Praetoria Noctis


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Après tant d'années... [Luka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Après tant d'années... [Luka] Lun 17 Jan - 14:54

    Les gens rêvent de beaucoup de choses, parfois des choses totalement démentiel et complètement irréalisable mais moi je n’avais rêver que d’une chose dans ma vie, une seul et unique chose : je voulais grandir, trouver un mari riche, me marier, avoir un enfant qui suivrait mon exemple et être heureuse !! Et tout sa je l’avais eu… à un détails prêt qui avait absolument tout fichu par terre !! Ma fille, Elizabeth, je lui avais tout donner dans son enfance, elle avait eu de l’amour, et j’avais toujours été là pour lui offrir des habits et tout ce qu’il fallait pour qu’elle soit la plus jolie des petites filles mais pour me remercier elle s’était enfuie de la maison et était partie je ne sais ou faire sa vie comme elle l’entendait puisque visiblement nous ne l’entendions pas de la même façon !! Elle avait amener la honte dans la famille en prenant la fuite et en nous reniant, en reniant sont passer et sa famille. La famille Van Hayden est une des familles de sorciers les plus importante d’Europe, une famille bien entendue de sang pure et très conservateurs des règles à ce propos, il était hors de question que ma filles ne suivent pas au moins cette règles mais voila… elle s’est enfuie et d’après ce que j’ai put apprendre à son sujet elle a vécue comme toute cette vermine de moldus, comme une chienne sans maître sous les ponts !! Elle était le déshonore de la famille et plusieurs membres se sont lancé à sa poursuite pour la retrouver et la ramener dans les rang et même la tuer s’il le fallait mais je n’avais jamais put, elle avait beau être ce qu’elle était elle restait ma fille et faisait toujours partie du plan que j’avais depuis toute petite pour avoir une vie digne d’un compte de fée et tout le monde sait que les comptes de fées se finissent bien… Mais lorsque le maître était revenue au pouvoir un membre de la famille Van Hayden avait été désigné pour aller à Londres représenter la famille auprès du Seigneur des Ténèbres et rare sont ceux dans la famille qui ignorent qu’Elizabeth vie justement à Londres, ils m’ont alors désigné en me demandant par la même occasion de retrouver ma fille et de la ramener dans les rang par tout les moyens possible…

    Je n’ai pas eu le choix et si je la retrouve je n’en aurais pas non plus, elle devra me suivre ou mourir mais est ce qu’une mère est capable de tuer sa fille aussi facilement qu’elle tue un pauvre inconnue dans la rue ?? J’étais presque sur que non, je pouvais être dure avec ma fille même très dure et blessante voire méchante mais lui faire du mal physiquement je ne savais pas si j’en étais capable, ceci dit je n’allais sûrement pas tarder à la savoir… Cela faisait une semaine que j’étais à Londres, loger dans un palace en plein centre de Londres, bien entendue le Londre moldus mais bon l’hôtel était magnifiques et j’avais de quoi me défouler aux alentours je n’en demandais pas plus !! J’avais obtenus une audience avec le Seigneur des Ténèbres il y a quelques jours et nous avions parler de la famille Van Hayden et du fait nous étions tous prêt à rejoindre ses rang s’il le fallait. Par chance il n’avait pas eu vent de ce qu’il s’était passé avec Elizabeth donc il n’avait pas poser de question à ce sujet ni donner d’ordres !! Mais je devais la retrouver, j’avais reçus un hiboux de mon frère en me demandant ou en étaient mes recherches et je n’avais pas osé répondre car pour être franche je n’avais pas vraiment commencer, je savais qu’elle se faisait appeler Luka Van H’ maintenant et qu’elle était professeur à Poudlard mais je n’en savais pas plus et je n’avais même pas essayé de prendre contact avec elle. Mais je devais le faire, j’avais alors pris la décision de m’y mettre et après m’être enrouler dans un long manteau rouge bordeaux et avoir mis la capuche sur ma tête de manière à ce qu’elle cache mon visage j’avais transplaner dans le village de Prés au Lard.

    Un village peupler que de sorcier mais sacrément primitif tout de même, ici tout semblait vieux et délabrer sa faisait peur de voire autant de vieilleries !! Je jetais donc un rapide coup d’œil au alentour avant de prendre une ruelle et de me retrouver devant un bar nommé Les Trois Balaies. Je l’observais vite fait avant de pousser la porte avec un air de dégoût mais j’entrais quand même. Il n’y avait pas beaucoup de monde, une chance et l’endroit était franchement miteux et sale aussi sa ne donnait pas envie de s’asseoir à une table pour commander quoi que ce soit !! Je m’avançais de quelques pas restant tout de même prêt de la porte et tenant ma baguette dans ma main au cas ou, mon visage était cacher par ma capuche et je voyais clairement que le peu de personnes présentent dans le bar avait peur, ils devaient être constamment envahit de mangemorts alors il y a avait de quoi… Je jetais alors un rapide coup d’œil à la salle avant de repérer une table à l’écart, à cette table il y avait une jeune femme qui semblait plonger dans des corrections de copie avec un verre devant elle, sa faisait longtemps, très longtemps même mais il ne m’avait pas fallut longtemps pour reconnaître Elizabeth. Je m’avançais alors doucement de sa table en venant m’asseoir sur le siège en face d’elle et lorsqu’elle releva la tête je lançais d’une voix bien distincte :


