Praetoria Noctis


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

"let's delay our misery" ft. Luk'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Kimberley Jackson
    || Admin || Geniale, sexy & Follement belle.
|| Admin || Geniale, sexy & Follement belle.

& then .. ?
Poudlard P. :
0/700  (0/700)
&. :
MessageSujet: "let's delay our misery" ft. Luk' Dim 3 Oct - 22:54

  • &




    .:: Tomorrow I'll be gone ::.





    [O.g : Les âmes pures devraient s'abstenir de lire ce qui suit. J'aurai prévenu.]

    Spoiler:
     

    Je me réveillais en sursaut, me relevant d'un bond, haletante. Dans un premier temps, je ne prêtais aucune attention à l'endroit où je me trouvais, mes sourcils se fronçant face à ce rêve si .. perturbant? & irréel. J'essayai de retrouver un rythme cardiaque convenable tandis que je jetai un regard circulaire à la pièce. Du blanc, du blanc immaculé de partout. Les murs, les appareils, les draps, le tissu qui couvrait mon corps et le "tut tut tut tut" régulier de mon électrocardiogramme. Putain de merde, j'étais dans un hopital !
    La soirée de la vieille me revenant peu à peu en tête, des larmes me vinrent aux yeux. La tristesse, la rage et l'incompréhension. Mes poings se serrèrent, froissant le drap housse dans le même temps. J'observais un fait nouveau. Tout était écrit dans une langue qui était loin de m'être familière. De l'allemand, sans aucun doute.

    Enervée comme jamais, je mettais pied à terre. Quelques mouvements, quelques minutes, j'étais désormais dans la douche, jouissant de cet agréable moment et essayant de laisser couler tout les sentiments qui bouillonnaient en moi avec cette eau. Mais ce n'était pas chose aisée. Je ne comprenais pas vraiment moi même pourquoi j'avais tant de rancoeur envers Luk'. Après tout, elle avait du jugé que c'était nécessaire pour moi, et j'aurai sans doute fait la même chose. Et au delà de ça, elle avait eut la présence d'esprit de ne pas m'envoyer dans un hôpital du pays..

    Bref. Je n'avais pas envie de penser et de réfléchir à tout ça tant que je pouvais l'éviter. Un soupir. J'avais maintenant terminée ma longue douche. Après m'être habillée des mêmes fringues je me démêlais les cheveux, ce qui ne fut pas chose facile, mais qui eut au moins le mérite d'extérioriser une partie de mon énèrvement. Après ça je me les attachés dans un chignon loin d'être parfait, mal délimité, puisque des mèches s'en allaient dans tous les sens. En fait .. ce n'était même pas un chignon, mais qu'importe. C'était de la Jackson's improvisation et ca irait très bien pour le moment. Après avoir rassemblé j'attrapais la poignée et l'abaissais afin de sortir. Bien vite, je me retrouvais dans le couloir, et sans tarder je voyais Luk', adossée contre le mur dans une attitude .. blasée?
    Quoiqu'il en soit, cela me faisait étrange de la voir, après le songe que j'avais fait. Et puis, je gardais un très net souvenir de la soirée d'hier qui, pour être honnête me restais en travers.. Alors je faisais de mon mieux pour ne pas lui paraître trop distante.

    "Hey .. Je vais fumer une clope. Tu viens.. ?"

    Ouais, c'tait pas trop mal je crois..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Luka Van H'
    Luk" || Que sais-tu du malheur d'aimer?
 Luk

& then .. ?
Poudlard P. :
241/700  (241/700)
&. :
MessageSujet: Re: "let's delay our misery" ft. Luk' Lun 4 Oct - 15:26

< O.M.G. you're crazy lady. >

J’avais surgi comme une furie en plein cœur d’un hôpital Berlinois. Et j’avais agressée tout le monde. En allemand dans le texte. Sie braucht die Sorge, schnell , Sie braucht die Sorge, schnell., et je répétais sans cesse la même phrase. Plus vite elle serait soignée, mieux tout irait. Meme si elle me haïssait pour une obscure raison… J’étais le calice d’Alana, et quoi encore… ? Je n’étais pas amoureuse d’elle, elle n’était pas amoureuse de moi. Point. A la ligne. C’était aussi limpide que ça. Elle avait besoin de mon sang, c’etait tout, sinon elle ne s’embarasserait pas de moi… Enfin si, c’était mon amie, je ne devais pas en douter, elle me l’avait montrée plusieurs fois par le passé. Stop. Kim… C’était tout ce qui comptait pour le moment. Kim qui ne sortait pas de sa chambre d’hopital. Moi… ? J’avais passée la nuit la, a discuter avec quelques infirmières, a les engueuler quand elles, me demandaient de partir… et a écouter avec attention ce qu’elles disaient sur Kim. Elle allait s’en sortir, c’est ce que j’avais compris de leurs conversations, ça faisait tellement longtemps que je n’avais plus pratiqué l’allemand. J’aurais aimé pouvoir appeler Alice pour lui demander ce que signifiait tel ou tel mot, mais Alice avait disparu et personne ne savait ou elle pouvait bien se trouver. Comme Kim pendant les deux mois qui venaient de s’ecouler. L’espace d’un temps je devais l’avouer, j’avais pensé qu’elles avaient fui ensemble et je les avais hai… Mais non, ce n’etait pas le cas, c’était loin de l’être….

Une clope… J’en étais à la 3 eme du second paquet. Une nuit, c’est long… Mes traits étaient tirés, je n’avais pas dormi, je portais toujours mes vêtements maculés à demi de sang, le mien, celui de Kim, je faisais peur à voir avec mes yeux de raton laveur… C’est peut être pour ça que les ne s’approchaient plus. Surtout que je fumais littéralement par tous les pores de ma peau. Et que la fumée de ma Lucky n’etait pas agréable, surtout quand je la rebalancer dans la gueule du premier plouc venu qui venait me parler.

