Praetoria Noctis


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Besoin d'aide [pv Lemnus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Diana Mortador
    || Serpentard | 7eme Année.
||  Serpentard  |  7eme Année.

& then .. ?
Poudlard P. :
250/700  (250/700)
&. :
MessageSujet: Besoin d'aide [pv Lemnus] Lun 15 Nov - 11:03

Nul besoin de me forcer pour torturer des gryffondors. Au contraire c'était un tel plaisir! D'autant plus que je n'avais même plus besoin de me cacher pour faire souffrir : avec Rogue au pouvoir, nous, les sang-pur avions tous les pouvoirs. Et le mieux dans tout ça c'était qu'ils n'avaient théoriquement plus le droit de se défendre. Ils me suffisaient d'une petite plainte pour envoyer qui je désire dans le bureau d'un Carrow.

Alors, naturellement, j'avais cru qu'il serait aisé d'en faire cracher un, que vaincu par la douleur on finirait par me dire que Monsieur Père d'Untel ou Madame Mère de X travaillait en secret dans l'Organisation de l'Ordre du Phoenix. Mais petit à petit je commençai à désespérer... Combien de personnes avais-je fait souffrir ? Je ne sais pas, je ne sais plus... Je me souvenais simplement de certaines paroles, de certains visages... Et puis ce n'était pas comme si je les avais tué... Alors pourquoi chercher à me souvenir de ces chiffres ?


- Pi... Pitié ! a... Arrêtez...

Oh je l'avais presque oublié celle-là. Peut-être parce que je savais déjà ce qu'elle allait me répondre : non! Je vous jure que je ne connais aucun membre! Mes parents sont moldus! Par pitié laissez-moi ! Je vous en supplie je ferai tout EXACTEMENT TOUT ce que vous voulez ! Mais épargnez ma misérable vie je vous en supplie ! Oh tout ça me gonflait... Et les voir me supplier ne me plaisait même plus... Ce n'était pas leurs larmes que je cherchai... Mais quelque chose de beaucoup plus important ! Et avec le temps j'avais fini par comprendre que ma manière de procéder n'était pas la bonne. Mais comment devais-je m'y prendre alors ?

Je retirai le sort, la jeune gryffondor poussa un soupir de soulagement. Elle me souriait presque aux anges... je crois que j'exagère mais peu importait. Elle me gonflait. Comment pouvait-elle être heureuse alors que moi je souffrais ? Comment pouvait-elle me remercier alors que je désespérais ? L'envie de la faire souffrir s'intensifia encore et encore en moi. Je voulais montrer au monde entier ma rancœur ! Je fredonnai une berceuse tandis qu'avec mes mains je serrai son cou, resserrant encore et encore mon étreinte. « Souffres ! Souffres petit oiseau ! » Ses mouvements devenaient de moins en moins fluides jusqu'à cesser complètement. Mais c'était trop facile, trop court et trop peu douloureux. Et alors que son visage devenait violacé je retirai mon étreinte et lui laissai le temps de revenir à elle.

Lorsqu'elle rouvrit les yeux elle dut s'apercevoir que je lui avais enlevé tout vêtement parce qu'elle criait. Je lui mettais un doigt sur la bouche et lui murmurai d'une voix suppliante :


- Chut chérie tu vas réveiller les enfants.

Quelques bouteilles traînaient à nos pieds mais je crois qu'avec ou sans alcool le résultat aurait été le même. Je me penchai à califourchon sur son ventre aussi nue qu'elle.

- Nous allons jouer à un jeu toutes les deux. Je te promets ça ne sera pas trop douloureux. Ne t'inquiète pas tout va aller très très très très bien.


Je sortais un couteau que je léchai avant de le lui enfoncer juste assez dans le ventre pour la tatouer. Je m'amusai à dessiner des formes à y ajouter des cœurs et autres symboles qui me venaient en tête. Mais la fille refusait de se taire ce qui commençai à m'énerver. Alors je l'embrassai en continuant mon œuvre d'art mais elle me mordit les lèvres, ce qui me mit hors de moi.

- Tu n'aurais pas du faire ça mon amour alors maintenant ne t'étonnes pas si le jeu ne te plais plus. Parce que tu m'as fâché. Vraiment fâché!

J'enfonçai ma main dans sa bouche et me saisis de sa langue avec mes ongles. D'un coup de couteau je la lui otai et la lançai au loin. Puis je montais retirer ses yeux de ses orbites avant de lui retirer son cuir chevelu et la pauvre ne pouvait même plus crier. Je nageai dans son sang, je m'amusai sur son corps et riais comme une taré... Jamais je ne m'étais autant amusé.

[...]

Je me réveillai en sursaut. L'air était humide dans la pièce et j'ignorai complètement où je me trouvai. Mes idées étaient peu claires, et j'étais nue. Alors comment ne pas se sentir vulnérable ? Je tâtonnai cherchant ma baguette mais me coupai à un couteau. C'est alors que je me souvins de mon cauchemar où j'utilisais ce même couteau et un frisson glacial m'envahit. Et si ça n'avait pas été qu'un mauvais rêve ? Et si je m'étais réellement amusée à me peindre des peintures guerrières rouges assise à califourchon sur un cadavre ? Non c'était impossible. Et puis d'ailleurs je venais de retrouver ma baguette et un faible lumos éclairait la pièce. Aucune trace de corps ! Après de terribles efforts je réussis à me lever... Mais aussitôt levée que je me cognai contre un chat, un œil pendait entre ses dents... Je m'évanouis à nouveau.

