordre par quelqu'un d'autre. Je sentais que je n'avais pas bien été compris par ma belle vampire, quelque chose n'allait pas et je me maudissait pour ce que je lui avait dit. Si je m'étais attendu à cette réaction, jamais je n'aurais osé ne serais-ce que le sous-entendre.
Mais le mal était fait et j'en étais l'auteur.
Elle passait sa main dans mes cheveux mais je savais que cela cachait un autre sentiment qu'elle tentait de me cacher.

« Tu m'en veux donc au point de désirer ma mort... »
« Je comprends! »

Mon coeur rata un batement en entendant cette phrase, mais le ton qu'elle avait utilisé était par dessus tout ce qui m'avait blessé. Je crois qu'elle n'avait pas besoin de m'enfoncer d'avantage car j'avais déjà toucher le fond. Ce que visiblement elle ne réalisa pas sur le coup.

- Ce... ce n'est pas ce que je voulais dire je...

Elle resserra son étreinte en me tirant la tête en arrière, elle me parlait tout proche, comme elle pouvait le faire avec une proie. Mes yeux s'équarquillaient en la voyant comme ça. Je ne comprenais pas, je ne l'avais jamais vu comme ça.

« Comment pourrais tu ne pas la souhaiter n'est ce pas? » « Le monstre qui t'as sauvé la vie, et qui te donne envie d'aller voir ailleurs tellement elle est si insignifiante. »

Elle me repoussa violemment, ne me laissant même pas le temps de m'expliquer et dans ma chute, ma tête vint heurter un cailloux. Je restais en semi-conscience, je n'entendais plus qu'un bruit sourd et ma vision commençait à se troubler.

« Comment oses tu pouvoir vouloir qu'un autre te morde? Et comment peux tu croire que j'accepterai ça. J'ai ressenti le fait que tu te sois offert à Caleb, et je n'arrive pas à comprendre pourquoi? Tu dis que c'est pour repousser les limites entre un calice et son vampire, mais je sais bien au fond de moi que tu cherches autre chose. Tu ne veux plus avoir cette connexion avec moi... »

Elle ne semblait pas avoir remarqué mon état, quelque chose en moi c'était brisé, dans mon coeur. Je saignais ou du moins, c'était ma conclusion puisque je sentais quelque chose couler de ma tempe. Je portais ma main à celle-ci, je tentais de voir ce qu'était ce liquide mais sans succès...
Angie me faisait peur, c'était la première fois qu'elle levait la main sur moi. Comprenez moi, c'est elle qui m'a élevé et que j'aime comme personne.
Je tente de me relever en titubant, regardant dans une direction qui ne semble pas être la bonne.
Et je saigne de plus en plus, mon regard est triste et j'ai les yeux rouges.

- Angie ? Je... suis aveugle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Angie W.Rhys
    Angie ;; Aaaangie when will those clouds all disapear... Fifille à son papa. ©

& then .. ?
Poudlard P. :
0/700  (0/700)
&. :
MessageSujet: Re: De battre mon coeur s'est arrêté (feat Leo) Jeu 14 Oct - 21:30

La jeune vampire devait certainement beaucoup apprendre encore pour ce qui était de ses agissements. Elle avait acquis une certaine maturité pour beaucoup de choses, comme celle de se retenir de se nourrir de tout ce qui pouvait posséder ce corps liquide qui lui permettait de survivre. Elle avait également acquis assez de tact pour se confronter à certaines situations. Mais Angie était encore une jeune vampire, et n'arrivait pas à canaliser son impulsivité et sa colère lorsqu'elle devait s'en servir. Eden lui avait toujours sommé de rester calme et d'apprendre de lui pour parvenir ainsi à manipuler les humains, ou autres créatures. Mais elle n'y parvenait pas, et elle ne voulait pas avoir la prétention de penser qu'un jour, elle arriverait au même niveau que son créateur. Il était sage, fort, parvenait à avoir des réponses à toutes les interrogations qu'elle pouvait encore se poser, mais malgré tout, ils ne partageaient pas les mêmes opinions. Lui était bien trop ancré à vouloir rester neutre, il disait que les humains ne méritaient pas que l'on s'intéresse à eux, et qu'elle ne devrait pas prendre tant à cœur le fait de vouloir leur faire payer ce qu'ils lui avaient faits. Justement, Eden ne comprenait pas, et ne pouvait pas savoir ce qu'elle ressentait à ce sujet. Et quoi qu'il puisse dire, Angie passerait sa vie à vouloir se venger de sa mort. Les humains n'étaient pas fiables, et vils par leur nature. Ils ne méritaient pas cette vie si chère qu'ils prévoyaient d'avoir. Ils ne méritaient rien, si ce n'était cette mort qui les délivrerait de tout ou au contraire les enfermerait dans un monde ou ils souffriraient davantage. Elle n'en n'avait que faire de toute façon, elle voulait juste les voir morts...

Il y avait cependant quelques exceptions qui avaient pu lui faire penser que tous n'étaient pas ce qu'elle croyait. Léo dans un premier temps, était celui qui l'avait touché, et qui avait éveillé en elle ce qu'elle ne saurait expliqué. De la compassion? De l'envie? De la protection? De l'amour? Probablement un mélange de tout cela, qui avait permit à la vampire de ne pas mettre fin à ses jours. Jamais elle n'aurait pu. Elle se souvenait encore ce qu'elle avait ressenti le jour ou elle l'avait trouvé, et ce sentiment était si fort, que rien ne paraissait pouvoir le détruire. Rien non, sauf peut être si lui le désirait. Cependant, il ne l'avait jamais fait, elle n'avait jamais considéré le fait qu'il puisse le faire un jour. Elle ressentait son bonheur, ou du moins une partie, et avait l'impression qu'il n'était pas malheureux. La confiance qu'elle avait en elle, de par sa nature, lui permettait de ne pas douter de ce qu'elle pouvait apporter à Léo. Et la simple idée qu'il puisse vouloir une autre vie lui était risible et complètement ridicule. Cependant, elle semblait s'être trompée. Colère, jalousie, impulsivité, trahison, haine, tout ces sentiments ne cessaient de s'amplifier en elle, alors que Léo lui expliquait ce qu'il désirait. Elle ne lui avait pas laissé le temps de s'expliquer, cela n'en valait pas la peine... La déception qu'elle ressentait à ce moment était telle, qu'elle avait l'impression qu'elle était en train de mourir. N'importe quel feu n'aurait pas été assez puissant pour apaiser le mal qu'elle ressentait à l'intérieur. Plus rien ne semblait pouvoir la calmer, et sous le coup de l'impulsion elle avait été brusque envers lui. Une odeur de sang, son sang, était venu chatouiller son nez, et sa colère ne cessait de lui crier sous une forme assez violente de le punir de ce qu'il lui avait dit, et de le vider de son sang, de le laisser pour mort. Mais elle n'y parvenait pas...

Prenant sa tête entre ses mains, elle laissa échapper un grognement de rage, tournant ainsi le dos à Léo. Tiraillée entre deux mondes et incomprise par tous. Que devait-elle faire? Que pouvait-elle faire? Cette odeur de sang ne l'aidait pas pour se reprendre, ni pour réfléchir. Des souvenirs de ce qu'ils avaient vécu tous les deux n'arrêtaient pas de défiler sous ses yeux, alors que derrière elle Léo l'appelait. Angie... et dire qu'il avait osé l'appeler son ange plus tôt. Elle pensait qu'il allait chercher à s'excuser, et qu'il ramperait à ses pieds pour lui demander de lui accorder une nouvelle chance. Mais ce qui suivit, la fit se retourner à une vitesse folle pour venir se poster à ses cotés.