Niarf. J’étais mauvaise. Et surtout j’étais de mauvaise humeur, et les sentiments de tous ces gens malades, cette souffrance, cette tristesse qui traversait tous mon corps, qui me rendait totalement folle et dans un sens qui n’avait rien d’agreable…

Une voix plus douce, le bruit caractéristique de ses pas. Kimberley, elle était la, et d’un ton que je sentais hésitant, elle me proposait d’aller boire une clope… Fumer une menthe… non, fumer une clope, dehors.

« s’tu veux. »

J’étais blasée moi aussi, totalement blasée, et ça devait se ressentir, mais je ressentais surtout ses réticences à me parler. Elle devait encore et encore m’en vouloir pour ce qui s’etait passé. Pour Alana, pour… ?

Je n’eus pas le temps de réfléchir d’avantage qu’une nurse s’approcha de nous en gesticulant et grognant sur Kim, qu’elle – en allemand dans le texte- devait être couchée.

„ Sie geht in die Luft. Ich bin verantwortlich.“

En Allemand dans le texte je lui repondais de nous laisser tranquille, ajoutant un „Nutte“. Putain, a voix basse. Pour quoi elle se prenait celle la... ? Nous etions arrivée devant l’hopital en bas et je regardais Kim avec un regard doux.

« Tu vas mieux ? »

Autant faire comme si… N’est ce pas ?

_________________

I'm looking for a way to calm these voices in my head. With all this mad confusion I don't wanna leave this bed... I'm on the run... I'm on the run again. And I don't know which way is left... And there's no point in not being right... So I'll hold my breath till the morning... Till I see the light.



Froufrou's Adepte : 90 %
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kimberley Jackson
    || Admin || Geniale, sexy & Follement belle.
|| Admin || Geniale, sexy & Follement belle.

& then .. ?
Poudlard P. :
0/700  (0/700)
&. :
MessageSujet: Re: "let's delay our misery" ft. Luk' Jeu 28 Oct - 20:10

  • « s’tu veux. »

    Okay .. Bah si ça te fais chier, pourquoi t'es restée la toute la nuit, hein Luka? T'avais peur que je me perde? Je le suis déjà. Tu n'as pas idée de ce que ces deux mois ont eut comme impact sur mon corps que tu trouve si frêle. Oh tu sais comme j'ai horreur que tu me trouve faible Luka. Tu le sais. Et tu m'énerve, tu le sais ça aussi ma belle? Tu m'énerve parce que je tiens trop à toi. Et toi, a quel point tiens tu as moi?
    Tandis que cette question me traverse l'esprit, mon regard croise le sien, alors que je retiens la porte battante, pour ne pas qu'elle se referme, pour qu'elle puisse passer, me suivre. M'accompagner.

    Et il y a d'autres obstacles que cette simple porte. Il y a cette infirmière qui me regarde avec un air dur et qui parle vite, avec empressement, comme si chaque seconde était vital. Et je regarde Luka intervenir, ses traits se faisant plus durs elle aussi. Peut être était ce le propre de la langue allemande. Pourtant, moi j'aimais bien l'écouter. Spectatrice hagarde de cet échange qui continuait de former la bulle dans laquelle je me trouvais, qui m'écartait un peu plus de ce monde inconnu. Moi je regardais Luka, la belle Luka. Ses traits se faisaient plus ..naturels? Retour d'un pays natal. Qu'importe. On finit par reprendre notre marche vers la sortie. Et après de nombreux pas, et seulement quelques minutes nous étions dehors, l'air frais du crépuscule assaillant ma peau fragile. Fronçant un peu les sourcils face à la brise qui fouette mon visage, je m'avance vers les marches pour mieux y poser mon séant, à demie fatiguée, à demie blasée.
    Mes bras nus viennent entourer mes genoux et l'une de mes mains enserre le poignet opposé. Mon maigre poignet, agréable au regard cependant. Avant ça, j'avais allumé une clope et mon regard se perdait au loin. J'ignorais le froid, j'ignorais l'atmosphère pesante qui me donnait l'impression qu'on attendait que je rende des comptes, préférant me perdre, me perdre loin de tout, pour cesser de penser, de réfléchir. Occulter ce présent de mon existence. Occulter la soirée d'hier. Occulter tout ce qui faisait mal..

    « Tu vas mieux ? »

    C'est vrai. Elle était là. Je m'étais tellement laissé emporté que j'en avais presque oublié sa présence. C'était le jeu, c'était ça aussi, oublier la soirée d'hier, c'était l'oublier elle. Mais ça n'avait pas fonctionner, allez savoir pourquoi. Peut être que si elle s'était tut, peut être que si elle n'avait rien dit, je l'aurai oublié, allez savoir..
    Mais elle avait un argument de force pour que ce ne soit pas le cas. Elle était Luka. Et pour moi, ça voulait dire beaucoup. Sortant de mon mutisme passager, je lui répondais sur un ton un peu blasé, mais qui ne se voulait pas négatif.

    "On va dire ça.."

    Et mon regard se perdit dans l'observation de ma cigarette. Cette volute de fumée qui s'évaporait dans l'air pour s'évader dans le lointain. S'insinuer, s'envoler, s'éloigner, disparaître. Que j'aurai aimé être fumée de cigarette. On agit, on se fait voir et on s'éloigne sans dire un mot, sans un pardon. Fuir pour ne pas souffrir. Fuir pour être lâche. Car cette putain de fumée blanche n'était qu'une petite lâche. Viens, emmène moi, absorbe moi que je te tue, recrache moi que je t'abandonne.. Hm.. Sale petite garce. Et ce n'était pas moi. Mais je m'égare, je crois?

    "Et toi? Tu aurais pu prendre une douche dans ma chambre tu sais.."