[...]

La deuxième fois que j'ouvris les yeux le décor n'avait pas changé. Et alors que je me redressais ma main prit appui sur quelque chose de mou et gluant. Je tournai suffisamment mon visage pour me rendre compte qu'il s'agissait d'un bout de langue et retombai dans l'oubli.

[...]

Je n'osai plus ouvrir les yeux de crainte de me rendre compte des débris qui ornaient le sol mais également parce que j'avais peur que quelqu'un arrive et me voit pleurer. Je ne savais plus où j'en étais et je ne savais exactement pas ce que je devais penser. Mon désespoir m'avait transformé en monstre. Et à présent j'étais seule. Seule et sans avenir. Jamais je ne pourrai réaliser mon rêve de devenir mangemort. J'abbattai un poing rageur sur le sol... Peut-être que la meilleure solution restait le suicide... Mais en attendant il fallait que je sorte de cette pièce qui commençait à puer le mort. Je me levai mais n'osai pas allumer la lumière de peur de retomber sur un détail qui me remontrerai à quel point j'avais perdu la raison. J'avançai d'abord lentement mais la panique me força vite à accélérer, à courir... Et je me pris un mur...

[...]

Je progressai à quatre pattes, moins de risques d'impact et chose suffisamment sportive pour m'obliger à ne me concentrer que sur ça... Enfin théoriquement... Le temps passait lentement dans la pièce et je n'avais pas encore trouvé la sortie. Enfermée dans le noir total je paniquai de plus en plus. Je m'étais même mise à crier entre mes sanglots. Mais personne ne viendra, c'était pour cela que j'avais choisi ce lieu comme lieu de torture. Je refusai toujours d'allumer ma baguette. Et si cette pièce devenait mon tombeau ? La peur me nouait le ventre. J'avais besoin d'aide ! Je commençai à trembler tellement que je choisis que voir les horreurs de cette pièce ne me gênait pas. « lumos »... Si seulement ce sortilège pouvait aussi mettre de l'ordre dans mes pensées. Je trouvai la porte et courus à l'extérieur, le courant d'air me faisant frissonner.

Je n'avais toujours aucune idée de que faire mais une chose restait certaine : je voulais mettre le plus de distance possible entre moi et mon meurtre !Et au diable ma nudité ! Je devais fuir, ne serait-ce que temporairement, Poudlard. A pied, en claudiquant, je m'avançai vers Près-au-Lard. La route y fut simple et je ne croisai personne. Lorsque, au détour d'une ruelle, je me retrouvai face à un groupe de gars, médusés de me voir aussi peu vêtu.


- Hey viens par ici tâter de mon joujou! Je te promets-tu vas adorer, dis le plus grand de la troupe sous les rires de ces amis.

Voyant que je ne m'approchai pas vers lui ils vinrent vers moi et Georges (il faut bien lui donner un nom) retira sa ceinture et commençait à enlever son pantalon lorsque je pris la fuite. Jamais je n'avais couru aussi vite et pourtant l'un d'entre eux se tint vite face à moi. Je voulais faire demi-tour mais c'était la même histoire, tout comme la voie de gauche et de droite. Enfin Georges s'avança vers moi aussi nu que moi. Je ne rentrerai pas dans les détails de ce que je fus obligée de faire, je ne parlerai pas non plus des cris de joie que poussait Georges mais sachez que ce fut cinq cadavres que je laissai derrière moi... Et ce fut avec de nouveaux vêtements qui puaient la bierre que je sortis de Pré-au-Lard. Et moi qui n'avait auparavant jamais tué... Je me surpris à me détester tandis qu'une voix au fond de moi m'ordonna de demander de l'aide. Tout ceci était bien fou mais qui serait susceptible de m'aider à ne pas perdre d'avantage la raison ? Immédiatement mes pensées se tournèrent vers Monsieur Sarkweather que Père avait jadis aidé. D'ailleurs si une chose était bien certaine c'était que jamais je ne me tournerai vers Père... Et plus j'y réfléchissais et plus le second du Seigneur des Ténèbres me semblait être le seul qui pourrait m'aider. D'abord parce qu'il avait de l'expérience donc il devait être passé par là et ensuite parce qu'il aurait même peut-être la possibilité de me confier une nouvelle mission dans laquelle j'avais encore plus de chance de réussir ! Il me suffisait plus qu'à me montrer convaincante. A cette pensée un tel élan d'euphorisme m'emporta que je ne pus m'empêcher de grimper sur un lampadaire et j'étais tellement heureuse que haut perché je m'écriai

- Je suis le maîtreeeee du mooonnnde ! Je brandis ma baguette pour appeler le magicobus et tandis qu'il arrivait je sautai dans les bras d'une sangsue (elles se reconnaissent même de loin) en l'embrassant avant de monter dans le bus avec empressement.

Direction ? Chemin de Travers...


Le magicobus arriva enfin à destination et je courrai à Barjow et Beurk lieu où j'étais certaine de trouver monsieur Starkweather... Et pourtant lorsque j'entrai je ne le vis pas et fit semblant de m'intéresser à une vieille main de gloire remplie de poussière...



h-j : désolé pour le titre....

_________________


Peste à plein temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lemnus Starkweather
    || Mangemort | Que dire... ? .

