Praetoria Noctis


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Rencontres nocturnes (Featuring Angie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Lemnus Starkweather
    || Mangemort | Que dire... ? .

& then .. ?
Poudlard P. :
0/0  (0/0)
&. :
MessageSujet: Rencontres nocturnes (Featuring Angie) Jeu 21 Oct - 23:01


Did you forget the perfum of beauty......





Il est régulièrement dit que lorsque l’on vend son âme au diable, le contrat n’est généralement pas négociable. Il y a souvent un vice caché, une ligne écrit en tout petit sur laquelle on fait impasse et qui forcément prend toute son importance lorsque l’heure des comptes a sonné. Bien souvent cela arrive lorsque vous vivez une expérience qui vous pousse dans une situation des plus inextricables, vous vous retrouvez à faire un choix cornélien. La loi de Murphy prend tout son sens et vous êtes réduits à faire quelque chose dont vous n’auriez jamais soupçonner l’existence. La situation s’appliquait bien évidemment à Lemnus qui avait dû vendre son âme pour acquérir le sort de Nécromancie, dans l’histoire du monde magique peu de personnes s’étaient risqués sur cette magie extrêmement noire. Elle imposait d’assombrir son âme au maximum ainsi il serait possible d’obtenir ce sortilège extrême qui réveillait les morts et permettait au sorcier de les commander avec sa propre volonté. La close interdite indique qu’à chaque utilisation du sort l’âme du sorcier appartient de plus en plus au diable, c’était ironique. Même s’il était évident que Lemnus aurait tout fait pour obtenir ce qui constituait un des sorts les plus puissants du monde magique, le fait que le bas de la page n’apparaissait pas, indiquait clairement que le Seigneur des ténèbres s’était renseigné sur le sujet et refusait de vendre son âme. Une sorte de trahison consentit que Lemnus admettait jusqu’au plus profond de son âme enfin ce qu’il en restait. Le mangemort vouait une obéissance des plus totales à son maître et il ne pouvait pas se défier de lui, non il ne pouvait pas. Son âme appartenait au diable cependant ses actes étaient guidés par la volonté de Lord Voldemort, un dévouement que certains auraient trouvé pitoyable mais que lui trouvait nécessaire. Il avait vécu sous l’égide de Tom Jedusor, ce dernier lui ayant tout apprit jusqu'au moindre sort de magie noire, il avait régie la vie du jeune homme et dorénavant ce dernier se devait de suivre son maître dans ce qu’il s’était engagé. Plusieurs fois le Seigneur des ténèbres avait été vaincu et dans ces années noires qui frappaient le monde magique, il avait une opportunité de réussir cependant se dressait devant lui un obstacle de taille qui avait eu déjà raison de lui. Ce dernier répondait au doux nom d’Harry Potter, une menace que les mangemorts devaient éliminer au plus vite sinon ils allaient encore une fois échouer dans leur conquête. De part son amitié avec Alana Stevens, Lemnus apprit qu’un membre du ministère avait un rendez vous à la périphérie du monde magique. Lord Voldemort leur avait donné comme mission d’infiltré le ministère cependant il fallait attirer l’attention de ce dernier. S’en prendre à lui et le tuer, leur permettrait de disposer d’une porte ouverte dans l’administration magique distrayant leur attention et ainsi contrôler ce monde d’une main ferme.

Lemnus devait donc mener à bien une mission en solitaire après tout comme il se répétait souvent « On est jamais mieux servi que par soi-même ». Sortant de chez Barjow et Beurk, il repéra sa cible étant au courant de son trajet puis la suivit restant discrètement dans l’ombre. Tel un fantôme il le suivait à pas feutré, sa silhouette virevoltant comme une fumée noire à travers les différentes ruelles de la ville. Plusieurs minutes de marche puis la cible s’arrêta soudainement devant une boutique. Il regarda aux alentours puis jeta un coup d’œil inquiet à sa montre, son contact n’allait pas tarder, le mangemort allait observer la discussion tout en restant caché dans l’ombre dissimulant sa présence aux deux mages. Un sourire lugubre aux lèvres, le jeune homme regardait les deux interlocuteurs qui s’entretenaient visiblement sur les récents évènements qui avaient frappé le monde magique. L’apparition du Seigneur des Ténèbres et ce qui s’en suivit avaient particulièrement entamé le moral de la population magicienne si bien que personne n’osait sortir de sa maison sans accompagnement. La sortie de ce membre du ministère pouvait être classé dans les fautes graves tellement c’en était aberrant. Voulait il mourir ou alors était il complètement inconscient du danger ou bien tout bonnement son rendez-vous était il si important pour l’obliger à sortit si imprudemment le soir. Lemnus n’en avait cure après tout il était présent uniquement pour lui faire mordre la poussière le reste n’avait pas d’importance. De toute façon il ne s’adonnait jamais à une prise de conscience face à ce qu’il faisait et de toute façon le pouvait il vraiment ? Il avait perdu son âme depuis un moment, il travaillait en quelque sorte pour le diable, la pitié n’existait pour ainsi dire pas du tout. Il baissa la tête tout en souriant un instant puis finalement ils se séparèrent. La discussion avait été brève comme s’ils avaient envisagé une sorte de diversion, on ne se donnait pas rendez-vous en plein milieu de la nuit pour juste se dire des banalités et sur un aussi court instant. Il dévisageait sa cible pensant à ce qu’ils pouvaient bien préparer, un plan de la sorte risquait de mettre sa vie en danger. Cette pensée, résidu de ce qui pouvait rester de humain en lui, lui fit secouer la tête puis il regarda les deux personnes se quitter chacune repartant d’un côté. Lemnus suivit l’interlocuteur de sa cible d’un regard intéressé mais finalement il reporta son attention sur ce pourquoi il était là. Il le suivit un instant des yeux puis finalement se lança derrière lui restant dans l’ombre. La ruelle dans laquelle ils s’étaient engagés, était sombre et complètement vide d’activité humaine une aubaine pour une exécution en règle. Mais alors qu’il se préparait déjà à sortir sa baguette pour surprendre sa proie, un parfum qui trainait dans l’air l’interrompit brutalement. Il regarda aux alentours comme absorbé, hypnotisé par ce qui était en train de chatouiller ses narines comme une provocation après tant d’années. Oui car ce qui était en train de miraculeusement refaire surface était une odeur bien particulière. Une senteur qu’il n’avait pas éprouvé depuis de longues années, celle-ci était un fort mélange de sensualités, de volupté mais aussi de mort. Le parfait reflet de la personne qui le portait : Angelina, une vampire. Cependant c’était presqu’étonnant que celle-ci soit dans les environs, les suceurs de sang avaient été chassés par les mangemorts pendant quelques années.

Ses pensées ne se dirigeaient plus que vers ce parfum enivrant, il secoua la tête finalement reprenant ses esprits, il venait de perdre de vue sa cible. Il se maudît un court instant avant de se précipiter dans la ruelle sombre et exigu avant de retrouver la personne qu’il suivait. Il vola un court instant avant de se retrouver devant lui, le surprenant de ce fait. Sans réfléchir, l’homme jeta le sort Stupéfix que Lemnus détourna d’un coup de baguette. Tout en souriant, il jeta un Endoloris puis maintint le sort tout en regardant sa proie souffrir. Il arrêta puis tout en regardant l’homme d’un air faussement compatissant, il se pencha tout près de lui avant de le désarmer.

« Prends ta mort comme un message à tous ces magiciens en herbe qui croient que le ministère va les débarrasser du Seigneur des ténèbres. »

Ne perdant aucun instant le mage noir s’apprêta à lui infliger un Avada Kedavra mais le parfum refît son apparition le perturbant au plus profond de lui-même. La baguette pointée vers sa cible, un air des plus sérieux au visage, Lemnus cherchait aux alentours où pouvait bien être le vampire puis finalement il pointa sa baguette dans la ruelle puis lança le sort Lumos Totalus. Il ne se laisserait pas perturber plus longtemps……
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Angie W.Rhys
    Angie ;; Aaaangie when will those clouds all disapear... Fifille à son papa. ©

& then .. ?
Poudlard P. :
0/700  (0/700)
&. :
MessageSujet: Re: Rencontres nocturnes (Featuring Angie) Ven 22 Oct - 16:37


No one will ever change this animal I have become

Existe t-il une différence notoire entre vendre son âme au Diable ou la lui céder de force? Tout dépend du point de vue dans lequel vous vous placez. Vous pouvez apprécier que ce dernier s'intéresse à vous et vous offre l'opportunité de le servir, vous sentir puissant et invincible, car vous aurez touché ses bonnes grâces. Ou alors, vous pouvez vous retrouver dans une situation en contraste avec celle énoncée plus tôt. Vous n'acceptez pas un tel fardeau, et vous vivez las et caché, trop honteux de ce que vous êtes. Beaucoup de personnes se classeraient dans une case bien définie. Mais bien nombreuses sont celles qui ne méritent pas une telle bénédiction. La vampire dont nous apprenons à connaître peut sortir du lot, même si on aurait une forte tendance à la ranger du côté de ceux qui sont fiers de servir une entité bien plus puissante que celle de ces misérables humains... Que dire, si ce n'est que la vie qu'on lui avait prise avait eu pour effet de lui faire prendre conscience de la chance qu'elle avait d'avoir été choisi pour continuer dans une non vie. Un espace qui lui avait permis d'apprendre à se dépasser, et à perdre son âme. Cela faisait à présent plus d'une quarantaine d'années qu'elle n'en n'avait plus, et elle ne pouvait que s'en sentir des plus libérée. Oh oui, les humains ne savaient rien de ce qu'ils enduraient, et ne pouvait connaître une telle chance. Ils n'étaient que des moins que rien, et ne méritaient rien. Le moindre soucis lui était vécu comme un nouveau jeu, visant à faire du mal à l'un ou à l'autre. L'indifférence face à certaines situation était aussi jouissante qu'une nuit sans lune pouvait l'être pour le grand mal. Angie adorait son statut de vampire, et jamais elle ne remettrait cette faculté en cause. Si ce n'était peut être pour une chose? Mais elle se gardait bien de dire laquelle, cela serait trop facile pour ses ennemis. Mais dans sa non vie et sa non mort, comment réagirait-elle si elle devait faire face à ce Diable? Lui en serait-elle reconnaissante? Ou serait-elle juste ingrate à son égard? Des mystères auxquels personne ne pouvait répondre. Elle même était dans l'incapacité de donner une explication à ses interrogations. Elle n'était que trop volage, et sauvage pour pouvoir servir une unique personne. Mais surtout, quel serait son intérêt si elle s'abaissait à devenir un serf? Elle ne servait personne, ni même son créateur, aussi respectueux et sage soit-il. Elle n'en n'avait que faire de cette guerre, la seule chose qui l'animait était le sang, et le vice. Jeune et éternelle, que pouvait-elle vouloir de plus. Elle serait toujours désirable, toujours enviable, toujours séductrice, et rien ne pouvait entraver ces choses. Pas même celui qui se faisait appeler le Seigneur des Ténèbres. Nom bien risible aux yeux de la jeune vampire car user d'un nom noble n'est rien si l'on n'agit pas de la sorte. Un traître... un meurtrier... un simple fou qui cherche à vouloir gouverner une entité qu'il n'était pas en mesure de supporter, voilà qui était ce cher Tom Jedusor. Une âme noire errant, dans l'unique but de se démarquer des autres, car trop imbus de lui même pour pouvoir se satisfaire seul. Pauvre petite chose qui se pensait aussi puissant que les créateurs eux même. Visiblement ce « Seigneur » en était encore resté au stade de l'enfance. Bien entendu, ce cher Dumbledore avait cherché à le défendre, en accusant son enfance... Pauvre chose innocente... Un rictus sur les lèvres de la vampire lui fit se rappeler qu'il n'avait rien pour lui et qu'elle avait fait le bon choix en refusant d'intégrer ses rangs. L'état de servitude n'était que pour les faibles, et ceux qui voulaient se faire un nom, suivre la masse. Angelina Weather Rhys valait bien mieux que cela, et même si elle aurait pu avoir son compte en sang en le servant, il n'en restait pas moins qu'elle aurait du suivre des ordres. Intrépide, et rebelle, elle s'en serait lassée, et n'y aurait vu aucun intérêt. La nourriture, elle en trouvait ou bon lui semblait, surtout lorsqu'elle restait en retrait après une bataille. Que c'était excitant de s'en prendre aux vainqueurs, qui fiers de leur victoire, ne terminaient même pas la soirée pour la savourer. Leurs comportements étaient semblables à des garçons excités parce que leur virilité n'avait été que mise en avant, qu'il était facile pour la vampire de leur faire croire qu'ils avaient gagné parce qu'ils étaient forts, intelligents, puissants, les mots que tout homme rêve d'entendre de la part d'une jeune femme. Le charme était une faculté qu'elle avait acquise seule, et elle s'en servait à merveille. Les menant tout droit vers ce lit qui était leur tombeau. Elle effectuait toujours le même rituel : séduire, charmer, les satisfaire, pour mieux les tuer. Autant dire qu'elle n'avait aucun scrupule, même si elle venait à apprendre que sa victime avait une famille. Au contraire, elle en riait, car cela l'élevait davantage à ce rang de désirable qu'elle s'accordait à garder. La noirceur de son âme était dissimulée par la pâleur de sa peau, et cela pour l'éternité.