 « Pardon? »

Elle fronça ses sourcils et tenta de percevoir ce qu'il pouvait avoir. Aveugle! Il se moquait d'elle! Ou peut être pas, sa vision lui permit de voir que ses yeux étaient également ensanglantés. Mais la soif, surtout à cette distance recommençait à se faire de plus en plus forte. La vampire commença à ouvrir la bouche en poussant un léger feulement, signe de sa retenue face à ce qu'il se passait. Le sang de Léo l'appelait encore et encore, et fermer les yeux pour essayer de penser à autre chose était une peine perdue.

 « Occulis Reparo! »

Lança t-elle d'une voix à la fois solennelle et énervée alors qu'elle brandissait sa baguette en direction de Léo. Elle ne savait si ce sort fonctionnerait, elle l'espérait du moins, malgré toute la haine qu'elle pouvait ressentir. Elle usa de son pouvoir pour s'éclipser derrière un tronc, surveillant au loin l'état de Léo. Comment pouvait-il lui faire ça? Elle ne put se retenir de laisser sa haine s'exprimer et frappa le tronc de cet arbre qui tremblait sous sa force. Elle changea alors de direction, sachant pertinemment qu'il savait qu'elle n'était pas partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.forums-actifs.net/forum.htm

& then .. ?
Poudlard P. :
14/700  (14/700)
&. :
MessageSujet: Re: De battre mon coeur s'est arrêté (feat Leo) Mer 20 Oct - 11:52

Je m'étais relevé, mais ma vision m'avait fuit, comme si un élément divin m'interdisait de regarder Angie dans les yeux, comme si j'avais été puni pour avoir fait quelque chose de mal, de très mal.
Seulement, il fallait que j'agisse ainsi, même si la question de me faire mordre par quelqu'un d'autre m'avait traversé l'esprit, ce n'était pas pour cela que je lui avais avoué.
Il fallait qu'elle s'habitue à se passer de moi, je n'aurais voulu pour rien au monde que ma mort entraine la sienne, il fallait qu'elle résiste à la perte de son calice. Pourquoi ? parce que nous sommes en guerre, et que comme dans toute guerre, il y a des morts.
Voldemort et ses mangemorts ne sont pas des proies faciles, bien au contraire et je suis certain qu'Angie survivra quoi qu'il advienne, mais en ce qui me concerne, je suis moins optimiste.

« Occulis Reparo! »

Je me surpris à sursauter en sentant la froideur dans sa voix, mais je ne dis rien de plus.
Son sort, aussi puissant qu'il aurait pu l'être, avait échoué. Je ne voyais toujours rien, comment protéger ceux que j'aime si je venais à perdre la vue. Peut être le choc avait-il touché le peu de cervelle qui me restait.
Ma vision semblait s'éclaircir un peu, en réalité je ne voyais que des ombres flous, rien de bien distinct. Je la cherchais avec les mains, mes doigts se refermant sur du vide... je comprenais que je l'avais blessé. Si elle pouvait me détester, cela serait tellement plus facile pour elle si je venais à mourir. Et je n'aurais aucune crainte pour sa sécurité avec Caleb dans les parages pour la protéger et même Alana, malgré tout ce qu'elle peut penser d'Angie, je suis certain qu'elle lui viendrait en aide quoi qu'il arrive.

- Angie ? Je suis désolé...

Je n'y arrive pas, je ne veux pas qu'elle me déteste... encore une fois je suis bien trop égoïste pour l'éloigner de moi, bien trop faible pour vivre sans elle à mes côtés.
Je sens la haine monter en moi et chaque jours qui passent ne font que la renforcer... je hais Voldemort, je hais les mangemort, je hais le ministère, je hais les meurtrier de mes parents et par dessus tout, je me hais moi !
Je sens le goût du sang dans ma bouche, il coule de ma tempe en se frayant un passage jusqu'à mes lèvres avant de descendre dans mon cou.

Un bruit sourd retentit dans la forêt, je sais que c'est elle, à cause de mon sang elle a du mal à se controler. Même quand elle me hait, l'odeur de mon sang la ramène vers moi, je me sens tellement pathétique dans ce genre de situation. Malgré moi, je ne la laisse même pas libre de me quitter, tellement l'attraction que provoque mon sang est intense pour elle.

- Angie, pardonne moi... je n'aurais pas dû dire ça.

Faire en sorte qu'elle me déteste ne semble pas être une bonne idée, elle semble plus souffrir qu'autre chose, je le ressens au fond de moi et cela me déplait également.

- Dis moi où tu es ?

Je plisse les yeux pour tenter de voir quelque chose mais j'ai trop mal au crâne et des vertiges font que je manque à plusieurs reprises de tomber sur le sol. Les quelques ombres que je perçois tournent autour de moi, montent et descendent, je ferme les yeux quelques instant pour me controler, mais c'est mon cerveau entier qui semble faire du yoyo. Je cherche quelque chose pour me retenir avant de tomber en avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Angie W.Rhys
    Angie ;; Aaaangie when will those clouds all disapear... Fifille à son papa. ©

& then .. ?
Poudlard P. :
0/700  (0/700)
&. :
MessageSujet: Re: De battre mon coeur s'est arrêté (feat Leo) Mer 20 Oct - 18:36

La colère, la haine, aucun de ses sentiments n'étaient assez forts pour exprimer ce qu'elle ressentait à cet instant. Cette trahison était et resterait à jamais un affront auquel Angie ne pourrait pas y passer outre. Léo aurait mieux fait du lui planter un pieu en plein cœur, la douleur aurait été moins douloureuse, elle en était persuadée. Elle qui aurait toujours cru l'avoir à ses côtés, il venait de lui démontrer que lui pensait tout autrement. Pourquoi? Elle ne voulait pas en savoir les motivations, car cela s'avérait être le même résultat à la fin. Il ne voulait plus d'elle, alors qu'elle ne l'avait jamais laissé de côté... C'était un être ingrat, et un être totalement égoïste qu'elle avait en face d'elle. Ou du moins, qu'elle pouvait voir de là ou elle était. Cette personne là n'était pas son Léo, et ne le serait jamais. Ce n'était qu'un pauvre humain trop ignare pour savoir dans quoi il s'aventurait. La créature reprenait petit à petit le dessus, empêchant tout sentiments humains de l'habiter ne serait ce que pour la raisonner. Il s'excusait... à quoi bon? Son choix était pourtant fait. Elle sentait déjà ses membres devenir faibles, ou était ce juste un avant goût de ce qu'était la tristesse? La vampire n'en n'avait pas la moindre idée, et sentait sa colère grandit davantage. A cela, il fallait y ajouter sa faim, qui ne cessait de grandir au fur et à mesure de ses gestes. Elle allait imploser...