    « Bonsoir Elizabeth… je me demandais justement dans quel genre de caniveaux j’allais te ramasser !! » Je lançais un nouveau regard dégoûté autour de moi en venant retirer ma capuche de manière à ce qu’elle puisse voire mon visage avant d’ajouter : « Tu as beau être toujours aussi décevante, tu deviens au moins prévisible !! »

    Je me tenais droite sur le siège, tenant toujours ma baguette à la main et la regardant droit dans les yeux avec un petit sourire satisfait, j’étais dure avec elle mais elle l’avait été avec moi et puis elle méritait d’être remise en ligne pour ce qu’elle faisait subir à la famille et ce qu’elle m’avait fait subir à moi !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Luka Van H'
    Luk" || Que sais-tu du malheur d'aimer?
 Luk

& then .. ?
Poudlard P. :
241/700  (241/700)
&. :
MessageSujet: Re: Après tant d'années... [Luka] Mar 18 Jan - 18:54

Soir de pluie peut être… En tout cas soir d’ennuie. Terrible la soirée. Il n’y’avait personne. J’avais cherché Alana … vaguement… Juste un peu. Sans vraiment la trouver. Je n’avais vu personne. Refusée les invitations que l’on m’avait lancée. Soir morose, j’etais seule, un verre de martini et mes quelques copies, attablée dans un bar. Je devenais Alice, c’en était effrayant. Je devenais celle que je m’etais juré de ne jamais être. A croire que la deprime ça n’avait pas que du bon. Alice… ? elle était revenue maintenant…. Pourquoi est ce que je lui en voulais encore ? Parce qu’elle m’avait fait du mal, et qu’elle m’en referait. Parce que je ne voulais plus m’attacher. Parce qu’il y’avait eu elle, et que je tenais le monde entier pour responsable de cette perte qui m’affligeait et dont je ne pouvais parler.

Ah si maman pouvait voir ma vie… C’était de famille n’est ce pas ? Une famille de ratés se complaisant dans l’illusion d’avoir réussi quelque chose… Si ils pouvaient savoir. A cause d’eux, Théo était devenu un assassin… Et moi, j’etais en bonne voix de le devenir aussi. Qu’est ce que dirait ma chere mère si elle savait ma vie ? S’enfuir de la maison était un fait… Vivre chez une excellente sorcière refusant la magie… Partager avec celle ci bien plus que quelques cafés, et puis tomber amoureuse d’une mangemort… Voir sa mort… Flirter avec le mal…. Vouloir se venger. J’etais devenue peut être bien plus sombre que les vieux Van Hayden. Mais la neutralité demeurait… Je ne pouvais plus… prendre partie. Je ne pouvais pas… choisir ? Ah si mère savait ça…. Elle aurait peut être été fière que sa stupide dinde de fille ait fleurté avec le mal… et rien que pour cela je ne pouvais pas tolérer que cela se sache. Personne ne savait pour elle. Personne… Sauf Sidney et Satoru. Il n’y’avait qu’eux…. Théo et Alice peut être. Mais comment leur cacher à elle… Il n’y’avait personne, et ça perdurerait. Ca continuerait à me ronger de l’interieur comme un mauvais démon.

Ce n’etait pas grave, ma vie toute entière était noire, ça ne changerait pas maintenant. Noire de souffrance… Comme mes yeux en ce moment. Il n’y’avait personne que je connaissais dans ce bar , alors je ne faisais pas d’effort pour maintenir mes yeux a leur gris usuel… Il n’y’avait personne alors je n’avais plus besoin d’être plus forte que moi même. Je pouvais être naturelle… Je pouvais me morfondre sur moi même en glissant mes lèvres dans l’amer du martini. Je pouvais me perdre… Je pouvais ne plus être Luka, n’être que Luka… Je suis cryptique peut être. Qui sait ? Qui s’en soucie ? Moi je ne m’en soucie plus. Je pouvais être humaine….

Encore une copie futile… Non, l’histoire de la magie, c’etait pas si mal… Et ça se corrigeait facilement. C’etait un peu de la mythologie au final. Les enchanteresses celebres. Les sorcières. Salem. L’inquisition. Toutes ces choses que l’on apprend aussi du coté moldu de la chose…

Un soupir. C’etait pas si dur. Et puis au fond j’aimais ça. J’étais peut être faite pour enseigner. Je ne savais plus écrire en tout cas. Depuis qu’elle… depuis qu’elle était morte, je n’avais plus rien realisé de mes mains. Je n’etais plus qu’une ombre. L’ombre de la Luka qu’ils avaient tous connu. Alors oui… Ceux qui ne savent pas, Ceux qui ne peuvent pas …enseignent…. C’est ce que l’on dit. C’est probablement pas si faux.