Tout n'était qu'ombre et morosité, comme les murs rocailleux de Poudlard, à cette heure tardive de la nuit. L'odeur de l'humidité quasi permanente se mélangeait à une autre... Une odeur que la vampire ne connaissait que trop bien pour vivre avec elle depuis un très long moment: celle de la mort. Cette mort qu'elle voulait à tout prix donner à celui qui lui avait prit le semblant d'humanité qu'il pouvait lui rester. Cependant son esprit n'était pas aussi puéril et immature que celui de son ennemi. La jeune femme n'allait pas se jeter sur lui, telle une harpie ayant des œillères. Non, son plan était presque prêt, il fallait juste peaufiner certaines parties. Le bruit de ses pas ne résonnait pas contre les parois rocheuses des lieux, elle savait faire preuve d'une grande discrétion. Pour un sorcier débutant, comme ceux présents dans l'ensemble de Poudlard, sortir du château était une mission périlleuse. Mais lorsque l'on passe la plupart de son temps en dehors de l'enceinte si protégée par le ministère de la magie, on s'aperçoit que comme tout exploit humain, des failles résident. Peut être moindres oui, mais qui peuvent constituer une chute lorsqu'elles sont réunies. C'était bien là un des plans de cette arrogante pour le faire tomber de son piédestal. Cependant, avant toute chose, il fallait se rendre compte par soi même de la situation extérieure. Le mensonge était une de ses facultés les plus dangereuses, ce qui lui permettait de duper même son propre calice. Elle s'était attachée à lui envoyer ce soir même, un message visant à le prévenir de son absence. Le motif était simple, la soif. Celle d'une chose qu'elle ne connaissait pas, et dont elle avait besoin pour survivre. Bien entendu Léo s'offusqua, comme à chaque, fermant ainsi son esprit et rompant le lien qu'ils pouvaient avoir. Un sourire en coin machiavélique s'était dessiné sur les lèvres de la vampire, satisfaite de cela. Il n'est pas nécessaire de partir dans des récits visant à expliquer la manière dont elle s'y était prise pour quitter l'enceinte du château et se retrouver à Prés-au-lard. Il n'y en a aucun intérêt. En revanche, lorsqu'elle arriva au sein de ce village, la jeune vampire remonta la capuche de sa cape afin de dissimuler son visage. Les héritiers du comte de Dracula n'étaient plus les bienvenus, depuis que les mangemorts avaient investis les lieux. Cela en aurait fait fuir plus d'un, mais c'était mal connaître Angie, si vous pensiez qu'elle allait rebrousser son chemin. Afin de paraître la plus discrète possible, la vampire jugea plus adéquat de surveiller les lieux en restant en hauteur. Ainsi, personne ne pourrait la trouver, ou du moins, le temps qu'ils ne lèvent les yeux, elle aurait déjà disparue. Du haut d'un toit, son attention fut attirée vers une discussion un peu plus loin, entre un membre du ministère, et ce qui semblait être un autre sorcier. Son ouïe fine l'incita à écouter ce qu'il en était : un simple récit des évènements passés. Aucun intérêt... Elle tenta néanmoins de garder un œil sur ses personnes, jusqu'à ce que son odorat ne soit éveillé par une odeur qu'elle ne connaissait que trop bien. L'hypothèse, comme quoi, les mangemorts avaient pris possession des lieux était donc vraie, et ils n'avaient pas choisis n'importe qui pour veiller à la protection de la forteresse. Un sourire joueur prit place sur ses lèvres, alors qu'elle se rappelait la dernière fois qu'ils s'étaient vus. Cependant, ce qu'elle trouvait indigne de tout intérêt prit soudain une importance capitale. Dans quel but, Lemnus s'intéressait à ce membre du ministère? Était ce son maître qui le lui avait ordonné? Ou veillait-il juste à faire peur à la population? Tapie dans l'ombre, elle posa ses yeux sur lui pour la première fois depuis des années. Il n'avait pas changé, et sa position aurait pu lui être fatale si il avait traqué un vampire. Elle ne voyait pas aussi nettement qu'elle l'aurait voulu son visage, mais de ce qu'elle pouvait voir, il avait gardé ce même regard sûr et déroutant que lorsqu'ils s'étaient connus. Cependant, elle ne pouvait pas s'empêcher de penser aux raisons qui le poussaient à agir ainsi. Lui qui était, dans son souvenir, intelligent et d'un grand intérêt. Si il n'avait pas choisis de servir Voldemort, Angie l'aurait probablement rallié à sa cause, tellement il pouvait constituer un élément majeur. Elle resta ainsi en retrait, suivant de manière discrète à travers les toits la scène qui se déroulait sous ses yeux. Lemnus avait perdu sa proie, mais elle était certaine qu'il la retrouverait. Ainsi donc, elle le vit disparaître à travers un nuage de fumée noire, et usa de son odorat pour les retrouver quelques mètres plus loin. Elle ne fut pas témoin de ce qu'il s'était passé plus tôt, mais apparemment au ton de voix de Lemnus, il s'agissait d'une vengeance. Meurtre commandité? Ou simple envie de se faire passer pour un bon esclave devant son maître? Elle n'en n'avait toujours pas la réponse, mais ne tarderait pas à le savoir. Il s'apprêta à lancer le sort fatal par excellence à sa victime, mais fut stoppé. Arquant un sourcil, un nouveau sourire en coin s'afficha sur son visage, savait-il qu'elle était là? Au vue des grandeurs de son pouvoir probablement. Un lueur vive émana de sa baguette et fit l'effet d'une explosion au sein même de la ruelle sombre. Angie ne put retenir son rire, alors qu'elle descendait de l'autre côté.

 « Toujours aussi vif. » Elle découvrit son visage, alors que l'élégance dans ses pas la laissait passer pour une innocente. Et se rapprocha de sa victime en ayant ce regard si chaleureux. Elle se baissa, en souriant à cet homme victime d'un endoloris, et lui caressa le visage d'une manière douce.  « Un mangemort ne doit-il pas faire attention à ses arrières? Tu aurais pu le laisser filer celui là... Quel dommage. Mais cela vient surement du trouble occasionné, j'en conclue donc que je te trouble. »

Pour l'heure, elle ne l'avait toujours pas fixé, se contentant juste de charmer cette victime qui éveillée autant de questions chez Angie, à propos de Lemnus. L'avantage d'un vampire, c'est que quoi qu'il puisse dire, sa voix mélodieuse et ses gestes rassureront toujours la personne qu'ils cherchaient à séduire. Et ce membre du ministère était en train d'en démontrer l'exemple. Elle continua ses caresses au niveau de son visage, jusqu'à ce que ses mains ne rejoignent son cou, et que d'un geste rapide et brusque, elle ne lui tourne la tête. Un bruit sourd de craquement se fit entendre et sans l'ombre d'un regret elle se releva, laissant ainsi ce corps inerte tomber.

 « L'histoire est réglée, même si elle mérite des explications. »

S'approchant de son ancien amant, la vampire découvrit son visage pour le regarder de manière intense. Bien sûr, il aurait très bien pu lui envoyer un incendio afin de mettre un terme à ses jours, mais l'un comme l'autre savaient qu'il ne le ferait pas. Et de la même façon, ils savaient également, qu'elle ne le tuerait pas non plus.

 « Tu n'as pas changé... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.forums-actifs.net/forum.htm
avatar

Lemnus Starkweather
    || Mangemort | Que dire... ? .

& then .. ?
Poudlard P. :
0/0  (0/0)
&. :
MessageSujet: Re: Rencontres nocturnes (Featuring Angie) Sam 23 Oct - 20:22


La lumière éclaira entièrement la ruelle laissant au mage noire la possibilité d’apercevoir quiconque qui se trouvait dans les environs. Cependant un rire lugubre se fit entendre derrière lui, le genre qui vous glaçait le sang tellement il vous indiquait que vous aviez été imprudent dans cette tentative infructueuse de savoir qui vous suivait. Rapidement il reconnût la jeune femme à qui appartenait ce rire mais surtout ce parfum qui donnait l’impression que la mort était omniprésente lorsqu’elle était près de vous. Son esprit irradiait les lieux d’une présence particulièrement charmeuse et envoutante. N’importe quel humain pouvait se retrouver à sa merci par sa simple présence, une emprise qui vous hypnotisait mais qui pouvait aussi vous amener tout droit à la mort. Les vampires avaient en quelque sorte cette fâcheuse habitude à s’en prendre aux humains, les charmant et les vidant de leur sang. Une mort bien triste mais qui relevait de cette chaine alimentaire sur laquelle ne trônaient plus les humains, non au dessus d’eux s’étaient élevés les vampires. De ce fait Lemnus se méfiait toujours de ce genre d’intervention en pleine nuit, il n’était pas rare de tomber sur des vampires d’où la traque dont ils avaient été les victimes pendant quelques années. Une extermination à laquelle avait participé le mangemort sans doute qu’intérieurement il espérait retrouver la jeune femme qui avait fait de lui un objet. Lemnus avait subit l’emprise d’Angie pendant quelques jours et il n’en était pas sortit indemne même s’ils avaient vécu un plaisir intense et largement partagé. Cependant tout ceci avait été complètement illusoire puisque la Vampire avait su s’éclipser un beau matin clôturant ainsi d’une manière bien brusque plusieurs jours de romance. Et c’est le cœur prit d’une certaine frustration et l’esprit confus mais surtout libre que le jeune homme retournait auprès de son Seigneur. Les jours qui suivirent alors qu’il croyait qu’Angelina n’avait plus d’emprise sur lui, il retourna malgré tout à l’endroit où ils s’étaient rencontrés. Il ne cessait de se répéter qu’il venait pour avoir une explication avec cette manipulatrice cependant au plus profond de lui-même, il savait que c’était pour la revoir, retrouver cette emprise qui ne faisait de lui qu’un simple humain aux ordres d’une femme sensuelle et envoutante. Eprouver de nouveau cette sensation de plénitude et de plaisir intense, oublier tout ce qu’il y avait autour. Cependant il se heurta à l’absence de cette dernière sans doute trop occupé à tuer de pauvres humains et les vider de leur sang. D’ailleurs il n’avait jamais comprit pourquoi cette dernière avait refusé de le tuer après tout rien ne l’empêchait en tous cas pas Lemnus. Sans doute que la vampire s’était éprise de lui ou dieu sait ce qui avait pu passer pas sa tête en tous cas Lemnus avait passé le reste de son existence à la maudire de l’avoir délaisser de la sorte si bien que lorsque la chasse aux vampires avaient été annoncé, il avait été le premier à se porter volontaire. Il lui en voulait c’était tout. Ainsi la voir réapparaître devant lui alors qu’il allait tuer un membre du ministère, était perturbant mais surtout très trivial. Il avait espéré cette rencontre pendant une longue période de sa vie, les raisons évoluant avec le temps. Au début il aurait été condescendant mais dorénavant il serait sans pitié cette vampire s’était ouvertement moqué de lui. Lui, Lemnus Starkweather, un des plus puissants mangemorts qui devaient exister dans le monde magique. Il prendrait plaisir à la torturer c’était certain.

Malgré les sombres desseins qui venaient de faire leur apparition dans son esprit, lui masquant clairement ce pourquoi il était présent dans cette ruelle sombre, la regarder était presque une torture. Il reposa son regard sur l’homme du ministère celui-ci tremblait comme une feuille morte voyant clairement que son destin était scellé. Cependant lorsque que la belle posa ses mains, la cible du mage noir se calma, son visage affichant un rictus de bien être et de paix. Cela pouvait étonner lorsque l’on ne connaissait pas comment les vampires fonctionnaient avec les humains cependant Lemnus était parfaitement et fixait ce spectacle désolant qui aurait comme issue la mort de cet innocent. Les mains félines d’Angelina se balladaient tels des serpents sur le cou de l’homme qui ne réagissait même pas puis finalement arriva l’inévitable. Un craquement lugubre se fit entendre puis la tête du membre du ministère de la magie retomba inerte comme un fruit mort. Elle se releva, sa voix suave libérant quelques mots avant qu’elle ôte sa capuche révélant son visage que le temps n’avait daigné effleurer. Son teint nacré voire livide pour certain, les contours de ce dernier finement dessinés, la simple vision de ses lèvres sensuelles pouvaient enivrer n’importe qui. Elle s’avança un peu plus alors que le mangemort eût un mouvement de recul puis elle se permit d’ajouter un tout doux : « Tu n’as pas changé. ». Ceci ne manqua pas d’arracher un sourire amer à son interlocuteur qui tenait encore fermement sa baguette. Comment pouvait-elle encore se comporter de la sorte alors qu’elle savait très bien comment c’était terminé leur première rencontre.

« Est ce utile que je te retourne le compliment ? On m’avait avéré que la plupart des vampires avaient été exécuté pendant la période noire. Je constate qu’il n’en est rien. »

Lemnus darda un regard mêlé de haine et de colère sur la jeune femme qui le fixait intensément. Essayait-elle encore de prendre possession de lui ? Il n’en savait rien mais il ne se laisserait pas faire, il n’était plus le même. Exit le jeune sorcier tout fraichement sortit de l’école. Il pointa sa baguette vers elle puis fit apparaître quelques flammes à l’extrémité de celle-ci. Il esquissa un large sourire narquois à son interlocutrice. Elle s’était présentée à lui, avait tué sa cible, il allait pouvoir assouvir sa vengeance. Ce scénario s’était répété un millier de fois dans sa tête, pendant une longue période il la tuait un nombre incalculable de fois dans ses rêves. Elle l’avait trahi, elle qui constituait la femme qu’il avait aimé et qu’il aurait aimé pour l’éternité cependant elle avait fait un autre choix. Il s’adressa à elle d’une voix amer et pleine d’ironie.

« Vois-tu cette discussion a connu de multiples versions dans mon esprit. Mais le temps et la colère ont fait les choses et j’ai aussi perdu mon âme. Dorénavant il n’y a que la haine qui guide ma baguette, ta trahison n’aura fait que nourrir cet état d’esprit. Un incendio serait trop banale pour toi, non le mieux serait…… »

Il tourna son bras puis invoqua le feu maudit, le sort Feudeymon (Sort de feu qu’utilise Dumbledore dans la grotte dans HP 6, un sort que l’on n’arrête pas avec un Aquamenti XD ou alors avec un puissant sort d’eau.) Les alentours s’embrasèrent d’un feu étouffant alors que Lemnus le dirigeait avec son esprit et ses bras. Les flammes évoluaient sur le sol ainsi que dans l’air réchauffant instantanément l’atmosphère autour d’Angelina. Le mangemort poussa un rire lugubre sachant qu’il pouvait anéantir en instant la belle vampire. Il avait sa vie en main mais il voulait faire durer le plaisir pas question que cela se termine en quelques secondes. Non il aurait d’abord des explications et ensuite il la tuerait.