& then .. ?
Poudlard P. :
0/0  (0/0)
&. :
MessageSujet: Re: Besoin d'aide [pv Lemnus] Dim 21 Nov - 4:12

Il perdait pied, c’était un constat évident qu’il pouvait faire sur sa personne cependant il était aussi très inquiétant. Il se sentait de temps en temps possédé par une entité dont il ne connaissait pas le nom mais dont la puissance était hors du commun. Etait ce lié avec la pratique de la Necromancie, il n’en savait encore rien cependant cela lui semblait un tantinet logique. La guerre avec les membres ainsi qu’avec les Vampires l’avait poussé à utiliser ces sorts les plus puissants et il avait ainsi abusé des pouvoirs de Necromant. Pratiquant ceux-ci sans prendre en compte ce qu’il pouvait lui arriver, il se servait souvent du sort d’Utilisation des Forces Obscures qui lui permettait de retrouver ses capacités physiques au maximum. Lors d’un autre affrontement dans la forêt interdite, il avait invoqué plusieurs Chiens de Tindalos, ces derniers étaient d’énormes Molosses tout droit sortis des Enfers dont la langue était proéminente et suintait d’un liquide verdâtre fortement toxique pour les humains et autres créatures. Leurs yeux enflammés impressionnaient généralement alors qu’une fumée noire sortait du sol annonçant leurs venues. Cette utilisation à outrance plongeait le mangemort dans une possession démoniaque, il se retrouvait à entendre les ordres d’une voix inconnue et malgré lui il perdait le contrôle de lui-même. Pour l’instant tout ceci n’avait pas eu de grandes conséquences mis à part l’élimination d’un moldu alors qu’il venait de vaincre un membre de l’Ordre. Ses yeux s’étaient révulsés puis il avait tué la première personne qui était passé dans les alentours. Il suivait les volontés d’une force venant de l’au-delà qui réclamait les âmes des mortels. Mais qu’adviendrait il quand il perdra le contrôle auprès de ses congénères mangemorts, il ne voulait pas que cela lui arrive. Certes, il ne vouait aucune amitié à ceux qui servaient Lord Voldemort cependant il ne pouvait pas perdre la face vis-à-vis du Seigneur des Ténèbres, le servir était la chose la plus importante pour Lemnus.

Fier de cette espèce d’immortalité que les Horcruxes constituaient, il ne pouvait cependant s’abaisser à décevoir son maître, non, il était de la trempe de ceux qui réussissaient et qui œuvraient pour que le mal triomphe. Même si bien malgré lui, une faiblesse fragilisait sa carapace si bien constituée. Cette dernière répondant au doux nom d’Angelina Rhys était la preuve que l’on pouvait être aussi pure et parfait que l’on voulait, quelque chose finissait forcément par vous atteindre et en l’occurrence l’amour interdit. Elle aurait appartenu à une grande famille de sorciers ou alors Lemnus aurait été vampirisé de longues années auparavant, les choses auraient été parfaites cependant il n’y avait que dans les livres à l’eau de rose que ce genre de situation se passait. C’est ce que l’on appelait l’ironie du sort, le mangemort aurait pu tomber amoureux de n’importe quelle sorcière ou bien même rester solitaire toute son existence. Non il avait fallu que son esprit compliqué se focalise sur une vampire, manipulatrice, arrogante mais pourtant si attirante. Malgré tout cette relation aussi obsédante qu’elle pouvait être, il fallait qu’elle reste secrète aux yeux du Seigneur des Ténèbres, il en allait de son honneur. Quelle pitié, il se retrouvait coincé dans des circonstances presqu’inextricables comment allait il faire c’était une bonne question ? Tenter de haïr la vampire puis essayer de l’éviter ne serait que peine perdue et de toute façon la moindre rencontre avec elle le ferait replonger dans un amour envoutant. Il ne pourrait pas l’oublier, la solution viendrait de l’autre problème. Il fallait qu’il contrecarre cette possession cependant comment se sortir d’une magie pour laquelle il avait vendu son âme et qu’il utilisait régulièrement. Il fallait qu’il trouve un livre de contre-sort, quelque chose qui lui permettrait d’utiliser la Necromancie sans être contraint au bout d’un moment d’être un zombie au service des enfers. Il réfléchît un instant puis opta pour Barjow et Beurk, il trouverait certainement ce qui l’intéressait au magasin de l’Allée des Embrumes. Sortant du repère des mangemorts, il transplana direction Barjow et Beurk.

Barjow et Beurk, Allée des Embrumes, quelques minutes après.

Il poussa doucement la porte du magasin alors qu’une odeur saisissante d’alcool frelaté lui parvint aux narines. Affichant une moue de dégout, le mangemort pénétra dans l’enseigne de magie noire puis se dirigea vers le comptoir tentant par de brefs coups d’œil de repérer l’origine de cette puanteur. Il se rapprocha de Caractacus Beurk puis lui indiqua d’une voix grave ce qu’il cherchait. Son interlocuteur s’en alla un instant puis revint avec un épais livre poussiéreux qu’il déposa lourdement sur le comptoir. Balayant de la main le faible nuage qui se levait vers lui, Lemnus regarda son interlocuteur d’un œil curieux puis lui adressa la parole d’un air froid.