« Bonsoir Elizabeth… je me demandais justement dans quel genre de caniveaux j’allais te ramasser !! Tu as beau être toujours aussi décevante, tu deviens au moins prévisible !! »

Il suffisait d’y penser pour qu’elle réapparaisse…. ? Je n’avais qu’a lever un rien les yeux… mais je ne les levais pas. Elle était la. Ma … génitrice. Je le savais elle était la. Je ressentais ce stupide et degoutant amour maternel qu’elle ressentait à sa sauce… Ironie du soir. Ironie du sort. Je me mordais la lèvre inferieure jusqu'à m’en faire saigner, mais je restais stoïque. Pas un mouvement. Ne rien lui montrer. Ca me réussissais plutôt bien. Et puis je relevais les yeux vers elle. Noirs. Ils étaient noirs. Ce soir je n’arrivais pas à les faire changer de couleur. D’ailleurs je ne voulais pas.

« Les caniveaux ? N’est ce pas la spécialité de la famille dont tu fais partie ? Et puis, il me semble que les dernières fois… Pardon, toutes les fois où l’on m’a ramassé ou que ce soit, ce n’était jamais ta main qui me rassurait, ou tes bras autour de mon corps. »

Si les regards pouvaient tuer , je crois qu’elle serait morte sur le champs. Mais rien ne se produisait… Etait il possible d’haïr quelqu’un d’avantage que je ne la haïssais ?

_________________

I'm looking for a way to calm these voices in my head. With all this mad confusion I don't wanna leave this bed... I'm on the run... I'm on the run again. And I don't know which way is left... And there's no point in not being right... So I'll hold my breath till the morning... Till I see the light.



Froufrou's Adepte : 90 %
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Après tant d'années... [Luka] Mar 18 Jan - 20:55

    Elle se tenait là devant moi, depuis tant d'années elle était là, je l'avais en face de moi et qu'est ce que je pouvais bien lui dire?? Lui dire qu'elle m'avait manqué, en quelque sorte... lui dire que j'étais presque... contente de la revoir?? Non je pouvais pas faire ou dire sa, j'étais bien trop fière pour sa et elle le savait bien parce qu'elle avait le même caractère que moi. Là dessus je ne pouvais pas la renier, si sa avait toujours été aussi chaotique entre nous c'est pour la simple et bonne raison que nous nous ressemblions beaucoup trop. Elle n'avait pas relever les yeux tout de suite vers moi, mais je savais qu'elle m'avait tout de suite reconnue, je l'avais vue marquer un temps d'arrêt et j'avais presque put voire tout les muscles de son corps se tendre au son de ma voix. Elle devait me haïr, moi la femme qui l'avait mise au monde et qui avait voulut la modeler à mon image sans me soucier de ce qu'elle voulait... Bien sur dans un compte de fée sa ne se serait pas passer comme sa, la petite fille aurait été tel une poupée, bien docile, obéissante et aimante envers sa mère, mais faut pas se voiler la face, on est pas dans un compte de fée, et je suis même trop vieille pour y croire encore... ou peut être pas... peut être que dans le fond j'ai besoin d'y croire, besoin de penser qu'un jour ma vie deviendra plus simple et pourquoi pas même digne d'un compte de fée avec un happy end et tout ce qui vas avec?? Je souriais dans un rictus ironique de manière à peine perceptible, j'étais vraiment trop bête, il fallait que je grandisse... mais grandir sa voulait dire abandonner ses rêves et moi je n'étais pas prête pour sa, je ne suis pas du genre à abandonner, ohh non et sa ma fille est une des mieux placer pour le savoir, d'ailleurs sa devait surement être une des raison qui me valait ce regard si noir qui si il avait put me tuer l'aurait fait sur le champs!! Je me contentais de la regarder dans les yeux en souriant légèrement, je ne me sentais pas plus agresser que sa par son regard et son attitude envers moi, savait toujours été comme sa entre nous je n'étais surprise le moins du monde!!