« Il fait chaud n’est ce pas ? Tu dois commencer à te sentir à l’étroit..... Pourquoi ? Pourquoi es tu partie ? Tu m’as laissé comme les vulgaires humains qui te servent de repas...... Si je n’avais pas d’importance alors pourquoi ne m’as-tu pas tué ? »

Il faisait tournoyer le feu maudit tout en la fixant intensément, le moindre mensonge et elle s’embraserait instantanément, elle pouvait dire adieu au sang humain….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Angie W.Rhys
    Angie ;; Aaaangie when will those clouds all disapear... Fifille à son papa. ©

& then .. ?
Poudlard P. :
0/700  (0/700)
&. :
MessageSujet: Re: Rencontres nocturnes (Featuring Angie) Mar 26 Oct - 10:56

Imprudente? Peut être... Trop confiante envers une personne? Surement pas. La vampire gardait toujours une longueur d'avance pour ce qui était de ses missions, et avait également toujours en tête un plan de rechange au cas ou les évènements tournaient mal. Mais ce serait la sous estimer que de croire qu'elle n'agisse qu'à travers son instinct. Certes, il y en avait toujours une part, mais de là à penser qu'elle n'agissait qu'au travers de ce que les humains pouvaient dénommés « la poussée d'adrénaline » était mal la connaître. Le temps avait laissé ses marques, mais également les enseignements apportés par son créateur. « Méfie toi des humains. » ne cessait-il de lui répéter alors qu'il lui apprenait la traque. « Ils sont indignes de nous! » rajoutait-il sur un ton sombre, dés qu'elle osait ne serait-ce que lever le ton. La jeune vampire s'était donc laissée manipulée, car oui c'était donc ici de la manipulation à son égard, par son maître. Et s'était appliquée à agir selon les dires de son hôte, ne se souciant aucunement des conséquences qui pourraient s'en suivre. Lemnus avait été une sorte d'expérimentation pour ce genre. Mangemort, il revendiquait célébrité et pouvoir pour mener une cause qui le dépassait probablement. Séduisant et jeune, il avait pour lui toutes les qualités requises qui auraient pu l'élever à ce rang de perfection et de pouvoir dans lequel Angie arborait fièrement les marques. Mais au fur et à mesure de son jeu de débauche et de perversion brutale, la jeune femme s'était confrontée à une chose qui la dépassait. Ce qu'ils avaient vécu restait et resterait à jamais une chose à laquelle, elle ne pourrait jamais nier le fait qu'elle s'attachait de son côté également. Ce qui était contraire aux lois fondamentales évoquées par Eden... C'est pourquoi, par crainte de représailles, et comprenant en parallèle la force du Mangemort qui n'aurait de cesse de s'accroître au fil des années de solitude, elle l'abandonna. Mettant ainsi un terme à ce qu'ils avaient pu vivre, elle aurait très bien pu, user de ses charmes pour effacer sa mémoire, et lui permettre ainsi de continuer une vie comme si rien n'avait été, cependant, sa vanité et son orgueil avaient été bien trop forts. Comment aurait-il pu oublier ce qu'elle lui avait permit de vivre? Cela aurait été une grave erreur, qui lui aurait coûté dans le futur. Même si celle ci lui coûtait également. Cependant ce regard fermé et aussi sombre que celui du Diable en personne, que Lemnus était en train de lui lancer alors qu'elle discourait sur ses manières, ne pouvait que la charmer. Visiblement, il avait acquis cette chose en plus qu'elle avait su percevoir avant qu'elle ne parte. Et le fait de n'avoir aucune pitié, et avoir un cœur habiter par la colère et la haine lui sied à merveille. Son arrogance n'en n'était que plus fière, alors qu'elle admettait qu'elle était en partie responsable de ce que ce mage était devenu. Elle daigna relever fièrement son menton, alors qu'un sourire satisfait s'étira sur ses lèvres au fur et à mesure de ses pas. Plus que quelques mètres, et elle pourrait admirer cette si belle création qui lui faisait face. N'importe quelle créature aussi mauvaise soit-elle n'aurait pu se retenir de répondre à l'attirance qui émanait dans chacune de ses paroles et dans chacun de ses gestes. La jeune vampire se rendit compte de sa frustration, alors qu'elle ressentait les battements de son cœur s'accélérait à chacun de ses pas. Elle était certaine qu'il ne lui ferait rien, ou du moins qu'il ne commettrait pas une imbécillité à laquelle elle devrait faire face. Mais encore une fois, elle s'était trompée. Décidément, elle enchaînait les erreurs... Déçue de cette réponse si acide, la vampire leva les yeux au ciel, s'attendant dés à présent à recevoir des blâmes ainsi que des gestes cruels. Un rictus mauvais prit place sur ses lèvres, alors que son regard s'assombrit soudainement, consciente du jeu qui allait être joué dans quelques secondes.

Des étincelles, semblables à des flammes jaillirent de la baguette du sorcier, provoquant un mouvement de recul de la part de la vampire. Tel un prédateur en chasse, cette dernière inclina la tête sur le côté, jaugeant ainsi le degré de haine de son adversaire. Il se disait absent de tout âme, alors que sa colère ne cessait de s'accroitre, provoquant ainsi un bouillonnement dans son sang qui appelait la vampire à venir le mordre. Elle feint de retenir un retroussement de lèvres en soupirant pour se calmer, et se concentra sur ses paroles, tout en se mettant à tournoyer autour de lui. Elle ne lui évoquait que de la haine, et ce constat arracha un sourire à Angie. Consciente qu'il n'y avait un fil étroit entre ce sentiment et celui qu'il lui avait donné auparavant. Mais ce rictus disparut bien vite lorsqu'il commença à invoquer ce sort impardonnable pour les vampires. Sa vitesse ne lui permit de fuir, et bien vite les alentours de la ruelles furent embraser, provoquant un sentiment d'étouffement pour la vampire. Elle tenta à maintes reprises de trouver une faille, mais ne put en voir, alors qu'elle se laissait tomber à genoux au même instant qu'il lui ne lui demandait des réponses. La main de la vampire se porta au niveau de ses poumons qui s'embrasaient déjà de l'intérieur, alors que son regard restait rivé sur le sol et que son esprit tentait une connexion inespérée avec Léo. Lemnus lui demandait des réponses, alors qu'elle suffoquait au sol... Étrange. La vampire daigna relever son regard jaunâtre vers son ancien amant afin de percevoir ses attentes. Il ne la tuerait pas avant d'avoir obtenu quoi que ce soit, sinon il l'aurait déjà fait. Deux choix se présentaient alors à la vampire: le manipuler une fois de plus, et ainsi obtenir ce qu'elle désirait sans l'ombre d'un remord, ou être sincère avec lui. Quelques secondes passèrent, alors qu'un échange entre leurs regards s'était mis en place. Le craquement des flammes contre le bois n'étant que les seules notes qui résonnaient, telle une musique au rythme incontrôlé, dans la ruelle. Angie admira les traits de Lemnus, dont le visage s'illuminait au rythme des flammes, avant de daigner se lancer dans un chemin qu'elle avait choisi.

 « Pour que tu sois ce que tu es maintenant: un grand mage, infaillible et avide de pouvoir. Me reproches-tu d'avoir eu l'audace de t'élever au rang de surhomme, toi qui veux mettre fin à mon existence, juste pour t'avoir abandonné? N'es-tu pas au dessus de cela maintenant? Ne te dis-tu pas sans âme? »

Un regard glacial contrasta avec les chaleurs des flammes, laissant percevoir la déception qui habitait la vampire face à son Mangemort déchu. Elle ne dévia son regard à aucun moment, consciente que d'un geste de bras, elle serait réduite en cendres. Cependant, elle trouva la force d'user de ses dons pour venir se relever, et se placer à une vitesse incroyable dans le dos de Lemnus, serrant d'une main son cou et de l'autre la main sur sa baguette.

 « N'es-tu pas tout cela Lemnus? »

Un chuchotement semblable à un appel de la mort avait été susurré dans son oreille, alors qu'elle serrait davantage sa main sur la sienne. Elle n'hésiterait pas à lui briser les os dans un dernier moment avant de mourir. La faiblesse éprouvait par la chaleur incessante l'incitait à le mordre au cou, il aurait été son dernier repas avant la fin. Elle n'aurait pu choisir meilleures fins que celle ci, s'adonnait au plaisir sanguinaire de boire le sang du plus puissant des mangemorts, laissant par la même occasion sa marque pour l'éternité. Elle réprima un soupir de satisfaction, alors que la main qui tenait son cou joua de façon à le lui caresser.

 « Lâche ta baguette! A moins que tu ne désires m'accompagner de l'autre côté? »

Elle pressa davantage sur sa main, comme pour l'inciter à choisir le chemin de la raison plutôt que de la colère. Et appuya ses paroles en rajoutant.

 « Allons, que dirait ton maître quand il apprendrait que tu t'es donné la mort juste pour tuer une vampire? Il te maudirait même en étant dans l'Au delà... »

Pauvre créature à la servitude aussi aveugle que celle d'un homme rêvant de se faire affranchir de tous les pêchés, même si cela n'arrivera jamais. La manipulation était une chemin qu'elle connaissait depuis maintes années, et dont elle savait user avec brio. Beaucoup de témoins de cette scène la lapiderait pour ce qu'elle tentait de faire. Mais combien pouvaient avoir le mérite de se lancer vers une voie comme celle ci? Pensez-vous réellement qu'un être vil soit capable de franchise même aux portes de la mort? Il fallait interpréter certaines de ses paroles comme étant de la sincérité envers Lemnus. Restait à savoir si cela lui suffirait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.forums-actifs.net/forum.htm
avatar

Lemnus Starkweather
    || Mangemort | Que dire... ? .

& then .. ?
Poudlard P. :
0/0  (0/0)
&. :
MessageSujet: Re: Rencontres nocturnes (Featuring Angie) Mer 27 Oct - 20:59

Le pouvoir, malgré ce que le mot voulait dire, était une chose éphémère. Un rien ne le séparait de ce qui s’appelait la servitude ou tout du moins la position du perdant. Il était facile de basculer d’une position de force à celle d’une faible créature. Les apparences étaient trompeuses et souvent celui qui dominait ne se rendait pas compte que tout pouvait basculer en un rien de temps, une fraction de seconde, un laps de temps qui était assez important pour que son opposant puisse l’emporter et gagner la partie. Il était possible de trouver des similitudes dans la situation qui embrasait les alentours. Lemnus dominait à l’heure qu’il était, enflammant les lieux d’un feu maudit. L’air était de ce fait empli de souffre ce qui empêchait à Angelina d’entamer le moindre mouvement vers le mage noir. Un large sourire apparût sur le visage du jeune homme alors qu’il regardait sa maitresse de plusieurs soirs, une traîtresse dont les actes avaient influencé le comportement du mangemort c’était évident cependant il ne souhaitait en accorder le moindre crédit. Fier, il ne pouvait accepter ces faits non ce n’était pas vrai. Il le refusait au plus profond de lui, il avait tracé lui-même son chemin dans les méandres de la magie noire, vendant son âme au diable pour obtenir le sort de Necromancie. Il avait forgé son destin avec le sang de ses victimes, il s’était arraché à la moindre famille qui pouvait lui rester, tuer sans sentiment, sans émotion. Il avait été capable du pire cependant il n’en accordait aucun mérite à Angelina même s’il en avait été fortement amoureux, respirant difficilement dans le plaisir qu’elle avait pu lui donner. Il écoutait les dires de la jeune femme qui malgré sa gêne pour respirer entama un monologue sur le fait qu’elle l’avait laissé pour qu’il devienne un mage hors du commun. Elle avait su qu’en le quittant de la sorte comme une voleuse sans explication, il nourrirait une haine et une colère qui lui permettrait d’atteindre un niveau de magie jamais atteint. Il tourna la tête ne préférant pas croiser le regard de celle qui était en train de s’expliquer, non cela ne pouvait être ça. Il ne pouvait pas lui donner raison, ils avaient vécu une passion indescriptible, comment avait elle pu l’ignorer de la sorte ? Ne plus lui accorder la moindre attention ? Il pouffa à ses paroles puis lui adressa un regard narquois et plein de moqueries. En fait c’était fort possible, elle était un vampire et ne pouvait s’enticher du jeune mage de l'époque après pour qu’il devienne un grand mage noir n’était qu’une excuse qu’elle brandissait pour que ce dernier relâche son sort ne serait ce qu’une seconde. Temps qui lui permettrait de s’en prendre à Lemnus. Cependant aucune de ces paroles ne le fît faillir, pointant sa baguette vers sa prisonnière de cette cage de feu, un rictus de colère sur le visage exprimant clairement son dégoût, il s’adressa à elle d’une voix pleine d’amertume et de haine.

