Praetoria Noctis


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

« Assasymphonie. { Lucie. } »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: « Assasymphonie. { Lucie. } » Dim 24 Oct - 23:07

Assasymphonie ;;






Mais quand il brule trop fort...
    il me fait peur.



Ce soir, il faut faire la pute.
Ce soir encore, je bois. Pourquoi je bois… ? Pour oublier que je suis folle peut etre ? Qu’importe. Je bois.

« Encore une. »

Le barman est bien rondouillard tiens. Ce serait marrant de le saigner. Non Juliet. Non pas maintenant. Pas si tot quand meme… Si ? Quelle heure il est ? Ah, vingt-trois heures... Certes il est encore tot. D'accord je le laisse en vie. Pour toi. On se demande à qui tu parles...
Cette nuit, intenable insomnie, la folie me guette...
La folie ? Elle m'a déjà rattrapée depuis longtemps ma pauvre vieille dame.

Elle me dit, tu paieras tes délits, quoi qu'il advienne.

Moi folle ? Voyons, si peu. C'ets un doux euphémisme. J'avoue je maudis, tous ceux qui s'aiment...

Et ce soir je bois. Encore.

Encore pour passer le temps... ?
Parce que je n'ai que ça à faire ? Oui probablement... Alors je bois.

Et il fait froid. Je rabats mon chemisier. Je suis pas vraiment couverte pour sortir. Mais que voulez vous, faut bien vivre. Alors je bosse tard.
Un jour j'irai au soleil. Je me retirerai aux Tropiques, avec Chimene.

Mais ce soir il faut faire la pute.












Dernière édition par Juliet Von Reichtatd le Mar 18 Jan - 22:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Assasymphonie. { Lucie. } » Mar 26 Oct - 16:00

    ......






        «Cause I Shiver... »



    ......


Encore une nuit se lève et la ville dort tranquille. Mais Londres n'est jamais tranquille. Jamais. Le maître m'a donné une mission ce soir. Le maître m'a dit qu'il ne fallait pas laisser de trace, que je n'avais pas le droit de laisser couler trop de sang. Alors j'ai accompli la mission. C'était frustrant de tuer cette famille de nés moldus comme ça. Un Avada et faire apparaitre la marque des tènebres par dessus leur maison. Ils n'avaient même pas eu peur... Tant pis pour moi... J'avais reussi à emmener l'ami du jeune fils avec moi par contre, lui il ne manquerait à personne je crois. Il semblait avoir 8 ans, et était bien gras pour son age. Du sang... Beaucoup de sang à refiler je crois... Machinalement je passais la langue sur mes levres. J'avais soif. Pas de son sang non, je n'etais pas une vampire quand même. J'avais soif de violence, soif de ma folie. Et si elle était la, elle me dirait " qu'est ce que tu fais Lucie." Mais elle n'est pas la. Ils me l'ont arrachés. Et moi je suis la par contre. Je suis folle.... Vous savez ?

Ils disent que je suis folle que c'est moi qui l'ait tuée....

Que mes idées s'envolent... Que j'ai tout oublié... ? Ce n'est pas vrai. Je erre dans la rue, en trainant le gamin par un bras. Il chouine, mais aucun bruit ne s'echappe, j'ai laissé sa langue à manger a un chien errant. C'est marrant non... ? Il ne peut même plus crier. Pauvre gosse. Je m'en fiche.

Pang. Je le lance contre un mur, et lui lance un sort qui le fixe au mur en question. Je vais te saigner. J'ai du sang sur les mains et j'en aurais toujours... ? Un soupir. Battement de secondes. Fractions de papillons qui s'egarent. Je souris. C'était plus rapide que ce que j'ai cru... Je mets les feu au corps, et le mur est retapissé de sang. Quelques bruits deriere moi, je dois me bouger. Je pars... Pour où je ne le sais pas... ? Les rues se ressemblent toutes, avec ces dealers, ces putains, ces gens qui sortent de boite un peu trop alcooliques. J'ai du sang sur les mains, et je ne passe pas inapercu. Pourtant dans la foule... Dans la foulée nous sommes tous pareils. Des moutons.

Puis je rentre dans quelque chose. Dans quelqu'un. J'ai une lame à la main, bouge, crie blondasse et je te tue en public... Mais mon sourire se fait doux, puis carnassier à la fois. C'est juste une camarade au final. Je ne me recule pas. Pas de pardon. Pas de saluts... Je ne crois pas ... ?

« Juliet. ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Assasymphonie. { Lucie. } » Mar 18 Jan - 18:29



Je m'éveille à la douceur d'un autre corps...
Juliet...

Chimène, les larmes tuent. Chimène, tu me brules les yeux. Et moi qui hier encore, voulais me jeter dans le vide... Je m'éveille..

Ce soir j'ai encore du sang sur les mains. Le maitre m'a dit d'etre discrète. Je dois faire ça en douceur. En couleur. Le rouge c'est joli. On dit beaucoup de choses sur moi, mais que je sache aimer c'ets une première. Il y a Chimène qui brule mon coeur. Et Lucie qui m'attire. Je ne sais plus quoi penser. J'ai toujours aussi mal d'aimer. J'ai toujours aussi peur de vivre. Vivement les tropiques... Sortant du bar, je déambule dans les rues du Londre moldu. Les gens passent. Et repassent. Je vois les memes tetes tous les soirs. A force de fréquenter mon trottoir ils vont finir avec une lame à la place de la carotide.

Puis une bousculade. Quelque chose qui ressemble à un passant. Je grogne, serrant les poings. Il ne faut pas réveiller la putain qui dort.