    « Ne joue pas essayé de te montrer plus mauvaise ou vache que moi, tu sais que tu ne m'arrives pas à la cheville sur ce point, mais j'avoue que tu te défend pas mal... encore une qualité que tu as hérité de moi!! »

    Elle pouvait bien essayé de se montrer vexante ou encore méchante envers moi ou envers la famille Van H' je n'en avais que faire, je la connaissais, je savais comment elle fonctionnais et elle savait parfaitement que pour me mettre hors de moi il en fallait bien plus. Mais la suite de sa phrase même si je ne montra rien du tout me blessa un peu... juste un tout petit peu, elle me reprochais clairement de ne jamais avoir été là pour elle!! Avait elle déjà oublier que c'était elle qui était partie, qu'elle avait pris la fuite dans le but justement de mettre le plus de distance entre elle et moi?? Il faut croire qu'elle avait dut l'oublier ou alors le besoin de me reprocher tout les malheurs de son monde étaient toujours aussi intense qu'avant dans son esprit. On dit toujours qu'un enfant blâme toujours ses parents pour les mauvais choix qu'il peut faire et les erreurs, et bien Elizabeth avait toujours était comme sa aussi et tout ce qui n'allait pas dans sa vie était de mon entière faute mais je ne lui en voulait pas... Après tout je pensais la même chose de ma mère et lorsqu'elle était partie je lui avais même hurler dessus en lui reprochant de ne pas m'avoir enseigné correctement comment élever mon enfant, comment réussir à faire ce que je voulais de ma fille!! C'était sa faute... tout comme ce qui n'allait pas dans la vie d'Elizabeth était la mienne, j'avoue qu'en partie il se peut que j'ai réellement une part de culpabilité mais bon, c'est pas si catastrophique quand même... Je la regardais alors toujours dans les yeux ne montrant aucune émotion avec une voix toujours aussi calme alors que je sentais qu'elle n'allait pas tarder à craquer sous le coup de la colère, je répondis alors :

    « Comment aurais-je put te ramasser quelques part alors que tu es partie et que ton but dans la vie à été de mettre le plus de distance entre toi et moi... N'oublie pas sa Elizabeth, c'est toi qui es partie!! »

    Je sentais qu'elle n'allait pas tarder à craquer sous la pression elle tremblait presque de colère et je pouvais la ressentir couler en elle comme un venin. Décidément elle me haïssais vraiment, et tout sa pour un journal brulé quelques engueulades et quelques mots plus haut que d'autres... Quel fille indigne et tout ce qu'il y a de moins reconnaissante envers la personne qui lui a donner la vie et qui a essayé autant que possible de faire d'elle une personne convenable!! Je regardais alors de nouveau autour de moi d'un aire toujours aussi dégouté avant de refixer mon regard dans le siens qui était bien loin de l'impressionné et de me faire peur :

    « Alors c'est sa la vie dont tu as toujours rêver?? Sur ce coup tu ne tiens pas de moi... sa doit être un des gênes défectueux du cotés de de ton père... »

    J'haussais les épaules en attendant qu'elle me réponde de nouveau et en m'attendant un un flot de paroles déplacés... après tout elle avait vécue dans la rue donc sa bonne éducation devait être bien loin derrière elle!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Luka Van H'
    Luk" || Que sais-tu du malheur d'aimer?
 Luk

& then .. ?
Poudlard P. :
241/700  (241/700)
&. :
MessageSujet: Re: Après tant d'années... [Luka] Sam 22 Jan - 13:07

J’avais 15 Ans, je n’etais qu’une gamine perdue. J’avais souffert… J’avais subi des choses qu’une enfant n’aurait jamais du subir. J’avais subi des choses… Que je ne pouvais pas dire… ? Il n’y’avait pas eu de sévices physiques bien sur… Oh non, je n’avais jamais été… Enfin vous voyez. Mais j’avais mis ma main au feu… Façon de parler n’est ce pas ? et puis le pire… avait été mental. Qu’est ce qu’une gamine devait endurer quand elle ne correspondait pas aux critères de ses parents ? J’avais subi leurs soirées d’orgies, j’avais subi ce qu’ils faisaient a ces pauvres nés moldus… J’avais été témoins de scènes de violences qu’une gamine n’aurait jamais du voir. J’avais vu des choses… dans les placards, dans les chambres. Les amis de mes parents.. Mes parents. J’avais connu l’enfer. J’avais connu la haine… et être empathe n’avait vraiment rien aidé. Être empathe n’avait rien aidé… Du tout. Parce que … Parce que ce qu’ils faisaient subir aux autres… ce qu’ils faisaient subir aux jeunes filles, je le ressentais. Je ressentais la souffrance, je ressentais la douleur, mais je ressentais aussi leur sordide jouissance. Ca avait été horrible..Ca avait été mauvais. Et je ne comprenais pas toujours tout. Parce qu’a l’epoque je ne savais pas. Je ne savais pas l’empathie. Je ne savais pas ces choses la. Je n’etais qu’une enfant.