« Tu ne sais rien de moi. J’ai tracé mon propre chemin. Ta soi-disante volonté de m’aider à être un puissant mage en me laissant comme un de tes vulgaires repas…. Hum. Ce n’est qu’une excuse pour te dédouaner de ce que tu as fait. De toute façon dorénavant cela n’a plus d’importance après tout je n’ai plus d’âme et toi tu ne vas même plus avoir de non vie. »

Il poussa un rire lugubre qui fût couvert par les flammes qui consumaient les différentes habitations des environs cependant il commit l’erreur qui allait le pousser vers la position de faiblesse qu’il haïssait tant. Et alors qu’il allait anéantir Angelina, celle-ci pût se relever et se diriger en un éclair dans le dos du sorcier. La suite fût logique, elle lui agrippa le cou d’une main et lui attrapa le bras qui tenait sa baguette. Aucun vampire n’était renommé pour exceller dans la magie après tout il n’avait pas le sang pur cependant ils possédaient une force hors du commun qui leur donnait un avantage conséquent sur les humains en général mais surtout sur les mangemorts qui les avaient chassé pendant une longue période. Il ne pouvait strictement rien faire, celle-ci faisait preuve d’une implacable puissance physique qui dépassait l’entendement si bien que le sorcier était entièrement à sa merci. Elle lui susurra ses conseils de reddition à l’oreille tout en lui caressant le visage comme pour apaiser sa colère. Cependant tout ceci ne pouvait qu’attiser sa haine, blesser son égo, il n’avait pas été capable d’atteindre une vampire que dirait son maître face à cela. Un échec cuisant ne serait permis par le Seigneur des Ténèbres qui le renverrait sur les terres arides de la Bulgarie. Il ne pouvait rester dans cette position même si elle avait un avantage certain. Dans un effort surhumain, il dirigea les flammes encore présentes sur son bras, Angelina le lâcherait s’en était sûr. Le feu atteignit les deux personnes alors que Lemnus tentait de se défaire de l’emprise de la jeune femme. Mais alors qu’il percevait un mouvement de recul, celle-ci força sur son bras qui cassa dans l’effort. Un craquement lugubre résonna puis le mage noir poussa un cri de douleur. Il attrapa sa baguette, un rictus de douleur au visage puis s’écarta une vingtaine de mètres plus loin. Respirant difficilement puis fixant la vampire qui aurait pu s’en prendre à lui encore une fois, il fît un mouvement de baguette puis invoqua un sort de guérison. Son os se remit en place dans un second craquement puis le mangemort baissa la tête alors que des gouttes de sueur perlèrent sur son front. Il releva la tête vers son interlocutrice, les yeux quelque peu révulsés puis le souffle coupé il s’adressa à son ancienne maitresse.

« Mon Seigneur n’accorderait aucun intérêt à ma mort. Je suis là pour le servir, mon devenir n’est que trivialité, il n’en a que faire. »

Affichant un air sérieux, il pointa sa baguette vers le creux de la main puis se blessa volontairement, il la colla contre la paume de sa main puis prononça plusieurs phrases en langue gothique. Sa tête tomba brusquement puis elle se leva doucement. Les yeux révulsés totalement, il esquissa un large sourire et continua d’invoquer la puissance des morts d’une voix grave et chaotique. Puis dans un geste incroyablement rapide il pointa sa baguette vers les pieds d’Angelina tout en criant « NECROMANTIUM !!!!! ». Un rayon rouge se dirigea vers le sol puis éclata une partie en pavé de la ruelle. Les yeux du sorcier revinrent comme ils étaient auparavant puis celui-ci posa un genou à terre. Ce sort extrêmement puissant lui réclamait une forte concentration mentale si bien qu’il se retrouvait énormément fatigué. Cependant l’effet était là, une abomination qui s’abattait sur les lieux, une aberration que les humains prendraient sans doute pour un signe même si cela ne constituait qu’un sort de magie noire. Devant eux, des trous se formaient déformant au passage le sol qui ne résistait pas longtemps à la volonté du diable pour s’en prendre à Angelina. Des mains ensanglantées partiellement recouverts de peau de couleur grisâtre, repoussèrent la terre pour atteindre la surface. Des râles glauques dignes de créatures démoniaques se firent entendre alors que celles-ci avaient enfin réussi s’extirper du sol. Il avait mit un certain temps à maitriser ce sort mais dorénavant il le contrôlait totalement à part la fatigue qui lui procurait à chaque invocation. Rapidement le calcul faisait état d’une dizaine de morts vivants tout aussi sanguinolents les uns que les autres et ceux-ci, grâce à l’esprit de Lemnus, allait s’en prendre à son adversaire du moment. Il leur indiqua de se diriger vers elle tout en lâchant un rire sarcastique.

« Amuses toi bien avec eux. Je te quitte, je t’avouerais que ce spectacle ne m’intéresse pas vraiment. Adieu Angelina….. » lança-t-il avec ironie tout en se retournant, il était temps de rentrer, il n’avait pas le luxe de s’amuser……
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Angie W.Rhys
    Angie ;; Aaaangie when will those clouds all disapear... Fifille à son papa. ©

& then .. ?
Poudlard P. :
0/700  (0/700)
&. :
MessageSujet: Re: Rencontres nocturnes (Featuring Angie) Mar 2 Nov - 16:47

La vie ne tient qu'à un fil... Déjà les mythologies les plus anciennes avaient enrichis cette culture au travers trois personnages, capables de décidées ce qu'il en serait d'une vie humaine. Les Parques étaient ce qu'il y avait de plus puissant dans un monde où les divinités prenaient une place bien plus importantes que celles de pauvres misérables créatures que pouvaient être les humains. Et elles ont continué à perdurer au delà des époques, lâchant leur fléau, à travers certaines épidémies ou autre maux, mais accordant certains cadeaux à des personnes bien particulières. Mettant ainsi en place une sorte de quête de Graal, dont le calice sacré serait remplacé par un pouvoir certain. Pouvoir qui lui même ne serait perceptible à l'œil nu, mais dont la forme anamorphe ressemblerait au décor déjà installé, mais léché par les flammes du sort du Mangemort. La vampire admettait, dans sa mauvaise position, que son ancien amant était bien plus puissant que n'importe quel sorcier qu'il lui avait était donné de côtoyer. Cette assurance, qui lui faisait défaut à une certaine époque, le rendait aujourd'hui, bien plus charismatique et plus séduisant qu'un vampire de son âge. L'obscurité de son âme l'élevait à un rang qui aurait très bien pu être celui de son maître, si seulement il ne disposait pas d'œillères l'aveuglant de tout orgueil. La faiblesse de la vampire était en train de contraster avec la puissance de son sort. Une sorte d'inversement de rôle qu'elle appréciait, au delà de sa propre colère. Elle aurait du le craindre depuis le début, cependant, son entêtement à penser qu'elle était bien plus puissante, et son désir du danger ne lui avaient pas permit d'aller au delà de ce qu'elle éprouvait. Aurait-elle du s'en méfier? Non, car tout jeux en vaut la peine pour un être dont l'éternité paraît être une simple vie. Même si la sienne devait être laissée à cet instant, elle préférait en apprécier les moindres attraits. La chaleur des lieux lui donnait une sensation inconfortable, telle une lionne en cage dont le dompteur s'amuserait à en fouetter les barreaux. La rage qu'elle commençait à éprouver s'accordait à merveille avec la chute de la façade de ce bar tabac pour sorciers. Allait-elle mourir? Ou serait-elle assez puissante pour oser faire face à son amant d'antan? Des questions auxquelles nul n'avait ne connaissait les réponses, si ce n'était ces Parques. Mais n'étant présentes, agir était la meilleure des solutions. Et pour ce faire, elle avait profité d'une certaine brèche dans la garde de Lemnus, lui permettant d'user de ses dons vampiriques afin de parvenir à ses fins et le rabaisser. Tout comme lui s'était servi des flammes pour appuyer ces dires, il y avait de cela quelques secondes, Angie profitait de sa sensualité et de son charisme pour agrémenter les siens. Un main de fer recouverte par un gant de velours. Un aspect fragile dissimulant un caractère semblable à la Faucheuse. De quoi anéantir n'importe qui à portée de mains. Mais qui pourtant laissait le bénéfice du doute à Lemnus. La vampire ne pouvait pas mettre un terme à sa vie, pour l'unique raison qu'il lui serait utile en temps et en heure voulus. Mais également pour une autre chose qu'elle ne saurait décrire. Tuer son amant aurait été signe d'une fin avec sa vie passée, et elle ne voulait en aucun cas la terminer. Intrépide et inapprivoisable, Lemnus était celui qui lui démontrait qu'elle restait une assez grande vampire, dans la mesure ou il lui renvoyait l'image des horreurs qu'elle était capable d'accomplir. De quoi vanter son égo, aussi grand que celui de son adversaire du moment. Ils se ressemblaient en de nombreux points, et se différenciaient pour beaucoup d'autres. Mais tous deux désiraient la même chose: le respect, Un respect qui les élèverait au rang supérieur, et qui les rendrait inaccessibles aux yeux de tous. Mais une simple vision aussi belle soit elle, fut contrainte d'être balayée de son esprit. Car telle une fumée que l'on souhaitait attraper, la volonté de Lemnus de servir un être au dessus de lui décevait la vampire et la ramenait à la réalité. Un rire aussi lugubre que le Diable lui même émana de ses lèvres alors que le son de celui ci était accompagné de ce second craquement d'os.

 « Tel est le discours d'un esclave, dont la servitude n'a de cesse que de ressembler à celle d'un chien fidèle à son maître. »

S'apprêtant à recevoir une nouvelle vague de chaleur, la vampire se mit en position de défense, alors que le mangemort pointait sa baguette contre sa main. Que faisait-il? Était-ce un moyen de l'attirer à lui afin de lui porter un meilleur coup de grâce. Des effluves voluptueuses et envieuses vinrent effleurées les narines de la jeune femme, ce qui lui provoqua un feulement accompagné d'une irrésistible envie de se rapprocher de lui afin de le mordre. Ce sang, auquel elle n'avait pas gouté depuis plus de dix ans, et qui lui rappelait de manière brutale des scènes vécues. Elle se sentait déjà sur le point de céder à ses pulsions animales, jusqu'à ce que son attention ne soit portée vers l'invocation dont il était en train de prononcer les termes. Une langue semblable à une râle dont les mots étaient crachés tel du venin se répandant dans des veines. Aucun terme ne lui était connu, si ce n'était le comportement semblable à celui d'un mort qu'il était en train d'adopter. Le sourire de la vampire se transforma peu à peu pour laisser place à de la stupeur, alors qu'elle ne comprenait que trop tard ce qu'il était en train d'invoquer. Ne pouvant avoir aucune réaction au moment où il pointa sa baguette à ses pieds, la vampire regarda en cette direction et fit quelques pas en arrière. Son regard remonta pour apercevoir quelques secondes la fatigue de Lemnus, mais bien vite, ses yeux trouvèrent le sol bien plus palpitant, aux sons des râles glauques de morts revenus à la vie. Un sourire en coin s'afficha sur le visage de la jeune vampire, alors qu'elle arquait un sourcil, tout en se dotant de sa baguette. Des créatures des Enfers en combat avec celle de la nuit. De quoi sourire d'un tel affront. S'accordant parfaitement avec l'obscurité des lieux, la vampire laissa ses babouins sortir de leur immondice tout en étudiant leur moindres gestes. Des êtres rampants, tels des insectes fonçant tout droit vers la lumière... Elle était leur lumière qu'ils devaient par dessus tout éradiquer. Leur sang était aussi ignoble à sentir que celui d'un loup garou, et l'idée de devoir les mordre lui donnait la nausée. Elle fut coupée de sa réflexion, lorsque Lemnus l'avertit de son départ.

 « Incen... INCARCEREM » Lança t-elle à son égard, alors qu'elle affichait un regard sombre.  « Tu n'iras nulle part Mangemort! Confondus »

La vampire laissa son adversaire dans le doute, profitant de ce passage pour lancer des Incendio aux divers spectres s'offrant à elle. La chaleur de sa baguette face aux teints verdâtres des créatures, leur rendait un aspect encore plus écœurant que ce qu'ils ne l'étaient à la base. Ils agonisaient pour la deuxième fois, dans des cris et des râles qui auraient pu glacer le sang de n'importe qui. Des teints qui viraient à une couleur orangée comme celle de la carotte, et dont les traits étaient aussi marqués que si ils avaient été réalisé par des enfants, écrasant leurs yeux et les nez avec des stylo feutres qui auraient bavé. Tout n'était qu'immondice de la nature, et malédiction visuelle. Un spectre terminait d'agonir dans un chariot, ce qui laissait aux spectateurs les joies d'assister à un spectacle affreux, de peaux fondant à travers les mailles de celui ci. Elle n'eut le loisir d'assister un temps de plus à cette vision, qu'un autre spectre vint la griffer au visage, lui entaillant ce dernier de la paupière au menton. Un mouvement de recul, lui permit de lancer un nouveau sortilège de feu vers la créature. Il ne servait en rien de les démembrer, elle le savait, pour avoir étudier la magie noire à l'époque ou elle n'était qu'une simple humaine. C'est pourquoi, elle s'attachait à leur lancer des sorts qu'elle redoutait tant, lui entaillant la main au passage. Mais la douleur était supportable en comparaison à la colère qu'elle éprouvait. Bientôt, il ne restait plus aucun cadavre, et la jeune vampire profita de cet instant pour retourner vers Lemnus. Affaiblie, mais sans pour autant être totalement dénuée de force, elle se positionna devant lui et afficha un regard colérique.

 « Souhaites-tu mourir à ce point? Seras-tu réellement assouvi lorsque je ne ferai plus partie de ce monde? » Les vampires étant d'humeur changeante, Angie ne faisait pas exception à la règle et trouva la force de sourire en coin d'amusement, avant d'afficher un regard fier envers ce dernier.  « Un grand mage... à la renommée sans précédent. Je dois avouer que tu m'impressionnes de bien des manières Lemnus. Mais prends garde à ta chute, elle te sera probablement irréversible. »

Elle usa de ses charmes naturels pour semer le doutes dans son esprit, et se rapprocha sans faillir tout en le fixant d'une façon qu'il connaissait bien. Elle se rappelait à présent le sang qu'elle avait senti alors qu'il invoquait ses infâmes créatures, et ne pouvait chasser cette envie. L'hésitation ne faisait en aucun cas parti d'elle, et une fois à sa portée, elle releva sa main afin de lui caresser sa joue tout en adoptant le comportement d'une femme envers son amant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.forums-actifs.net/forum.htm
avatar

Lemnus Starkweather
    || Mangemort | Que dire... ? .