Mais je m'adoucis. En voyant son visage. Cette fille... Femme. Je ne sais pas si je l'aime. je ne crois pas. Je crois que c'est entièrement chimique entre nous. Qu'importe je m'approche d'elle. Elle murmure mon prénom. Juliet. Oui c'est moi. Je m'en assurais. Alors je souris. Je tends la main vers sa joue. Je ne suis plus la petite fille faible lorsque Chimène est pres de moi. Je suis plus forte avec Lucie. Je suis une vraie femme. Je me sens une vraie femme avec elle. C'ets une collègue. Une... qu'importe ? Je lui lèche la joue. Je suis bestiale. Violente. Je l'attire vers moi; sans avoir prononcé un mot. Lentement je la prends contre moi. Je l'attire vers une porte cochère. On ne va pas faire l'amour dans la rue. Ca ne serait pas correct. Mais pour l'heure j'ai envie de son corps. Alors je ne me priverai pas. Je n'ai pas l'habitude de me restreindre. Brutalement je l'attrape par les cheveux, et lui tire la tete en arrière pour lui mordre le cou. Un peu de sang qui coule sur sa peau diaphane. Je suis folle. Je suis belle. Je ne suis pas sienne. Mais je l'aime. J'aime son corps. Son coeur. Sa vie et ses tableaux. J'aime son travail, ce qu'elle fait pour le maitre.

" Lucie. "

Chimène doit dormir à cette heure... J'espère. Si elle nous croisait... Chimène doit me pardonner je ne suis pas une femme bien.





Dernière édition par Juliet Von Reichtatd le Jeu 20 Jan - 19:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Assasymphonie. { Lucie. } » Mar 18 Jan - 21:18



    ......
Nous avons toutes les mains pleines de sang. Nous avons toutes la meme lueur au fond des yeux. Nous nous connaissons bien. Je dis nous. C’est elle et moi. C’est Elle… Juliet, héroïne ancienne d’une tragédie. C’est Moi Lucie… La fille un peu folle… Un peu tu dis… ? J’ai perdu ma sanité quand ils m’ont separés de ma sœur. Non, je n’etais pas bien saine avant, mais maintenant c’était pire. Ils n’auraient jamais du me séparer d’elle. Parce que sans elle, j’etais comme un bateau sans rameur. Et ça… n’allait pas bien droit. Ca n’allait pas bien vite. Et surtout… Ca allait mal. Mais qu’importait ma sœur dont le nom s’effacait peu à peu de ma mémoire... J’etais contre Juliet. Ca s’etait fait comme ça. C’était aimanté, c’était physique. Ca ne s’expliquait pas. Mon corps contre le sien. Bousculade. Accolade. Etreinte ? Je ne sais qualifier cela. C’est charnel en tout cas. Elle leche ma joue. Collision. Baiser. Porche. Porte cochère. Je me laisse faire. La repartie viendra plus tard. Juliet. J’aime quand elle prend les initiatives. J’aime quand elle est violente. J’aime beaucoup de choses qui ne se disent pas la. Chut. Vous n’avez rien vu. Rien lu. Chut. C’est comme ça. C’est tout. C’est finit. Elle tire sur mes cheveux. Ca fait mal. Je grogne. Et ses lèvres dans mon cou me mordent. Elle aime. Elle ne m’aime pas je sais . Elle aime ça par contre. Et pour moi c’est pareil. Et puis c’est moi. Rapide. Brutale. Je la pousse à son tour contre le mur, et l’embrasse. Elle a encore le gout de mon sang sur les lèvres. Je la mord. Jusqu’au sang. Fascination du sang. Ca ne se soigne pas.

« Juliet. »

Encore une fois je dis son nom. Dans l’obscurité il n’y’a que nous. Il ne faudrait pas que sa chienne de sœur passe par la. Elle n’aimerait pas ce qu’elle voit. Je depose un baiser sur sa joue, et je caresse lentement son corps. Sensuellement. Dans l’ombre d’une porte qui nous remarquerait… ? Et quand bien meme en fait… Qui serait encore en vie. J’etais folle. Elle n’etait pas bien dans sa tête non plus. Son cœur était ailleurs. Le mien aussi un peu. C’etait purement physique. Comme un combat qui se passe par autre chose que par les armes. Comme une joute dont les armes principales étaient nos corps. Nos cœurs étant hors d’atteinte. Nos cœurs hors de portée.

« Je ne m’attendais pas à te croiser ici »

Je parle. Je parle peut être trop. Je ne devrais pas parler. Profiter du moment. Son corps contre le mien. Ca fait un … quelque chose. Un homme passe. Nous regarde. Sans vraiment nous voir. Qui pourrait nous voir en fait. … Il n’y’a rien a voir. Je suis prise. Elle est prise. Nous nous perdons l’une dans l’autre.

Et je l’embrasse encore. Il n’y’a rien d’autre ce soir. Rien d’autre que nous.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Assasymphonie. { Lucie. } » Mar 18 Jan - 22:49



Il faut qu'une main posée sur mon épaule me pousse vers la vie. J'ai la volonté de prolonger la nuit. Ce désir fou d'elle. Je la désire. C'est bete, c'est animal entre nous. Mais Chimene... Je ne peux pas m'empecher de penser à elle lorsque je m'abandonne au plaisir. Je ne peux pas m'empecher de prononcer son nom quand je jouis. Parce qu'elle est en moi. Mais pour l'heure... Il y a Lucie. Violente Lucie. Charmante Lucie. Lucie... Oh Lucie...

" Lucie... Qu'est-ce qui t'amène ? "

Oh Lucie... Qu'est-ce qui te gène ? Je fais souffrir Chimene en venant ici ce soir. Je le sais. Mais peut etre qu'elle ne le sait pas. Je n'irais pas m'en vanter... J'ai honte si tu savais. Je n'aime pas Lucie. Mais j'aime ça. Nos jeux sexuels. C'est un peu ça... Un jeux. Moi non plus je ne m'attendais pas à la croiser ici. Quoique... Peut etre en fin de compte. Je ne sais plus. J'ai tout oublié. Pardonne moi Chimene... Je ne suis pas quelqu'un de bien. Je te blesse et j'en peux plus. Aujourd'hui la vie que je mène a guérit ma fragilité.

