Praetoria Noctis


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

« Comme jouer aux echecs quand la reine est perdue... ;; Tonks.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: « Comme jouer aux echecs quand la reine est perdue... ;; Tonks. Dim 7 Nov - 23:32



________________________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________________


Comment j'ai peur.... Comment j'ai froid....

Encore.... Une journée passée à laisser passer le vide. Encore... Une journée de folie pour une cause en la quelle je ne crois pas. En la quelle je ne crois plus. Est ce que j'y ai cru un jour. Sauver le monde sorcier dont je ne m'étais jamais vraiment souciée. Faire quelque chose de bien. Redonner à famille un nom, une dignité. Effacer les crimes de mes pairs. Effacer les crimes de mes soeurs. Les crimes de mon sang. En faisant le bien. Lutter pour une étoile que je n'avais pas. Lutter pour elle... Sans qui je serais perdue. Elle que je ne vois plus. Elle qui fut mon guide, ma petite lueur. Lutter pour changer son monde même si je dois en mourir....
Et d'aussi loin que je me souvienne... D'aussi loin... que je me rappelle, dans les jardins du manoir à Karlstäd, ou de notre manoir à nous à Stockholm... D'aussi loin que je revois son visage je m'étais toujours jurée d'être un abbri, d'être un rivage sur le quelle elle puisse amarer. D'être une bouée dans les océans de ses tristesses. La proteger. Elizabeth. C'est pour elle que je suis la maintenant.... c'est pour elle que... ? Comment dire... Pour elle que je me bas. Et depuis ces 8 Ans j'ai fais de mauvaises choses. J'ai parcouru le monde, j'ai trouvé un emploi... J'ai rejoins cet ordre, cette societé secrete... Et j'ai retrouvé ma soeur. Où plutot elle m'a retrouvée...

La suite... N'est qu'un eternel reccomencement de nos vies de familles...

Qu'importe... ? Pourquoi ces pensées sombres ce soir ? Pourquoi penser au mal quand... ? Non, il n'y'a pas d'ailleurs. Il n'y'a pas de bien. Il n'y'a pas de ... regrets non plus n'est ce pas ? Le jour ne se levera pas de si tot. Je ne suis pas seule au q g de l'ordre... Je ne suis plus seule. Je ne l'ais jamais été... ? Non, a vrai dire je ne sais meme pas pourquoi j'ai passé la nuit ici... ? Peut être parce que la mère Weasley a adoré mon dernier article et qu'elle a insisté pour que je prenne le repas avec eux pour lui raconter ce qui s'était reellement passée pendant que j'étudiais les sorciers d'Argentine, et leurs coutumes etranges... Et de verre en verre, de tartes et tartes, il s'était fait tard. Si tard qu'elle avait insistée pour que je prenne une des chambres... Bouarf, ce n'était pas comme si quelqu'un rechauffait mon lit à la maison de toute maniere.

Un leger soupir. Ca faisait bien 3 heures et 23 minutes... 45... non 47 secondes maintenant, que je me tortillais dans mon lit sans reussir à dormir. Les couvertures trop reches. L'air trop froid... L'air trop chaud. L'air trop lourd en fait. Et ces stupides portraits qui me regardaient avec leurs yeux lubriques. Je n'aimais pas... Non je n'aimais definitivement pas cette maison.

Un soupir.

Encore un soupir. Et soudain je me levais d'un bond. Quelques bruits provenaient de la rue... Ou alors j'avais des hallucinations. A tout les coups ça n'était qu'un chat à la queue atrophiée qui sautait de poubelle en poubelle a la recherche d'un poisson qui faisait bloups.... Ou alors... Ca pouvait être un mangemort bourré qui s'etait trompé de demeure. Aucune idée... Je decidais quand même de descendre voir. Je n'avais rien d'autre a faire au final. A part compter les moutons blancs, et roses de mon inconsient ... .A part penser à Elizabeth et me pendre en pensant à ce qu'elle etait devenue. La petite.... La fiertée de mon coeur... Qui rejoignait qui.... Merde.

En l'espace de quelques minutes je m'étais habillée et je descendais les marches en prenant garde à ne pas reveiller la famille Weasley. Arthur partait travailler tot demain... Moui. Qu'importaiiiiiiiit ? Un regard par la fenetre. Il n'y'avait rien... Non, bon j'avais du avoir des hallucinations... Et puis soudain c'etait quoi? Une forme etrange je crois, sur les marches d'escaliers... Bon allez Thèo. T'es sexy. T'es puissante. Tu serre ta baguette entre les mains et tu sors. C'est pas comme si....

Non c'était pas comme si j'avais peur du grand mechant loup.