& then .. ?
Poudlard P. :
0/0  (0/0)
&. :
MessageSujet: Re: Rencontres nocturnes (Featuring Angie) Jeu 4 Nov - 0:13

La frustration, un sentiment bien humain. Envers une femme trop aguicheuse, envers le résultat d’une compétition trop décevant. Bien des fois, il était possible d’être complètement abattu vis-à-vis d’une situation qui n’avait pas forcément tourné à son avantage. Tel était le cas de Lemnus qui voyait les choses se retourner contre lui. Il n’avait pas l’avantage dans la configuration actuelle et ce genre d’état de fait ne lui était que plus qu’insupportable. Il n’avait cependant pas lésiné sur les moyens comme un vulgaire charlatan qui sortait tout ses plus impressionnants tours de cartes. Il était vrai que le feu maudit avait été invoqué plus pour avoir des réponses ensuite Angelina avait pris les devants pour l’immobiliser complètement. Finalement il avait sortit le grand jeu en invoquant le pouvoir de l’au-delà, le sort de Necromancie permettait de mettre sous sa volonté des morts vivants tout droit sortis des enfers. Lemnus avait mit un long moment avant de maitriser ce sort si puissant et si gourmand en concentration. Cependant celui-ci était un sort particulièrement efficace car il impressionnait son adversaire la plupart du temps mais surtout à l’issue les créatures parvenaient à ramener la cible avec elle dans les confins de l’au-delà si bien qu’il n’y avait aucune trace de lutte, juste une disparition. Le mage noir confiant sur sa futur-victoire avait nargué Angelina d’un air hautain mais cependant fatigué puis n’avait pas perdu son temps pour fuir les lieux. Il était trop épuisé pour continuer le combat si bien qu’il laissait son ancienne maitresse aux prises avec les morts vivants. Ne daignant aucune attention à cette dernière, il ne pût voir venir le sort qu’elle lui jeta et il se retrouva ligotté comme un vulgaire bout de viande. Se maudissant intérieurement d’avoir été aussi facile à berner, le mangemort dans un mouvement ridicule pointa sa baguette sur les cordes qui l’emprisonnait avant qu’Angelina enchaine par un sorte de confusion.

C’était un sort de bas niveau cependant il était assez puissant pour empêcher un mage de se sortir aisément de l’incarcerem. C’était sans doute pour temporiser, se donner le temps de tuer les rebuts de l’enfer et s’en prendre à Lemnus ensuite. Angelina avait beau être une vampire, elle savait maitriser l’art magique lorsqu’il fallait agir stratégiquement contre son adversaire. Le mangemort était complètement perdu dans ses pensées et ne savait que faire pour se libérer de l’Incarcerem, il tenta de se relever de toutes ses forces cependant les liens étaient drôlement bien serrés et ne permettaient aucun mouvement. Le sort ne faisant plus beaucoup d’effets, le mangemort reprit ses esprits puis finalement lança un contre sort pour se défaire des cordes. Il se releva difficilement puis admira la jeune femme se battre comme une diablesse contre les morts vivants qui résistaient comme ils pouvaient contre les flammes qu’elle déchainait. Il était clair que la belle allait s’en sortir face aux créatures qu’il avait invoquées, s’en aller était inutile. Il n’avait presque plus de force le constat se faisait de lui-même un sort de plus, aussi puissant était il, pourrait avoir raison de lui cependant il ne pouvait rester à la merci de la vampire, non il ne pouvait pas, il ne devait pas. Regardant la jeune femme anéantir le dernier mort vivant, Lemnus leva son regard fatigué mais pourtant si fier vers elle, la dernière créature partit en fumée et elle le fixa intensément d’un regard plein de colère. En effet lâcher des bestioles de l’enfer sur elle ne devait pas être plaisant. Mais alors que la voix de la jeune femme résonnait dans la ruelle, le mangemort poussa un rire lugubre.

« Je ne vis que pour servir la cause et ma mission de ce soir est pleinement remplie, ma mort ne serait que statistique. Durant le passé ma haine envers toi ne connaissait aucune limite et u n’as pu apporter la preuve de la sincérité de tes paroles alors oui je serai assouvi. » Il esquissa un large sourire à la jeune femme alors que celle-ci s’approchait de lui d’une démarche et sensuelle et attractive. « Ne t’inquiètes pas pour ma chute si je venais à mourir, je l’ai déjà assuré depuis un moment. »

Elle avança vers lui de façon envoutante et alors que le mangemort se relevait difficilement de son épuisement, elle posa sa main douce et blanchâtre sur le visage de Lemnus. Sa main passait doucement sur sa peau alors que les deux ex-amants se regardaient intensément. Ils se fixèrent longuement avant que le mage noir baisse la tête, il savait que la belle n’usait pas de son pouvoir vampirique après tout dans l’état dans lequel il était, il ne pourrait s’opposer à elle bien longtemps. Si bien que baisser le regard lui permettrait au moins de ne pas la tenter à ce niveau là, il voulait rester intègre même si la tentation était forte. La femme, qu’il avait aimée, était devant lui et il s’obligeait à la haïr plus que tout au monde, il s’y obligeait pour ne pas être laissé tel un vulgaire repas de vampire comme la dernière fois. Son esprit était empli de haine et frustration cependant l’anéantir était l’option que son mental voulait envisager même si cela impliquait de mourir. Mais après tout ne s’était il pas exiler pour créer ses Horcruxes, s’il venait à périr, les mangemort auraient tôt fait de le ressusciter. La regardant tourner autour de lui, Lemnus esquissa un sourire narquois puis agrippa sa baguette magique. La fixant intensément, il s’approcha d’elle affichant un léger sourire puis doucement il posa ses mains sur la silhouette féline de la jeune femme. S’approchant de plus en plus, il arrêta son visage à quelques centimètres de celui d’Angelina. Il sentait son parfum si envoûtant, si déroutant cependant il gardait en vue que c’était uniquement pour l’atteindre. La femme qu’il avait aimée et qu’il aimait encore sans aucun doute était devant lui à sa portée, il n’avait qu’à lui glisser un baiser et elle finirait sans doute par succomber à nouveau. Il plongeait ses yeux dans les prunelles dorées de la jeune femme puis tout en gardant une main sur les hanches de la jeune femme posa malgré lui ses lèvres sur la bouche glaciale de la vampire. Le baiser sembla durer une éternité tant il appréciait le contact et la sensation, il espérait que les secondes se transforment en heure puis finalement le contact de sa baguette se rappela à lui. Il quitta les lèvres de la jeune femme dans un soupire puis affichant un sourire sarcastique lâcha d’une voix grave :

« Désolé. » puis il enchaina par le sort SectumSempra qui projeta la jeune femme à une vingtaine de mètres de la.

Il s’avança vers le corps de la vampire qui se recouvrait dorénavant de tâches pourpres. Ce sort était d’une grosse efficacité contre les suceurs de sang qui perdaient le leur dans un laps de temps assez courts. Une fois arrivé au dessus d’elle, il afficha un sourire satisfait après tout il avait réussit à s’affranchir de l’amour qu’il avait pour elle, c’était une belle victoire qui concluait une longue période de haine et de colère. Ne daignant plus d’attention au corps sanguinolents de la jeune femme, Lemnus s’en alla épuisé mais libéré enfin c’est ce qu’il pensait……
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Angie W.Rhys
    Angie ;; Aaaangie when will those clouds all disapear... Fifille à son papa. ©

& then .. ?
Poudlard P. :
0/700  (0/700)
&. :
MessageSujet: Re: Rencontres nocturnes (Featuring Angie) Dim 7 Nov - 23:23

La curiosité était un signe avant coureur de désir, ce dernier était plus ou moins avoué en fonction des volontés de la vampire. Mais il n'y avait nul doute de se dire qu'il était bel et bien présent, alors qu'elle était à la merci de son ancien amant. Côtoyer la mort dont il voulait tant lui offrir, continuer à jouer en allant de plus en plus loin, assouvir son désir quand à sa volonté de ne faire qu'un avec le danger, toutes ces parcelles constituaient ce dont la jeune femme cherchait à connaître. Il était devenu bien plus grand, et bien plus puissant que lors de leur dernière rencontre, et le revoir à l'apogée de sa grandeur évoquait en elle cette envie d'aller au delà de toute contrainte. Le passé lui avait valut quelques égratignures, notamment lorsqu'elle s'était confrontée de trop prés au mal lui même, mais qu'importe à présent. Ce qui la rendait maître d'elle même et de son devenir n'en n'était qu'accrût alors que Lemnus pensait l'affaiblir avec des cadavres ambulants. Certes, elle ne pouvait nier qu'il possédait une réelle stratégie pour ce qui était de jauger de sa manière de se battre. Car la jeune femme gardait à l'esprit, que le mangemort ne souhaitait pas, malgré ses dires, mettre un terme à sa vie. Il usait de sa magie, et de sa puissance, afin de lui démontrer ce dont il était capable, pour peut être l'effrayer ou la mettre en garde. Mais n'était-ce pas également un moyen pour lui de l'attirer davantage à lui? Il était surement le seul capable de connaître l'attraction de la vampire pour ce qui était ce qui était un réel intérêt pour elle, ainsi qu'une source de survie, à savoir le pouvoir, et la force. Angie n'avait de cesses que de vouloir les toucher et apprendre à vivre avec eux afin de pouvoir mener au mieux sa propre quête. Avide de pouvoir et arrogante, n'était-ce pas là la définition de tout bon vampire qui soit? Certainement oui, et elle manquait cruellement d'originalité face à cette tradition ancestrale, mais n'y voyait aucun inconvénient à cela. Elle percevait sa 'non-vie' comme un cadeau et comme une chance, plus qu'une malédiction comme certains se portaient à le croire. C'est pourquoi ses maigres essais de survie face à ces abominations tout droits sorties de la bouche de Satan, constituaient pour elle une prise de conscience et un rejet extrême et violent de ne pas accepter être d'être réduite un jour à ce triste sort. Affaiblie, mais vainqueur de ce fléau, la jeune femme s'était aventurée à s'avancer vers son ancien amant. N'ayant aucune crainte, quand aux fatigues dont ils étaient tous deux victimes, elle s'était approchée d'un pas assuré et de sa démarche séduisante afin de lui susurrer de manière tendre et douce, qui contrastait parfaitement avec le comportement qu'elle avait eu un peu plus tôt, des mots le mettant en garde sur ce qu'il pourrait lui arriver. Sa réponse ne fit qu'accentuer son sourire, tant sa confiance en lui égalait à merveille avec la sienne. S'en suivit alors un instant de silence qui parut durer une éternité. Un échange entre leurs regards qui rappelait autant à Lemnus, qu'à Angie une romance passée, et qui pourtant semblait perdurer encore. La vampire plongeait son regard dans les yeux bleutés du jeune homme avec des yeux fatigués en apparence, mais qui laissaient nettement entrevoir son désir. Des souvenirs la frappait, alors qu'elle n'usait d'aucun moyen d'emprise cette fois ci, quand elle sentit ses mains se poser sur sa silhouette. D'une manière naturelle, et comme un geste qu'elle n'avait pas oublié, les siennes vinrent prendre place de part et d'autre des épaules de Lemnus. Ses yeux alternèrent entre son regard et ses lèvres alors que son visage approchait vers le sien, et finalement ferma ses yeux alors qu'il déposait ses lèvres sur les siennes. Un baiser glacial, mais tendre, fidèle à son image qui sembla durer des heures pour la vampires. Une sensation étrange l'envahit, alors qu'elle réouvrait ses yeux pour fixer Lemnus. Cependant, elle commit une erreur irréparable en ne se méfiant pas de ce qu'il allait advenir.

Et sans qu'elle ne puisse anticiper les choses, elle fut projetée à une vingtaine de mètres, glissant sur deux mètres de plus, au moment ou son corps entra en contact avec le sol. Souhaitant se relever, la seule réaction qu'elle ne put adopter fut de laisser échapper un cris de douleur, suivit de quelques halètements plus ou moins forts, aux moments ou des plaies se parsemaient sur l'ensemble de son corps. Elle se déversait de son sang dans les ruelles sombres de Pré au Lard, alors qu'elle venait de survivre à des attaques bien plus graves. Son manque d'attention allait lui causer sa perte, et elle lança un regard plein de pitié au moment ou Lemnus avança son visage satisfait de lui au dessus du sien. Ce dernier se contenta de lui afficher un sourire narquois, chose à quoi la vampire ne put s'empêcher de répondre en lui lançant un regard assassin, alors qu'elle criait une nouvelle fois sous l'effet de la douleur. Il s'était moquée d'elle, autant qu'elle avait pu le faire avec lui, et il jubilait devant elle de sa victoire. Elle détourna son regard afin d'épier sir sa baguette n'était pas tombée à quelques centimètres. Elle la repéra bien vite, et lorsqu'elle releva son regard Lemnus lui tournait le dos, prêt à partir. Un convulsion l'obligeant à s'agripper au sol lui fit serrer ses dents, alors qu'elle ne savait comment se défaire de ce sort. D'ici quelques minutes, elle serait morte, mais avant elle devait assouvir sa vengeance. Dans un dernier effort, elle rampa jusqu'à sa baguette, et la pointa avec difficulté dans le dos du mangemort.

 « Mobilicorpus... » Sa voix était à peine audible, à peine plus forte qu'un chuchotement et dont la fin s'était terminée dans un souffle.

Elle ne pensait pas avoir la force de parvenir à faire léviter le corps de son adversaire, et dut concentrer ses dernières forces à cette tâche. Sa tête bouillonnait de l'intérieur, et le fluide qui s'échappait de tout son être ne faisait qu'accentuer la douleur qu'elle ressentait partout. De nouvelles convulsions l'obligèrent à arrêter son sort, alors que Lemnus se rapprochait d'elle. Et dans un dernier espoir, Angie s'empressa de ramper jusqu'à lui et de lui attraper la cheville avec force de manière à le faire tomber à genoux. Peut être lui avait-elle brisé? Elle n'en n'avait que faire en comparaison à la douleur qu'elle ressentait. Elle profita de ce moment de faiblesse pour se redresser et usa cette fois ci de son pouvoir de persuasion. Le fixant de manière intense, malgré la douleur, elle essaya de laisser passer ses sentiments de confiance et de compassion tout en lui demandant avec difficulté.