" Lucie. "

Répétai-je en boucle. Ca tourne dans ma tete. Le monde n'existe plus. Il n'y a plus que nous deux. Actrices dans ce monde qui ne tourne plus très rond. D'ailleurs je ne tourne pas rond non plus. Et elle ne va pas bien egalement. C'est peut etre meme ce qui nous rapproche le plus. Notre folie. Elle ne m'aime pas je sais. Elle en aime une autre. J'imagine... Parce qu'à quoi bon vivre libre, s'il faut vivre sans amour. Mes mains se perdent sur sa nuque. Je la dévore des yeux. Et je la pousse sur le sol mouillé. Je m'accroupis à ses cotés, et mes lèvres trouvent les siennes. A nouveau, baiser brusque. Puis plus délicat. Je caresse sa poitrine nacrée. Un peu de tendresse dans ce monde de brute.

" Qu'est-ce que tu fais ici ce soir ? "

Je parle un peu trop moi aussi. Parce que quand on baise, on n'a pas besoin de mots... Mais après tout. Chimene doit me pardonner... J'espère qu'elle ne passera pas cette nuit. Qu'est-ce que je pourrais bien lui dire, c'ets plus fort que moi, ça échappe à ma volonté... Oui. Mais elle me dirait que nous ne sommes pas des betes, que je pourrais me controler. Or je ne peux pas. Pourtant, Chimene... Je l'aime.





Dernière édition par Juliet Von Reichtatd le Jeu 20 Jan - 19:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Assasymphonie. { Lucie. } » Mar 18 Jan - 23:43



    ......


Non Ju... Non. Juliet. Ce n'est pas bien. Mais mes levres sont sur les siennes. Je ne peux pas m'en empecher. Juliet elle est la femme que j'aurais aimé a en mourir si je n'avais pas été folle.... Non. Elle est la femme que j'aurais hai. Elle est tout ce que je deteste. Juliet elle est infidele.... Juliet est une putain. Un assassin... Mais non. Je suis folle... Et ma folie nous raproche. Sa folie. Ma folie. Le sang sur ses mains ,sur ses levres, ne fait que refleter le mien. Moi je fais des tableaux tu sais Juliet, tu les as vu... Oui. Juliet me connait, Juliet me comprends.... Et Juliet... Dis moi, est ce que ta putain de soeur incestueuse, elle te comprend aussi bien que je te connais .... ? Je suis mauvaise. Je n'ai pas été crée pour être un bisounours, je ne suis pas tendre. Je ne le sais pas. Je ne l'ai jamais été. Je me suis perdue. Je me suis oubliée.... ? Je ne suis plus la petite fille que j'etais jadis...

« Je travaille. »

Ma reponse est froide. Qu'est ce que je pourrais dire de plus... ? Je ne suis ni douce, ni delicate. Peut être que ... Peut être que Juliet je l'aime un peu. Mais ce n'est pas le grand amour. C'est Physique juste physique. Je me le repete pour ne pas l'oublier. Au fond de ma folie je suis une sentimentale. Et j'ai peur de souffrir. Parce qu'avec Juliet c'est sur... Je souffrirais. Avec n'importe qui aussi. J'en etais sure.

« Et toi... ? Qu'est ce que tu fais la ? »

Je derobe ses levres. Baiser brusque. Elle me pousse contre le sol glacé. Les longues robes me protegent du froid. Le froid est a l'interieur deja... rien ne pourrait plus me glacer. Baiser doux. Baiser froid. Baiser tendre... Non... Jamais. Dis Juliet... Comment tu reagirais si ta Chimene se pointait... ? Comment tu reagirais... Si je la plantais ta putain ? Je ne le ... je ne le ferais pas. Parce qu'au fond je suis une folle... Une folle sentimentale. Je crois en l'amour ? Pas le mien non... Je crois en l'amour que je vois entre les êtres....

Un baiser. Peut être plus violent. Je caresse le dos de Juliet, et je la repousse un rien, plongeant mes doux yeux dans les siens.

« Pourquoi tu fais ça à Chimene ? »

J'ai besoin de savoir. Je ne veux pas être ... l'autre femme. Celle que l'on hait. Non... Je m'en fiche. Je ne veux pas... briser Juliet, parce que je... parce que je tiens à elle.



_________________
U.C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Assasymphonie. { Lucie. } » Mer 19 Jan - 0:46



Ce n'est pas bien. Qui t'a dit ça. Le vent me porte loin du coeur de Chimene. Je ne peux pas m'en empecher. Tout est plus fort que moi. Tout est trop fort pour moi. Mes lèvres effleurent les siennes. Je sens sa chaleur. Comme si tout n'existait plus. Il n'y a plus que nos corps enlacés. Violente etreinte. Lucie... Est-ce que ta soeur sait ce que nous faisons. Est-ce que tu aimes ta soeur comme j'aime la mienne... ? Je mords sa main. Lorgnant sur sa poitrine. Dans le silence de la nuit, il n'y a plus que le bruit des étoffes qui se froissent sous nos ebats. Je suis sur elle. Je la chevauche. Je crois que si les gens nous trouvaient dans cette position ils ne comprendraient pas bien. De toute façon, il n'y a plus rien à comprendre de nous. Il n'y a rien à comprendre de l'amour entre deux femmes. Ou plutot de l'attirance physique entre deux coeurs. Nos ames sont grises. Nos corps sont rouges de sang.

Je travaille... Sa réponse est froide. Mais la froideur des mots ne m'atteinds plus. Il n'y a que ceux que Chimene prononce qui me blessent encore. Le reste... Qu'en ai-je à faire au fond. Lucie... Peut etre que je l'aime. Un peu. Pas beaucoup... Juste assez pour la désirer. Et pas assez pour lui offrir une moitié de mon coeur encore exsangue. Non mon coeur, il est à Chimene. Entièrement. Je crois.... ? Je ne suis plus sure de rien après nos nuits d'amour. Je souffre comme jamais...

