Praetoria Noctis


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Luka Van H » M.A.J. 22.12.10.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Luka Van H'
    Luk" || Que sais-tu du malheur d'aimer?
 Luk

& then .. ?
Poudlard P. :
241/700  (241/700)
&. :
MessageSujet: Luka Van H » M.A.J. 22.12.10. Mer 22 Déc - 20:05

» Me, Myself & I.




    &&



    &&


    « Copyright des icones -- L.V.H - c'moi..»
    Nom « Van H »
    Prénom « Luka »
    Date & lieu de Naissance « 9 Juin, 1975 à Karlstäd - Sweden. »
    Age -- Reel & Physique « 23 Ans. »
    __________
    Groupe « Professeur. »
    Profession dans le Groupe « Histoire de la Magie __ Ecrivain dans le monde moldu. »
    Ancienne Ecole « Poudlard - Puis Beauxbatons.»
    Ancienne Maison -- Si Poudlard « Serdaigle. »
    __________
    Famille -- Généalogie abrégée « La Noble Famille Van Hayden au blason « Ne Variatur » : Afin que rien ne soit changé...
    Elle a une mère, Agnetha Van Hayden maniaque du sang pur. Un père Fredrick qui n'est pas beaucoup mieux. Elle, est femme au foyer, lui bosse au ministère de la magie en Suède. Sa famille la plus proche est sa cousine Thèo , traitre à son sang comme elle, et le pere de celle ci Eckhart, qui bosse egalement au ministère en Suède. Elle les a perdu de vue depuis l'age de ses 15 Ans, mais elle sait que Thèo la cherche encore. »

    Statut Marital « Celibataire mais... »
    Orientation sexuelle « L. »
    __________
    Orientation « Fondamentalement neutre. »
    Patronus « Une Biche. »
    Animal de Compagnie « Un corbeau noir, nommé Altariel. »
    Composition de la baguette « Je sais pas.. J'en avais une, mais je m'en sers jamais.... Hey, vous saviez que je savais faire de la magie sans ? »


    » Votre Histoire .


    « « On partira de nuit, l'heure où l'on doute, que demain revienne encore. Loin des villes soumises, on suivra l’autoroute, ensuite on perdra tous les nords. On laissera nos clés, nos cartes et nos codes, prisons pour nous retenir. Tous ces gens que l’on voit vivre comme s’ils ignorent qu’un jour il faudra mourir… Et qui se font surprendre au soir.
    Oh belle, on ira. On partira toi & moi, où je sais pas… Y’a que les routes qui sont belles, et peu importe ou elles mènent… Oh Belle, on ira… On suivra les étoiles et les chercheurs d’or… Si on en trouve on cherchera encore.
    On n'échappe à rien pas même à ses fuites, quand on se pose on est mort… Oh j’ai tant obéi, si peu choisi petite, et le temps perdu me dévore….
    On prendre les froids, les brûlures en face, on interdira les tiédeurs, des fumées, des alcools & des calmants cuirasses qui nous a volé nos douleurs, la vérité ne nous fera plus peur.
    Oh belle, on ira, on partira toi & moi, ou… Je sais pas. Y’a que des routes qui tremblent, les destinations se ressemblent… Oh Belle… Tu verras…Et l'ombre ne nous rattrapera peut-être pas. On ne changera pas le monde mais il ne nous changera pas.
    Si tu me crois, belle… On ira. »



    Belle, On ira… C’est l’histoire de ma fugue. L’histoire d’une gamine de 15 ans, totalement perdue et qui ne croit plus en rien. Mais je crois que ça n’est pas le sujet… non. C’est loin de l’être. Mais peut être que…

    Bon d’accord… Just’un bout de mon passé alors.