Le sang de Léo l'appelait encore et encore. Cette odeur si enivrante qui lui était familière et qui lui permettait de survivre à tout. Elle avait envie d'y gouter, et de le savourer, ses papilles mêlèrent son envie à ses grognements, et lui permirent de ressentir déjà ce goût dans sa bouche. Elle frappa son poing contre une roche, coupant ainsi son esprit à imaginer l'état dans lequel elle était quand elle buvait son sang, et pire encore imaginer ce liquide emplir son corps. Le mouvement de Léo lui envoya une nouvelle effluve, suscitant davantage son envie. Il la cherchait, et il faisait tout pour la retrouver. Grognant de plus belle, elle ré ouvrit les yeux pour les poser sur son calice. Il allait se faire mal, et aussi colérique et haineuse qu'elle pouvait être, elle ne pouvait le laisser dans cet état. Il l'appela une seconde fois. Et ce fut ce qui décida Angie à réagir. Témoin de son éventuelle chute, elle se précipita de manière à le retenir avant de se laisser tomber à genoux avec lui. Un excès d'impulsions et d'envie fit qu'elle ne lui laissa le temps de ne rien dire que déjà sa langue parcourait son visage pour le gouter. La colère ne l'y aidant pas, elle serra de toute ses forces de sa main libre ce qui semblait être une pierre qui s'effritait sous ses doigts. Il était sa drogue, et elle ne pourrait jamais s'en passer. Elle continua de le lécher, laissant entendre des soupirs de satisfaction au moindre contact de sa langue contre son sang. A cet instant, la vampire était dans un moment d'extase, c'est ce qui l'incita a plaquer Léo au sol avant de se mettre sur lui. Elle le lécha à nouveau, descendant de plus en plus vers son cou, mais se retint l'espace d'un instant pour lui susurrer à l'oreille.


 «Pourrais-tu sérieusement te passer de cela? »

Elle grogna d'envie, et le bloqua de manière à le mordre au niveau de son cou. Il était faible du à sa vision, mais l'envie était trop grande pour elle. Elle ne retint pas un gémissement émaner du plus profond d'elle même, alors qu'elle sentait ce sang dont elle ne pouvait se passer, remplir sa bouche, couler le long de sa trachée, et se répandre partout dans son corps. C'était si bon, en comparaison avec ce qu'elle avait du ingurgiter jusqu'alors. Elle ne pourrait jamais s'en rassasier. Et il n'était qu'à elle, et rien qu'à elle. Personne ne viendrait le lui voler, ou le lui prendre. Ses gestes semblèrent se mêler au même moment avec cette pensée, car elle en arriva à se coller un peu plus contre lui, alors que sa bouche se releva de son cou l'espace de quelques secondes afin de prononcer d'une voix sombre.

 « Je refuse que quiconque te prenne. »

Un grognement émana de ses poumons, avant que sa bouche ne retourne boire le sang de Léo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.forums-actifs.net/forum.htm

& then .. ?
Poudlard P. :
14/700  (14/700)
&. :
MessageSujet: Re: De battre mon coeur s'est arrêté (feat Leo) Mer 20 Oct - 19:45

Elle m'avait rattrapé avant que je ne m'effondre sur le sol, je sentais sa présence, comme une source chaude à mon coeur, une source vitale à mon âme.
Elle se laissait tomber à genoux, moi appuyé contre elle, me prenait-elle en pitié pour ma pathétique faiblesse ?
J'étais un très bon auror, je faisais mon travail mieux que quiconque, je n'étais ni faible, ni tendre avec mes ennemis... mais face à elle, le masque tombait sans cesse. Je n'aurais jamais cette sensation avec une autre personne qu'elle. Ma défense de diamant tombait en miette face à ces flammes qui me dévoraient sans cesse.
Mon coeur de titane devenait aussi maléable qu'un bout de tissus et mes sentiments, mes émotions, surgissaient tels les cavaliers de l'apocalypse.
Il n'y a rien à m'envier dans la vie que je mène, je sais qu'elle me trouve égoïste, égocentrique ou toute chose commençant par égo... mais en réalité, je ne vis que pour elle.
Mon destin est-il de la servir jusqu'à ce que la grande faucheuse se décide à me dire qu'il est temps de partir ?
Si tel est le cas, je serais heureux de m'acquitter cette tâche ! Je serais heureux d'avoir vécu à ses côtés, d'avoir respiré le même oxygène, d'avoir senti son coeur battre malgré cette illusion qui nous fait dire que les vampires n'ont pas de coeur !

Je hais les idées toutes faites, si je m'écoutais, je détruirais tout le système, mangemorts et ministère !
Ils sont tous corrompus de toute façon, je les hais... je les hais tous !
Ils devront tous mourir un jour, et si je dois les tuer, je me plairais à leur arracher les yeux, à leur sortir les trippes comme j'ai pu le faire lors de ma mission précédente !
Je n'aurais pas de pitié pour les ennemis d'Angie, mon âme sera un jour sacrifier sur l'autel de notre mère la nuit et de son oeil la lune. Elle nous observe, impassible, attendant que les enfants de l'obscurité passent à l'action face au mal qui ronge ce monde insensé !
J'aurais aimé faire parti de ces êtres là, mais je ne suis qu'un pion qui devra un jour se sacrifier pour sauver la reine, le roi ou le cavalier.

Angie... je ne la vois pas mais elle a commencé son festin, elle a commencé à lêcher le sang qui coulait sur ma joue. Si elle savait combien ce geste, cette sensation m'excite, elle ne le ferait sans doute pas. Elle sait que j'aime être mordu et qui plus est, mordu par elle. C'est autant une drogue pour elle que pour moi.

«Pourrais-tu sérieusement te passer de cela? »

Je ne répondais pas, mais elle devait entendre la réponse crier en moi ! Evidemment que je ne pourrais jamais me passer d'elle, comment pouvait-elle en douter une seule seconde après 18 ans de vie commune ?
Elle avait basculé sur moi, si Caleb voyait ça, il ne serait sans doute pas du tout content, cependant je ne l'avais pas trahit. Je faisais abstraction de mes propres sentiments amoureux qui auraient pu me faire perdre la tête et embrasser cette Ange aux dents poitues. Je me controlais bien, tout en moi n'était que controle, il en a toujours été ainsi d'ailleurs...

Elle croqua mon cou à pleines pleines dents, au niveau du tatouage qui y trainait. Et je poussais un gémissement de plaisir en sentant mon sang fuire de mon corps. Le fait de perdre la vue, m'obligeait à me servir de mes autres sens et celui du toucher était certainement le plus actif. Elle savait exactement ce qu'elle faisait, alors qu'elle me mordait, je l'avais enlacé pour ne pas qu'elle s'arrête. J'en avais besoin autant qu'elle, après tant de jours d'abstinence.

« Je refuse que quiconque te prenne. »

Elle s'était arrêtée une seconde pour me dire ces quelques mots qui étaient instantanément devenus pour moi comme une nouvelle bible. Elle se remis à boire mon sang avec plus de vigueur que d'habitude et je poussais des soupirs de plaisir, tous plus longs les uns que les autres.
Une main venait l'enlacer alors que l'autre carressait ses cheveux en appuyant sa tête contre mon cou, je ne voulais pas qu'elle s'arrête, pas tout de suite.

- Personne ne me prendra jamais... han, continue, encore.