« D’où vient cette odeur nauséabonde ? »

Caractacus leva un instant le nez avant de désigner une jeune femme qui se trouvait au fond du magasin. Lemnus tourna la tête puis l’aperçût finalement, il ne la reconnût pas sur le coup pensant « Encore une qui ne doit pas savoir où elle est vraisemblablement. ». Il était clair qu’une jeune femme qui puait la bière notamment, n’avait rien à faire dans les environs. Il haussa les sourcils avant de reposer son regard sur elle puis fût prit d’un doute. Laissant le livre de côté, il s’approcha petit à petit puis lorsqu’il fût à bonne distance, il la regarda avec insistance et la reconnût : Diana Mortador. Que faisait-elle ici et surtout dans cet accoutrement ? Que lui était elle arrivé ? Il la fixa pendant un instant ne pouvant en croire ses yeux alors qu’une rage indicible montait en lui. Elle ne semblait pas avoir souffert de quoi que ce soit et cette odeur de bière n’était pas en sa faveur. Il lui jeta un regard plein de colère, lui qui avait fait une partie de son enseignement, qui avait fait en sorte qu’elle devienne une sorcière talentueuse et une mangemort respectée. Voilà comme elle finissait, quelle pitié. Ne pouvant se retenir plus longtemps, il s’approcha d’elle et lui administra une gifle cinglante qui résonna dans tout le magasin. Il y avait mis toute sa force si bien que le visage de la jeune femme avait rougi instantanément. Il la regarda l’air hautain s’empêchant de lui en mettre une autre.

« N’as-tu aucune dignité ou aucun honneur pour être dans cet accoutrement ? Quelle pitié. Comment peux tu t’abaisser à un comportement de moldu, tu me donnes envie de vomir. » lâcha-t-il sèchement.

Il se détourna d’elle puis s’en retourna vers le comptoir, elle ne méritait pas son attention. Il feuilleta un instant le livre que lui avait apporté le propriétaire du magasin puis trouva finalement ce qu’il voulait ce qui lui nécessitait d’acheter des ingrédients particuliers qu’il trouverait dans d’autres boutiques. Il nota rapidement les ingrédients puis adressant un geste de la tête à Caractacus. Il se dirigea vers la jeune Diana puis affichant le même air hautain, il s’adressa à son élève.

« Si je te revois ne serait ce qu’une fois comme cela, je te tuerais de mes propres mains et ma dette envers ton père n’y fera rien. Et puis …. » Il fixa ses guenilles dignes d’un clochard puis soupira un instant avant de la changer avec un uniforme standard de Serpentard. Cela lui allait beaucoup mieux. « Mon enseignement ne t’a-t-il servit à rien ? Que fais tu ici d’ailleurs ? »

Il la fixait d’un regard accusateur, elle l’avait particulièrement déçu, il était sûr que la honte retomberait sur ses parents. Son père ne méritait pas cela……
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Diana Mortador
    || Serpentard | 7eme Année.
||  Serpentard  |  7eme Année.

& then .. ?
Poudlard P. :
250/700  (250/700)
&. :
MessageSujet: Re: Besoin d'aide [pv Lemnus] Ven 26 Nov - 9:55

Pourquoi étais-je donc tellement persuadée de trouver Monsieur Starkweather ici ? Après tout peut-être que je perdais mon temps... Mais s'il n'était pas là alors où était-il ? Je n'en savais rien, je n'avais nul part où le chercher alors autant l'attendre dans un endroit qu'il risquait tôt ou tard de fréquenter. Presque tous les mangemorts se rendaient souvent à cette boutique... Je poussai la porte et entrais me dirigeant vers le fond du magasin, dissimulée dans l'ombre et pourtant peu discrète vu la drôle d'odeur désagréable qui s'échappait des lambeaux que j'avais retiré aux cadavres. Le temps s'écoulait lentement, trop lentement et je m'ennuyai. On ne peut pas dire qu'observer les allés et venues des personnes était passionnant. Je soupirai puis ballais... commençais à m'endormir malgré moi car ma nuit avait été loin d'être reposante. Mais je n'avais pas le droit de dormir ! Je devais lutter contre le sommeil ou si il se pointait je risquais de le rater. Alors j'observai les divers objets de magie noire, profitant pour améliorer ma culture générale sur ces reliques... Lorsqu'il entra. Je l'aurai même reconnu sans le voir tellement il reflétait la puissance. Il m'arrivait souvent de me demander si dans le fond il n'était pas plus puissant que le Seigneur des Ténèbres, mais dans ce cas pourquoi continuerait-il de le servir ? Mes pensées étaient ridicules. Je le regardais s'approcher de Beurk, ou Barjow, qu'importait lequel était lequel ? Il lui demanda quelque chose et le vieux me montra du regard... J'avais beau tendre l'oreille je n'entendais pas ce qui se passait.

Puis Monsieur Starkweather s'approcha. Pratique je n'aurai même pas besoin de le suivre pour lui adresser la parole. J'étais si impatiente de l'aborder que en fait peu m'importait ce qu'ils disaient sur moi... Ce qui en temps normal, m'aurait irrité au plus haut point. Je le vis enfin venir à ma rencontre. C'était si charmant de sa part que ça en devenait étrange et inquiétant . Mais je m'en fichais j'allais pouvoir lui demander conseil ! Toutefois à la place de me parler j'eus le droit à la pire monumentale... claque de ma vie. Je sentis le rouge monter en moi. On avait beau dire que les pires souffrances sont celles causées à la baguette les bonnes vieilles méthodes n'en étaient pas moins efficaces. Et puis plus que la douleur ce fut le geste en lui-même qui me blessa. Pourquoi ce grand mangemort se rabaissait-il à me gifler ? Je ne crois pas qu'il était du genre à frapper les sang-pur sans raison... et pourtant... Et puis pourquoi me regardait-il de si haut avec tant de mépris ? Peut-être parce qu'il savait déjà tout...