 « Tu vas... devoir te laisser... faire »

Elle tenta d'esquisser un sourire, qui devait probablement passer pour une grimace d'horreur, et le poussa de manière à ce qu'il ne soit complètement à terre. Son sang continuait de tâcher l'ensemble de ses vêtements, et cette chaude humidité allait maintenant imbiber les vêtements de Lemnus. Elle se positionna à califourchon sur lui, et usa de sa force pour le coincer. C'est avec une certaine difficulté qu'elle arracha la chemise du mangemort et qu'elle porta ses dents au niveau de ses pectoraux. Un soupir émana de ses lèvres, alors qu'elle s'attaquait à sa proie de manière vorace. Ses yeux se fermèrent tandis qu'elle buvait ce liquide qui lui était si cher, alors que ses mains tenaient fermement celles de Lemnus. Ne se souciant que de sa survie, elle ne dégustait même pas ce qu'elle était en train de goûter, jusqu'à ce qu'elle ne sente que certaines plaies se cautérisaient. Elle se décida à relâcher son emprise au niveau de ses mains, et les plaça sur ses épaules au même moment ou sa bouche se dégageait de son torse, et qu'elle ne glisse sur son corps de manière à ce que son visage soit à sa hauteur. Soupirant lorsqu'une plaie la faisait souffrir, il n'en resta pas moins, qu'elle parvint à relever un de ses mains qu'elle porta sur le visage de Lemnus, afin de le caresser tendrement.

 « Tu voulais jouer avec moi Starkweather? » Elle rapprocha son visage de manière à ce que son nez effleure ses lèvres, et releva son regard tout en affichant un sourire démoniaque, avant de rajouter.  « Dommage que tu aies perdu la partie, voyons si tu peux me servir encore... »

La jeune vampire plaqua ses lèvres contre les siennes d'une manière brutale, laissant ainsi ressurgir de nouveaux souvenirs. Un passé lointain pourtant, mais qui lui donnait l'impression qu'il ne l'était pas autant à présent. Ses mains longèrent son torse, laissant courir ses ongles sur sa peau si fragile jusqu'à ce qu'elle ne le griffe violemment, ce qui fit réagir Lemnus et permit à Angie de relâcher ses lèvres pour que sa langue puisse lécher le sang de son torse. Elle dégusta enfin le liquide qu'il lui offrait, et ne put retenir un faible gémissement, alors que ses mains devenaient baladeuses sur l'ensemble de son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.forums-actifs.net/forum.htm
avatar

Lemnus Starkweather
    || Mangemort | Que dire... ? .

& then .. ?
Poudlard P. :
0/0  (0/0)
&. :
MessageSujet: Re: Rencontres nocturnes (Featuring Angie) Jeu 11 Nov - 18:57


La fierté et l’orgueil, voila deux choses qui caractérisaient bien le mangemort qu’était Lemnus cependant elles avaient aussi tendance à le desservir. A cause d’elle il n’allait pas au bout des choses, il avait trop confiance en sa puissance, trop sûr de supériorité qui n’était pas toujours effective même s’il maitrisait des sorts que peu pourrait ne serait ce qu’envisager. La situation dans laquelle il se trouvait suivait le même schéma. Il avait blessé presque mortellement Angelina puis lui avait bêtement tourné le dos, une erreur qu’il ne fallait pas faire mais qu’il répétait constamment. La logique aurait voulu qu’il la regarde mourir dans d’atroces souffrances pour assister à son dernier souffle cependant il avait choisi de quitter les lieux sans doute parce qu’il craignait que d’autres vampires comme elle, débarquent dans les environs. S’en allant d’un pas quelque peu fatigué, il ne s’aperçût donc pas des manœuvres de la jeune femme. Il s’en rendit compte bien vite lorsqu’il se vit tout à coup léviter et qu’il était en train de faire marche arrière. Finalement il pût retrouver le sol mais son ancienne eût le temps de lui attraper la cheville sans qu’il puisse faire quoi que ce soit. Malgré son état la jeune femme possédait une force encore largement supérieure à la sienne d’autant plus que Lemnus était épuisé. Se rendant compte de son erreur, il ne pût qu’assister impuissant à ce qui semblait prendre l’apparence de sa défaite. Elle le força à s’agenouiller alors qu’il sentait sa cheville qui était en train de céder sous la pression et lorsqu’il fût enfin à genou cette dernière émit un craquement lugubre. Il esquissa un rictus de douleur serrant les dents pour ne pas montrer sa douleur à la jeune femme. Il tenta de lui jeter un énième sort mais celle-ci fût trop rapide et son regard plein de désir s’empara de lui et de son esprit. Cette fois il le sentait clairement, elle usait de son pouvoir pour le mettre sous son contrôle, l’état de Lemnus ne lui permettait pas de résister.

Il était comme hypnotiser par la présence de la jeune femme, ses pensées n’allant que vers elle et tout ce qu’elle représentait pour lui. Il buvait le moindre geste de la jeune femme, il la fixait intensément tel un serpent devant son charmeur. Il ne pouvait plus rien si ce n’était qu’obéir à Angelina qui s’empressa de le coucher sur le sol. Elle grimpa sur lui alors que son corps souffrait de toutes les blessures que le Sectum Sempra lui avait infligées. Intérieurement, il se surprit encore à jubiler de ce qu’elle avait bien pu ressentir lorsqu’il lui avait administré le sort cependant son esprit se focalisa de nouveau sur le désir qu’il éprouvait pour son ex maitresse. Ses sentiments passés refirent tout à coup surface, ce plaisir qu’il ressentait à chaque fois au contact de la jeune femme, ce désir énorme lorsque celle-ci s’emparait de lui jouant avec son esprit comme un chat avec une souris. Toutes ces situations qu’ils avaient vécues pendant quelques jours, si courts et si longs à la fois, si la damnation, il aurait pu l’accepter sans sourciller si celle-ci était passée aux côtés de la jeune femme. Il la regarda intensément alors que celle-ci lui arrachait sa chemise puis finalement elle planta ses crocs dans le torse du mangemort. Il se souvint alors que la morsure lui arrachait un rictus de douleur…….

Année 1971 – Monde magique

Lemnus dormait paisiblement alors qu’un peu plus loin Angelina se préparait à partir. Elle savait que le jeune homme allait tenter de la retrouver mais elle ne pouvait se le permettre, il fallait qu’elle s’en aille. Malgré ses sentiments. Malgré ce qu’il était. Tout à coup alors que furtivement elle se dirigeait vers la porte, le jeune homme se réveilla et aperçût la vampire. Tout d’abord inconscient de ce qui se passait, il prit finalement un air plus sérieux se relevant sur le lit. Elle était en train de le laisser, elle allait lui faire le même affront qu’à ses vulgaires repas humains. Il ne pouvait accepter cela, il la toisa d’un regard plein de colère. Mais alors que ce dernier allait lui adresser une phrase plein de ressentis, elle le fixa intensément de ses prunelles dorées prenant irrémédiablement le contrôle.

Le jeune homme la regarda se diriger sensuellement vers lui arborant une démarche des plus envoutantes alors qu’il la dévorait des yeux. Celle-ci vint à califourchon sur lui, frôlant des ses doigts le corps du jeune mage noir. Ses caresses se faisaient de plus insistantes alors que le jeune homme sentait ses lèvres se rapprocher de son cou. Finalement alors que son désir était à son paroxysme, elle planta lentement ses crocs dans la peau du mangemort qui eût un petit rictus avant que la vampire boive son sang. Il sentait son fluide quitter ses veines, si chaud et si indispensable à la survie de la belle. Les mains de cette dernière se baladaient sur son corps alors qu’il s’adonnait complètement au désir d’Angelina. Finalement elle était revenu vers lui mais pour combien de temps, il ne le savait pas et après tout pour l’instant il s’en fichait…..

Jour actuel – Monde Magique.

La jeune femme se releva finalement relâchant quelque peu l’emprise physique qu’elle avait maintenue sur Lemnus. Elle rapprocha son visage des lèvres du mangemort qui ne pouvait absolument rien faire si ce n’est la regarder. De son côté elle semblait avoir récupérer totalement et semblait habitée d’une humeur joueuse. Elle lui susurra quelques mots qu’il ne comprit à peine puis il sentit les ongles de la jeune femme parcourir son torse pour finalement l’entailler à plusieurs endroits. Il ne réagît même pas laissant son corps aux mains de la jeune femme, de toute manière que pouvait-il bien faire. Elle avait l’emprise sur lui, son désir pour elle ne faisait que grandir, il était de nouveau avec elle, son contact était ce qu’il y avait de plus important. Elle passait sa langue le long des plaies du jeune homme buvant le sang qui s’en échappait alors que ses mains parcouraient son corps. Il releva la tête posant ses mains sur la taille de la jeune femme pour la forcer à revenir vers lui et lorsque leurs visages furent au même niveau, il l’embrassa tendrement. Le contact des lèvres glaciales de la jeune femme se rappela à lui tout à coup comme une chose évidente, un sentiment qu’il avait toujours eu. Ses mains descendirent en dessous de sa taille essayant de la forcer à rester où elle est cependant ses forces l’abandonnaient peu à peu, seul le désir le maintenait en vie. Un désir puissant qui s’emparait de lui et le dévorait de l’intérieur. Il la fixa intensément puis d’une voix à peine audible et un sourire aux lèvres.

« Je te retrouves enfin. Me laisseras-tu comme un de tes vulgaires repas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Angie W.Rhys
    Angie ;; Aaaangie when will those clouds all disapear... Fifille à son papa. ©

& then .. ?
Poudlard P. :
0/700  (0/700)
&. :
MessageSujet: Re: Rencontres nocturnes (Featuring Angie) Mar 16 Nov - 18:21

Avide de vengeance et de tout ce qui pouvait s'en rapprocher, Angie était une vampire qui aimait avoir le contrôle sur les autres. Que ce soit, par sa simple présence, qu'avec une manière bien plus réfléchie, et plus subtile. Cela lui avait causé des torts, comme n'importe qu'elle personne pouvant exister sur Terre, cependant, ce jeu attisait son plus grand désir. N'est-il pas véridique que les vampires disposent d'un égocentrisme bien plus accru que celui des simples mortels? Bien sûr qu'ils l'ont, et la jeune femme défiait n'importe quel vampire de lui prouvait le contraire. Il n'y parviendrait probablement pas. Ces créatures sont bien trop gourmandes des compliments et des visions si ébahis lors de leur passage. Ne sont-elle point déchues une première fois afin de mieux vivre, au cours de leur deuxième chance? Bien entendu... Et la vampire usait de ses dons et de ses convictions pour mener à bien son dessein. Sa survie en dépendait, une survie pour laquelle, la vampire aurait été capable de tout pour préserver. La trahison, les préjugés, la dévotion, l'orgueil, la manipulation, tout était un moyen afin de rester 'en vie' et de pouvoir poursuivre, ce à quoi elle tenait tant : sa vengeance. Bien entendu, elle avait été détourné de celle ci par biens des manières, cependant, elle avait su revenir sur le droit chemin et avait retrouvé sa voie à suivre en usant de façons plus ou moins difficiles. Mais la vie n'est-elle pas faite de choix? Si l'on cherche à avancer, vampires ou humains doivent sacrifier certaines parcelles de leurs existences. Dire que Lemnus avait été un sacrifice pour la vampire, aurait été un mensonge, même si elle retrouvait depuis le début de leur altercation, des attirances qu'elle croyait passées, mais qui se révélaient être finalement présentes encore aujourd'hui. Le mage qu'il était devenu l'attirait bien plus que celui qu'elle avait pu connaître, et cela en raison de sa puissance. Le danger qu'il représentait si elle voulait s'y confronter lui donnait l'impression de jouir intérieurement, sans même avoir un simple contact physique. Impression qui aurait pu lui être chère, si seulement Lemnus s'était attaché à vouloir mettre réellement un terme à sa vie. Mais n'étaient-ils pas de simples prisonniers de leur orgueil au final? Ne cherchaient-ils pas à s'impressionner mutuellement, comme le font deux amants en quête d'un désir? Peut être... Mais n'était-il pas également vrai que derrière chaque grands hommes, une femme se dissimule. Le roi Henry Tudors aurait-il pu arriver au sommet de sa gloire si il n'avait pas connu cette fameuse Anne Boleyn? Même si cette dernière a connu un destin tragique, il n'en reste pas moins que l'histoire a démontré son importance quant à la puissance du dit monarque d'Angleterre. Angie représentait-elle une telle femme pour Lemnus? La jeune femme se plaisait à le croire et continuait d'agir dans cette vision. Ainsi donc, elle n'avait pas su se méfier de la meilleure des manières de ce qu'il allait se passer, et tomba dans son propre piège comme une vulgaire débutante. Erreur qui n'allait finalement pas lui être aussi fatale qu'elle le croyait puisqu'elle était parvenue à le faire tomber aussi bien au sens figuré que linéaire. En effet, il était à présent à sa merci, et telle un prédateur attaquant sa proie, elle ne lui laissa aucun moyen d'échappatoire si ce n'était le fait de lui céder. Sa faiblesse et sa fatigue ne lui avaient permis de prendre possession de son corps et de son esprit d'une manière bien plus puissante, celle qu'elle usait habituellement. Cependant, elle ne pouvait nier que le résultat lui plaisait énormément. Lemnus la fixait d'une manière qui lui démontrait qu'elle lui était désirable, mais elle percevait surtout de la tendresse. Regard qu'elle se plaisait à redécouvrir alors qu'elle pensait l'avoir perdu à jamais. Cette lueur au fond de ce dernier ravivait le désir qu'elle avait éprouvé jadis et qu'elle pensait perdu. Mais la vampire préférait dissimuler son souhait au travers sa soif et son obsessionnelle aspiration à rester en vie. Ses mains longèrent le corps de son ancien amant comme si le temps n'avait jamais fait défaut à ces gestes. Elle éprouvait un réel attrait à redécouvrir, de par ses caresses, les courbes si bien dessinées qui embellissait plus qu'il ne devait le mangemort. Assoiffée, Angie n'aspirait qu'à son objet de convoitise et abstrayait les alentours. Une erreur de débutante encore une fois, mais son impulsion ne lui permettait de répondre à un autre appel que celui de son amant. Ses mains se crispèrent au niveau de sa ceinture,envieuses d'ôter cet élément en cuir, alors que Lemnus la rapprochait de son visage. A cet instant, l'ensemble de ses blessures lui paraissaient n'être qu'un lointain souvenir, tellement le regard qu'elle retrouvait dans les yeux du mangemort, lui renvoyaient des souvenirs agréables qu'ils avaient pu passer ensemble. Le baiser qu'ils échangèrent attisa sa soif et se confrontait à elle comme une évidence qui n'avait jamais cessé d'exister. Ses mains aussi agiles que des serpents relâchèrent leur prise afin de remonter d'une façon sensuelle le long de son corps, et terminer leurs courses au niveau de son visage. Désireuse de retrouver un temps ancien, la vampire s'empara de la lèvre inférieure du mangemort et mordilla de manière à ce qu'elle puisse gouter de son sang. Un goût qu'elle ne pouvait oublier tellement il s'accordait avec le sien, celui de la mort et de la puissance. Un soupir s'échappa de ses lèvres, rendant ainsi la scène encore plus désirable pour les deux camps, jusqu'à ce qu'elle ne le relâche alors qu'il semblait aussi envieux qu'elle pouvait l'être. Il se croyait égal à un de ses vulgaire repas... Cette remarque entraîna la vampire vers un chemin plus joueur, et afficha un sourire en coin, alors qu'elle faisait en sorte que son corps épouse le sien. Sa bouche embrassa d'une manière tendre, la plaie qu'elle lui avait faite quelques secondes plus tôt, et la jeune femme laissa courir sa langue le long de sa joue jusqu'à arriver au niveau de son oreille d'où elle lui chuchota d'une voix tentatrice.