" Je travaille aussi. "

Ma réponse tombe comme un couperet. Je suis egalement froide. Mais qu'est-ce que je peux ajouter à ça ? Je bosse... Sauf que notre boulot n'est manifestement pas le meme. Elle, elle tue. Moi je baise. Mais après tout... Ca se ressemble un rien non... ?

Puis notre etreinte est brisée. Elle me repousse. Violemment. Je ne sais pas pourquoi. Je la regarde, hagarde, avec ma tete de celle qui ne comprend pas vraiment. Enfin... Je dis ça, mais je crois comprendre un peu. Elle aussi aime. Et sa soeur n'est pas la. Elle doit souffrir autant que moi. Pourtant je ne crois pas aux sentiments. Je ne crois pas en l'amour. Mais Chimene me l'a fait découvrir. J'esquisse un geste brutal. Je me vexe facilement finalement. Surtout lorsqu'il s'agit d'amour.

" Chimene... "

Elle a parlé de Chimene... Je blemis. Je palis. J'ai le coeur au bord des lèvres. J'ai le coeur qui tangue, qui fait du yoyo. Je souffre... Qu'est-ce qu'elle veut que je lui dise au fond... Que je n'aime qu'elle, mais que je veux baiser... ? Non ça ne se fait pas.

" Et toi. Pourquoi tu fais ça à Rachel ? "



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Assasymphonie. { Lucie. } » Ven 21 Jan - 17:33



    ......

On s'aime, on se dechire… ? Mais on s'aime c'est ça… ? Pourtant on se détruit…. D’autant plus que l’on s’aime… ? C’est ce qu’inflige Juliet à sa sœur, c’est ce que j’inflige à la mienne. C’est la vie oui… ? Alors pourquoi est ce que l’on se fait ça… ? Juliet et moi on ne s’aime meme pas. Ou peut être que si. On aime nos cotés obscurs, on aime nos étreintes physiques. On aime ce que l’on fait et ça n’a rien d’amoureux. C’est meme plutôt malsain en fait. Et puis nous travaillons. Et puis nous sommes froides. Peut être que nous nous faisons mal. C’est bien ce que nous faisons. C’est bien ce que je fais. Je suis folle. Je suis détruite à l’interieur. Ils m’ont volés ma vie. Ils m’ont volés ma sœur. Et meme si je l’aime encore, meme si je l’aimerais toujours… Je ne l’ai plus vu depuis si longtemps que j’en viens à me demander son existence.

« Je ne sais plus. »

Et je ressere ma main autour du bras de Juliet. Nous sommes perdues dans le meme cas elle et moi. Nous sommes… Similaires tout en étant différentes. Nous sommes deux facettes de ce qui pourrait être.

Pourquoi elle fait ça a Chimene. Leur amour aussi déviant qu’il soit. Est pur. Pourquoi je fais ça a Rachel… ? Parce que je doute jour après jour de son existence…. A ma belle… Parce que je ne sais plus. Il n’y’a plus que le sang. Le sang et mon art malsain. Il n’y’a plus que le sang. Je ne sais plus. Je me perds… Je suis perdue….

« Juliet. »

Et puis peut être au fond que j’en ai envie. Je la plaque contre le dallage froid. Je l’embrasse. Ce n’est pas tendre. Ce n’est pas doux. Je mord sa lèvre inferieure jusqu'à gouter un rien de son sang. Et puis je l’embrasse à nouveau. Mes mains… Courent sur son corps. Et puis je l’embrasse. Parce que quand je l’embrasse le monde autour de nous, il cesse de tourner. Pourtant… Le jour va se lever peut être. La nuit en tout cas est déjà bien entamée….

On ne devrait pas.

Pourtant… On est quand meme la. Et on a du sang sur les mains. Elle et moi. Bipolaire. Cyclothimique. Je m’arrete. Je la regarde. Mes yeux lourds de sens se posent dans ses yeux clairs azurs. Elle a l’air si fragile Juliet… Juliet… ? Je me releve un peu, je m’asseois. Je suis plus douce que quelques instants auparavant. J’ai… Envie de tendresse. Je ne sais pas… ?

« Juliet… Tu l’aime ? »

Et je souris un peu… Je ne sais pas. Je ne devrais pas.

« Pourquoi tu ne quitte pas tout ça… ? »

Je montre d’une main encore tachée de sang, le monde autour de nous. Pour Rachel moi… Je quitterais tout ça.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Assasymphonie. { Lucie. } » Ven 21 Jan - 20:47



Nos ébats ne servent à rien... Ils ne servent qu'à faire souffrir. Pourquoi nous faisons ça au juste... ? Pourquoi Lucie. A quoi ça sert... A quoi bon. Nous ne nous aimons pas. Nous n'avons que des points communs. Mais nous avons des soeurs amoureuses. Et nous le sommes. Alors. Tout est dépourvu de sens. Ma vie n'a jamais été brillante mais là c'est le pompom. Peut etre que je me suis trompée d'histoire. Peut etre que le soir ou je t'ai rencontrée, j'aurais du changer de trottoir. Mais j'ai vu ton visage. J'ai vu ton corps. J'ai lu dans tes yeux. Toute la haine et l'amour que tu portais au monde. J'ai les memes. Lucie... C'est pas marqué dans les livres. Alors explique moi. Explique moi l'amour. Toi qui aimes ta soeur. Dis moi... ? Parce que moi je ne suis plus.

Je ne sais plus... C'est ce qu'elle me répond. Moi non plus je ne sais plus. Je ne sais plus rien. Je ne sais plus pourquoi je fais tout ce mal à Chimene. Ma douce Chimene. Je crois que je deviens un peu folle... Un peu folle d'amour. Sa main se resserre contre mon bras. Je le sens. Toutes les deux nous sommes égarées. Torturées.