Il savait que je ne deviendrai jamais mangemort et il devait trouver idiot que je me sois tournée vers lui. Il n'y avait pas marqué, sur son front, "Je suis un gentil mangemort compatissant qui aide avec plaisir évident tous sorciers et sorcières en voie à devenir mangemort." Mais c'était une chose de mourir en mission, ce dont j'étais capable, sans nul doute, et une autre bien différente que de passer sa vie à chercher des souris à trois queues, tellement les membres de l'ordre étaient devenus des animaux en voie de disparition. Je fouillais, et fouillais les souris mais pas moyen d'en voir une différente... Elles étaient toutes normalement constituées. Certes elles ne manquaient pas de déshonneur et empestaient le mépris mais elles restaient des souris... Et où est-ce que je pars ainsi en parlant de souris ? J'aurai du parler de ver... de lombric... je suis bête c'est pareil. Mais je ne comprenais pas sa mission... s'il avait des noms ou des localisations pourquoi n'y envoyait-il pas des mangemorts ? Pourquoi me confier cette mission ridicule alors ?... Non excusez-moi elle n'est pas ridicule car qualifier quelque chose qu'a choisi le Seigneur des Ténèbres de ridicule n'est-ce pas lui manquer de respect ? Donc soit j'étais trop bête pour savoir ce qu'il y avait d'intelligent là-dedans... ou soit... j'en sais rien ça n'a pas d'importance après tout.

Donc peut-être que Lemnus savait déjà tout et le fait que je baisse les bras si vite était la cause de tout ce mépris... Mais jamais il ne m'avait dit que devenir mangemort était si difficile... Et ce n'était pas comme si je venais après une seule semaine. Ça faisait tellement longtemps que j'essayais... je crois même que c'était pour cela que je commençais à perdre la raison... Alors qu'on me dise où chercher ! Qu'on me donne une piste vers où m'orienter ! Et je chercherai toujours jusqu'à ce que je trouve ! Je chercherai jusqu'à ma mort s'il le faut mais un jour je serai mangemort... ou alors ma vie n'avait aucun sens. Ce n'était pas à cause de ma folie si j'étais dans cet état mais de mon désespoir. Enlevez les plus grands rêves d'une personne ! Enlevez-lui ce qu'elle a de plus cher et alors elle n'a plus aucune raison de vouloir exister, ou alors si elle s'est mis en tête de survivre alors il n'est pas étonnant que petit à petit, elle perde les pédales... Et je savais que c'était mon cas. Que je sombrais réellement dans la folie... Qu'il m'arrivait même de m'éveiller au milieu d'une nuit, un couteau à la main, une personne dans l'autre. Et j'avais peur qu'un jour ma lucidité serait complètement cachée par cette autre personnalité qui commençait à m'habiter. Mais était-ce cela d'être mangemort ?

Monsieur Starkweather me parla de ma dignité... de mon honneur... s'il savait qu'en ce moment elle avait presque complètement disparu... si il savait que je m'en fichais éperdument. Je voulais de l'honneur à condition de réaliser mes rêves. Mais même si je gardais le visage fier, même si je respectais les règles que toute ma vie j'avais trouvée juste et honorable, Père ne m'accepterait pas. Sa fille était condamnée à rester une moins que rien, une simple ex serpentard... Et ça je ne pense pas qu'il pouvait le comprendre. La sélection avait-elle été si difficile de son temps ?...

Tuer et voler des vêtements pour ne pas apparaitre nue était-ce se comporter comme une moldue ? Peut-être. Je n'en savais rien mais j'avais peu bu... ou du moins ça remontait à tellement longtemps qu'à mon avis il ne me restait pas une goutte d'alcool dans le sang. Mais l'odeur jouait contre moi... Peut-être que j'aurai du venir nu après tout... Ou peut-être que je devais lui raconter ce qu'il m'était arrivé pour remonter dans son estime... sauf qu'après il risquait pour me prendre pour une folle et ça risquerait de produire l'inverse de l'effet souhaité. Alors je baissais la tête et ne disait rien, n'osant pas croiser son regard.

Et il repartit au comptoir, écrire je ne sais quoi... avant de revenir vers moi et me menacer de me tuer la prochaine fois... S'il croyait que j'étais heureuse de venir me présenter comme ça face à lui... Il pointa sa baguette sur moi, j'eus peur un instant. Je ne voulais pas mourir, pas encore. pas tant que je n'aurai tué et fait souffrir le mangemort qui m'avait plongé encore plus dans un état que je ne maîtrisais pas. Pas tant que je ne l'aurai pas démasqué. Et alors, si je n'avais toujours pas été acceptée directement dans les rangs du Seigneur des Ténèbres je viendrai prendre rendez-vous dans la liste d'attente des meurtres de Monsieur Starkweather, quitte à le payer pour ça... ou s'il ne voulait pas me rendre ce service je trouverai bien quelqu'un... "bonjour je voudrai vous payer 500 gallons pour que vous me tuez... De toute façon très cher sachez que j'ai pris mon porte monnaie, vous n'aurez qu'à fouiller mon corps après m'avoir aidé. J'ai pas mal de bijoux en or, des tubes de sang de dragon, du venin d'acromantule. Oui tuez moi et vous serez un homme riche"... si ça ce n'est pas être maso...