Certains … ceux qui connaissent mon histoire… Une seule… Alice en fait… Elle… Elle m’a posé la question un jour… Comment ça se faisait que moi, j’en étais sortie… normale ? La réponse était simple. Je n’etais pas normale… Alors pourquoi est ce que je n’etais pas devenu comme eux… ? C’était la clé de ma neutralité… ? Quand j’etais petite je m’etais renfermée dans ma chambre, dans la bibliothèque. Et j’avais gardé l’esprit rêveur, j’avais gardé l’espoir… J’avais gardé mes pieds avec la réalité. Pour ne jamais devenir comme eux. Parce que tout… était mieux que ça. Meme ce que j’avais vécu après. Meme les années de souffrance… ? Qu’importait. J’etais restée neutre. Plus ou moins. Jamais je ne cautionnerais des massacres quelconque. J’evitais la violence tant que faire se pouvait. Et je ressentais quelque chose que je jugeais mes parents incapables de ressentir, je ressentais l’amour. L’affection. L’amitié.
Manque de chance pour moi j’avais ressenti ça pour une folle alcoolique qui remplaçait l’image de la mère ou de la sœur, et puis plus tard pour ….

Qu’importait. Le flot de mes pensées devait cesser maintenant. J’avais un poisson plus gros que mes remords à chasser je crois… ? A pecher. Je n’en sais rien. C’etait… Ma Mere. Non. C’etait Madame Van Hayden, la femme qui m’avait mis au monde et qui m’avait offert une enfance sans enfance. Je n’avais pas été une poupée. Je n’en serais jamais une.

Elle tentait quoi en fait … ? Qu’est ce qu’elle faisait ici ? Qu’est ce que la mère prodige … ? L’héroine de toute une famille, faisait si loin de son pays ? Si loin de sa patrie … ? Ca ne devait pas être si dur à deviner… Lecher les bottes du seigneur des ténèbres avait toujours été sa spécialité. Et moi.. ? J’etais énervée. Mais je tentais de le garder au fond de moi. Un des dons de l’empathie… canaliser mes émotions… canaliser celles des autres aussi. Mais surtout je restais calme. Tout passait par mes yeux. Le noir de la haine et de la colère… Oui, tout était noir en moi. Mes yeux étaient noir et bien sur, elle ne devait pas comprendre. Elle n’avait jamais su que j’etais empathe, elle n’avait jamais su que mes yeux changeaient de couleur. Elle n’avait jamais su… Toutes ces choses sur moi. D’ailleurs que connaissait elle de moi ?

Moi qui était partie… ? Voyons elle avait vécu l’histoire pourtant non.. ? J’avais fuis… parce que je refusais de devenir comme eux. J’avais fuis parce qu’elle voulait me marier. J’avais fuis pour des tas de raisons qu’elle ne pouvait pas comprendre.

« Tu ne sais rien de tout cela. »

Machinalement je réajustais mes lunettes sur mes yeux qui ne s’adouçissaient pas. Je ne l’aimais pas. Je n’avais jamais rien ressenti pour elle.. Et au fond, c’etait la colère qui restait la plus forte… Mais… meme la colère je la laissais filer petit à petit. C’etait une grande lassitude en ce moment qui s’emparait de mon être. J’aurais croisé ma mère 3 Ans auparavant, je l’aurais tuée sans reflechir. Mais maintenant, j’etais face a une folle… ? Face a une femme qui avait perdu sa fille et ses illusions. Elle ne savait pas qui j’etais. Elle ne savait pas ce que j’etais …. ? Et moi, je ne voulais pas savoir ce qu’elle était devenue.

Ce que j’etais devenue… ? Ce que j’aimais. C’était ma vie ça… Je tirais un peu plus les quelques copies déjà corrigées vers moi… C’était mon boulot… C’était mon boulot au final ?

« Je ne pense pas tenir grand chose de toi. A part ces quelques petites choses. »

Un geste assez bref, je me retournais et baissais le haut de ma chemise pour qu’elle voit quelques marques sur mon dos. Ce n’etait pas elle qui m’avait infligée cela je crois. C’était peut être un de ses amis. Un de ses compagnons de décadence. Parce que j’avais refusé de participer a leurs jeux malsains qui consistaient à humilier des êtres humains. Ca avait fait mal. Mais la douleur partait… Au contraire des cicatrices….

« Que faites vous ici, Madame Van Hayden ? »

Je ne l’appelerais jamais mère…. ?



_________________

I'm looking for a way to calm these voices in my head. With all this mad confusion I don't wanna leave this bed... I'm on the run... I'm on the run again. And I don't know which way is left... And there's no point in not being right... So I'll hold my breath till the morning... Till I see the light.