    « Ne variatur. » Pour que rien ne change, ou quelque chose comme ça. Ca a toujours été le blason de ma famille. Des armoiries vermeilles sur un fond d’argenté. Des épées sur les murs, des armures dans le salon, et un manoir immense. Fille unique d’une famille de l’aristocratie suèdoise j’ai passé les quinzes premieres années de ma vie traitée comme la seule héritiere de leur argent et de leur idéologie. Nous etions des sorciers. Depuis la nuit des temps en fait, de pere en fils, de cousins en cousines, depuis toujours, notre sang était pur. Une famille idéale pour les idéaux du Seigneur des tenebres, des mangemorts et des autres fanatiques. Une famille loin de mes idées à moi. Pour mes parents et leur proches, cousins, amis, voisins, nobles au sang pur de tous bords, les moldus, non sorciers n’avaient leurs places que dans des fermes, parqués comme du bétail, ou bien reduits à l’esclavage par cette classe de sorcier superieure… Non, mes parents n’avaient pas d’elfes de maisons, mes parents avaient des moldus… ou des sangs mélés. Cette idéologie stupide, ils n’étaient malheureusement pas les seuls à la partager, je sais… il est inutile que je vous raconte l’histoire… Les années 70’s la terreur du seigneur des tenebres. Même dans notre pays reculé son nom était craint ou prononcé avec louanges. Je suis née à cette periode la, j’ai vu mes parents revenir en sang chaque soir… ou plutot couverts d’un sang qui n’était pas le leur. J’ai vu des choses qu’une enfant n’aurait jamais du voir. Mais au final j’ai survécu… ?

    J’aimerais tout avoir oublié, mais ce serait mentir… Je me souviens de tout. De ces nuits au manoir où les orgies romaines redevenaient reelles, les coups, le gout du sang, les femmes nues ,outragées, attachées… Je me souviens de cette nourrice qui tachait de calmer mes pleurs, des rires histeriques de ma mere, de la douceur de ma cousine. Je me souviens des traces de sang, je me souviens de ma douleur… Et des couleurs vermeilles des tableaux et de mes larmes.

    15 Ans, durant, j’ai fui mes parents trop absents… La mort de Voldemort , leur seigneur, leur idole, les avait plongés dans une tourmente folle… J’étais jeune … Trop jeune, je n’avais que 6 ans, mais je comprennais les cris fous de mon pere, les larmes de ma mere… Je comprenais leur besoin de cacher des objets à la cave, la diminution des soirées… Je comprenais que tout cela était lié à la liberation du monde moldu… A la liberation du monde sorcier.

    Mais j’étais encore jeune. Et a leurs yeux j’étais malléable… Ces années de jeunesse je les passais dans une grande bibliotheque, dans notre grande bibliotheque… Ou dans ma chambre avec Mary, ma nourrice… ou ma gardienne… Un tenebreux orage ma jeunesse donc… Et quelques divins soleils comme les sourires de Thèo, cousine trop proche… ? Trop tendre. La vie pour moi était un livre. J’aurais été ecrivain, eux ils m’auraient voulu rentiere, vivant comme eux d’argent et de debauche. C’etait hors de question… Le marriage était lui aussi hors du sujet et il y’eut ce jour. Un jour de trop… Je partais, claquant porte et fenetres, volant une voiture au premier moldu du coin… Fuyant vers cette France que je supposais libre. Fuite en avant deroutante, s’ensuivirent 4 longs mois d’errances… dans les rues, les ruelles, je visitais le monde, j’étais maitre de moi, maitresse de l’univers. Ils ne me cherchaient pas, ou ne me trouvaient plus. Je ne sais pas.