Enfin il me questionna et je compris que je pouvais parler et m'expliquer. Mais que dire pour qu'il accepte de m'aider ?


- Votre enseignement m'a été utile même si, ainsi, je comprends que vous en doutiez... Quant à mon honneur elle n'a plus lieu d'être. Comment voulez-vous que je reste fière alors que jamais je ne pourrai devenir une mangemort respectable ? Je n'ai nul part où aller maintenant et je m'en fiche royalement. Seulement voir mes espérances réduites à néant par une mission que je ne peux accomplir me remplit de haine et de colère. Je voulais vous voir. Vous demander de l'aide. Alors aidez-moi, je vous en prie, à accomplir mon rêve, à trouver un membre de l'ordre puisque telle est là la mission que m'a confié le Seigneur des Ténèbres. Et si vous ne pouvez pas alors dites-moi seulement et simplement où chercher. Je refuse de mourir en simple ex serpentard alors que je ne rêve que de prendre mon envol.

Je passai en silence ce que j'avais fait de ma nuit et la rencontre avec le mangemort, ainsi que l'histoire avec le c'leb. Mais qu'est-ce qu'il en avait à faire de ça ? Il avait sans doute mieux à faire que de m'écouter parler... Et je ne voulais pas prendre le risque de ravoir une nouvelle claque ou pire... Si mon ton avait été quelque peu élogieux lorsque je l'avais abordé c'était normal. Je le respectai et il était donc d'usage d'employer le vouvoiement.

_________________


Peste à plein temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lemnus Starkweather
    || Mangemort | Que dire... ? .

& then .. ?
Poudlard P. :
0/0  (0/0)
&. :
MessageSujet: Re: Besoin d'aide [pv Lemnus] Jeu 2 Déc - 22:42

La dignité et l’honneur, deux choses que beaucoup oubliait, deux traits de caractères qui faisaient de vous quelqu’un de respectable ou pas. C’est ce qui vous différenciait assez souvent d’une personne inutile ou sans pouvoir. Elles permettaient aussi d’imposer le respect à la plupart des personnes qui vous connaissait, mettait une barrière avec ceux qui étaient jaloux du pouvoir qui se dégageait de votre personne. C’était le genre de sentiment que Lemnus aimait faire ressentir aux autres, il aimait rayonner, impressionner voir être craint par ceux qui se trouvaient autour de lui. Pour le mangemort, il n’y avait que les lâches à ne pas être digne, est ce que sa jeune apprentie, était de ce genre ? Etait elle de ceux qui renonçaient à la moindre difficulté en tous cas il ne lui avait rien enseigné dans ce sens. Il avait passé sa vie à rechercher les sorts les plus puissants, lui permettant ainsi d’atteindre un niveau de magie presque jamais vu jusqu’alors. Il en payait aujourd’hui le prix se retrouvant presque dominé par cette force invisible qui voulait faire de lui son bras armé. Tout ceci ne regardait que lui et sa fierté omniprésente. Il fixait la jeune Diana d’un regard sévère qui en disait long sur ce qu’il pensait de son discours. Que pensait-elle lui prouver si ce n’est qu’il avait échoué dans ce processus qu’était l’apprentissage pour faire d’elle une vraie mage noir. Les mots de la jeune Mortador reflétaient clairement une perte de confiance qui ne pouvait être tolérée. Haussant les sourcils, le mangemort hésita à lui administrer une autre gifle, de telles paroles ne pouvaient résonner dans la bouche d’une sorcière qui servirait bientôt les desseins du Seigneur des Ténèbres. Comment pouvait-elle tenir un tel discours ? Ne lui avait il pas enseigné les bases, ne lui avait il pas montré les fondamentaux de ce qu’était un sorcier persévérant qui ne se laissait pas décourager par des broutilles. Il ne pouvait pas tolérer une telle façon de penser, ne serait-ce que pour le père de Diana.

L’amitié entre les Starkweather et les Mortador datait de bien longtemps de plus Lemnus avait une dette envers le paternel puisque celui-ci lui avait sauvé la mise alors que le mangemort était recherché activement par l’Ordre. Et de toute façon la famille Mortador n’avait pas besoin de ce genre de publicité au sein de la communauté des mages noirs, ils avaient déjà eu à faire face à la mort de la mère. La fin du discours perturba un instant Lemnus. Elle était toute apeurée car Lord Voldemort lui avait apparemment affecté une mission qui consistait à lui apporter un membre de l’Ordre du Phoenix. Il arqua un sourcil tout en jetant un regard quelque peu curieux sur son apprenti. Le Seigneur avait il perdu l’esprit ou alors était ce pour la mettre à l’épreuve. Le mangemort ne comprenait pas vraiment le raisonnement de son maître. Bien qu’elle méritait une leçon pour ce comportement des plus pitoyables comment pouvait elle mener à bien ce que lui avait demandé le chef des mages noirs. L’invitant à le suivre dehors, il passa l’entrée du magasin et attendit que la jeune fille eût passé la porte. Elle n’avait clairement pas le mental d’une mangemort sans conscience et était encore à Poudlard, Lord Voldemort avait dû se tromper. Le contraire ne pouvait pas être possible. Il respectait son Seigneur et maître, il lui vouait une servitude sans faille obéissant à ses moindres ordres. Un asservissement qui n’avait d’égal que la méchanceté de l’ancien Tom Jedusor. Les plus raisonnables appelleraient ca un esclavagisme d’autres le traiteraient de petit chien chien à son maître. Ceux-ci ne devait sans doute pas avoir conscience de l’aura du Seigneur des Ténèbres qui scintillait sur ces serviteurs et leur donnait envie de mettre ce monde à feu et à sang. Lemnus aimait à être aux côtés de lui sentant la mort qui se dégageait de lui comme un parfum d’une femme. Cependant cette senteur reflétait particulièrement bien les différentes exactions qu’avait commises le chef des mages noirs. Il jeta finalement un regard sérieux à Diana avant de s’adresser à elle d’une voix grave et sans détour.