 «Souhaiteras-tu mettre un terme à mes jours à chacune de nos rencontres? »

Elle était certaine que cette réponse lui conviendrait. Elle était à la fois une signature de la vampire, et laissait sous entendre qu'elle comptait apprécier sa compagnie en d'autres occasions. Sa langue recommença à tracer les contours de ses traits, jusqu'à ce que sa bouche glacée ne vienne se poser dans le cou si chaud du mangemort. La vampire insista alors qu'elle percevait le fluide sanguin de Lemnus courir dans sa carotide, ainsi que les battements de son cœur tapant à cet endroit là. Uniquement animée par l'envie, ses mains ôtèrent sa ceinture et déboutonnèrent la fermeture de son pantalon. L'une d'elle resta au niveau de sa taille alors que sans hésitation aucune, l'autre s'engouffra un peu plus bas. La jeune femme arqua un sourcil à cette sensation et déposa tendrement ses lèvres au niveau de son cou. Jouant avec le feux, elle n'hésita pas à user de son talent de séductrice pour avoir des réponses.

 « Pourquoi avoir voulu sa mort? »

Sa main cachée effectuait des gestes tendres et doux, tout comme le ton qu'elle avait employé. N'était-il pas connu que dans ces moments là, n'importe qu'elle femme puisse arracher des réponses? Angelina était de celle qui savait user de ces instants pour connaître la vérité sur bons nombres de choses. Cependant, il ne fallait pas voir dans ses gestes actuels un quelconque jeu, ou une certaine envie de rabaisser son partenaire. Non, il ne s'agissait que de simples requêtes, visant à l'informer sur la situation. Elle remonta ses lèvres et l'embrassa passionnément, l'incitant par la même occasion à lui répondre.

 « Qu'est ce qu'un membre du ministère apporterait de plus à la grandeur de Starkweather? »

Un sourire en coin s'afficha sur ses lèvres, alors qu'elle les descendait encore pour profiter de son torse, jusqu'à arriver à son bas ventre. Elle le parsema de baisers plus ou moins aguicheurs et tendres alors qu'elle entendait une réponse de la part de son partenaire. Cette dernière l'enchanta, si bien qu'un sourire enjôleur prit place ses ses lèvres, alors que son regard se faisait de plus en plus envoûtant. Elle retira sa main de son pantalon et se releva à moitié, longeant de ses mains exquises ses propres courbes jusqu'à arriver au bas de son haut, qu'elle retira sans la incertitude, et laissant ainsi admirer Lemnus du spectacle qui s'offrait à lui. Elle s'assumait telle qu'elle était, et était consciente qu'elle possédait un corps qui ne déplaisait pour ainsi dire jamais. Saisissant la main du mangemort, elle vint lui faire poser sur sa poitrine, alors qu'elle se penchait à nouveau pour venir gouter à ses lèvres. La vampire s'adonnait à son désir telle une pècheresse qui aurait pu le faire pour un homme, comme une reine s'offrant de manière cachée à son gentilhomme, tant aimé, mais dont l'amour lui était interdit d'aborder sous peine de terribles châtiments. Des instants volés, mais qui pourtant resteraient à jamais gravés dans leurs mémoires. Ses mains retrouvèrent leur place au niveau de son visage et se fourrageaient dans ses cheveux au rythme effréné de ses baisers ardents. Ses lèvres ne quittèrent celle de son amant, que lorsqu'elle le jugea opportun, de manière à ôter les vêtements qu'ils leur restaient. Sous l'excitation de la scène, la vampire ne put se retenir et vint percer sa carotide tel un animal affamé. Ses sens s'exacerbèrent la laissant ainsi pénétrer dans une transe de réjouissance, à la fois semblable à celle qu'elle ressentait alors qu'elle se nourrissait, mais cette sensation s'accrût alors qu'elle replaçait les divers évènements passés. Ses pensées la guidèrent à s'insinuer en lui de manière abrupte, s'imprégnant de son soupirant de la même manière qu'elle avait pu le faire dans le passé. Cette sensation contrastait avec la frustration qu'ils avaient pu ressentir alors qu'ils se retrouvaient quelques minutes auparavant, et comme pour l'illustrer la vampire laissa échapper un faible gémissement de sa gorge. Elle ne savait si la fatigue l'y incitait, ou était-ce justement les retrouvailles qui l'incitait à agir de la sorte? Cependant, la jeune femme sentait déjà ses muscles se contracter alors qu'elle se relevait à moitié pour prendre appui à l'aide d'une de ses mains, sur la cuisse de Lemnus. Sa tête se relâcha en arrière alors que ses mouvements continuaient avec envie et que ses yeux se fermèrent afin de profiter d'une manière sensuelle de ce qu'elle ressentait. Ce fait l'entraîna à nouveau dans le passé, lui renvoyant des flashs de leur vécu commun. Mais surtout des sentiments qu'elle avait éprouvé lors de ces instants. Se rappelant elle même de sa manière qu'elle l'avait aimé, Angie chercha à attirer son regard pour le perdre avec le sien. Si cela pouvait encore être avéré... D'un geste tendre, elle saisit de son autre main celle de son amant et porta un de ses doigts dans sa bouche. Elle pressa sa mâchoire d'une manière tendre et aimante sur celui ci, perçant telle une aiguille son doigt et le léchant avec une douceur sans égale. Un nouveau mouvement l'a fit soupirer de plaisir, permettant ainsi à Lemnus de profiter de son souffle chaud (alors là j'ai un gros doute pour les vampires quand même) contre sa main.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.forums-actifs.net/forum.htm
avatar

Lemnus Starkweather
    || Mangemort | Que dire... ? .

& then .. ?
Poudlard P. :
0/0  (0/0)
&. :
MessageSujet: Re: Rencontres nocturnes (Featuring Angie) Dim 21 Nov - 22:56

Année 1974 – Bulgarie

Cette douleur qui lui saisissait le cœur, une peine qu’il n’avait jamais vécue, ne serait-ce qu’entraperçue. Cette dernière restait au plus profond de lui, se rappelant constamment lorsqu’il croyait l’apercevoir. Il s’en remettait peu à peu transformant cette émotion en force nourrissant ainsi son désir de puissance. La vengeance était un carburant pour quiconque voulait une justification à ce qu’il faisait. Dès lors tuer des moldus ou des sorciers devenait presque normal, une conséquence des plus justifiées vis-à-vis de ce qu’il avait enduré. Ils avaient vécu une romance sans pareille, répondant chacun au désir de l’autre. Un plaisir qui aurait pu durer l’éternité si elle avait voulu, le jeune sorcier de l’époque avait été complètement sous le charme même si la vampire l’y avait un peu aidé. La suite n’avait été que désir et satisfaction intenses pendant de longs jours que le mangemort n’allait pas oublier. Ces derniers semblaient avoir duré une éternité mais pour lui, ils avaient été trop courts et c’était terminé de manière trop abrupte. S’il en avait eu le pouvoir, il aurait remonté le temps pour revivre ces instants pleins de sensualité et de tendresse ou alors il aurait fait en sorte qu’elle ne s’en aille pas. Car oui Angelina était partie, la femme qu’il aimait était partie comme une voleuse de bijoux laissant le sorcier avec son cœur brisé. Il avait ensuite tenté de la revoir, revenant tous les jours sur les lieux de leur rencontre mais la vampire avait sans doute en tête de couper les ponts avec son amant.

Une réaction qu’il n’avait pu comprendre pendant de longues années et qui avait transformé son amour en haine. Il avait participé à la période noire espérant trouver la jeune femme et l’anéantir à jamais. Par chance, elle avait peut être quitté le monde magique ou bien s’était terrée au fin fond d’une grotte empêchant sa découverte par les mangemorts. Sûr qu’à l’époque, il l’aurait tué sans sourciller. Au fur et à mesure de sa montée en puissance, Lemnus oublia petit à petit la déconvenue et son cœur guérît alors qu’il se dotait d’une carapace s’empêchant de retomber amoureux. L’amour constituait une faiblesse, une dont il ne pouvait garder s’il voulait servir au mieux le Seigneur des Ténèbres. De toute façon, le mage noire considérait Angelina comme son unique amour, aucune femme ne pourrait avoir une telle emprise sur lui surtout depuis qu’il avait acquis des pouvoirs obscurs. Son expérience pendant la période noire était aussi un atout pour éviter de subir l’emprise des vampires. Il avait déjà connu l’effet de ce pouvoir et avait fait preuve d’une faiblesse d’esprit qu’il ne pourrait plus tolérer. Même en sachant ce qu’il avait vécu avec elle et sans savoir ce qu’il vivrait….

Jour actuel – Monde Magique.

Même sa voix était une caresse pour son esprit, la jeune femme œuvrait sur son corps avec une sensualité sans précédent. Elle épousait le corps du mage noir tel un félin alors que Lemnus appréciait le moindre contact des mains de la vampire. Ses lèvres glacées parcoururent le corps du mangemort qui soupirait alors qu’elle léchait le sang qui s’échappait d’une de ses plaies. Le passé se rappelait à lui, ses sentiments pour elle refaisaient surface telle une lame de fond dans l’océan qui vous emporte au plus profond des abysses. Dans son cas, les abysses de l’amour interdit. A l’image de serpents, les mains de la jeune femme se baladaient tendrement sur lui avant d’atteindre son ceinturon qu’elle enleva rapidement. Tout doucement les boutons de son pantalon disparurent un à un avant qu’une des mains d’Angelina s’y insinue tendrement caressant l’entrejambe de Lemnus. Elle rapprocha sensuellement son visage du sorcier avant de lui susurrer quelques mots à l’oreille. Une question dont elle devait connaître la réponse. Malgré la distance et la douleur qui avaient séparé les deux amants, ils étaient capables de se comprendre par un geste tendre, un clin d’œil. Le mage noir esquissa un timide sourire sans répondre quoi que ce soit à la jeune femme qui continuait ses caresses sensuelles. Il passa une main dans la cascade de cheveux d’Angelina tout en prolongeant le baiser qu’elle lui adressait. Elle releva la tête à nouveau avant de s’adresser à nouveau à lui.

« Tuer cet homme ne nourrit en aucun cas ma puissance. Ce meurtre n’a fait que servir la cause de mon Seigneur…. » *alors que le reste de sa phrase mourût prématurément dans sa gorge, il allait la remercier. Cela ne lui correspondait pas.

Il lâcha des soupires à peine audible rythmés par les baisers sensuels que la vampire glissait sur le torse du mage noir. Elle se releva d’une manière joueuse avant d’enlever doucement son haut révélant ainsi sa poitrine si joliment dessinée. Elle lui prit une main pour la poser sur un de ses seins, le contact de la peau de la jeune femme le fît frissonner légèrement. Cette dernière était un paradoxe, elle était douce au toucher mais pourtant si glaciale ce qui perturbait à chaque fois que le sorcier touchait la jeune femme. Malgré tout la vue de la silhouette de la vampire lui procurait un réel plaisir, celle-ci n’avait pas changé possédant des courbes si félines, si bien dessinées, si sensuelles, attirants les yeux de n’importe quel homme. Il sentait son désir monter en lui alors que caresser sa poitrine intensifiait son rythme cardiaque et le plaisir qu’il goutait avec elle. Elle revint vers le jeune homme l’embrassant tendrement alors que celui-ci répondait avec autant de tendresse. Les mains du sorcier descendirent vers la taille de la jeune femme puis atteignirent l’entrejambe de la jeune femme la caressant tendrement alors qu’Angelina était en train d’enlever son bas. Il sentait le désir de la jeune femme dont le corps se cabrait sur le sien à la moindre caresse de Lemnus. Et alors qu’ils étaient en totale nudité, la vampire embrassait son amant sur le cou avant de plonger doucement ses crocs dans le cou du sorcier. Il le ressentait, elle ne lui imposait plus la moindre emprise ainsi alors qu’il sentait ce fluide si indispensable pour les vampires s’en aller de sa carotide, il continuait de caresser Angelina. Il voulait l’exciter à son paroxysme, son désir, lui y était, il voulait la jeune femme si ardemment que son visage s’était fortement rougi.