" Moi non plus je ne sais plus. "

C'est quelque chose qui ne se dit pas. C'est mal d'aimer. D'aimer sa soeur encore d'avantage. Mais le mal a choisit notre ame pour empire visiblement. C'est plus fort que nous. Alors... Pourquoi je ne quitte pas tout ça... ? Le monde autour de nous ? Parce qu'il y a des choses qui ne peuvent pas se faire. Il y a des ombres qu'on ne quitte pas. Toutes les nuits je couche avec n'importe qui... Il faut bien gagner sa vie... Meme si de vie pour le moment.. J'ai l'impression de ne plus en avoir.

" Lucie. "

A mon tour je sussure son prénom. Elle est belle. Il est beau. Il lui convient parfaitement. Je regarde ses traits. Ils sont fins. Mais je ne l'aime pas. Elle est belle. Elle est comme moi. Mais je ne l'aime pas. Je crois... ? Je crois que je suis un peu foutue. Je suis un peu perdue. Je n'ai plus de repères. On m'a privée de bouée. Je nage dans un océan de tortures hebdomadaires.

Elle me demande si je l'aime. Qui... ? Chimene. Bien sur que je l'aime. Je n'aime qu'elle au monde. C'est ma soeur. La femme de ma vie. C'est la mienne... Pourtant, c'est celle que je fais le plus souffrir. Alors quoi... C'est ça l'amour ?

" Oui je l'aime. "

Je fixe les pavés. Ils sont rouges de sang. Il y a peut etre beaucoup trop de sangs dans notre histoire. Il y a trop de pleurs pour que nous soyons heureuses. Je hausse les épaules à sa prochaine question. Je ne vais pas y répondre. Je ne saurais pas vraiment y répondre. Je suis trop perdue pour ça.

" Lucie... Pourquoi tu fais ça ? "

Pourquoi tu ne nous retiens pas. Pourquoi tu ne me repousses pas. Tout serait tellement plus simple comme ça... Je ne vais pas tout te mettre sur le dos. J'ai ma part de responsabilités. Je sais. Mais si tu me disais non... Peut etre que je serais fidèle...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Assasymphonie. { Lucie. } » Ven 21 Jan - 22:34



    ......

Ca n’a aucun sens tout cela Juliet, tu sais bien que ca n’a aucun sens…. Ca n’a aucun sens, parce que je ne t’aime pas. Ce n’est pas par amour que je finis ce soir dans tes bras. Que tu t’accroche aux miens. Nous sommes des égarées Juliet… Nous sommes des égarées, et je ne… je ne peux plus ce soir. Ce n’est pas pareil que les autres soirs. Plus rien n’est semblable. Juliet je ne peux plus… S’il te plait ? Arrete. C’est de la torture. Je ne peux … être proche que si… que si tu m’aime. Et tu ne m’aime pas. Je suis folle je sais, mais une folle comme moi, a aussi besoin d’amour. Parce que je… Parce que j’aurais juste besoin qu’on m’aime. Parce que j’aurais juste besoin qu’on me serre dans des bras doux et forts. Peut être que j’ai besoin…. Besoin d’amour ? et d’affection. Je suis … folle. Incomprise. Je suis folle. Je suis seule. J’ai besoin…. D’aide ? Parce que je suis comme une enfant….

Comme une enfant à qui l’on promet le ciel… ?

Une barbapapa… C’est tellement doux. C’est tellement chaud. J’aimerais… ? bien manger une barbapapa… Je ne connais pas plus doux. Non… je ne connais pas plus doux, sauf peut être ses baisers. A Elle… Dont j’oublie presque l’image.

Je souffre… ? J’ai mal. Putain, c’est tellement dur la vie. Putain la vie est dure… Je peux me le permettre. Je souffre. Et je suis folle. Ils m’ont enfermés tellement longtemps. Je suis… Perdue ? Tendez moi des bras dans les quels me blottir… Laisser moi… Vivre libre ? Laisser moi… rêver ? Un peu… d’idée ? Un peu… Beaucoup d’espoir.

« Nous sommes des egarés. »

Des brebis sans berger… Ou du moins nous suivons un mauvais berger. Je ne devrais pas le dire… Je ne devrais …. Pas le dire… Mais le seigneur des ténèbres ne changera rien. Je ne sais plus pourquoi je l’ai rejoins. Il m’offrait du sang… Je lui offrais mes services. Mais je ne crois pas en ses idées. Dis moi… Juliet, dis moi que toi non plus tu n’y crois pas… ?

Et puis je la repousse… Je la reembrasse… Je devrais la repousser. Je devrais… la repousser. Parce que nous ne sommes pas libres. Ni elle. Ni moi. Parce que nos cœurs sont pris. Non… Juliet nous ne devrions pas.

Pourquoi… ? Alors pourquoi on continue.. Elle me le demande. Moi aussi je me le demande. Je ne sais … plus… ? Juliet. Pourquoi. Pourquoi.. ? C’est quoi cette question… ? Et ta question est vrai… Et ta question Juliet, je me la pose aussi…

Long soupir. Je la serre dans mes bras, sans sexualité, et avec tendresse par contre. Juliet… ?