    Mon ton était plus doux, plus tendre. Plus habituel. C'était celui auquel Luka avait le droit. Parce qu'elle était Luka, tout simplement. Et que personne d'autre ne l'aimait plus que moi. Sauf Alice peut être. Et j'aurai aimé que nous soyons les seules. Et c'était bien là le noeud du problème.. Ce n'était pas le cas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Luka Van H'
    Luk" || Que sais-tu du malheur d'aimer?
 Luk

& then .. ?
Poudlard P. :
241/700  (241/700)
&. :
MessageSujet: Re: "let's delay our misery" ft. Luk' Jeu 28 Oct - 21:51

Plusieurs choses n'étaient pas vraiment sures dans ma vie, il y'avait beaucoup d'inconnues, beaucoup de variables. Mais quelque chose avait toujours était fixe depuis mes 15 ans, et poudlard. Kimberley Jackson avait changée ma vie. Jeune eleve de Serdaigle, elle n'avait pas tardée à devenir ma camarade de chambre et ma meilleure amie. Ma camarade de lit aussi quelque fois. Oui, il fallait être honete ,nous avions echangées bien plus que des baisers. C'etaient les émois rebelles de deux ados perdues.... Et puis c'étaient les plaisirs charnels de deux adultes en manque affectif. Mais nous etions similaires. Moins orgueuilleuse que moi, elle etait plus... Mature aurais je envie de dire. Et elle avait la chance de ne pas connaitre les bas de la depression aussi profondement que je ne les connaissais... Pourtant nous nous ressemblions, et qui se ressemble s'assemble ne marchait pas dans notre cas. Alors nous etions restées amies. D'une amitiée si proche qu'on aurait pu croire à l'amour. Luka Et Kim. Avec des petits coeurs autour, j'aurais pu le graver sur les arbres... Mais je ne voulais pas m'abimer les mains à graver dans l'écorce... Un soupir. J'etais ramenée sur terre. Nous etions la, elle et moi... Perdue dans le vent ... Perdue, toute simplement. Nous n'étions plus chez moi... Ou nous en etions plus proche que jamais. Aprés Kimberley... Si tu veux. Je t'emmenerais chez Alice, je te montrerais a nouveau ces photos d'elle et moi, ces photos d'elle enfant, comme quand nous etions plus jeunes et qu'on la laissait seule avec ses bouteilles de martini... Comme quand... je restais seule la nuit devant la page blanche, pendant que ma meilleure amie venue dormir à la maison se glissait dans la chambre de ma tutrice... De la femme que j'avais toujours aimé. Oui... J'avais été jalouse au début. Alice... Ma Alice... qui tombait amoureuse d'une fille... ? D'une amie. Mais Alice ne savait pas tomber amoureuse, Alice m'avait toujours aimé. Alice etait tendre. Alice .... etait l'infidelité meme. Alors j'avais eu peur pour Kim. Peur qu'Alice ne me la casse... Que rien ne soit plus reparable. J'avais voulu les separer, j'avais failli perdre les deux... Je ne m'en repentais pas. J'étais toujours persuadée qu'elles n'étaient pas bien ensemble...

Au final.... Si c'était ce qu'elles desiraient. Qui étais je pour m'en meler.... J'avais mes secrets moi aussi. Et mon plus gros secret avait failli tout casser avec Kim. Je ne savais pas comment j'avais pu être si conne...

Un soupir. Une longue bouffée de tabac. Lucky Strike. Encore et toujours. L'allemagne... Je soupire.

«Je ne voulais pas que tu l'apprenne comme ça.... » Je n'aurais jamais voulu que tu l'apprenne... Tout simplement. Je souris malgré tout. Je cherche encore les mots. Elle me fait peur Kim. Parce que je ne pourrais pas supporter de la perdre. Parce que je l'aime trop...

Mais que je suis trop fiere.

« J'avais peur que tu me haisse. » ... Je n'étais qu'une putain qui bradait son sang au final. Si j'avais été amoureuse... Peut être que Kim aurait comprit, mais je donnais mon sang... à ma plus proche confidente...? Je ne ... C'était un lien spécial au final... Mais je ne savais pas en parler. J'avais peur.... ? « J'avais peur que tu sois degoutée .»

J'esquissais un nouveau soupir, et je jettais un regard sur mon apparence quand elle me parla de la douche... Puis ce fut un sourire. Un sourire sincere. « Non, j'attendais que tu sois reveillée, je vais aller chez Al...chez moi, me changer et tout. J'ai bien besoin de quelques jours de repos. Je viendrais te voir desuite aprés... » Retiens moi Kim. Je n'ai pas envie de partir.

_________________

I'm looking for a way to calm these voices in my head. With all this mad confusion I don't wanna leave this bed... I'm on the run... I'm on the run again. And I don't know which way is left... And there's no point in not being right... So I'll hold my breath till the morning... Till I see the light.



Froufrou's Adepte : 90 %


Dernière édition par Luka Van H' le Dim 7 Nov - 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kimberley Jackson
    || Admin || Geniale, sexy & Follement belle.
|| Admin || Geniale, sexy & Follement belle.

& then .. ?
Poudlard P. :
0/700  (0/700)
&. :
MessageSujet: Re: "let's delay our misery" ft. Luk' Sam 6 Nov - 23:27

  • Luka, ma belle Luka, pourquoi tu ne t'assied pas à côté de moi. Pourquoi préserves tu cette distance physique. Tu.. Tu ne m'aimes plus? Oh oui, cette question qui me traverse l'esprit est pathétique. On aurait dit une de ces petites admiratrices superficielles et stupides. C'est ce que j'avais toujours le plus rejeté. Le fait de ressembler à ses fans. Et c'était pourtant étrange. Car eux, ils avaient tout de même l'intelligence de reconnaître son talent. Alors c'est qu'ils n'étaient pas trop cons. Et pourtant, ils m'apparaissaient comme étant les plus gros abrutis que la Terre ait jamais porté. Je vous l'accorde, parfois j'étais compliquée à suivre. Mais ça, ce n'était même pas clair dans mon esprit je crois. Alors tenter de l'expliquer, c'est une perte de temps assurée. Et du temps, j'en avais assez perdu. Cette captivité et ces enfoirés de mangemorts m'avaient volé deux mois de ma vie. Non, les mots n'étaient pas trop fort.
    Enfin .. J'arrivai à la fin de ma clope. Merde. Déjà? Fais chier. & bien tant pis. Je jetais nonchalamment le mégot de ma cigarette pour en reprendre une autre une poignée de secondes plus tard. Ou pas finalement. Les paroles de Luka me stoppèrent dans mon geste.