Froufrou's Adepte : 90 %
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Après tant d'années... [Luka] Jeu 27 Jan - 10:23

    Elle ne m’aimait pas, en fait elle n’avait jamais fais le moindre effort pour me comprendre et pour me faire plaisir, et dire que certaines personnes que je connais ont des enfants qui seraient tous prêt à tout pour faire plaisir et rendre fière leurs parents… elle non, elle n’avait jamais été reconnaissante de rien et surtout n’avais jamais fait le moindre effort pour moi, alors pourquoi j’en aurais fait ?? Oui j’ai essayé de faire d’elle une vrai Van Hayden, je voulais qu’elle soit comme moi, que nous soyons proche et en quelque sorte relier mais sa n’avait pas marche, Elizabeth n’était pas comme moi elle ne l’avait jamais été, au final je ne savais pas trop comme qui elle était mais elle n’avait absolument rien d’une Van Hayden, en revanche elle tenait beaucoup des Falkstög… oui elle me ressemblais plus que jamais la seule différence entre elle et moi c’est que moi j’étais fière de ce que j’étais, j’avais toujours voulut être comme ma mère et suivre l’exemple de ma famille, j’avais été une fille généreuse envers mes parents mais aussi reconnaissante j’avais fait tout ce qu’il fallait pour en arriver ou j’étais à présent !! Si j’avais décider comme elle de ne pas suivre cette voix il est probable que j’aurais finis de la même manière mais ce n’est pas le cas, et heureusement quand je vois le genre d’endroit dans lequel elle traîne et le genre de chose qu’elle fait… quel personne saine d’esprit voudrait passer ses journée à corriger la bêtise humaine et enfantine qu’il peur y avoir dans les écoles de nos jours !! Non je ne l’avais pas élever comme sa, avant qu’elle ne prenne la fuite, jamais Elizabeth n’avait fréquenté d’école et jamais elle ne s’était mêlé aux autres enfants si pitoyable… J’avais eu tellement de plan pour elle, tellement d’idée pour son avenir mais au lieu de sa nous nous retrouvions après tant d’années dans ce sordide endroit qui osait s’appeler un bar et elle me regardait avec des yeux noirs… d’ailleurs dans mon souvenir ces yeux n’étaient ils pas aussi gris que les miens ?? J’aurais juré… Enfin peut importe pour l’heure ceci et secondaire je n’étais pas là pour faire une liste de ce qui avait changer chez elle, car il y avait trop de choses au final. Elle me tenait tête comme jamais elle ne l’avait fait auparavant elle me regardait comme si j’étais un monstre et je suis sur que si elle en avait été un temps soit peu capable elle m’aurait tué sur place… oui voila ce qui pourrait au final la ramener dans le droit chemin, faire d’elle une vrai Van Hayden, un meurtre et rien de tel que de tuer la femme qu’on hait le plus au monde et qui selon elle lui a gâcher son enfance !! Comme si j’étais responsable, si elle avait fait ce qui lui était demandé, si elle avait participer, si elle s’était montrer aussi cruelle et sadique et digne d’une Van Hayden, sa n’aurait jamais été jusque là et elle n’aurait pas eu à subir ce qu’elle avait subit, je le savais car j’avais connue sa aussi. Non, bien sur pour elle, à ses yeux je ne pouvais pas savoir, j’étais celle qui était responsable de tout et je ne comprenais jamais rien, ce qu’elle avait toujours ignorer c’est que je l’a comprenais bien plus qu’elle ne le pensait !!

    Je ne relevais pas, je me contentais de sourire vaguement en continuant de la regarder faire, elle remontait ses lunettes en tirant les copies vers elle, de quoi avait elle peur ?? Que je les lui brûle ?? Non sa c’était du passé, je savais bien que c’était ce geste qui l’avait fait fuir, celui là plus que des autres du moins, son foutue journal intime, si j’avais sur un jour que je lui apprenais à écrire pour qu’elle écrive ses bêtises de rêveuse hors norme dans un torchon je me serais abstenue quitte à en faire une illettré !! Mais au final si ses rêves étaient différents des miens il y avait encore une chose que nous avions en commun, même après tout sa nous étions toujours des rêveuses invétéré et rien ne pouvaient nous faire perdre nos rêves, certes je rêvais de famille, de bonheur et de gloire et elle de liberté et de je ne sais trop quoi, le niveau était pas le même mais nous étions tout de même similaire sur ce point !! Pour elle bien entendu elle ne pensait pas tenir tant de chose de moi et mon sourire s’était élargi alors que je répondais :


    « Tu crois sa ?? A ton avis, d’où tiens tu ce cotés si rêveurs et libre ?? D’où te viens cette détermination, ce caractère qui te pousse à me haïr et à me regarder avec ces yeux là ?? D’ailleurs dans mon souvenir tes yeux étaient gris, comme les miens… » Je marquais un temps de pause, nous avions tellement plus encore en commun mais pour l’instant c’était suffisant je voulais lui ouvrir les yeux sans la brusquer de trop. Je continuais alors : « Tu auras beau nié l’évidence, m’appeler par mon nom au lieu de maman, changer la couleur de tes yeux et tout ce que voudra, mais tu resteras à jamais ma fille, et comme tel dis toi bien que tu me ressemble énormément et que rien de ce que tu ferras ne changera sa !! »