« Arrete… »

Et je depose un baiser sur son front. Doucement. Tendrement. J’aurais la force morale que tu ne …peux pas avoir. J’aurais la force pour nous deux Juliet. Parce que ce qu’on fait… C’est si mal.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Assasymphonie. { Lucie. } » Lun 24 Jan - 9:58



Je sais que tu ne m'aimes pas. Je sais que tu fais tout ça pour les memes raisons que moi. Je sais que tu es folle. Autant que moi. Je sais que tu es belle. Tout ne tient qu'à nous d'arreter... Mais ce n'est pas si facile. Tu le sais. Si c'était aussi simple, je ne serais pas dans tes bras ce soir. J'ai quoi à t'offrir... J'offre des croyances à Chimene, pour conjurer l'absence. Mais a toi. Que pourrais-je te donner. De la haine. Du sexe. Les sentiments ne sont pas la. Tu le sais bien... Mais moi aussi... Moi aussi j'ai besoin d'etre aimée... Parfois. J'ai besoin de caresses, d'égards et de baisers. J'ai besoin d'amour sincère. Mais moi j'ai ma soeur. La tienne... Je ne sais pas ou elle est Lucie. Elle doit etre perdue dans les bras de quelqu'un d'autre. Dans les draps d'un inconnu. Non je raconte n'importe quoi. Après tout... Elle t'aime. Mais ça ne me regarde pas.

Est-ce que la couleur de l'aurore a la couleur de l'espoir ? Laissez moi respirer un peu. J'etouffe. Je souffre. J'ai mal et vous ne faites rien. J'ai mal et vous me regardez m'enfoncer.

Lucie... Serais-tu en train de perdre le Nord... ?

Mais dis moi, mais qu'est-ce que t'as... ? Tu aimes. Tu souffres. Ce sont des mots qui vont ensemble. Tu le sais bien... Pourtant tu aimes quand meme. T'as beau savoir que ça fait mal, tu aimes. Je suis perdue moi aussi. Je ne suis pas si forte que ça.

Des égarées... ? Oui c'est ça. Nous ne sommes que des femmes amoureuses. Un peu folles aussi... Mais la folie en amour, c'est bon n'est-ce pas ? Qu'importe. Elle me repousse. Elle m'embrasse. Je ne comprends plus grand chose. Je dois etre stupide. Je devrais m'enerver. Je devrais souffrir. Mais non. Il n'en est rien. Je ne sais plus ce que je voudrais.

Ne pars pas. Ne me laisse pas seule ce soir...

Tes murmures près de moi me rappellent que les anges un jour m'ont parlé de toi.

Je la couvre de caresses. C'est une torture. Je pense à Chimene. Je ne fais que ça. J'ai son image dans la tete. Mais je ne peux pas m'en empecher. Nous ne devrions pas. Non c'est mal. Ca n'a meme pas lieu d'etre. Ca n'a meme pas d'excuse... Puisqu'il n'y a pas de sentiments. Il n'y a pas d'amour. Alors quoi. Nous faisons n'importe quoi. Nous sommes folles... Elle m'arrete. Je m'égarais un peu je crois. Je la regarde. Mes mains serrant ses poignets encore en sang.

Dis... Pourquoi l'amour c'est si compliqué. Pourquoi on ne peut pas aimer simplement. Ce serait tellement plus facile la vie... Je crois ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Assasymphonie. { Lucie. } » Lun 24 Jan - 17:52



    ......
A quoi ça sert de vivre Juliet ? Pourquoi est ce que l’on continue sur cette voix la … ? Pourquoi est ce que la vie nous a mis sur cette voie la ? Est ce que l’on se fait toutes seules ? Je suis vieille , si vieille… Mais au fond je n’ai pas trop vécu au monde. La vie était tellement plus facile avant… La vie était tellement … Non c’est des mensonges, j’oublie meme le avant maintenant. J’oublie tout en fait. Je ne sais plus a quel age tout a deraillé. Je ne sais plus vraiment ma vie. C’etait quoi avant ? J’étais une enfant… ? Ais je eu une enfance ? Je ne me souviens de rien. Peut être qu’un jour j’ai gouté au bonheur mais le bonheur c’est quoi ? La sanité ? Etre amoureux. C’est quoi tout ça. Je ne sa… Je ne sais plus. Je me perds Juliet et ce n’est pas toi qui sera ma bouée. Non , il faut que je change que je trouve autre chose. Quelque chose d’autre pour exister. Ca ne peut pas continuer.

Et je la serre dans mes bras. Parce que j’aimerais apaiser ses peines, a défaut d’apaiser les miennes. J’aimerais être douce, mais on ne m’a pas appris à faire. Je suis juste. Folle. Folle a lier. Et ça ne se soigne pas ça.

Des caresses entre elle et moi. Des moments volés au temps . Les heures qu’elle passe avec moi, sont des heures qu’elle ne passe avec sa Chimene. La belle Chimene, celle qui l’aime à en crever. Plus que je ne serais jamais capable d’aimer. Je ne connais plus les sentiments, je ne sais plus vraiment ce que c’est qu’être humain.

Je l’embrasse. Ca n’est pas le baiser que deux amants attentionnés pourraient échanger, non c’est plus fort. C’est plus violent. C’est plus sensuel peut être. C’est à la limite de l’erotisme. Mais j’embrasse bien, ils disent tous ça… Elle ne dirait probablement pas le contraire si on lui demandait. Mais non. Non… Ca ne se fait pas. Arrêtons la. J’aimerais remonter le temps. Peut être ne l’avoir jamais rencontré. Mais je ne pourrais pas arrêter d’etre folle .Je n’aurais quand meme alors jamais connu le bonheur.

Et puis soudain je la tire un peu plus vers moi. Un mouvement, je quitte le masque de la fille perdue, je reprend un visage froid. Je suis froide parfois. Vous le savez bien. Je suis un assassin méthodique. Il y’a deux paires de pas. Je pousse Juliet un peu contre le mur de la ruelle. La on pourrait avoir l’impression que nous ne sommes que deux amants qui s’embrassent, qui … je passe le tableau. Mais ça ne marche pas. Ca ne fait pas effet. J’entend le swip sonore des baguettes qui sont tirées hors de leurs poches. Et je grimace. C’est partie pour une longue nuit finalement.

Je lache un temps Juliet et je regarde les deux hommes. Deux aurors je suppose… Enfin, deux membres de l’ordre. N’oublions pas que les aurors sont maintenant à la botte du ministère. Je grimace un peu. Mmm. Du gâteau , je vous le dis , du gâteau.