    «Je ne voulais pas que tu l'apprenne comme ça.. J'avais peur que tu me haisse. J'avais peur que tu sois degoutée .»

    Je laissais échapper un soupire. Non pas que je sois blasée par ce qu'elle me disait, mais je ne la comprenais pas. Enfin non. Mais ça me blessait en un sens qu'elle ait pensé ça de moi, qu'elle ait anticipé ce genre de réaction. Elle me connaissait mieux que personne non? Je jouais distraitement avec mes cheveux qui étaient tellement doux et soyeux..

    "Tu as eu plus de sept ans visiblement.. Pour me le dire Luka. Ca te laisse du temps." Mon ton n'était pas celui du reproche. J'étais juste .. triste? Déçue peut être un peu. Mais malgré moi, je ne pouvais m'empêcher de me soucier d'elle et d'essayer de la rassurer, un peu .. "Tu sais je.. Je m'en fiche que tu.. Merde .. Mais pourquoi tu m'as rien dis.." Ouais, bah c'était mort .. Mais c'était encore trop frais, trop récent pour que j'ai pris suffisamment de recul. Désolée Luka. Je, non tu as raison. Je n'arrive pas à l'accepter. Parce que j'ai l'impression que je ne suis plus celle que je croyais être a tes yeux. Un mensonge si long .. si vieux.. si douloureux.

    « Non, j'attendais que tu sois reveillée, je vais aller chez Al...chez moi, me changer et tout. J'ai bien besoin de quelques jours de repos. Je viendrais te voir de suite aprés... »

    Quoi? Elle était en train de me laisser entendre qu'elle allait se barrer. Non mais attend Luka, tu te prend pour un petit poney ou quoi? Ton pays magique il allait attendre.. Je me levais assez promptement et fondais sur elle, attrapant son poignet avec rapidité mais sans être brusque. Ma précipitation nous avait fait reculer contre le mur de béton. Mon visage était très proche du sien, nos lèvres à quelques mètres les unes des autres et mon regard ne restait pas en place, se perdant dans la contemplation de son visage. Nous restâmes de longues secondes dans cette position.

    "Luka.."

    Mes doigts effleuraient ses lèvres avec tendresse. Puis mon regard se posa sur la cicatrice de son cou. Je devais y être pour quelque chose, du moins en ce qui concernait sa forme un rien étirée.. Mes doigts s'égarèrent sur cette dernière, comme si ça avait pu permettre de l'effacer, d'oublier la soirée de la veille. Enfin, ce n'était peut être pas la solution de l'oublier. Non, ça ne devait pas être la solution.
    Et tandis que mes doigts quittaient son épaule pour descendre vers son buste je continuais de murmurer son prénom. "Luka". Et je sentais mes yeux rougir et briller. Non, je n'allais pas pleurer comme une gamine amoureuse. Et .. si ca avait été le cas.. Si je n'avais été qu'une mioche éperdue dans ses sentiments? Puis avec force j'agrippais le col de son vêtement qui était désormais sous mes doigts et parallèlement mes lèvres heurtèrent les siennes. Avant tout ça, je lui avais demandé pourquoi, pourquoi elle ne m'avait rien dit.

    Et tandis que les yeux fermés, je l'entrainais dans un plus ou moins profond baiser, je sentais les larmes couler sur mes pâles joues. Je ne savais pas vraiment ce que j'étais en train de faire. Mais c'était.. réconfortant? Oui, je crois que c'était le mot qui convenait..
    Mais je n'oubliais pas Alice, dont elle avait refusé de prononcer le nom entièrement. Pour me préserver peut être. La seule certitude que j'avais, c'est qu'il s'était passé des choses pendant mon absence, maudite absence..


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Luka Van H'
    Luk" || Que sais-tu du malheur d'aimer?
 Luk

& then .. ?
Poudlard P. :
241/700  (241/700)
&. :
MessageSujet: Re: "let's delay our misery" ft. Luk' Dim 7 Nov - 12:43

< flashback - >

« Alice qu'est ce que tu fous ?»
« Ca s'voit pas non ? »
« C'est une eleve, une eleve nom de dieu. T'as vraiment aucune morale... »
« Ca n'avait pas l'air de te deranger avant. »
« Ta gueule. »
« La petite littéraire montre les dents... Ouh j'ai peur. »
« Alice. Je te jure que si tu la blesse un jour , que tu lui fais quoi que ce soit, que tu lui promets un monde que tu ne lui offriras. Je te tue. »
< flashback - fin. >

Ca avait été vivace cette fois encore. Alice.... Je l'avais menacée. Pour Kim. Et j'etais partie en claquant la porte. Ne plus la voir pendant deux semaines... Deux semaines passées.... Ailleurs. M'avaient brisées. Et maintenant cela faisait 3 mois qu'elle avait disparue. Depuis la fin de l'année scolaire... Et Kim que j'avais voulu proteger d'elle, avait été blessée par moi. Kim... ? Dire que je m'en voulais de l'avoir fait souffrir.... était une litote... Mais non. J'étais fiere aprés tout. Et je ne le reconnaitrais jamais.

Ou pas.

« 7 Ans Kim ? Et Alors... ? Tu voulais que je te dise quoi ? Que je revienne toute souriante dans notre dortoir à Serdaigle pour commencer, en te disant.... Hey Kim, tu sais Alana, une des filles avec qui je traine, une des plus vieilles.... J'etais en train de me vider de mon sang je ne sais plus pourquoi... Et je lui ai servi de repas? Tu voyais vraiment la Luka de 15 ans en train de te raconter ça ? »

J'étais partie pour tout lui dire. Autant tout dire sur le même point... Autant.... Tout avouer d'un coup. Tout balancer. Je me sentais coupable, mais je sentais aussi que je n'avais pas à l'étre. Nous avions tous notre jardin secret. Nous avions tous.... ? Comment expliquer que j'aimais donner mon sang à Alana, parce que ça la gardait en vie, ça preservait son innocence.... Comment expliquer que ça preservait ma vie aussi, de lier mon existence à quelqu'un. Je n'étais pas un assassin. Pas vraiment. Et me tuer aurait tuée Alana. c'était... En quelque sorte une bouée de secours pour mes nuits de deprime. Je me faisais souffrir sans jamais allé trop loin. Et Kim... Alice... Tout ceux qui m'aimaient n'auraient jamais à supporter le poids de ma non vie.