    Je m’étais pencher sur la table vers elle en baissant d’un ton, les gens dans ce « bar » n’avait pas besoin d’entendre de quoi nous parlions, mais je la fixais toujours dans les yeux en souriant. Elle n’allait pas apprécier je le savais parce que moi à sa place je n’aurais sûrement pas apprécier même si k’avoue que j’avais beaucoup de mal à me mettre à sa place au final !! Je me remettais dans mon siège de manière droite en continuant de la fixer encore et toujours alors qu’elle me demandait ce que je faisais là ?? Est-ce que sa l’intéressais vraiment ?? J’avais un doute là-dessus, elle se foutait de tout, même de ce qu’il pouvait se passer pour elle si sa avait été un autre membre de la famille qui lui était tomber dessus !! J’haussais les épaules avant de répondre de nouveau :

    « Ohh tu sais ce que s’est, la guerre… le Seigneur des Ténèbres… la famille… » Mon sourire s’effaça un peu alors que je parlais de la famille avant de reprendre en baissant de nouveau le ton : « La famille m’a désigné pour venir les représenter auprès du Seigneur, mais je suis pas dupe je sais que la seule raison qui les a poussé a faire sa c’est toi !! Maintenant que le Seigneur est de nouveau au pouvoir ils craignent qu’il n’apprenne ton existence et ta trahison envers les tiens… » Je ne la menaçais pas, non je la mettais juste en garde !! « J’ai pour ordre de te raisonné et si je n’y parviens pas, ils m’ont demander de t’éliminé, ce que je ne pourrais pas faire, même si toi tu rêve de me tuer, pour ma part j’ai plus d’ambition que sa, j’en ai toujours eu beaucoup plus en ce qui te concerne, mais dis toi bien que si un autre membre de la famille te tombe dessus il ne sera pas aussi clément que moi !! »

    Je m’étais relever de la table, cette conversation touchait à son but, je lui avais dit ce que j’étais venue lui dire et je ne doutais pas une seconde que nos chemins se recroiseraient dans peu de temps. Je lui lançais alors un nouveau regard accompagner d’un sourire en disant :

    « T’es choix influent sur chacun de nous Elizabeth, et surtout sur moi, tu trouves que je suis égoïste, c’est ton choix, mais en partant et en trahissant ta famille, et en faisant ce que tu fais aujourd’hui, en prenant des décision qui nous impliques tous et qui nous font risquer notre vie à chaque seconde pour te couvrir, demande toi qui de nous deux est la plus égoïste !! » Je lui lançais un dernier regard avant de tourné les talons et me diriger vers la sortis sans même accorder un regard aux autres personnes présentes non sans avoir lancé avant : « On se reverra très bientôt Elizabeth !! »


A moins que tu ne veuilles me courire après pour me foutre sur la tronche sa devrais être finis pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Luka Van H'
    Luk" || Que sais-tu du malheur d'aimer?
 Luk

& then .. ?
Poudlard P. :
241/700  (241/700)
&. :
MessageSujet: Re: Après tant d'années... [Luka] Ven 28 Jan - 18:18

La vie n’avait jamais été facile au final. J’avais eu beau fuir, je n’en avais pas été plus heureuse. Peut être que si, un peu quand même… J’avais gouté le bonheur du bout des doigts. J’avais gouté l’amour aussi… Loin des murs du manoir. J’avais gouté à la drogue, à l’extase totale. Et j’avais fais l’amour avec des femmes sans noms sur le siege arriere de ma mustang hors de prix. Je n’avais plus vraiment grand chose de la petite fille aristocrate. La gamine à maman qu’elle aurait aimé que je sois. Qu’ils auraient tous aimé que je sois. Heureusement qu’il y’avait eu Théo dans la famille… C’etait un peu moins… pourri. Mais paradoxalement je lui en voulais d’exister, car c’était a cause d’elle que je n’avais pas vraiment pu couper les ponts avec les Van Hayden. Cette famille biaisée à la racine. La tare originelle. La consanguinité. Nous étions tous un peu taré, c’etait peut être pour ça. Je m’en fichais. Ils n’etaient plus ma famille. Et Mere aurait beau dire tout ce qu’elle voulait, je ne lui ressemblais pas. Je ne leur ressemblais pas. Ils auraient beau se mettre des oeilleres pour voir uniquement ce qu’ils voulaient, je ne serais pas Elizabeth Van Hayden, dernière du nom, fille unique de la tribu… Si l’on peut dire, portant le futur à bout de bras. Je ne serais pas leur espoir, ou leur mascotte. Non. Au contraire, le nom des Van Hayden s’eteindrait avant moi. Je m’appellais Van H. Juste Van H’, et mon H pouvait bien être Hayden, comme il pouvait être Hudson. Après tout. J’aurais très bien pu prendre le nom d’Alice pour la remercier d’avoir été ma mère, ma sœur, et mon amante. D’avoir été mon ange, et de m’avoir montré que le monde était mauvais… Tiens… Si Alice savait d’ailleurs… Que j’ai revu ma mère. Que dirait elle… ? Peut être qu’elle l’aurait tuée pour moi. Je devrais peut être lui dire. Non… Non c’etait hors de question. Ni elle, ni Théo. Car si quelqu’un devait avoir le sang d’Agnetha Van Hayden sur les mains c’était bien moi. Moi et personne d’autre. Parce que j’etais celle qu’elle avait fait le plus souffrir.