« Tonks ! » En ouvrant brutalement la porte je n'avais pus retenir l'exclamation... La jeune ancienne auror, collegue de l'ordre... etait vraiment amochée la pauvre... ? « Qui t'as... » Je ne finissais pas ma phrase, je crois que c'était quasiment signé. Pourtant ... Enfin. Qu'importait pour le moment, je la soulevais avec tendresse et l'amenais dans la cuisine, ou je l'allongeais sur la table. Oui un lit aurait été plus confortable... Mais il aurait fallut monter les etages et je ne sais pas si elle aurait pu supporter.

Long soupir... D'un mouvement de baguette je commençais a cicatriser les plaies apparentes. Me demandant quand même ce qui lui était arrivé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nymphadora Tonks
    Don't call me Nymphadora
MessageSujet: Re: « Comme jouer aux echecs quand la reine est perdue... ;; Tonks. Dim 14 Nov - 21:32

Le noir absolue, les ténèbres et le néant... Toutes ces choses étaient carrément flippante et jamais encore je n'avais pensé que je les verrais d'aussi prêt, du moins pas maintenant, pas encore!! Je n'avais pas peur de mourir, de toute manière je n'avais absolument plus rien a perdre alors vivre ou mourir, tout était devenue relatif dans ma tête, mais j'avoue qu'a cet instant précis, j'ai peur!! Peur de ce que j'allais devenir, peur de ce qui m'attendait derrière et j'avais même peur de disparaître définitivement... Après tout, les gens se basent pour la plus part sur le fait qu'il y a quelque chose après la mort, mais sa n'a jamais été prouvé et tout ce qu'il y peut être après là mort c'est juste le néant... le vide et puis plus rien!! On cesse juste d'exister et nos âmes se désintègres pour de bon. Peut être aussi que je suis tout simplement folle, que je ne suis peut être même pas en train de mourir à cet instant et que je suis juste inconsciente, cependant je me souviens, je me souviens de la ruelle et de son rire sonore et glacial, le rire qui avait glacer le sang à bon nombres de personnes avant qu'elle ne leurs ôtes la vue sans la moindre pitié. Bellatrix Black, ma tante mais aussi mon antéchrist, elle était la personne que je haïssais le plus sur cette terre en dehors de moi même et dieu sait à quel point j'ai put me haïr ces derniers temps!! Mes choix sont loin d'avoir été tous bon, j'ai même fait des erreurs qui m'ont couté extrêmement cher et c'était la raison qui faisait qu'aujourd'hui je ne craignais plus la mort, cependant j'aurais juste aimé pourvoir l'emmener dans la mort avec moi, juste ne pas mourir pour rien seule dans une ruelle sombre et lugubre, ou même devant le pallier d'une vieille bâtisse ayant appartenu à un membre de ma famille mort avant moi.

Il y avait une voix, elle était lointaine et je n'aurais sut dire à qui elle appartenais, mais sa disait mon nom, je l'entendais comme un murmure dans les ténèbres, un chuchotement dans cet espace vide et si silencieux et paisible... Je n'avais plus mal, je ne ressentais plus aucune douleur, ni émotionnel ni physique, j'étais juste bien. Tellement bien à vrai dire que j'aurais souhaité que sa ne s'arrête jamais, mais j'avais aussi peur et je n'étais pas sur de ce que je devais faire... suivre la voix, ou me laisser flotter encore et encore... Le choix fut fait pour moi et je me sentis d'un coup tiré du néant et je retrouvais des sensations, douleurs physiques, moral et tristesses, peines et tout ce qui avec!! Je n'étais pas morte et quelqu'un était en train de me ramener en me soignant, ainsi donc un membre de l'ordre m'avait trouver!! Je ne voulais pas ouvrir les yeux, je ne voulais pas revenir, du moins je n'étais pas sur de le vouloir... Mais je n'avais pas eu le choix, j'avais été tiré de mon inconscient et tout ce qu'il me restait à faire c'était d'ouvrir les yeux et de faire face à la dure réalité de la vie. Doucement j'ouvrais alors les yeux, tournant la tête sur le cotés dans un premier temps avec une grimace de douleur, la lumière était agressive et me faisait mal aux yeux, mais je continuais à les ouvrir doucement et à m'habituer à cette lumière. J'avais mal, je sentais la blessure au poignard et sa faisait un mal de chien d'ailleurs je grimaçais de douleurs tout en poussant un soupir douloureux.