« Je ne sais pas ce qui t’es arrivée mais je t’interdis d’avoir un discours si pitoyable devant moi. As-tu donc si peu d’estime en ton nom et ta famille pour oser te comporter de la sorte ? Sois fière… »

Il marqua une pause pensant à ce qu’avait pu vouloir son maître en imposant une mission de la sorte à son apprenti. Ne daignant plus aucune attention à la jeune fille, il se concentra sur ces quelques mots « Trouver une membre de l’Ordre du Phoenix. ». C’était presque irréel, presqu’inconcevable même si on pouvait considérer que la menace grandissante que constituait Harry Potter, forçait les mangemorts à être de plus en plus nombreux. Cependant Diana Mortador n’avait pas les capacités nécessaires pour se mettre en chasse de membres de la faction de Dumbledore. Il soupira un instant, pour le père de Diana, il ne pouvait pas la laisser supporter le poids de cette mission toute seule. Contrarié par un choix impossible, il fixa de nouveau la jeune fille d’un regard sans émotion. Non il avait une dette envers son père, il allait lui donner quelque chose de plus accessible et il endosserait la chasse des membres de l’Ordre. Il se posta devant Diana pouvant sentir encore l’odeur d’alcool qui émanait de sa personne, il eût un léger rictus de dégout avant de s’adresser de nouveau à son apprenti.

« Avec un tel état d’esprit pourrais-tu ne serait ce qu’espérer réussir une mission si importante ? Tu n’en as pas l’étoffe malgré ce que je croyais. Je te fais l’honneur de t’en décharger… »

Cependant son maître avait voulu la tester, il ne pouvait le court-circuiter, il passerait pour le pire des manngemorts et il ne pourrait plus revendiquer la confiance de qui que ce soit. Il réfléchit un instant se souvenant du dernier conseil et de ce qui inquiétait toute la communauté des mangemorts : la disparition du médaillon de Salazar Serpentard. Selon certains, il s’agirait d’un vol orchestré par des membres de l’Ordre mais le Seigneur des Ténèbres affirmait que celui-ci n’avait pas quitté l’école de Poudlard. Il esquissa un large sourire avant de hausser les sourcils.

« Le médaillon de Salazar Serpentard a été dérobé et nous pensons qu’il est encore à Poudlard. Probablement un des professeurs qui l’a récupéré pour nuire à notre Seigneur. Je te charge de le récupérer, fais toi aider si tu le désires. Cependant tâches de ne pas me décevoir sinon je ne donne pas cher de ta personne. M’as-tu bien comprit Diana ? »

Il se retourna un instant et s’engagea légèrement sur un chemin de pavé avant de tourner la tête vers la jeune femme.

« Mènes à bien cette mission et tu gagneras le respect que tu mérites. Nécessaire à l’accession au titre de mangemort. »

Il se tût un instant attendant que la jeune femme pose ses éventuelles question, il ne tarderait pas à s’en aller ensuite, il devait apprendre à se contrôler c’était une priorité…..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Diana Mortador
    || Serpentard | 7eme Année.
||  Serpentard  |  7eme Année.

& then .. ?
Poudlard P. :
250/700  (250/700)
&. :
MessageSujet: Re: Besoin d'aide [pv Lemnus] Lun 6 Déc - 14:57

Monsieur Starkweather sortit du magasin. Je le suivis. Et à chaque minute je sentais mon malaise augmenter. Il avait raison bordel. La vérité sortait de sa bouche comme toujours... Je n'étais pas digne d'être ici, pas digne de devenir mangemort, pas digne seulement d'être à serpentard... Pas digne... Toutefois l'erreur était humaine, n'est-ce pas ? Même moi j'avais le droit de me tromper... d'être ailleurs, d'être perdue. Et de me balader nue dans les rues ? pffff j'avais pas géré ce coup ci. J'avais vraiment était... était quoi ? Il n'existait pas de mots pour qualifier ce que je ressentais. Je n'avais aucun style, aucune class. Tais-toi Diana tu t'enfonces. Une sang pur n'a pas le droit de douter d'elle-même... Une sang-pur... l'étais-je toujours ? Le C'leb m'avait mordu et je n'avais pu me défendre... tout avait été trop vite. La valeur du sang avait-elle tellement d'importance ? C'était simple depuis ma rencontre avec lui je me posais des questions existentielles, je revenais sur des certitudes... en cinq mots : je ne me reconnaissais plus. Ce n'était pas plus mal en même temps. Peut-être que je me rendais compte de choses qui m'avaient toujours échappé... Comme les bienfaits de l'eau de pluie sur le corps ?.... pfff. Je prenais une voie qui ne me plaisait pas. C'était une évidence. Je devenais faible... Non. Il suffisait que je retrouve mon chemin qui me ramènerait dans le troupeau. Petit mouton s'est perdu demande le bâton d'un berger ! Et puis tout n'était pas si mal... J'avais perdu un rêve, je ne vivais que pour de la vengeance mais jamais je n'avais fait autant de progrès au niveau du combat. Je me battais jour et nuit, je m'entraînai à toutes armes, essayait de repousser tous maléfices. C'était indéniable en ce point là je n'avais jamais été plus puissante. J'avais même appris à devenir légilimens... Oui je ne le maîtrisais toujours pas parfaitement mais un jour je réussirai et le plus tôt serait le mieux. Le pouvoir m'attirait. Et ce n'était pas n'importe qui qui maîtrisait ce sort.