« Et aprés... Quand je suis devenue son calice. Ca s'est fait... Naturellement. Je n'ai pas pu te le dire... Alice m'a expédié de l'autre coté de la Manche. Alice n'a pas appréciée. J'ai eu peur que toi aussi tu me renie. »
La deception d'Alice restait toujours gravée en moi aprés tout. Alice...Si tolerante, si... Cool. N'avait pas appréciée que sa petite protegée... soit une poche de sang sur patte.

Mais je n'etais pas que ça.

« Kim ecoute... » Et que dire ? Que je regrettais. ? De ne pas lui avoir dit... ? Vu sa reaction maintenant, je ne sais pas. Moi. Plus jeune. N'aurait pas été assez forte pour tout supporter. Moi. Plus Jeune. Aurait fait mes bagages et aurait fuit. Diable. Même maintenant j'avais envie de fuir. Elle devait me comprendre. Elle me connaissait bien assez.

« Tu voulais que je te le dise ... ? Et comment aurais - tu réagis ? Qu'est ce que cela m'aurait fait à moi ? Est ce que tu peux imaginer ce que la réaction d'Alice m'a causée à l'époque ? La fille qui m'avait sauvée la vie ,m'a envoyée loin d'elle pour ne plus me voir. Parce qu'elle ne supportait pas ... »

Un soupir. J'étais un peu enervée. Pas contre Kim. Pas contre moi. Mais contre la vie qui faisait ça. « Je n'avais pas à rajouter tes inquietudes pour moi à tout ce qui se passait déja. ». Un leger sourire. Je la regardais. Et je lui annoncais que je partais pour quelques temps. L'histoire de quelques jours... ? Quelques heures. Prendre l'air. Prendre le large. Respirer un peu plus loin.

Chez Alice.... J'avais du mal... J'avais du mal à me dire qu'elle n'y serait pas. Nous etions en periode scolaire mais elle rentrait parfois. Un verre de martini à la main, assise sur le canapé. Alice... ? Kim qui avait disparu aussi, pouvait elle savoir qu'elle... n'était pas la seule. Elle avait du se dire... Elle aurait pu se poser la question... Kim... ? Elle ne savait pas que j'étais professeur de Runes n'est ce pas ? Elle ne savait pas que je remplaçais... que je ...Je n'eus pas le temps de reagir, pas le temps d'en dire plus. Elle était aggripée à moi comme quelque chose de chou. Puis tout devint moins chou. Elle m'embrassait, et en plus de ses levres je goutais au salé de ses larmes.

Kimberley... ?

Arrete.

Je ne peux pas faire ça à Alice....

Je...

Mettant un terme au baiser de la plus tendre des manieres qui soit, j'en deposais un trés chaste sur ses levres encore chaude, et je la serrais contre moi. Un baiser sur le front. Kimberley. Je l'aimais. Non pas comme ça. Encore plus. Non. Vous ne pouvez pas savoir je crois...

« Kimberley. »

En fait. Personne ne peut comprendre. Sauf elle et moi....

« Nous avons des choses à dire je crois... » Mais je ne lachais pas mon etreinte autour d'elle. J'aimais l'avoir dans mes bras. Ma Kimberley. Ma belle. Ma.... Belle.

_________________

I'm looking for a way to calm these voices in my head. With all this mad confusion I don't wanna leave this bed... I'm on the run... I'm on the run again. And I don't know which way is left... And there's no point in not being right... So I'll hold my breath till the morning... Till I see the light.



Froufrou's Adepte : 90 %
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kimberley Jackson
    || Admin || Geniale, sexy & Follement belle.
|| Admin || Geniale, sexy & Follement belle.

& then .. ?
Poudlard P. :
0/700  (0/700)
&. :
MessageSujet: Re: "let's delay our misery" ft. Luk' Lun 15 Nov - 16:17

  • Je t'entends. Je te comprend en un sens. Mais tu ne m'as pas fait confiance. La mauvaise réaction d'Alice dans ton esprit, à prévalu la mienne. Et au final, je suis la seule conne à ne pas le savoir. Tu as du hésité, pendant ces sept longues années, à m'en parler, non? Luka. Je ne sais pas ce que cette histoire aura comme impact sur nous. Je ne sais pas si je parviendrai à faire comme si rien ne s'était passé. Je crois que je finirai par l'accepter. Mais pour l'instant je n'avais que trop peu de recul, et pour couronner le tout, il y avait ce rêve dont je n'arrivais pas à me défaire.

    « 7 Ans Kim ? Et Alors... ? Tu voulais que je te dise quoi ? Que je revienne toute souriante dans notre dortoir à Serdaigle pour commencer, en te disant.... Hey Kim, tu sais Alana, une des filles avec qui je traine, une des plus vieilles.... J'etais en train de me vider de mon sang je ne sais plus pourquoi... Et je lui ai servi de repas? Tu voyais vraiment la Luka de 15 ans en train de te raconter ça ? »

    "Oui" .. Ca n'avait été qu'un murmure. Mais je croyais qu'on s'était toujours tout dit. Excepté peut être nos parties de jambes en l'air respectives. Du moins certaines. Parce que c'était un peu comme un sujet tabou entre nous? Parce que je ne pouvais pas te cacher ma jalousie et que tu avais du mal a contenir la tienne. Parce que nous nous aimions et que par le passé, cela s'était traduit par des draps froissés, des corps enlacés, des prénoms murmurés. Et maintenant tu ne voulais même plus m'embrasser. Parce que toi tu ... tu devais bien avoir plus belles lèvres à combler des tiennes. Et moi, moi j'avais Alice, qui m'avait laissé moisir dans mon trou comme tout les autres. M'enfin .. J'étais peut être mauvaise langue. Alice, je sentais qu'il y avait quelque chose.
    Mais ton étreinte m'enivre Luka, je m'y blottis et je m'en maudis. Ma main sert plus fort ton vetement. Je sais que tu n'aime pas ça, car ça les abîme, alors lentement je le relâche, comme si ce geste t'avais fais t'envoler loin de moi. Tu sais Luka, je crois que je ne t'en veux pas. Je, je ne sais pas. Mais j'ai conscience que ça a du être difficile pour toi aussi, ne serait ce que de me dire tout ça.. J'espére que tu ne me trouveras pas trop dur avec toi, parce que tu sais, je ne veux pas l'être Luk'..