Elle ne m'avait pas loupé la Tata, mais peut être que si finalement puisque je n'étais pas morte mais bel et bien en vie!! J'ouvrais alors un peu plus les yeux en reconnaissant le décors, j'étais dans la cuisine, l'antre de Molly Weasley et j'étais allonger sur la table à manger. Et à cotés de moi avec sa baguette pointé sur moi, se tenait Thèo, qui était en train de me soigner. C'était donc elle qui m'avait trouver... Je ne la connaissais pas vraiment, on s'était croisé à plusieurs reprises au QG mais rien de plus, je ne lui avais jamais vraiment parler!! D'un voix faible je la regardais avant de dire :


« Thèo... Merci... »

Je ne savais pas en fait si j'étais contente d'être en vie ou non mais un merci s'imposait tout de même car elle venait de me sauver la vie alors qu'elle me connaissait à peine!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crazy-goddess.e-monsite.com/
MessageSujet: Re: « Comme jouer aux echecs quand la reine est perdue... ;; Tonks. Mer 17 Nov - 12:01

Les minutes passent... Rien ne change.

Les minutes passaient, et je restais debout à coté de Tonks, toute ma magie concentrée dans les sorts de soin que je lui lançais. On ne pouvait pas se permettre de la perdre. Pas elle. C'est pour ça que je donnais tout, même à ces terribles heures pour pouvoir la soigner. Aprés tout...Il fallait aussi qu'elle nous raconte ce qui lui était arrivé... Les blessures comme ça, le reste... Non, je venais de comprendre qui lui avait fait ça. Ce n'etait pas trop dur en même temps. Il n'y'avait qu'une folle qui aurait pu s'acharner ainsi sur la pauvre Nymphadora. Bellatrix Black - Lestrange, cette vieille carpette defraichie en mal de sensations, qui s'excitait aussi en tremoussant sa baguette contre le beau corps de Luka. Vielle conne. Celle la, je la croise je lui fais avaler ses jupons par l'autre trou.

Thèo.... Thèo, calme toi... Tu es belle et intelligente aprés tout.

Merci . Heureusement que ma voix me rappelait qui j'étais, sinon je me serais retrouvée en train de boire comme un pirate eà jurer dans toute la maison. Les insomnies je vous dis moi. Cela dit Tonks m'offrait une distraction. Couchée sur la table de la cuisine. Non.. Rien de sexuel la dedans. J'etais en train de la soigner.... Bande de patates. Oui je m'adresse aux lecteurs. Bref... J'etais la debout a coté d'elle la baguette à la main. Non, la non plus il n'y'a pas de sous entendus pervers. Je suis une femme....

Un leger sourire, elle me remerciait. Et je lui souriais egalement.

« Bah... De rien. J'ai pas l'habitude de laisser les gens mourir devant les portes des maisons où je dos. ». Un petit sourire se glissa sur mes levres, j'avais pris le ton de la plaisanterie pour detendre l'atmosphere un peu. Je ne la connaissais pas vraiment cette jeune femme aprés tout. Je savais juste qu'elle avait été auror, qu'elle etait liée par le sang à la vieille Bellatrix. Et ne serait ce que pour ça... Je la plaignais aussi. Aprés je ne connaissais que des rumeurs, elle aurait perdu un enfant, encore à cause de la même, et le destin s'acharnait cruellement sur elle. C'etait triste la vie parfois. Au final... De quoi avais-je a me plaindre. Je venais d'une famille fondamentalement déviante... pour qui la torture etait le meilleur moyen d'éduquer les enfants. Derniere fille de ceux qui voulaient un fils.... Cousine d'une magnifique jeune femme dont j'etais tombée amoureuse, et dont les parents étaient trop similaires aux miens. Je comprennais Tonks, probablement plus que quiconque... Aprés tout... Moi aussi j'avais une tante folle. Moi aussi j'avais.... des soucis comme les siens. Mais surtout.... Moi, je n'avais meme pas le reconfort de me dire que ma mere etait differente...

Qu'importait ?J'avais fui. Et a part Luka et moi, notre lignée ne viendrait jamais jusqu'en Angleterre... Du moins, je me surprenais à l'esperer. De toute façon... La seule à y être venue, n'était jamais repartie... C'était bien triste. Bouh... Qu'importait. Je me concentrais sur Tonks.

« Tu devrais rester allongée, ou du moins rester confortable. Je peux te descendre une couverture si tu veux. »


Un leger sourire, d'un geste de la baguette je mettais en marche la cafetiere. « Et un café. ». Petit silence, je ne sais pas vraiment pour quoi. Je ne savais pas vraiment quoi dire...? « Qu'est ce qui t'es arrivé ? J'ai fais les premiers soins, mais je ne suis pas experte en magie curative... Je pense qu'il faudrait voir avec Molly demain. ».

Voila.... ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Comme jouer aux echecs quand la reine est perdue... ;; Tonks.

Revenir en haut Aller en bas

« Comme jouer aux echecs quand la reine est perdue... ;; Tonks.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Praetoria Noctis :: .::Hors Poudlard::. :: && Londres - Sorcier :: #. 12 Square Grimmaud-