Mon coeur battait la chamade alors que des frissons me parcouraient le corps, je n'avais pas besoin de coucher avec elle en réalité, sa simple présence à mes côtés, le fait qu'elle se nourrisse de mon sang, tout cela était pour moi plus fort qu'une simple jouissance sexuelle, j'étais aux anges sans mauvais jeu de mots, j'étais à elle. Un tel plaisir pour moi, était sans doute au-delà de mes capacités... c'est sans doute pour cela que de battre mon coeur s'est arrêté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Angie W.Rhys
    Angie ;; Aaaangie when will those clouds all disapear... Fifille à son papa. ©

& then .. ?
Poudlard P. :
0/700  (0/700)
&. :
MessageSujet: Re: De battre mon coeur s'est arrêté (feat Leo) Jeu 21 Oct - 15:47

L'animal avide de sang et désireux de satisfaire son envie plus que tout au monde venait d'opérer sur Angie. Et la jeune vampire ne pouvait contrôler la moindre de ses pulsions. La raison en était simple: le sang si enivrant, si délicieux et si unique de son calice. Depuis qu'elle le connaissait, jamais elle n'avait pu gouter meilleur sang. Même celui des enfants semblait avoir un goût amer à côté du sien. Il était devenu son envie la plus incontrôlable, et cette drogue dont elle ne pouvait se passer plus de quelques jours. On dit que le sang dépend de l'âme de la personne, les vampires sont toujours les premiers à expliquer que plus la personne est pure, plus son sang sera meilleur. Mais pour Léo, cela ne s'appliquait pas. Il était et resterait à jamais aussi désirable qu'intouchable pour elle. Et il resterait également à tout jamais son Léo, son calice, son confident et son frère qu'elle tenait à garder et à préserver de tout. Et cela, même la colère ne pouvait pas le décimer. Le lien qui les unissait perdurerait quoi qu'il puisse vouloir, quoi qu'il puisse dire, et par n'importe quel biais. Elle s'était engagée avec lui pour l'éternité, et sentir qu'il remettait cet engagement en cause n'avait que réveiller cette violence enfouie au fond d'elle même. C'était bien connu, et les humains n'étaient pas les seuls à être des détenteurs de ce défaut, mais lorsqu'ils se entaient trahis, les vampires avaient tendance à réagir avec beaucoup de violences, car tout autour d'eux s'effondrait. Leur fierté, leur arrogance, leur panache, ils avaient faillis, et ne souhaitaient interpréter les choses qu'en accusant les victimes, ou, selon leurs propres visions, les traîtres. Angie n'avait pas fait défaut à cet état d'esprit, puisqu'elle avait cherché avant tout à faire que Léo se considère comme un moins que rien, qu'il ne soit qu'un misérable traître qui l'avait trahit!

Elle ne s'était pas attendue à ce changement de situation aussi brutal cependant. Et le fait de boire son sang maintenant, lui rappelait beaucoup de choses. L'envie en était déjà une, puisqu'elle s'était retenue depuis le début de leur conversation. En effet, le sang de Léo constituait pour elle l'apothéose d'un moment quel qu'il soit, mais évoquait en même temps ce fait qu'elle ne pouvait se passer de lui. Son Auror, aussi fort soit-il, était réduit à devenir un simple esclave quand elle le dominait en s'installant sur lui de cette façon là. Cet esclave se transformait petit à petit en aigle, alors que son sang si royal qu'il pouvait être, le quittait pour venir se répandre dans le corps de la défunte. Une chaleur qui lui prodiguait à la fois une sensation de bien être, et d'extase, telle qu'elle ne pouvait retenir ses soupirs. Cet aigle ce transformait en lion, alors qu'il l'invitait à continuer en pressant au niveau de sa tête, alors que son corps épousait parfaitement les lignes du sien. Et enfin, ce lion était devenu roi, alors qu'il lui avouait que personne ne lui prendrait. Que pouvait-elle faire de plus, si ce n'était continuer ce qu'elle était en train de faire alors qu'il lui demandait? Simplement servir les ordres de son roi et exaucer ses désirs. D'autant plus qu'elle en éprouvait l'envie autant que lui. Guider par ses pulsions affamées, Angie continua de boire le sang de Léo, cherchant par la même occasion à lui procurer ce plaisir, dont elle savait qu'il atteignait à chaque fois. Sa satisfaction personnelle n'en n'était que flatter, alors que ses gémissements rauques raisonnaient d'un commun accord avec les siens. Le tempo, aussi familier soit-il, du cœur de Léo accroissait cette transe dans laquelle ils se trouvaient. Mais bien vite, elle fut contrainte de s'arrêter alors que la mélodie commençait à perdre de son rythme. Oui, elle devait s'arrêter de tirer son sang... Mais lorsqu'elle enleva ses lèvres de sur son cou, c'était déjà trop tard.


 « Léo? »

Elle savait qu'il ne lui répondrait pas, mais même un vampire peut parfois avoir de l'espoir. Elle se redressa, de manière à dégager son torse cacher par son corps, mais resta installée sur lui. Il n'allait pas mourir, pas maintenant. Fronçant ses sourcil, à nouveau le regard sombre qu'elle avait eu avant qu'elle ne le morde vint prendre place dans ses yeux. Regard qui devait nettement contraster avec la couleur de ses derniers et le sang qui ruisselait encore sur son cou. Ses yeux étaient d'un jaune clair, comme il n'était pas donné de voir en temps normal. La vampire leva sa main au dessus d'elle et vint l'abattre, sans user d'une trop grande force, afin d'éviter de le transpercer, sur sa poitrine.

 « Personne ne te prendra, tu l'as dis! »

Elle réitéra l'expérience, faisant ainsi l'effet d'un choc conséquent pour ranimer le cœur éteint de Léo. Il repartit au bout de la troisième fois, laissant ainsi Angie soupirer. Elle n'allait certainement pas la mort le lui prendre, jamais! Et elle la défiait d'essayer un jour. Elle en avait fait ses preuves déjà en le sauvant … Soucieuse à cet instant précis, elle porta son propre bras à sa bouche, et arracha à l'aide de ses dents un morceau de peau, qu'elle recracha plus loin. Elle se pencha en avant, et telle une mère veillant sur son fils, lui offrit son sang.

 « Bois le... Tu te sentiras mieux. »

Son bras tendu au niveau de sa bouche, elle le regardait d'une façon bienveillante, malgré le fait qu'elle n'oubliait pas ce qu'il s'était passé. Si il refusait de boire, cela prouverait qu'il ne l'aimait donc plus, en revanche si il le faisait, ils auraient peut être une opportunité de se pardonner mutuellement. C'était à lui de décider de son destin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.forums-actifs.net/forum.htm

& then .. ?
Poudlard P. :
14/700  (14/700)
&. :
MessageSujet: Re: De battre mon coeur s'est arrêté (feat Leo) Ven 22 Oct - 14:43

C'est donc à cela que ressemble la mort ?
Un trou noir et puis... cette grande lumière qui nous sort de notre corps pour nous emmener loin ?
Je voyais déjà mon enveloppe chernelle, Angie était sur moi et me donnait des coups, il y avait quelque chose de touchant dans cette scène, chaque coup me ramenait vers elle.
Derrière, moi la faucheuse faisait chanter sa grande faux. A plusieurs reprises elle tenta de l'abattre sur mon cou mais j'avais décidé de ne pas me laisser faire. Quelque chose en moi me poussait à lutter, j'étais si heureux aux côtés d'Angie, je n'aurais laissé personne m'éloigner d'elle. En aucun cas !
Encore une décharge et mon esprit réintègre mon corps.
J'ouvre les yeux, souriant en voyant le visage fermé d'Angie, elle semblait si inquiète... je voulais la prendre contre moi mais elle n'aurait peut être pas voulu. Je libérais mon esprit pour créer un lien directe avec le sien, nous étions lié après tout.