    « Kimberley. Nous avons des choses à dire je crois... »

    Je ne répond pas, je ne fais que relever la tête, une légère lueur d'interrogation dans le regard. Ne .. m'abandonne pas, Luka? Je viens à peine de revenir, ne me perds pas de nouveau. Tu ne brise pas l'étreinte, ça me rassure un peu. Je crois que .. J'ai encore envie de t'embrasser. Mais je.. tu vas me rejeter, et je n'en ai pas la force.

    "Allons .. ailleurs?"


_________
O.g : En espérant que ça te plaise belle de mon coeur =) Love you <3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Luka Van H'
    Luk" || Que sais-tu du malheur d'aimer?
 Luk

& then .. ?
Poudlard P. :
241/700  (241/700)
&. :
MessageSujet: Re: "let's delay our misery" ft. Luk' Sam 20 Nov - 11:11

Kim... Elle m'en veut toujours, elle m'en voudra toujours peut être. Mais mon idée ne change pas, je sais que j'ai fais pour le mieux. Qu'elle me rejette maintenant, ça sera dur, mais je me releverais. Elle m'aurait rejetée à 15 ans, je n'aurais pas pu. Meme il y'a 2 ans encore putain, j'etais encore fragile. Maintenant... Je ne le suis plus. La carapace de glace à bien fait son effet, toutes les souffrances se developpent à l'interieur. Comme cette sordide douleur qui me tire le coeur maintenant. Kimberley. Ne me .. renie pas. Ne rejette pas nos moments, ne jette pas aux orties tout ce que nous avons pu être. Kim... Non?

Et je la serre dans mes bras quand même , malgré toutes ces sordides pensées qui traversent mon esprit. Je la serre contre moi, parce que si elle est la, elle ne peut pas partir. Non ... ? C'est une bonne idée ? C'est pas la meilleure de mes idées, je n'ai jamais eu d'idée parfaite en ce qui concerne Kim. Parce qu'aprés tout. Je l'aime, sans l'aimer. Je ne saurais pas l'expliquer. Kimberley pour.... moi. J'ai l'impression qu'elle est une part de mon être. Une part de mon être avec qui il serait negativement incestueux de coucher ou d'avoir une relation amoureuse. Une part de moi , dont l'absence cause à mon coeur et mon ame, des souffrances sans fin. Kimberley... Elle est mon autre, mon double. Alter ego ... mais nous n'avons que trop consommé.

Elle sere mes vetements, les relaches aussitot, comme si elle savait... Comme si elle se rappelait de ces moments ou taquinement je la rembarais... Pas mon t shirt connasse... Ou d'autres trucs du genre. Mais aujourd'hui... Rien de tout cela n'est grave. Elle pourrait dechirer mon t shirt, m'arracher tout ce qui compte, tant qu'elle reste prés de moi, je n'ai rien d'autre à dire.

Pourtant si... Il faut que nous parlions, et alors que je la serre encore contre moi. Je lui dis. Je lui murmure. Certaines choses ont besoin d'être dites. Je dois parler d'Alice. Je dois... Parler de nous. De tout... D'elles aussi. Surtout d'elles. Lui expliquer comment j'ai découvert la disparition d'Alice. Comment... J'ai echoué professeur à Poudlard.

Je lui dois tout.

« Oui... Viens ma belle. Je t'emmene ailleurs. Accroche toi. »

Et sur l'heure plus rien ne compte, car elle est blottie contre moi. Et sur l'heure... plus rien n'importe que ses bras autour de mon cou. Je l'embrasse, d'un chaste baiser. Une fraction de minutes, nos deux levres qui se frolent. Je nous transplane en même temps. Esperant que personne ne nous ai vu... Sinon... ? Et bien tant pis. Le ministere de la magie me collera un procés au cul... ? J'en doute.

Et au fond de moi je souris. L'endroit... N'est pas annodin. C'est chez moi... Chez Alice. Je ne sais pas. Mais pas tout a fait. C'est... Mon salon, avec ses canapés confortables, c'est... toute cette technologie moldue qui me manque, c'est... une grosse couverture que j'attrape aussitot pour enrouler autour de Kim.

« Ce n'est pas trés prudent de partir de l'hopital. Promets moi que si ça ne va pas... Tu me le diras ? »

Mais au fond... Elle et moi, on sait bien qu'elle ne le dira pas. On sait bien qu'elle est aussi bornée que moi. Et lentement je m'asseois face à elle. Je veux la regarder dans les yeux pour lui dire ce que je dois lui dire. Mais je ne sais pas comment le tourner.

« Tu sais que.... je suis professeur de runes à Poudlard maintenant. »

J'espere que ça sera suffisant pour qu'elle reagisse. Elle... Plus que quiconque sait que jamais oh grand jamais je n'aurais voulu retourner à Poudlard. Elle... plus que quiconque, sait qui etait le professeur actuel...
Elle devrait.... Comprendre non?


_________________

I'm looking for a way to calm these voices in my head. With all this mad confusion I don't wanna leave this bed... I'm on the run... I'm on the run again. And I don't know which way is left... And there's no point in not being right... So I'll hold my breath till the morning... Till I see the light.



Froufrou's Adepte : 90 %
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kimberley Jackson
    || Admin || Geniale, sexy & Follement belle.
|| Admin || Geniale, sexy & Follement belle.