    Pourtant, on se lasse toujours… et mes jeans dechirés ne me protegeaient plus quand un soir, rythmée par de vieilles chansons, à la chaleur d’un feu non loin d’une falaise je decidais d’arreter. Une nouvelle fuite, mais une fuite totale… J’aurais au moins essayée…

    Je ne suis pas morte ce soir la. J’ai rencontré un ange, Alice Hudson. Ecrivain, sorciere portée sur l’alcool, depressive , deviante, artistique , ronchon… La fille parfaite pour moi ? J’avais fais le saut de l’ange elle etait mon ange gardien, et si je suis encore debout, encore en état de conter mes deboires, c’est a cause de cette brune qui a volé mon cœur, et m’a volé ma mort…

    C’était une belle femme, elle l’est toujours d’ailleurs. Ecrivain, sorciere excellent refusant la magie, possedant des pouvoirs que je ne peux citer, elle a été pour moi mere , sœur, et compagne pendant des années durant… Jusqu'à ma majorité en fait. Ca duré 3 ans, 3 ans pendant les quels je vivais dans son loft, finissant dans son lit plus que de raison. J’ai tout appris d’elle, elle a tout fait pour moi, et malgré nos disputes homériques il y’avait ce quelque chose… que je ne dirais pas.

    Puis, il y’eut Poudlard, jusqu'à lors mes parents m’avaient enseignés des choses… ça et la… Mais ça n’avait jamais été un enseignement suivi. Pour elle j’étais brillante, elle m’y fait rentrée… Elle etait prof de runes cette année la, et ses cours si’ils m’envoutaient, n’envoutés pas que moi. C’est comme ça que j’ai rencontré Kimberley Jackson. Meilleure amie … ? Ambiguë, attirance complexe, je ne saurais decrire quel lien nous a lié, elle était dans la meme année que moi à Serdaigle, et nous ne nous lachions plus. Meilleure de ma classe, je n’aimais pas étudier, je n’étais pas faite pour ça, et ma jalousie exacerbée ne supportait pas de voir les regards enjoleurs d’Alice pour ses eleves feminines. Nous nous disputions encore plus elle et moi, elle etait libre me disait elle, et bien je l’étais aussi. Elle devait probablement seduire Kimberley deriere mon dos, grand bien lui en faisait… Un soir j’ai fuis Poudlard, grand mal m’en a prit. Ou peut être grand bien. J’ai rencontré quelqu’un…

    Ce n’est pas une romance arlequin qui s’est tissée ce soir la… Non. J’ai fais quelque chose, que l’on jugerait mal. C’était un soir de plus ou je me tailladais… Je n’ai pas eu le temps d’en finir, une bete m’a poursuivie… Je suis tombée et c’est le vide dans ma tete. J’ai horreur de ça, ces moments ou l’on oublie quelque chose, ou tout semble distant… Mauvaise chose, bonne chose, les crocs d’une vampire se sont refermés sur ma nuque et je n’en suis pas morte… Nous avons developpé un petit quelque chose… elle me mordait, et me prenait du sang… Mais ça m’évitait de me taillader… En un sens, c’était de l’autodestruction, d’une autre maniere… La suite est venue naturellement, je me suis retrouvée son calice, liée à elle pour une eternitée. Elle ne voulait pas m’infliger ça… Mais le mal était deja fait non.. ? c’était plus une malediction pour moi, un bienfait pour mes proches,… je n’avais plus le droit de mourir. Je m’étais renseignée oui… Calice… Elle serait perdue sans moi. N’allez pas croire plus, il n’y’a pas de sentiments la derriere… elle est une sorte de meilleure amie… Je crois ?

    Je n’en ai pas parlé à Kimberley, elle n’aurait pas compris, elle m’aurait jugé… Elle qui ne supportait deja pas de me voir m’autodetruire… Alice, elle, n’a pas apprecié. Je pensais qu’elle comprendrait, encore une fois j’ai eu tort. Elle m’a changé d’ecole, et elle a changée de vie. Je ne sais pas vraiment ce qu’elle est devenue maintenant, j’ai fini mes etudes à Beauxbatons. J’en suis sortie diplômée. Et j’ai vécue moldu entre Berlin, Paris et Londres, jusqu'à il y’a peu de temps.