Je soupirais un peu. Ramassant mes copies. Je ne voulais pas les laisser devant elle… J’etais une je m’en foutiste pure et dure, mais la il s’agissait de mon travail. Et je n’avais pas envie qu’elle sache, quelle matière j’enseignais, ni qu’elle fasse quelque chose contre les copies en questions. Aussi stupides soient ils, les eleves de Poudlard n’y étaient pour rien dans cette rixe la.

Elle parlait. Elle essayait de me convaincre que je lui ressemblais. Mais je savais moi, que je ne lui ressemblais pas. Parce qu’elle était fondamentalement mauvaise. Et que fondamentalement j’etais neutre… Alors je n’ecoutais pas, je relevais a peine le regard intéressée quand elle parlait de mes yeux. Oui, ils ne ressemblaient plus aux siens. C’etait la seule chose de bien qu’elle m’ait offerte ses yeux… Le gris comme elle. Pour un peu. J’aurais souris. Je me mordais la lèvre inferieure jusqu’au sang à la place, et quand l’amer métallique du sang, toucha mon palais, je parlais enfin ,d’une voix toujours très basse et très posée. « Dans ton souvenir je suis encore une enfant de 15 Ans, à qui tu veux montrer le bon chemin… Beaucoup de choses se sont passées, et beaucoup de choses ont changées. Je ne suis pas celle que tu croyais. » J’esquissais un léger soupir et je regardais autour de nous. Nous parlions à voix basse. Pour ne pas être entendues.

« Je ne te ressemble pas. »

Non, j’etais loin de lui ressembler. Je ne serais jamais elle. Je ne serais jamais leur enfant, je ne serais jamais leur héritière. Je voulais bien l’argent… Mais je ne voulais pas le reste. Non, en fait je ne voulais meme pas leur argent, j’avais gagné le mien à la faveur de mes poignets. A la gloire de quelques écrits. J’etais devenue ce que je voulais devenir. C’etait largement suffisant. Et pourquoi est ce qu’elle était ici déjà… ? La guerre… Le seigneur des ténèbres… Je regardais la table pendant qu’elle continuait de me parler. Ma trahison, rien que ça fut de trop en fait. Et j’eclatais d’un rire franc, m’attirant les regards couroucés des gens autour de moi. Je haussais un peu le temps.

« C’est bon, on a encore le droit de rire non… ? retournez a vos pitoyables vies. » Je grimaçais un peu, et je me replongeais dans la conversation… Avec ma chere mère. Ma pathétique mère… Ca avait été plus fort que moi. Le rire. Si elle savait… ? Si elle savait ce qu’il en était. Si elle savait que j’avais plus de lien avec les mangemorts que toute la famille réunie. Et si elle savait ce que je pensais d’eux, et ceux qu’ils pensaient de moi.

« Tu parle de la trahison que j’effectue … ? Mais que sais tu de ma vie ? Sais tu avec qui je traine ? Sais tu… Aussi qui j’aime ? »

Je ne l’aimais pas elle en tout cas.

Et puis ce fut le bouquet. Me prévenir. Me mettre en garde… Et enfin. Me traiter d’egoiste. Je ne souriais meme plus. Mes yeux changeaient de couleur dans tous les sens. Parce que je m’ennervais toute seule je crois… ?

« Et je ne suis pas égoïste… Je n’ai meme pas le meme nom que vous. »

Et je la regardais se lever… C’etait plus fort que moi au final. Alors qu’elle était prés de la porte, je me levais, laissais des billets sur la table, attrapais sac et pochette et je la dépassais.

« Au fait maman, où étais tu quand Théo m’apprenait ce que c’etait d’aimer dans les draps de soie du manoir Van Hayden ? Et où étais tu quand je goutais à l’amour dans les bras d’une femme que j’ai vu se faire tuer ? »

Je souriais maintenant, et je sortais, me perdre dans la nuit moi aussi… Moi… ? J’etais juste un peu provocatrice.






( Fini ? )

_________________

I'm looking for a way to calm these voices in my head. With all this mad confusion I don't wanna leave this bed... I'm on the run... I'm on the run again. And I don't know which way is left... And there's no point in not being right... So I'll hold my breath till the morning... Till I see the light.



Froufrou's Adepte : 90 %
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Après tant d'années... [Luka]

Revenir en haut Aller en bas

Après tant d'années... [Luka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Praetoria Noctis :: .::Hors Poudlard::. :: && Pré au lard :: #. Les Trois Balais-