& then .. ?
Poudlard P. :
0/700  (0/700)
&. :
MessageSujet: Re: "let's delay our misery" ft. Luk' Sam 20 Nov - 17:49

  • Serre moi encore. Serre moi contre ton corps Luka. Je retrouve la douceur d'un étreinte. De ton étreinte. C'est tellement reposant. Je ferme les yeux, des larmes s'échappent. Mes doigts glissent sur la peau de ton cou. Tu es belle Luka. Je soupire dans tes bras. Tu me dis que tu vas m'emmener ailleurs. Alors emmène moi là où il n'y aura que toi et moi. Je n'aime pas avoir à te regarder ailleurs, loin de moi, auprès des autres, tendres avec eux comme tu l'es avec moi. C'est peut être pour ça que ..

    Finalement, on est dans la douceur de ta demeure. Celle.. d'Alice? La votre. Le canapé est moelleux, mais je préfère me blottir encore contre toi. Ma tête trouve sa place au creux de ton épaule. Je suis bien là. Et distraitement, mes doigts effleurent le contour de ton sein gauche. Je.. Je la trouve belle ta poitrine. Je crois que je te l'ai déjà dit. Ne me repousse pas, de peur que j'aille plus loin. C'est simplement un peu de tendresse maladroite.

    « Ce n'est pas trés prudent de partir de l'hopital. Promets moi que si ça ne va pas... Tu me le diras ? »

    Je relève des yeux timides vers toi. Comprendras tu que je souffre déjà. Les douleurs se sont éveillés parallèlement à mes sens. Mais je m'en fiche. Je suis avec toi, contre toi, je partage un moment privilégié, et ça me ferait oublié toutes les douleurs physiques du monde.

    « Tu sais que.... je suis professeur de runes à Poudlard maintenant. » Mes yeux ne te quittent plus. Ils laissent transparaitre la tristesse, l'incompréhension.. la détresse? Luka.. Luka parle moi. Dis moi. Mais s'il te plait ne me dis pas ce que je crains. Ne me dis pas qu'Alice est allée là où nous ne pourrions la suivre. S'il te plait. Je commence à trembler. Je hais toutes ces émotions qui m'affaiblissent.. Putain de merde. Alice.

    "Al.. Alice.. ?"

    C'est tout ce que je suis capable d'articuler. Je suis boulversée, chamboulée. Je retire presque vivement ma main d'entre tes seins. Je.. J'ai si peur que.. Alice. Ne m'abandonne pas s'il te plait..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Luka Van H'
    Luk" || Que sais-tu du malheur d'aimer?
 Luk

& then .. ?
Poudlard P. :
241/700  (241/700)
&. :
MessageSujet: Re: "let's delay our misery" ft. Luk' Dim 21 Nov - 15:37

Kimberley... Nous voila chez Alice... Chez nous. Chez moi... Assises sur un canapé... J'aurais aimé m'asseoir en face, mais elle m'a attirée contre elle, elle s'est aggripée à moi. Koala. Malgré moi je la serre... Je la serre fort dans une tendresse insoupçonnée. Sa main glisse sur mon corps, je ne reagis pas vraiment... Si... Non... ? Je la serre plus fort, mes levres trouvent son front... Dans un tendre et chaste baiser. Je te protegerais Kim. Je te protegerais. Je serais celle qui... Celle qui la protegerait de tout.... Je me l'étais jurée la premiere fois que je l'avais vu. Je me l'étais jurée encore plus quand elle avait commencée à frequenter Alice... Alice... Est nocive... T'es nocive salope. Comme une clope, tu donne du plaisir, puis tu brule les doigts, et tu enleve des années de vie. T'es une connasse Alice.... Et maintenant c'etait a moi de jouer les messagers. J'avais horreur de ça... Porteuse de nouvelle, n'etait pas un role qui me convenait.... Mon poing, dans le dos de Kim, se crispait comme souvent quand j'etais enervée.

Merde... Alice. Dans quelle merde tu m'as foutu salope.

« Je prefere que tu l'apprenne par moi Kim... » Sous entendus qu'elle pouvait comprendre.... Mais j'aurais preferé ne pas avoir à te le dire du tout...

J'esquissais un leger soupir, et je me reculais un peu, pour la regarder dans les yeux, de mon regard figé sur le gris. Cacher les emotions je savais bien faire aprés tout. Du moins... La j'y'arrivais bien. Tant mieux... Tant mieux. Il est des choses que je n'aurais pas pu supporter...

Mais vraiment...

« Elle est pas morte si ca peut te rassurer... » J'essayais d'avoir un ton detaché, un ton... Que Kim n'aurait aucun mal à juger comme faux. Parce que je n'étais pas detaché, parce qu'elle savait trés bien elle.... Ce qui me liait à Alice... Ce qui se cachait deriere les piques qu'Alice et moi nous lançions... Ce qui...

Au diable.

« Il y'a environ 2 mois, vers la moitiée du mois d'aout, elle est partie en me disant qu'elle avait quelque chose à faire... Elle n'est pas revenu. La Vieille Mc Go est venue taper à la porte en septembre en disant qu'ils avaient besoin d'un professeur de Runes... Et personne n'arrive à la localiser, c'est comme si... Son energie vitale avait disparue de la planete... »
J'esquissais une sorte de grognement. Dans mon histoire j'avais sans m'en rendre compte attrapé la main de Kim que je serrais entre les miennes....



_________________

I'm looking for a way to calm these voices in my head. With all this mad confusion I don't wanna leave this bed... I'm on the run... I'm on the run again. And I don't know which way is left... And there's no point in not being right... So I'll hold my breath till the morning... Till I see the light.



Froufrou's Adepte : 90 %
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kimberley Jackson
    || Admin || Geniale, sexy & Follement belle.
|| Admin || Geniale, sexy & Follement belle.