    Maintenant ? J’ai 23 Ans je crois… Depuis pas très longtemps. Luka Van H’, ecrivain moldu… Sorcière a demi ouverte.. Non, ce n’est pas mon vrai nom, j’ai oublié le patronyme Van Hayden en fuyant le manoir… Chez les non sorciers, j’ai un succés convenable, non, vous ne revez pas, j’ai aussi un égo demesuré, il est juste moins gros que celui d’Alice. Dans la guerre qui menace je prone la neutralité. Je ne sais pas… J’aimerais juste eviter le plus de morts possibles, cette guerre n’est pas la mienne. Mon seul contact avec le monde magique.. ? Kimberley avec qui j’entretiens toujours cette meme relation ambiguë qu’a l’époque, Les rencontres avec Alana, a qui j’offre gracieusement mon sang, les diners avec des amis qui eux n’ont pas choisis de tirer un fatidique trait sur leur mode de vie et aussi les soirées, seule dans des ruelles où je croise Sidney, pour prendre des nouvelles de son fils… Ou pour qu’elle me sauve des mauvais pas dans les quels je fais exprés de me mettre… Qu’importe.

    C’est une époque dangereuse… On, elle… Me force à sortir de ma neutralité, Prof de Runes à Poudlard. L’école est en danger… Je ne suis pas qualifiée… Si… Qui est ce que je veux leurrer, j’ai toutes les qualifications possibles, je suis un génie. Ainsi… Me voila de retour dans ce vieux château déglingué… Être a la place d’Alice, me fait vraiment bizarre… Je maintiens que Sa place à elle est la… Pas la mienne…. Mais Alice a disparu, et Poudlard a besoin d’un excellent prof de Runes… Disons que je suis la… en remplacement …

    J’espere.

    Les gens qui m’entourent ? Je les regarde a peine, bien sur je parais froide a leurs yeux… Une froide garce… Mais c’est pas ma faute si peu de gens veulent percer ma carapace. Alors j’ecris. Je ne fais que ça… Ecrire… Ecrire… Et ecrire encore. En Français bien sur. Et sur le monde moldu.. On s’en fiche de tout ça de toute façon… Ici je suis juste Luka Van H… Au milieu de ce college magique… Magnifique… Non ? Ce que je fais de mon temps libre ne les regarde pas. Mon sang est pur, je ne prends pas parti, c’est peut être tout ce qui compte. D’autant plus que… Comment dire ? Je suis une brillante sorciere et ce serait ridicule pour eux de se defaire de moi… Mais dans l’ombre, la resistance gronde,… Qui sait ? Peut être que quelqu’un pourra me convaincre de les aider…

    Ou bien peut être que de sombres assassins pourraient avoir besoin de moi… ?

    Il est tellement de choses de mon passé sur les quelles je mens... Ils ne savent pas, ils ne savent pas ce qui c'est passé cette nuit la. Ils ne le sauront jamais. Seuls trois mangemorts sont au courant, c'est largement suffisant, et je pense que Théo s'en doute. Mais... Non. Je prefere me dire que personne ne le sait. Je prefere me dire que ce cauchemar n'a jamais été reel.... ? Non... Je me tais.

    _______________________


    Et maintenant.... ? Maintenant nous avons retrouvés Alice. Elle va reprendre son poste de professeur de runes... Et moi, je vais enseigner l'Histoire de la magie... Parce que je suis sure que Poudlard va devenir interessant dans les jours à Venir. J'ai quelque chose à faire ici... maintenant ? Je dois entrainer la petite Diana aussi... Entre autre. Alors je reste.

    »

    » Vous, plus en détail... .