« Bois le... Tu te sentiras mieux. »

- Je t'aime tant...

J'attrape son poignet et bois ce qu'elle m'offre, mon énergie revenant petit à petit.
Je ne m'étais pas rendu compte que je prenais autant de plaisir à être mordu par elle, c'était plus qu'une drogue, c'était vitale, c'était le lien entre elle et moi.

De battre mon coeur s'est arrêté ? Vous rigolez... il ne bat que plus fort à présent, comme le phoenix, il renait de ses cendres, plus beau et plus fort que jamais.
Je lève ma main vers son visage pour lui caresser la joue en souriant.

- Je suis désolé de t'avoir inquiété, mais j'aime tellement ça. Mourir et renaître de tes mains... tu es vraiment un Ange pour moi.

Je remarque la tistesse dans son coeur, dans ses yeux. Je n'ai pas vraiment l'habitude de la voir ainsi, surtout avec ce sentiment dans le regard. Je me relève légèrement pour la prendre dans mes bras.

- Je ne te quitterai jamais, je vais bien regarde. Mon coeur bat plus fort que jamais grace à toi.

Je la laissais voir volontairement mes sentiments pour qu'elle sache que j'étais sincère.
J'étais si content d'être auprès d'elle, de la voir, de sentir son parfum...
Je la regardais dans les yeux sans rien dire, mon regard se faisait de plus en plus intense alors que je lui souriais... je l'aurais certainement dévoré des yeux si cela avait été possible.
Elle était pour moi, le coeur qui me manquait.

- Je ne te ferais plus jamais de mal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Angie W.Rhys
    Angie ;; Aaaangie when will those clouds all disapear... Fifille à son papa. ©

& then .. ?
Poudlard P. :
0/700  (0/700)
&. :
MessageSujet: Re: De battre mon coeur s'est arrêté (feat Leo) Dim 24 Oct - 10:04

La vie et la survie ne peut être qu'à la suite d'une succession de choix. Humains et vampires sont donc confronter à ces mêmes choix, seulement leur orientation diffèrent. Prenez par exemple le sang, un humain rechignera à l'idée de s'en nourrir, ou même à sa simple vue, alors qu'un vampire y verra là le plus beau des trésors qui lui sera donné de voir. Quoi que cela n'était pas un des meilleurs exemples puisque finalement ce liquide rouge n'est autre que la survie des morts aux dents pointues. Prenons alors un exemple qui s'applique autant aux vampires qu'aux humains : leur réaction face au danger. Dans cette situation il n'existait pas plusieurs réactions possibles, soit on fuit, soit un affronte. Il n'y a pas de juste milieu, ni même de seconde chance. Un humain innocent et tout ce qui était des plus naïf fuirait, même si certains pouvaient rester imprévisibles. Pour les vampires, ce choix ne relevaient pas de ce qu'ils pouvaient ressentir, mais allait au delà de tout sentiments, leur choix se portait sur l'intérêt qu'ils éprouvaient à participer à telle ou telle action. Léo n'était pas un vampire, et pourtant il en possédait déjà les principaux attraits. Sa bravoure, et son courage ne faiblissaient jamais, Angie avait pu s'en apercevoir au cours de son évolution. Et elle se panachait de vantardise rien qu'à l'idée de penser qu'elle influait sur lui. Il était tout aussi intrépide qu'elle, et était d'une maturité qu'il lui avait été rarement donné de voir chez ses êtres aussi faibles que les misérables insectes rampants qui bordent les rivages de la planète. Il dégageait une chose à laquelle, aucun vampire n'aurait pu passer son chemin sans se retourner, une aura qui le plaçait bien au dessus de n'importe quel autre humain. Sa magie et son charisme étaient pour lui un atout majeur qui pourraient l'élever bien au dessus de beaucoup d'autres. Et il n'était qu'à elle, ce qui arrachait à chaque fois un sourire satisfait à la vampire. Fière et arrogante, elle semblait à présent si faible et totalement dénuée de bon sens face au choix que Léo allait faire. C'était la première fois qu'il lui arrivait de douter ainsi de lui. Il lui avait répété clairement qu'il ne la désirait plus, et c'était laissait mourir pour renaître par la suite. Même la plus effroyable des choses pouvaient devenir aussi faible qu'une limace sans aucune protection, lorsque son mur d'enceinte cédait sous le coups des questions sans relâches.

Cependant son inquiétude fut estompée alors qu'il ouvrait à nouveau les yeux. Elle lui lançait un regard à la fois chaleureux et triste de ce qu'il venait de se produire. Elle ressentis toutefois, la chaleur intérieure de Léo, alors qu'il libérait son esprit afin de lui transmettre ce sentiment. Il l'aimait... Et elle avait l'impression de revivre son premier réveil. Le même pour lequel, elle s'était juré de garder un souvenir intact, sachant qu'elle ne pourrait jamais plus revivre une expérience aussi intense. Apparemment, elle s'était trompée, puisqu'il se passait exactement la même chose à cet instant. La vampire choisit elle aussi de laisser toutes les barrières s'écrouler autour d'elle, afin de permettre à son adoré d'explorer les fins fonds de son 'non être'. Les vampires sont des êtres changeants n'est ce pas? Ils sont obligés de l'être afin de pouvoir se fondre dans la masse. Et la colère, voir la haine ressenties auparavant, s'étaient transformées en une envie incommensurable de possession. Il goutait son sang, ce qui arracha une grimace à la vampire alors qu'elle envoyait l'image de son réveil à Léo. Sa propre vision des choses, et ses sentiments qu'elle ne lui cachait pas. Il n'y avait nul besoin d'évoquer un seul mot pour qu'ils se comprennent... Mais soucieuse de ce qu'il pourrait un jour faire, elle se rapprocha et caressa son visage, laissant de temps à autre échapper des soupirs alors que son sang quittait son corps. Léo comprit qu'elle ne devait probablement pas être des plus rassurée, et se confronta à le faire de son plein gré. La chaleur qui émanait de sa main, contre la joue gelée de la vampire fit naître un léger sourire sur ses lèvres. Elle aimait le moindre de ses contacts, ils luis rappelaient une tendresse enfantine utopique pour elle.

A nouveau le silence était une réponse adéquate aux dires qu'il pouvait lui transmettre. Il s'excusait, bien sûr qu'il le faisait, elle venait de le sauver... La vampire fut toutefois surprise lorsqu'il la nomma comme étant son Ange. Son esprit se libéra, afin de former des images qu'ils avaient vécu, lorsqu'il la prenait dans ses bras, ou lorsqu'il s'arrangeait toujours pour se retrouver de manière à ce que son oreille se colle à son ventre. Elle l'était son ange autant que lui pouvait être pour elle sa survie. Le lion devenait un agneau alors que Léo la prenait dans ses bras. Heureuse de retrouver une sensation qu'elle avait eu peur de perdre. Il lui expliquait que son cœur battait plus fort, elle le savait, elle le ressentait. Cependant, elle eut le geste de poser sa main sur sa poitrine afin de 'faire comme les humains le font'. Il s'agissait là d'un geste tendre à son égard.


 « Je t'aime aussi Léo. Et je ne supporterai plus ce que tu m'as fais. Plus jamais... »

Ses yeux le fixaient de la même manière que lui pouvait le faire avec elle. Si ce n'était qu'elle alliait en plus ses gestes, en portant sa main sur cette tempe qu'elle lui avait ouverte quelques minutes plus tôt. Son sang devait probablement agir, puisque la plaie commençait déjà à s'atténuer, alors que les yeux de Léo était à nouveau normaux.