& then .. ?
Poudlard P. :
0/700  (0/700)
&. :
MessageSujet: Re: "let's delay our misery" ft. Luk' Mer 1 Déc - 21:54

  • « Je prefere que tu l'apprenne par moi Kim... » Et sans vraiment contrôler mon geste, j'enserre ton vêtement. C'est tellement effrayant cette entrée en matière. Luka, je t'en prie. Je suis fragile? Surtout ce soir. Je.. Tu me protége habituellement. Ne ..

    « Elle est pas morte si ca peut te rassurer... » Je ne peux m'empêcher d'étouffer un rire jaune. La délicatesse de la demoiselle dans toute sa splendeur. Mais tu as quand même raison. Ca me rassure déjà un peu. Elle est .. en vie. Mais le ton de ta voix ne me dit rien qui vaille. Alors je t'écoute, je t'écoute me décrire la situation. Alice.. Elle a .. disparu à peu près en même temps que moi. Je.. Pour me chercher? Non je .. Je crois qu'elle était déjà .. enfin je ne sais plus. Je suis perdue. J'ai froid. Dis Luka .. ? Rechauffe moi? Prend moi dans tes bras. Sois tendre, douce.. ?
    Silencieusement, des larmes s'écoulent sur mes joues. Je n'ai plus de force. Mes yeux se relève vers ton visage. Ils croisent cette marque sur ton cou. Je suis tentée de.. poser mes dents sur ton cou. Mais je .. je n'en fais rien. Cette cicatrice.. Un nouveau pincement au coeur. Mon retour aura été .. mouvementé. Alors j'aimerai me reposer contre toi. Passer la nuit dans tes bras? Sans .. rien de plus?
    Peut être simplement un baiser chaste. Oui. Il y aura au moins ça. Parce que mes lèvres sont déjà sur les tiennes. Et mes mains effleurent tes courbes. Tout est timide, mais sensuel aussi. Je .. ne sois pas trop dure Luka. Je .. me perd. Je ne sais pas si je.. J'ai besoin de tendresse. J'ai besoin d'être aimer. J'ai besoin de soupir, de volupté, de .. sans aller bien loin. J'ai.. Il n'y a que toi qui .. comprendras? Mais Alice je .. Je ne l'oublie pas tu sais. Je.. Tu trouve que je suis une salope, de faire ça alors que tu viens de me ..

    Oui. Oui. C'est .. Je suis une pute. Pardonne moi Luka. "Pardon..". Je me blottis encore dans tes bras. Je sanglote a demi. "Luka .. Alice. Je.. Je." J'étais .. Désorientée.

    Alice. Seras tu là .. ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Luka Van H'
    Luk" || Que sais-tu du malheur d'aimer?
 Luk

& then .. ?
Poudlard P. :
241/700  (241/700)
&. :
MessageSujet: Re: "let's delay our misery" ft. Luk' Jeu 2 Déc - 11:38

Tu sais Kimberley, Alice n'a pas abandonné que toi. Est ce que tu peux t'en rendre compte de ça... .toi ? Est ce que tu sais ce que je suis SANS elle... ? Sans elle, Kimberley, tout est encore plus noir dans ma vie. Ouais... Tu sais... Sans elle, je suis un peu perdue. Encore plus qu'avant. Je suis une ame en peine.... qui n'arrive plus à se retrouver. Est ce que tu sais ce que c'est toi Kim ? et ou etais tu pendant ces deux mois ou j'avais besoin d'une amie ? Et ou etait Alice... ? Qu'est ce que j'ai pensé moi... Quand vous avez toutes les deux disparues? Qui peut me juger de ce que je suis ? Qui peut me ... jetter la premiere pierre si ce n'est pas moi... ? Je ne suis pas un ange. Je suis loin d'être une sainte. Non vraiment. Mais... Qui sait... ? Personne autour de moi ne merite l'auréole et les ailes....

Kim ne parle pas. Je sais qu'elle pleure. Et je la serre contre moi. Mes levres sur son cou, sur sa joue. Ca n'ira pas plus loin. Pas ce soir. Ce n'est pas possible Je ne veux pas qu'elle trahisse Alice avec moi. Un baiser c'est bien....C'est doux. Mais pas... Les mains sur nos corps. Non. Alors je la serre contre moi. Et mes levres s'eternisent sur son front. Tout ira mieux... Je me leve... Sans vraiment la lacher... Je la prend dans mes bras.

« Ca va aller ma Kim, ne t'inquiete pas. »

Bien sur que ça va aller... Puisque Luka Van H' etait la.. N'est ce pas ? Non.. Jamais. Jamais je ne laisserais tomber le masque. J'etais LVH', c'est ce qui me permettait de survivre. C'est ce que Kim.. elle ne comprendrait pas. Que deriere la fille à femmes, que deriere la fille à fan... Il y'avait... la petite fille fragile qui ne savait pas ou aller, qui avait peur qu'on l'abandonne... Qu'on la haisse...

Celle que.... Celle que la vie n'avait pas epargnée...

Et lentement, je la porte jusqu'a ma chambre, jusqu'a mon lit. Et je souris...Pour la rassurer. Parce qu'elle est belle aussi et que la voir me fait sourire.

« Repose toi Kim. J'essayerais d'arranger les choses. On, arrangera les choses toi et moi. repose toi ma belle... Dors bien... »

Je lui souris, et remonte sur elle les couvertures... Moi... Je m'asseois dans une chaise, et la regarde dormir... Ca me suffit pour le moment... La nuit aura raison de nous... Et qu'un nouveau jour se leve... Les choses iront mieux. Le vent nouveau se levera lui aussi.



[ H s : Je pense qu'on peut le cloturer la celui la ? ]

_________________

I'm looking for a way to calm these voices in my head. With all this mad confusion I don't wanna leave this bed... I'm on the run... I'm on the run again. And I don't know which way is left... And there's no point in not being right... So I'll hold my breath till the morning... Till I see the light.



Froufrou's Adepte : 90 %
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "let's delay our misery" ft. Luk'

Revenir en haut Aller en bas

"let's delay our misery" ft. Luk'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Praetoria Noctis :: .::Hors Poudlard::. :: && Le reste du monde..-