Enfin pour l’heure je laissais à ma compagne d’une nuit le soin de demarer les hostilité… Bien sur qu’elle aimait ça.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Assasymphonie. { Lucie. } » Lun 24 Jan - 20:09



Puisque les hommes endormis ne font pas de mal à leurs ennemis... Vienne la nuit.

Lucie ne m'aime pas. Elle est pourtant comme moi. Elle est folle... Elle aime. Elle souffre. C'est beau dit comme ça... Mais en fait. L'amour c'est laid. Tu sais ? Pourquoi nous continuons tout ça... A quoi ça sert ? A rien en fait. Alors... Pourquoi. C'est une bonne question. Je ne sais pas répondre. Lucie tu as une soeur toi aussi. Pourquoi tu lui fais ça. Parce que je ne sais plus ce n'est pas une réponse. Qu'importe ?

Peu importe ce que je veux.
Peu importe ce dont j'ai besoin.
Peu importe si je pleure...
Ne t'en fais pas si je saigne.


Une larme coule. Mais peu importe si je pleure... Ca n'a plus d'importance. N'est-ce pas. Nos baisers ne sont pas passionés. Nos etreintes ne sont en rien amoureuses. C'est juste... sexuel. Sensuel. C'est... mal. Je me serre contre elle. Dans la nuit il n'y a plus que nos deux corps enlacés. C'est laid... C'est tellement laid. L'image de Chimene me revient à chaque fois. Je voudrais tellement etre forte... Je voudrais etre forte pour nous deux. Pour nous trois.... ? Je voudrais avoir le courage de dire non. Avoir le mental pour refuser. Je voudrais tant de choses. Mais ce n'est pas possible. Et la nuit se prolonge. C'est comme dans une tragédie. Il n'y a plus que des actrices qui jouent un role qui ne leur va pas bien. Mais... peu importe si je pleure.

" Lucie. "

Encore un murmure. J'emets un son. Je tourne en rond. Sans elle... ?

Quelques bruits de pas. Je me retourne. Elle me pousse contre le mur. Ca fait froid. J'ouvre grands les yeux. Bruits de baguettes qui sortent de leurs étuis. Instinctivement, parce que je suis une meurtrière sans sentiments lorsqu'il s'agit de tuer, je sors la mienne aussi. Lucie ne bouge pas. Je la regarde. Puis mes yeux se posent sur les deux individus.

Lucie...

Mmh... C'est bon de retrouver sa peau. Je souris un rien. Sourire carnassier. Psychotique. Je suis folle il ne faudrait pas l'oublier. J'aimais ça. Mais... Ce soir je n'avais plus la force de grand chose. Chimene m'avait achevée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Assasymphonie. { Lucie. } » Lun 31 Jan - 15:54



    ......
Juliet et moi c’etait une longue histoire… Une longue aventure que la vie n’epargnait pas. Elle ne m’aimait pas. Je ne l’aimais pas non plus. Pourtant nous finissions toujours par tomber dans nos bras. Parce qu’elle aimait quelqu’un d’autre. Moi aussi. Mais elle était infidèle, tandis que moi j’etais juste perdue. Non, je ne la jugeais pas. Ca ne me déplaisait pas à moi qu’elle vienne dans mes bras, que son étreinte charnelle, soit partagée avec moi. Je détestais Chimene, mais j’avais de la pitiée pour elle. Parce qu’elle avait le cœur de Juliet mais qu’elle etait incapable d’avoir autre chose que ça… Rien qu’a elle. Le corps de Juliet pardon mais… C’etait un peu entrée libre. Pauvre, pauvre Chimene, si elle savait. Un jour je lui dirais, je lui ouvrirais les yeux. En fait je m’en foutais… J’etais mauvaise je crois parce que je n’avais pas ma sœur. Parce que sans Rachel, dont je n’avais plus de nouvelles depuis tellement longtemps… Parce que… sans elle, j’etais un bateau qui dérivait dans le mauvais sens. Ouais. J’etais folle. Et mauvaise. Je n’avais pas de limite….

Et puis soudain un peu de distraction. L’etreinte ça sera pour une fois. Peut être bien. Oui, plus tard. Elle et moi nous aurions probablement un moment. Et si nous ne l’avons pas… Bien ce n’est pas bien grave. Ce n’est pas comme si je l’aimais. Il y’a deux hommes. L’air mauvais… Mauvais pour nous. Ce doivent être des gentils… Ils ne finiront probablement pas la nuit. Non… Probablement pas. Nous en revanche, nous allions nous amuser. Je laisse Juliet sortir la baguette… Tiens, depuis quand est ce qu’elle se bat avec ça ? Moi je sors un poignard que je lance dans la main de l’un des deux. Bien… C’est parti Jolie Juliet ,je prendrais le moustachu. Je lui laisse le dodu… Quels hommes… Virils… Et bien en chair. Ca donnerait presque envie de vomir. L’un d’eux me lance un sort… Et moi je ris aux éclats.

Il n’y’ a pas grand chose à faire ou a dire. Je souris. Je me contente de sourire au fond, c’est pas si mal… ? Je sors enfin ma baguette.

« Juliet. Attention ».