Finalement la jeune femme délaissa la gorge de son amant avant de glisser légèrement en arrière et laisser Lemnus s’insinuer en elle. Il laissa s’échapper un soupir de plaisir laissant la jeune femme rythmer le ballet sensuel qui se déroulait dans les rues du monde magique. Il se sentait en elle alors qu’Angelina effectuait des mouvements de va et vient sur le sorcier. Il l’avait enfin retrouvé après toutes ses recherches, ses envies de l’anéantir et enfin le déni qui lui avait voué pendant de longues années pour finalement ne faire qu’un avec elle. Leur dernière union datait de ses premières années hors de Poudlard mais c’était comme si cela s’était passé la veille. Il ne connaissait que trop bien le parfum, la façon d’agir et tout ce qui caractérisait la vampire. Avoir été sous son emprise l’avait renseigné sur Angelina. Relevée sur le jeune homme, elle lui prit gentiment une main et mit un de ses doigts dans sa bouche. Elle le mordilla tendrement alors que Lemnus sentit son croc pénétrer sa chair. Il eût un petit rictus puis lentement il remonta son autre main sur la poitrine de la jeune femme. Ils appréciaient tous deux ce moment magique où tout ce qu’il y avait autour d’eux ne comptait plus que le plaisir que l’un donnait à l’autre. Il retira sa main de la bouche de sa maitresse puis il se blottit contre sa poitrine sentant l’éternelle froideur qui régnait en elle. Il releva la tête vers elle lui adressant un regard plein de tendresse puis finalement il la bascula doucement sur le côté. Plein d’attention envers elle, il s’inséra doucement entre les jambes d’Angelina puis s’insinua en elle avant de se blottir contre elle. Il passa ses mains autour du visage de la jeune femme puis l’embrassa tendrement, il se stoppa puis s’adressa à elle.

« Que ce moment dure une éternité, ne le souhaites tu pas ? »

*Il l’embrassa à nouveau mais cette fois-ci avec plus de fougue alors que ces mouvements s’accéléraient. Il soupirait tendrement regardant la vampire les yeux rompus de plaisir. Il ne voulait pas que ca cesse. Il se doutait qu’elle le laisserait comme un vulgaire moldu sur lequel elle s’était rassasiée. Il savourait l’instant présent comme si c’était le dernier, qu’adviendrait-il d’eux à l’issue de ce moment. Il ne savait pas mais pour lui, il souhaitait plus que tout d’avoir Angelina à ses côtés mais les vampires avaient le don pour vous contrecarrer et vous tuer car vous aviez baissé votre garde. Intérieurement il souriait, si elle le tuait les choses seraient plus simples, la vengeance serait plus rapide. Il n’aurait aucun remord c’était sûr mais pour l’heure il ne pensait qu’à une chose apporter le plus de plaisir à sa maitresse…..


Dernière édition par Lemnus Starkweather le Mer 9 Mar - 20:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Angie W.Rhys
    Angie ;; Aaaangie when will those clouds all disapear... Fifille à son papa. ©

& then .. ?
Poudlard P. :
0/700  (0/700)
&. :
MessageSujet: Re: Rencontres nocturnes (Featuring Angie) Mer 1 Déc - 12:31

Désir, soif, envie et passion étaient les termes les mieux appropriés pour exprimer les ressentis de la vampire. A ceux ci, il n'était pas à omettre celui du plaisir, qu'elle ressentait à chacun des mouvements que l'un exerçait sur l'autre. Une volupté qui animait des gestes qu'ils pensaient tous deux avoir oubliés. Et pourtant, rien ne semblait les avoir dépassé, si bien qu'ils n'éprouvaient aucune pudeur à s'adonner l'un à l'autre en de pareilles circonstances. La chaleur des cendres, la fumée virevoltant des détritus parsemés dans cette ruelle sombre, un silence coupé dés que leurs voix résonnaient sur les pierres des bâtisses environnantes, prodiguaient un ravissement, permettant ainsi d'accroître ce désir ardent. La fatigue n'enlevait rien de cette scène, mais permettait tout aussi bien de retrouver d'une manière naturelle des gestes abolis depuis de nombreuses années. Trop nombreuses selon Angie, qui retrouvait dés à présent une satisfaction à laquelle elle n'avait que trop peu gouté. Était ce la douleur physique et superficielle? Ou était ce, au contraire, une douleur bien plus marquée et inavouée qui l'incitait à agir de cette manière là? N'allait-elle pas à l'encontre de ce qu'elle revendiquait tant, à savoir ne pas se délecter d'une faction qui pourrait l'entraîner vers la pente ardue d'une servitude? Il était bien trop prématuré de penser à cette répartie, et la jeune femme ne le pouvait. Répondant simplement au désir de son amant, ses pensées étaient uniquement tournées vers lui. Une erreur probable de sa part, mais son impulsivité et son esprit ne pouvaient être des choses parfaites, cantonnées à des idées bien précises. Elle se laissait aller à émettre l'hypothèse que Lemnus lui avait manqué, que ses caresses, son regard et ses façon d'être lui avaient été enlevé prématurément, si bien que le contact de sa peau contre la sienne n'était qu'un prémices des frissons ressentis. Cependant, elle ne pouvait nier le fait qu'elle n'avait pu faire autrement, le laissant ainsi goûter aux joies et au bien être du pouvoir. Son abstention à ne pas se montrer devant lui, et à éviter les moindres rencontres probables avaient finalement portés ses fruits. Si bien que le mage qu'il était aujourd'hui n'était qu'à quelques mesures de celui qu'il dénommait être « son maître ». De cette pensée résultat un sourire en coin, alors qu'il venait de lui répondre d'une manière qui ne la surprenait pas. A cela s'en suivit des gestes et des caresses qui les perdaient tous les deux dans cette voie de désir mutuel et d'envie partagée. L'impétuosité et la frivolité de ces instants les amena dans un état qu'ils ne connaissaient que trop bien, pour l'avoir côtoyé durant un temps. Le jeu n'était plus de mise, seule l'envie de répondre à sa convoitise était l'unique priorité de la vampire. Telle une jeune fille soumise à un destin qu'elle n'avait pas choisi, et profitant de son amant à l'abri de n'importe quel regard qu'il soit. Admirant ses traits et ses regards sans la moindre crainte d'être prise, profitant de ses caresses, comme si il s'agissait des dernières avant le joug qu'on allait lui infliger, Angelina se perdait dans le jeu qu'ils avaient instauré, ne sachant plus qui était qui, profitant seulement de ce que le mangemort lui accordait. Les mains de la vampire retrouvèrent des chemins charnels de manière félines et toute aussi envieuses, alors que ses lèvres goutaient à des saveurs qu'elle se plaisait à reconquérir. Ses soupirs accordés à ceux de Lemnus semblaient résonner sur la roche humide des lieux, alors qu'il se relevait pour enfouir son visage au niveau de sa poitrine. Des frissons parcoururent son échine, laissant ainsi ses mains se replacer au niveau de ses épaules afin de le serrer un peu plus contre elle. Un rictus suivi d'un soupir de plaisir émana de son être avant que son regard ne retrouve celui de Lemnus. La tendresse de ses yeux s'accorda avec la douceur des siens, qui l'accompagna en même temps qu'il la bascula. Affichant un sourire en coin, elle laissa ses mains redescendre le long du dos de son amant, et accompagna son geste en passant sa jambe sur son mollet. Ses doigts coururent d'une manière légère et douce sur son échine, son regard devint plus envieux alors que le rythme cardiaque de Lemnus semblait accélérer avec leur baiser échangé. Une manière tendre et exquise qui laissa la vampire désireuse d'en obtenir d'avantage. Il quitta néanmoins ses lèvres pour une durée de quelques secondes. Et durant ce laps de temps, il évoqua l'idée que cet instant dure. La vampire se contenta de répondre en le fixant d'une manière tendre, lui laissant sous entendre une quelconque réponse favorable à ses dires, mais gardant tout de même à l'idée qu'il avait voulu l'anéantir il n'y avait de cela que quelques minutes. Il ne lui exigea aucune réponse, mais lui en donna une en prolongeant avec le même élan fougueux. Leurs lèvres ne relâchèrent leur emprise que lorsqu'il leur était nécessaire. La frénésie de la cadence imposée par Lemnus imposait à Angelina un souffle des plus saccadé. Elle accentua la sensation de plaisir partagée en se cambrant légèrement. Sa main droite remonta pour se placer au dessus de son épaule, alors qu'elle laissait sa main gauche longer le corps du mangemort et relâcher son emprise pour agripper d'une façon violente la fraicheur d'un pavé, qui lui paraissait aussi brulant qu'elle. L'exaltation du moment s'accordait avec la moiteur de leurs corps, si bien que la vampire commençait déjà à ressentir des spasmes d'ivresse contracter ses muscles. Elle se mordit la lèvre inférieure afin d'étouffer un gémissement qui résonna contre les parois de la ruelle et rejoignit ses deux mains sur les épaules de son amant, avant qu'elles ne lui caressent la nuque avec frénésie. La jeune femme avança son visage et lui mordit tendrement le lobe de son oreille sans réprimer son gémissement qui se mêlait à son souffle. Des images semblables à ce qu'ils étaient en train de vivre vinrent s'interposer dans son esprit, lui rappelant ce plaisir passé qu'elle retrouvait. La chaleur de son corps trouva son paroxysme l'amenant tout droit vers le chemin de la jouissance. Elle pinça, malgré elle, l'épaule de son soupirant, plantant ses griffes et lui prodiguant un plaisir intense, mêlant à la fois les sensations vécues, et l'odeur de son sang. Au comble de sa plénitude, ses yeux se fermèrent alors qu'elle relevait son menton prospérant ainsi les ressentis qu'elle vivait. Le mangemort n'avait rien à envier autres et dégager autant de pouvoir et de prestance qu'aucun autre ne pouvait avoir. Une dernière impulsion fit contracter la totalité du corps de la vampire, permettant ainsi à Lemnus de prendre conscience de son emprise sur elle. Si bien qu'elle chercha par la suite son regard avant de l'embrasser avec fougue. Il ne tarda pas à rejoindre son état précédent (je suppose sinon je change), ce qui laissa le souffle coupé à la jeune femme. Ses mains le caressèrent de manière sensuelle terminant leurs courses en laissant ses doigts se fourrager dans sa chevelure. Ses lèvres cherchèrent le haut de son cou, afin de l'embrasser avec envie. Haletants tous deux, elle bascula doucement afin de se retrouver au dessus à nouveau. Une de ses mains lui caressa son visage, alors que l'autre venait de prendre place sur son torse. Laissant percevoir son contentement à travers son regard, la vampire déposa ses lèvres sur les siennes, avant de lancer d'une voix à peine audible.

 « Qu'est ce que l'éternité, si on ne peut s'en amuser? »

La main de sur son visage descendit sur son cou d'une manière envoutante, avant de quitter sa peau si agréable au touché. Se décidant à occuper son attention, la jeune vampire captura ses lèvres, le temps que sa main cherche à tâtons sur le sol froid et humide, sa baguette. Cette dernière était coincée dans l'embrasure d'un pavé ce qui l'incita à faire rouler ses doigts, alors que ses dents s'emparaient des lèvres tièdes et généreuses de son amant. Une fois son objet de convoitise en main, la jeune femme la pointa vers Lemnus sur son côté et relâcha son emprise de ses lèvres pour se diriger vers son oreille afin de lui chuchoter.

 «Ne me menace plus de mort. » Elle ne lui laissa pas le temps de réagir que déjà elle afficha un sourire en coin, avant de prendre une voix plus solennelle.  « Petrificus Totalus »

Des étincelles jaillirent de sa baguette, rendant le corps de Lemnus aussi rigide que de la pierre. Angelina profita de cette non attention de sa part pour baisser son regard et soupirer de lassitude et de regret. Cependant que pouvait-elle contre sa rancœur? Rien du tout, elle était une vampire qui n'appréciait pas que l'on s'amuse d'elle, comme tout à chacun. Retrouvant son visage impassible, elle se releva sur le corps de son soupirant, dévoilant un regard aussi joueur que comblé de la scène.

 « Un vulgaire repas humain n'aurait pas l'opportunité de ressortir indemne d'une telle rencontre. Juges en par toi même, avec ce qu'il semblait être ta victime. »

Elle lui adressa un sourire et se releva afin de se rhabiller et couvrit le corps de Lemnus de sa cape. Leur prochaine rencontre risquerait d'être assez amusante pour la vampire. Elle se doutait que le mangemort se sentait humilié de la situation, sa grandeur et sa sagesse venait d'être remise en cause devant tant d'audace de la part d'Angie. Aussi, elle gardait à l'esprit qu'elle ne pouvait le contrôler et qu'il ne ressortirait de cette rencontre qu'une soif de vengeance égale à la sienne. Joueuse avant tout, elle se pencha sur son corps une dernière fois et lui caressa son visage avant de déposer ses lèvres sur les siennes une dernière fois. Elle le fixa tendrement, se perdant dans l'océan de son regard quelques instants et rapprocha la baguette du mangemort prés de ses doigts.

 « L'attente de notre prochaine rencontre va me paraître durer des siècles. A bientôt Lemnus. » Elle lui adressa un dernier sourire et se releva pour faire quelques pas.  « D'ici une quinzaine de minutes, le sort ne fera plus effet, ou tu peux t'amuser à tenter quelque chose...Je m'en voudrai que tu prennes froid. » Elle leva sa baguette vers un détritus et lança d'une voix bien audible.  « Incendio »

Avant de ne laisser d'elle qu'un léger bruit de pas s'éloignant de la ruelle. Replaçant sa capuche sur sa tête, elle avança dans la pénombre en affichant un sourire machiavélique. Heureuse d'avoir pu retrouver au sommet de sa grandeur celui qu'elle avait abandonné pour qu'il puisse réaliser de grands desseins. Des sentiments passés ressurgirent au rythme de ses pas, si bien qu'elle faillit rebrousser chemin pour le rejoindre plusieurs fois. Mais revenant à ses pensées premières, elle nota que les mangemorts devaient probablement avoir une bonne raison d'envoyer un mage tel que lui ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysteria.forums-actifs.net/forum.htm

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontres nocturnes (Featuring Angie)

Revenir en haut Aller en bas

Rencontres nocturnes (Featuring Angie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Praetoria Noctis :: .::Hors Poudlard::. :: && Pré au lard :: #. Streets-