 « Je n'aurai pas du te violenter... »

Il fallait voir ici une sorte d'excuses prononcées par la vampire. Elle avait agit d'une façon qu'elle ne pensait jamais avoir surtout envers Léo. Mais il l'avait déçu, énormément. Que voulez vous, de battre son cœur s'était arrêté depuis maintes années à présent, alors que celui de Léo continuait de battre pour elle. Et elle ne souhaitait pas qu'un autre sang froid puisse prendre possession de leur cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.forums-actifs.net/forum.htm

& then .. ?
Poudlard P. :
14/700  (14/700)
&. :
MessageSujet: Re: De battre mon coeur s'est arrêté (feat Leo) Dim 24 Oct - 16:55

Je m'en voulais plus qu'elle n'aurait pu le croire. Une rage intérieur me submergeait et je m'infigeais des dommage interne qu'elle aurait certainement pu ressentir.
J'avais cette capacité d'intérioriser beaucoup de chose et de pouvoir discuter et ressentir des choses avec moi même... mais là, ce que je ressentais, ce que je me faisais subir était une véritable torture. Je ne me voyais plus digne d'être son calice, comme l'aurais-je pu après tout ce que je lui avait fait subire ?

C'était impardonnable de ma par, comment pouvait elle encore me pardonner après tout ce que je lui avais fait ? Je me dégoûtait, je ne lui en aurais pas voulu de me tuer sur place après ce que j'avais osé lui faire, je l'aurais bien mérité. Elle ne devrait pas avoir à subir mes caprices, mon mal être où quoi que ce soit susceptible de la faire souffrir ! Non mais pour qui je me prenais ? Moi, misérable humain... comment pouvait-elle encore me classer au-dessus des autres alors qu'elle me connaissait si bien, qu'elle savait de quoi j'étais capable.

Mon regard était certainement plus triste qu'à son habitude, il devait véhiculer toutes ces choses qui se bousculaient en moi. Mentalement, je torturer mon corps, je le brûlait pour qu'il n'en reste rien, je le découpais encore et encore pour avoir ne serais ce qu'une petite idée de ce qu'Angie pouvait ressentir. Et dès que j'en avais fini, je recommençais à nouveau, pour que la douleur dure encore et encore, pour ne pas oublier ce que je venais de lui faire.

Mais un geste d'elle me sortit de mes tourments... elle avait posé sa main sur mon coeur et celui-ci s'emballa de plus belle, plus fort que jamais. Je laissais ma salle de torture pour n'appartenir qu'à elle, un claquement de doigt et j'étais à ses pieds. Un seul ordre d'elle et j'aurais tué n'importe qui, moi y compris, sans regret.

« Je t'aime aussi Léo. Et je ne supporterai plus ce que tu m'as fais. Plus jamais... »

Plus que tout au monde, je voulais la prendre dans mes bras, la serrer comme le dernier cadeau d'une mère donné à son enfant avant que celle-ci ne s'éteigne.

- Ca n'arrivera plus jamais... je te le jure, je suis tellement désolé. Tu as trop d'indulgence envers moi. Tu m'as fait ce cadeau de pouvoir vivre à tes côtés et je ne cesse de le gacher et de te poser des problèmes. Pardonnes moi.

Ma vue revenait petit à petit alors qu'elle me soignait et je lui souriais.

- Ton visage m'aurait tellement manqué si je n'avais plus été capable de le voir !

« Je n'aurai pas du te violenter... »

- Tu rigoles ! J'aime quand tu es violente avec moi...

Oui bon, c'était une phrase qui voulait détendre l'atmosphère, mais je redevenais bien vite sérieux.
Je lui prenais la tête entre mes mains, plongeant mon regard dans le sien, plus intensément que je l'aurais voulu.

- Tu ne me dois aucune excuses, je l'avais mérité après tout... surtout ne t'excuses pas d'avoir agit sous l'impulsion de ton coeur. Il n'y a rien de mal à ça !

Résister plus longtemps face à elle était impossible pour moi, je la prenais dans mes bras en poussant de long soupire, comme si une angoisse naissante s'échapper enfin de mon coeur. Je la serrais contre moi, sa tête contre mon coeur. Il battait, si fort et battrai encore pour elle bien après une mort que j'aurais voulu la plus tard possible.
Mais personne ne connait ce que peut nous réserver le destin !
Par deux fois, mon coeur s'est arrêté... et par deux fois, on m'a ramené à la vie, un ange, mon ange, Angie.
C'est au delà de ce que je peux exprimer encore, notre lien est fusionnel. Si je venais à mourir, j'aimerai que tout mon être vive en elle, car je suis et serais toujours à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Angie W.Rhys
    Angie ;; Aaaangie when will those clouds all disapear... Fifille à son papa. ©

& then .. ?
Poudlard P. :
0/700  (0/700)
&. :
MessageSujet: Re: De battre mon coeur s'est arrêté (feat Leo) Ven 29 Oct - 14:11

Qu'est ce que ce sentiment qui l'envahissait à présent? Mélangé à cette rage, qui s'estompait petit à petit, à cette colère qui commençait à devenir un lointain souvenir, il y avait en plus une sorte de compassion et une volonté de préservation. Est ce que Léo lui infligeait ses sentiments ou est ce qu'ils émanaient d'elle tout simplement, alors qu'il la serrait dans ses bras? Elle n'en n'avait aucune idée, mais cela l'apaisait. Plus qu'il n'aurait pu le croire, et cela la décontenançait également alors qu'elle n'était qu'une vampire inadaptée aux moindres ressentis humains. Certes, elle connaissait ce que pouvaient être les sentiments de colère, d'envie, de désir, de protection, et apprenait dés à présent à côtoyer de nouvelles expériences, telles que l'amour qu'elle éprouvait envers Caleb. De quoi perdre pied, lorsque l'on se retrouve seule, mais qui avec les années d'expérience faisait qu'elle n'éprouvait pas le moindre besoin d'en être effrayé. C'était étrange, et elle se sentait déjà faillir à cause de ce changement. Son impulsivité était sans cesse mise en exergue, et Léo en avait fait les frais, ils n'y avait que quelques minutes. Son sang froid légendaire commençait à être touché, et elle devrait par le futur apprendre à le réajuster. Si elle ne le faisait pas, elle courait probablement à sa perte, mais pire à sa chute... Elle qui appréciait être cette créature nocturne, qui imposait rien que par sa présence, autant d'envie et de désir que le mal en lui même. Non, elle ne pouvait se permettre de se laisser aller, et devrait se reprendre, afin d'être aussi forte et puissante que les notes que jouaient le cœur de Léo à ce même instant. Si elle avait eu l'usage de l'endormissement, elle se serait probablement endormie, sur ce rythme cardiaque qu'elle connaissait par cœur. Elle pouvait même mettre par dessus, une mélodie qu'elle aurait inventée de toute pièce, afin de l'accompagner, cependant, elle ne le fit pas. Qu'aurait-elle était en agissant de la sorte? Un être faible, dont la faiblesse résidait juste devant elle, et avec laquelle n'importe quel ennemi aurait pu y trouver une faille sans précédant. Non, elle voulait préserver Léo, il n'était qu'à elle, et aucun autre vampire ne l'approcherait...