Je reprendrai confiance si il n'y avait pas ces moments où je me réveillai au milieu de la nuit en plein milieu de nul part sans savoir parfaitement ce que j'avais fait... Comme cette autre gamine que j'avais tué il n'y a pas longtemps. Enfin si je savais ce qu'il se passait mais ça se déroulait étrangement... comme si... comme si ce n'était qu'un rêve. Si je m'en rendais compte ça devrait signifier que je peux l'empêcher, n'est-ce pas ? Mais je me rendais compte que j'aimais ça. J'aimais la souffrance et la pitié que je lisais dans les yeux de ces crétins. Je me nourrissais de leurs cris, je respirai l'odeur de leur sang... Etait-ce mal ? Je n'en savais rien. Je me perdais et tournais toujours en rond. Je veux voir la lumière ! Bin tue toi. Vas-y... Tu reverras la lumière, et le gouffre là-bas. La créature qui vit au fond du puits arrêtera de t'attendre. Vas-y oui c'est ça, nourris cette chose elle n'attend que ça. Tais-toi Diana... Tu crois que ces conversations mentales entre toi et toi c'est sain ? Je deviens vraiment cinglé... Faudrait peut-être en parler à monsieur Starkweather. Il doit tout connaître. Il a de l'expérience et il est puissant. Pour recevoir une autre gifle ? C'était ça le but ? Très ingénieux en effet... J'étais déjà surprise qu'il ne m'avait pas frappé une nouvelle fois, ne tentons pas le Diable.

Je restais, pensive, à ses paroles. Il avait raison. Et je me résous à tout faire pour revenir dans le chemin qui m'était destiné. Je ne décevrai plus personne, je veillerai à l'honneur de Père. Plus de folie. J'étais certaine que je n'aurai pas du aller trouver et pourtant cette gifle restera dans ma mémoire. Et je me souviendrai de son bruit lorsque je menaçais de ployer face au vent qui souhaitait m'écarter de ce que je devais être. Néanmoins mon problème avait l'air de le laisser perplexe aussi... Perplexe ? Non c'était impossible. Il devait simplement réfléchir, il ne pouvait point avoir de doute...

Il finit par m'en décharger... J'aurai du sauter de joie... crier de plaisir... pourquoi pas pleurer de soulagement ?... mais ce n'était pas le cas. Ca ne fit qu'augmenter mon sentiment de honte. Il savait que je n'en étais pas capable... il n'avait eu aucun problème à le dire à voix haute. Je n'ai pas le pouvoir pour tuer un membre de l'ordre... il l'avait pourtant cru... je le décevais. Je m'en voulais. Je n'avais pas le droit d'être si faible. Je voulais remonter dans son estime... C'était stupide pourtant j'avais déjà du tomber si bas... Ouvrir la bouche ne ferait que m'enfonder encore plus et pourtant... non j'attendrai...

Il m'en confia une nouvelle. Plus accessible. Je me savais capable de retrouver ce pendentif. C'était de plus un professeur qui l'aurait volé. Ca rendait les choses bien plus simples. Et puis j'étais toujours convaincu que mon agresseur était un membre du personnel de Poudlard. Je pourrai relever cette mission et continuer de chercher mon agresseur en même temps. J'aimais ça. Et sa dernière phrase eut le mérite de calmer ma honte. Si je réussissais cette mission peut-être que je remonterai quand même dans l'estime de Monsieur Starkweather. Je n'échouerai pas cette fois-ci. J'ochai la tête. Là aussi inutile de faire des commentaires. Toutefois une question me démangeait.


- Mais que va devenir la mission que le Seigneur des Ténèbres m'a confié ?

Aussi tôt l'avais-je posé que je le regrettais. C'était lui qui allait devoir se charger de cette corvée. C'était injuste de ma part que de lui faire porter mon fardeau. C'était encore plus faible que n'importe quelle réaction que j'aurai pu avoir.

- C'est vous n'est-ce pas ? Mais vous ne pouvez pas... enfin je veux dire que c'est moi qui aurait du le faire... Que jamais vous auriez du accepter de m'aider. Si vous échouiez...

Je n'achevai pas ma phrase. Il n'échouerait pas de toute façon. C'était impossible. Il était trop puissant pour cela. Et puis de quelle aide pourrai-je lui être ? Je n'avais pas assez de talent pour l'accompagner...

_________________


Peste à plein temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Besoin d'aide [pv Lemnus]

Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'aide [pv Lemnus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Praetoria Noctis :: .::Hors Poudlard::. :: && Londres - Sorcier :: #. Chemin de traverse-