Je la pousse un peu. Pour éviter un stupefix, et je la lache bien vite. Je ne suis pas la pour la protéger. Au fond, elle n’a pas besoin de moi. Et je n’ai pas besoin d’elle. Avada. L’un des deux est mort. Qu’elle finisse vite le sien, nous n’avons pas que ça a faire… Je suis mauvaise… ? Ouais peut être. C’est bien pour ça que je ris au final…. Non ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Assasymphonie. { Lucie. } » Mer 2 Fév - 17:18


C'est toujours un peu l'hiver dans mon coeur... Je tangue un rien. Je ne me reconnais plus. D'habitude je ne suis pas comme ça... Lucie me crois-tu. Je ne suis pas comme ça. Je n'étais pas comme ça avant. Ou peut etre que si... J'ai oublié. J'ai aussi oublié d'etre fidele. Je fais souffrir Chimene, je sais. Je la fais souffrir comme c'est pas permis, on devrait me damner pour ça. Je ne suis... qu'une femme malheureuse, je suis perdue moi aussi. J'ai peur. J'ai peur de... J'ai peur de tout. Entre Lucie et moi c'est juste... Sexuel. C'est juste charnel. Il n'y a rien de plus. Il n'y a rien d'autre. Il n'y a pas la dégoulinante ribambelle de sentiments qui débordent du vase. Ca n'a rien d'écoeurant. Ou plutot si. C'est ecoeurant... C'est malsain. Non c'est l'amour entre deux soeurs qui est malsain. Non ? Si.... ? Non... Putain je me perds. Je devrais penser à autre chose. Parce qu'à chaque fois que je pense à Chimene... J'ai le coeur qui explose.

Je n'ai pas le temps d'y penser de toute façon. Deux... Hommes se dirigeaient vers nous. Il n'y a pas eu de joute verbale. Dommage. J'aime ça. En se plaçant de notre coté de la barrière, les méchants devaient etre des gentils pour vous, soit des membres de l'ordre ou des aurors. Ils étaient bien gras, roudouillards, bedonnant, et l'un d'eux était meme chauve. C'était à vomir. Je ne vous fais pas le dessin... C'est répugnant. Qu'importe. Je vois Lucie jeter un poignard dans la main du plus petit. Je la regarde faire. Elle rit. Elle rit tout le temps. Moi aussi je ris. Mais moi c'est nerveux. C'est instinctif.

C'est parce que nous sommes deux assassines un peu folles sur les bords. Avec brutalité je la sens contre moi. Elle me pousse pour éviter un sort. Ne me protège pas je n'ai pas besoin de toi. Je n'ai besoin de personne, je suis forte quand il s'agit de se battre. Ne me regarde pas non plus... Je suis folle. Tu pourrais prendre peur. Mais tu ne prendras pas peur n'est-ce pas. Parce que tu l'es toi aussi, si ce n'est plus.

« Ne me protege pas. »

Avada sur le sien. Il est mort. Je fais pareil. Les deux sont crevés. Je m'avance vers les cadavres, et les contemple d'un oeil dégouté. Ce n'était pas tellement distrayant. Ca s'est passé vite. Mais c'est pas grave...

Nous sommes mauvaises. Nous sommes perfides et cruelles toutes les deux. Je ne sais pas laquelle est la plus dingue. Mais ce qui est sur... C'est que c'est peut etre pour ça qu'elle m'attire autant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Assasymphonie. { Lucie. } » Mer 16 Fév - 12:39



    ......

J’aimerais t’aider. Mais je ne suis qu’une folle parmi les autres. Je n’ai rien de particulier. Je suis juste pas tranquille. Ca fait mal… ? Je n’ai jamais été humaine au fond. Tiens… Les deux hommes, ils sont morts. Tant mieux. Tant pis. J’aurais aimé jouer un peu plus je crois, mais le divertissement est fini. Et elle rale un peu parce que je l’ai protegé. Bien sur elle n’a pas besoin d’aide. Bien sur, elle n’a pas besoin de moi, je ne lui inflige pas ma présence. Je ne sais pas trop. Je voulais juste… Je ne veux pas qu’elle meure. Meme si je ne l’aime pas… Elle m’attire. Elle me manquerait. Juliet… ? Hey Juliet assure toi de ne pas mourir d’accord ? Je souris un peu. Je soupire beaucoup, et je regarde autour de nous, la nuit va bientôt s’achever.

Je ne réagis pas a ses paroles, je pourrais lui dire, je ne tai pas protégée… Mais ça serait faux, elle le sait aussi bien que moi. C’etait plus fort que moi, je n’aurais pas pu agir autrement… Juliet, elle me rappelle ma sœur. En pas pareil bien sur. Ma Sœur qui me manque à en crever en fait. Putain ouais, elle me manque. Putain, c’est le cas de le dire… ? Je me tais. Ta gueule Lucie tu pense trop fort. Je regarde Juliet, elle est tachée de sang, je ne suis pas vraiment mieux je crois. Ce n’etait pas si distrayant que ça cette nuit… ?

« Je te laisse. »

Mais pourtant je ne pars pas, non en fait je me rapproche d’elle et je la plaque un peu contre le mur, et je lappe ses lèvres. C’est sensuel. C’est érotique. C’est tout ce qu’elle m’inspire. C’est mal. Juliet. Je tiens à toi. De maniere différente que je tiens à ma sœur. Mais… Je tiens à toi. Un peu trop. C’est pas sain.. Putain c’est pas sain. Alors pourquoi est ce que je pose mes lèvres dans son cou, tendrement. Presque tendrement. Non. Je n’ai pas le droit d’etre tendre. Avec elle ça ne doit pas l’etre. Ma tendresse… Ma putain de tendresse, elle n’est que pour quelqu’un… Une seule personne. Je n’ai pas le droit de l’etre avec quelqu’un d’autre.

« Le soleil se leve. Rentre chez toi. Il y’a quelqu’un qui t’attend. »

Mon ton est froid. Decidé. Pourtant je ne la lache pas. Comme si je voulais profiter de ses bras encore un moment.

« Juliet.. je… »

Non, c’est trop. Je ne dis rien de plus. Je l’embrassais avec fougue et je la lâchais ensuite, disparaissant dans la nuit, l’ombre… La pénombre plus précisément. La nuit était finie… Je… ? C’etait encore une encoche de plus au nombre des mauvaises actions ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Assasymphonie. { Lucie. } »

Revenir en haut Aller en bas

« Assasymphonie. { Lucie. } »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Praetoria Noctis :: .::Hors Poudlard::. :: && Londres - Moldu-