Un sourire sur les lèvres, et un regard plein de compassion, la jeune vampire ne répondit pas directement aux diverses explications de son calice, se contentant juste de profiter de cet instant, de calme et de quiétude, qu'elle commençait tout juste à retrouver. Elle repassa les images de ce qu'elle lui avait infligé plus tôt, sachant très bien qu'il les verrait lui aussi, alors que son esprit lui était complètement ouvert. La douleur de cette scène était assez dure pour la vampire, et son regard se fit plus sombre alors que sa main cherchait à se refermer sur le dos de Léo. Ce silence devenait pesant, et sans bouger, elle y mit un terme à sa façon.


 « Ne me mens pas... »Même si elle n'en n'éprouvait pas le besoin, elle se mit à soupirer de manière à accompagner ses pensées par une réaction humaine qu'elle avait pu observer plusieurs fois déjà.  « Je n'ai pas de cœur Léo, je ne peux pas me laisser dicter par quelque chose qui n'existe plus... »

Elle daigna relever la tête, de manière à pouvoir le fixer et ainsi pouvoir lui caresser le visage d'une manière tendre. Telle une mère veillant sur son enfant, elle lui afficha un sourire encourageant. Un sourire qui dévoilait bien plus de choses que des mots n'auraient pu le faire : de la tendresse, de la compassion, de la protection, de la bienveillance, de la fierté, mais aussi de l'amour. Et ce dernier sentiment vint remettre le visage de Caleb entre eux, lui faisant ainsi arrêter son geste de manière à se reculer, et à s'en vouloir pour elle même.

 « Je deviens faible! »

Le ton qu'elle venait d'employer était aussi sec et froid que celui qu'elle avait pu utiliser toute à l'heure pour lui. Cependant, cette fois ci, il n'était uniquement que pour elle, alors qu'elle se retournait pour admirer l'horizon noirci par l'obscurité pesante des lieux.

 « Crois-tu que Eden serait susceptible de répondre à mes interrogations? » Le regard fixe, le vent relevant quelques unes de ses mèches de cheveux, Angie n'attendit pas la réponse de Léo avant de continuer.  « Ne laisse pas les humains te corrompre, ils sont faibles, et ne t'y abaisse pas, joue avec eux, donne leur envie d'être comme toi, sois cruelle avec cette race. Ce n'est que de cette manière que tu pourras t'en sortir. C'est ce qu'il me répondrait très certainement, cette vieille chauve souris, n'a jamais rien compris... » Perdue dans ses pensées, elle laissa quelques secondes de silence et décida de se retourner vers Léo avec un regard curieux.  « Pourquoi l'as tu sauvé? »

Il n'y avait nul besoin d'énoncer le prénom de la personne concernée par cette interrogation. Léo avait très bien comprit qu'elle parlait de Caleb et de cet incident qui l'avait également déçu, et pour lequel ils avaient eu cette conversation.

 « Est ce l'Auror ou le sorcier que je connais qui a réagit en premier? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.forums-actifs.net/forum.htm

& then .. ?
Poudlard P. :
14/700  (14/700)
&. :
MessageSujet: Re: De battre mon coeur s'est arrêté (feat Leo) Mer 3 Nov - 14:18

J'aurais aimé que ce moment dure toujours, la garder auprès de moi pour l'éternité, jusqu'à ce qu'une guerre étrangère nous enterre de ses obus ardents, de son amour pesant pour une cause qui est juste ou l'inverse. Je la serrais plus fort contre moi, l'emprisonnant de mes bras sur mon coeur qui battrait pour deux jusqu'à ce que la musique prenne fin. Non... même après la mort je l'aurais gardé près de moi, elle fait partie de moi à présent et je n'autoriserai personne à prendre cette place qu'elle m'a donné à ses côtés.
Je crois que je suis trop envahissant avec elle, mais je n'ai pas l'impression que cela lui déplaise alors je dois me faire des idées. Je la dévore du regard... je la dévore avec moi coeur, la chaleur que je dégage et les sentiments que j'entretiens pour elle. Je l'attendrai sans doute toute ma vie.
Elle semblait réfléchir appuyée contre moi et la sensation de son corps contre le mien me fit sourire. Mais elle agrippa mon dos, me montrant ce qu'elle venait de faire et la douleur qu'elle en éprouvait. J'avais accepté la possible violence incontrolable des vampires. Cela m'attirait plus que ça ne l'aurait dû. Mon regard ne changea même pas, elle se serait sans doute attendu à de la frayeur ou à quelque chose de semblable, mais seul de l'amour et de la tendresse découlait de mon regard.

« Ne me mens pas... Je n'ai pas de cœur Léo, je ne peux pas me laisser dicter par quelque chose qui n'existe plus... »

Je la serrais plus fort encore, posant ma bouche contre son oreille en chuchotan.

- Si tu as un coeur, je le ressens, je l'écoute... c'est une belle mélodie que tu joues. Tu m'as sauvé il y a dix-huit ans... Comment pourrais-tu aimer Caleb, aimer ta soeur et... m'aimer moi si ton coeur avait disparu ?

Mes mains encerclèrent son visage pour que ses yeux se logent dans les miens. Mon front posé contre le sien, j'ouvrais au maximum mon esprit, elle seule pouvait y accéder. Je ne l'aurait montrer à personne d'autre.
Toutes mes pensées, tous mes sentiments affluaient, mais il y en avait tellement... beaucoup plus que ne devrait pouvoir suporter un cerveau humain, à moins d'exploser. Je faisais le trie dans mon esprit pour ne lui montrer que ce qui m'importait.
Le première fois que l'on s'est vu, la première morsure et les suivantes, ce que je ressentais lors de ses moments. Je ne lui cachais rien. Il n'était plus question de mensonge entre nous.

« Je deviens faible! »

Je l'enlaçais à nouveau, sans vraiment m'en rendre compte.

- Ce n'est pas plus mal d'avoir des moments de faiblesse mon ange, je me sentirais utile à tes côtés. J'aurais l'occasion de te protéger à mon tour. Peut importe ce que tu deviens, je serais toujours à tes côtés.

« Crois-tu que Eden serait susceptible de répondre à mes interrogations? »
« Ne laisse pas les humains te corrompre, ils sont faibles, et ne t'y abaisse pas, joue avec eux, donne leur envie d'être comme toi, sois cruelle avec cette race. Ce n'est que de cette manière que tu pourras t'en sortir. C'est ce qu'il me répondrait très certainement, cette vieille chauve souris, n'a jamais rien compris... »

Je baissais les yeux en entendant le nom d'Eden, mon regard devenait coupable et triste.

- Eden ne m'a jamais porté dans son coeur... il pense que c'est de ma faute si tu es devenu plus faible qu'avant. Il a certainement raison d'ailleurs... après tout, tu as fait de moi ton calice et tu t'es affaiblie en faisant cela. A cause de moi tu es aussi devenu beaucoup plus accessible à la mort.

Je poussais un soupire, quoi qu'Eden fasse il ne réussira jamais à me faire partir. Je ne peux plus vivre sans Angie et le seul choix qui lui reste est de me tuer pour la libérer. Peut être le fera-t-il un jour.

« Pourquoi l'as tu sauvé? »

Je sortais de mes songes, je ne m'attendais pas à cette question. Evidemment elle parlait de Caleb, elle avait dû le voir en moi... dire que je l'avais sauvé deux fois en une nuit.