    «Vous la voyez la bas la jeune femme qui ressemble a une étudiante un rien perdue. Oui, la fille dans le coin, adossée au mur avec une Lucky entre les levres et des fines lunettes. C'est Luka , regardez la de plus prés. Vous voyez ses yeux gris acier envoutants, ses cheveux fins coupés courts et un rien désordonnés, sa silhouette un rien androgyne mais tout'a fait charmante... Oui c'est bien d'elle dont je vous parle. Elle est belle non ? Vous trouvez vous aussi... Et vous devriez la voir quand elle parle, quand elle court... Oui... C'est elle, Luka. Un physique assez sportif, la voix grave et éraillée, elle veille.
    Sur son avant bras vous pouvez trouver une croix anti-christianique travaillée, son poignet gauche nous cache quelques mots en runes et des stigmates éternelles. Le bas de son visage est souvent caché par un keffiéh noir et blanc et elle porte des baggy et des costards. A mi chemin entre le punk ,l’emo et le style skater. Elle sait aussi rester classe et sobre… Et cela plait. Enfin la plupart du temps. Mais qui suis-je pour vous parler d’elle ?
    Ah, vous voulez en savoir plus sur elle, voir qui elle est au fond ? Qui se cache deriere ses allures de charmeuse. Et bien... Laissez moi vous dire que ce n'est pas une mince affaire. Luka est aussi ambigue qu'anticonformiste... Artiste ou du moins ecrivaine jusqu'au bout des ongles, elle est passionnée et impulsive... L'ecriture compulsive, un rien de succes, et une passion sans limite pour la littérature... Laissez moi reflechir ... Que dire de plus. Oh... Elle est bornée, tétue, froide en apparence, et elle a le sarcasme rapide. Mais au fond, c'est quelqu'un de gentil, persuadée qu'il y'a du bon en chaque être, et prete a tout pour une cause qu'elle juge noble. Sa vie sentimentale ? Non... Vous ne voulez pas savoir, d'ailleurs ne me regardez pas je n'en sais rien. Luka est tout aussi mysterieuse que l'univers est etendu... Cependant vous voyez cette lueur triste quand elle voit des couples, ou quand vous lui parlez d'amitié, de sentiments... Elle cache quelquechose... Pour sur. Mais quoi? Le mystere reste entier.

    Ce qu’elle fait ? Ce qu’elle est ? Elle n’en parle jamais… Ou bien elle parle trop. A vous de savoir la prendre, de savoir comment la pousser a vous faire confiance.
    Ainsi vous le voyez dresser les qualités et defauts de Luka est quasi impossible…
    Charmeuse, Ambiguë, Anticonformiste, Ecrivaine, Genereuse, Tetue, Mysterieuse, Bornée, Impulsive… Nous pourrions tellement en dire… Et si peu après tout, car pour la connaître il faut l’approcher… Et sa carapace glacée nous en empeche parfois.
    Mais Luka est surtout, et avant tout. Intelligente. Oui. C'est le mot qui la caracterise le plus. Peut être un rien manipulatrice du a son intelligence. Mais tout ce qui compte pour elle.. C'est la Lecture. L'ecriture et surtout la connaissance.

    & Puis aussi… Vous savez… Un Nom de Garçon, pour un cœur de Femme… Ce n’est pas son vrai nom. Non. Bien sur…

    Que vous dire de plus ? »


    » & Behind the Silverscreen.



    Pseudo « Luka. »
    Age -- Reel & Physique « 23. »
    Niveau de RP « Comment pourrais je le juger ?»
    Presence sur le Forum « Sur le dos d'Argo. »
    Comment nous avez vous connu ? « Je l'ai crée. »
    Avez vous bien lu le reglement? « Oui. Elle est ma femme.... (a) »
    Votre Personnage d'HP Preferé? « Bellatrix. »

    _________________

    I'm looking for a way to calm these voices in my head. With all this mad confusion I don't wanna leave this bed... I'm on the run... I'm on the run again. And I don't know which way is left... And there's no point in not being right... So I'll hold my breath till the morning... Till I see the light.



    Froufrou's Adepte : 90 %
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur

    Luka Van H » M.A.J. 22.12.10.

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
    Page 1 sur 1
    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Praetoria Noctis :: .::Administration::. :: && Registre-