- C'était de ma faute Angie... il voulait me faire comprendre quelque chose. Tu sais, malgré ce qui se passe entre vous, je l'aime bien. Tu n'aurais sans doute pas pu trouver mieux que lui.

Pourquoi lui dire ça alors que tu es fou d'elle ?
C'est justement pour ça que je lui dis cela... et puis Caleb est vraiment quelqu'un de bien, sur qui elle poura compter toute sa vie. Je ne veux que son bien et le bonheur elle le trouvera avec lui.

- Je ne pouvais pas non plus le laisser mourir de faim ! Pour quel calice je me serais fait passer si j'avais laisser mourir un vampire ? A propos de cela... Caleb a vu quelque chose qu'il n'aurait pas dû voir.

Je faisais référence à mon pouvoir, mais ça elle le savait sans doute déjà.
Je la gardais contre moi, totalement remis des problèmes survenus quelques minutes plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Angie W.Rhys
    Angie ;; Aaaangie when will those clouds all disapear... Fifille à son papa. ©

& then .. ?
Poudlard P. :
0/700  (0/700)
&. :
MessageSujet: Re: De battre mon coeur s'est arrêté (feat Leo) Dim 14 Nov - 11:48

L'amour était une sentiment que Angelina n'aurait jamais du connaître, ou si juste peut être, mais uniquement celui qu'elle portait à Léo. Celui qu'elle trouvait indescriptible, et qui lui permettait de pouvoir croire en une personne sans en douter. Celui qui la rendait plus forte, par la simple présence de cette personne et qui la rendrait éternellement puissante, puisqu'il resterait à ses côtés. Un amour sincère, unique, et où rien n'était ambiguë, où tout n'était que vérité et respect mutuel. L'amour d'un confident pour son meilleur ami, ou d'une mère pour son fils. Le seul et véritable amour qui méritait d'être vécu pour un vampire envers son calice... Cependant, cela ne semblait suffire à personne, et la jeune femme était la première à souffrir d'un manque. Mais trop fière, cela serait signe de faiblesse de sa part, et elle préférait dissimuler ce fait derrière un jeu qui prenait place dés qu'elle se trouvait en compagnie d'autres. A quoi bon vivre éternellement si ce n'est pas pour s'amuser un peu? Voilà ce qu'elle ne cessait de répéter à qui bon voulait l'entendre. Mais pour Léo c'était différent. Et ce qu'ils ne cessaient de s'envoyer l'un et l'autre, les images qu'elle percevait dans son esprit, et qu'elle lui renvoyait d'une manière plus intense dans le sien, prouvaient bien la force de leur lien. C'est dans cet état d'esprit qu'elle avait laissé échapper ses doutes, et ses ressentis quant au fait de son cœur inexistant. Physiquement, c'était la vérité... Il ne battait plus, et ce depuis de longues années, et il ne battrait plus jamais. Elle ne se souvenait même plus de ce que cela pouvait être que de ressentir son cœur s'emballer face à certains évènements ou sentiments. Les seules mélodies qui pouvaient tenter de lui rappeler, étaient celles qu'elle entendait dés qu'elle était en présence d'un humain. Cependant ce n'était pas suffisant. Et dire que cela lui manquait aurait été un mensonge. Angelina Weather Rhys ne voulait pas se rabattre à cette vie emplie de faiblesses, que celles des humains. Elle aimait son statut et était la première à en vanter les mérite. Elle n'avait soif que de vengeance, et se répétait à elle même qu'aucun humain n'en valait la peine, sauf Léo. Ce garçon qu'elle avait trouvé il y a de cela de nombreuses années, et qu'elle s'était attachée à garder à ses côtés, par pur égoïsme. Il était beau, très beau même, et tenace, il possédait toutes les qualités requises pour devenir un sorcier hors du commun. Orphelin, lorsqu'elle l'avait recueilli, ils constituaient à présent une famille à tous les deux, ou leur puissance n'avait de cesse que lorsqu'ils étaient ensemble, même si seuls, ils étaient également à craindre. Il représentait sa plus grande fierté, son Auror, son Léo...

 « Demande à ton cœur de battre pour nous deux, et rien que pour nous. Je n'ai que faire des autres. »

La froideur de ses dires contrastait avec la chaleur de ses pensées. Elle appliquait les conseils de son mentor et créateur, à savoir de ne pas tomber dans cette faiblesse de l'attachement. Serait-il fier d'elle si il avait pu entendre ses propos? Qu'aurait-il pensé de sa puissance, si il avait pu jauger de sa puissance rien qu'à son timbre de voix? Elle n'en savait rien, et elle n'en souhaitait pas connaître le constat final. Les erreurs font parties de l'avancement d'un être pour parvenir à sa toute puissance, c'était bien connue. Et même si Léo répondait présent pour elle pour chaque occasion, elle ne pouvait se permettre de le mettre en danger. Son regard se fit d'ailleurs plus sombre à cette pensée et elle ne put s'empêcher de répondre face à l'enthousiasme débordant de son confident.

 « Les rôles n'ont pas à s'inverser. Je ne pourrai survivre sans toi. Quand à Eden, il n'a jamais pu comprendre que le fait d'avoir un calice pouvait constituer une force bien plus qu'un fardeau. N'est-il pas répété que les unions constituent une force? Si certains appliquaient ce fait à la lettre, ils ne seraient pas aussi décevants. »

Les mangemorts étaient sa cible dans ses propos. La vampire étaient aussi vile et cruelle qu'eux, cependant, elle n'en n'était que plus intelligente. En restant en retrait pour ce qui était d'un choix de camps, elle avait su tirer parti des deux extrêmes. Certains la traitaient d'imprudente, d'autres d'imbéciles, et d'autres encore se refusaient à lui regarder son visage, préférant lui cracher dessus du venin bien plus puérile qu'autre chose. Mais à bien y regarder, elle était gagnante pour tout. Une qualité que beaucoup ne percevaient pas mais que Léo avait su percevoir. Cherchant à garder le contact qu'ils avaient établis physiquement, elle continua de se lover dans ses bras, alors que son esprit était ailleurs. Elle avait enfin oser lui parler de cette soirée, et attendait des explications sur les agissements de son calice. Un soupir émana de ses lèvres, alors que son regard sombre se posait sur Léo au moment où il lui avouait à la fois par la parole et la pensée ce qu'il s'était passé. Soufflant d'amertume, elle baissa son regard et entreprit un ton assez las.

 « Ce sera probablement un problème plus tard. »

Caleb avait pu se rendre compte des pouvoirs de Léo, et elle était certaine qu'il s'en servirait un jour ou l'autre pour les atteindre.

 « Il faudra que nous prévoyons une autre alternative en cas de traitrise de sa part... »

L'esprit pensif, et le regard aussi noir que celui d'un mangemort prêt à attaquer, Angie était une vampire qui prévoyait toujours un plan d'échappatoire au cas ou les choses tourneraient mal. C'était la sous estimer que de la croire perdue, même une reddition de sa part pouvait être un calcul prémédité d'avance afin de tirer profit à un moment ou à un autre.

 « Que sait-il de toi? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.forums-actifs.net/forum.htm

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: De battre mon coeur s'est arrêté (feat Leo)

Revenir en haut Aller en bas

De battre mon coeur s'est arrêté (feat Leo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Praetoria Noctis :: .::Poudlard::. [l'Extérieur] :: && Le parc-