Praetoria Noctis


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Sara - fini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Sara - fini Mar 25 Jan - 23:20

» Me, Myself & I.




    &&



    &&


    « (c).»
    Nom « Van Shefield »
    Prénom « Sarah. On dit Sara. »
    Date & lieu de Naissance « 11. 12. Dans le port d'Amsterdam. »
    Age -- Reel & Physique « 25 ans. »
    __________
    Groupe « Autres ? »
    Profession dans le Groupe « Bah... »
    Ancienne Ecole « Durmstrang. »
    Ancienne Maison -- Si Poudlard « .. »
    __________
    Famille -- Généalogie abrégée « Sans famille. »
    Statut Marital « Occupée. »
    Orientation sexuelle « Ca ne vous regarde pas. »
    __________
    Orientation « Neutre mais je suis gentille. »
    Patronus « Perroquet. »
    Animal de Compagnie « Aucun. »
    Composition de la baguette « NC. »


    » Votre Histoire .


    « Dans le port d'Amsterdam. Y a des marins qui chantent. Les rêves qui les hantent. Au large d'Amsterdam. Dans le port d'Amsterdam. Y a des marins qui dorment. Comme des oriflammes. Le long des berges mornes. Dans le port d'Amsterdam. Y a des marins qui meurent. Pleins de bière et de drames. Aux premières lueurs. Mais dans le port d'Amsterdam. Y a des marins qui naissent. Dans la chaleur épaisse. Des langueurs océanes.
    Dans le port d'Amsterdam. Y a des marins qui mangent. Sur des nappes trop blanches. Des poissons ruisselants. Ils vous montrent des dents. A croquer la fortune. A décroisser la lune. A bouffer des haubans. Et ça sent la morue. Jusque dans le coeur des frites. Que leurs grosses mains invitent. A revenir en plus. Puis se lèvent en riant. Dans un bruit de tempête. Referment leur braguette. Et sortent en rotant.
    Dans le port d'Amsterdam. Y a des marins qui dansent. En se frottant la panse. Sur la panse des femmes. Et ils tournent et ils dansent. Comme des soleils crachés. Dans le son déchiré. D'un accordéon rance. Ils se tordent le cou. Pour mieux s'entendre rire. Jusqu'à ce que tout à coup. L'accordéon expire. Alors le geste grave. Alors le regard fier. Ils ramènent leur batave. Jusqu'en pleine lumière.
    Dans le port d'Amsterdam. Y a des marins qui boivent. Et qui boivent et reboivent. Et qui reboivent encore. Ils boivent à la santé. Des putains d'Amsterdam. De Hambourg ou d'ailleurs. Enfin ils boivent aux dames. Qui leur donnent leur joli corps. Qui leur donnent leur vertu. Pour une pièce en or. Et quand ils ont bien bu. Se plantent le nez au ciel. Se mouchent dans les étoiles. Et ils pissent comme je pleure. Sur les femmes infidèles.
    Dans le port d'Amsterdam.


    Je m'appelle Sara Van Shefield. Et à seize ans déjà, ma vie avait dérapé. J'en venais à me dire, à seize ans, j'ai déjà tout vécu. Je n'ai plus rien à vivre du bonheur. Et à chaque larme que je versais, le sang les suivait. Mais je restais là. Une clope entre les mains, exsangue et malade, revolver au poing. Je voulais encore peindre. Mais je voulais savoir si c'était vrai. A croire qu'une parfaite érudition commence par le verbe "mourir" et "souffrir". Et hair. J'avais apprit à manier les lames de rasoirs avec autant de dextérité que je ne maniais les plumes de mes pinceaux. Aimer dites vous ?

    Je ne pensais pas en etre capable.

    Et pourtant... ?

    Ich seh dich weinen. Und keiner wischt die Tränen weg.
    Ich hör dich schreien. Weil die Stille dich erstickt. Ich fühl dein Herz. Es ist einsam so wie du. Lass dich fallen. Mach die Augen zu.
    Hey...
    Die Welt hält für dich an.
    Hey...
    Hier in meinem Arm. Für immer jetzt. Wenn du suchst. Und dich selbst dabei verlierst. Dann find ich dich. Und hol dich zu mir. Hey...
    Die Welt hält für dich an. Hey...
    Hier in meinem Arm. Für einen Tag. Für eine Nacht. Für einen Moment. In dem du lachst. Wir durchbrechen die Zeit. Gegen jedes Gesetz. Für immer du und Ich. Für immer jetzt. Wir setzen unsere Scherben zusammen. Wir sind eins wie Yin und Yang. Fühlst du mich. Wenn du atmest? Fühlst du mich. Wenn niemand da ist?
    Fühlst du mich. Wenn du atmest?. Fühlst du mich. Hier in meinem Arm?. Für einen Tag. Für eine Nacht. Für einen Moment. In dem du lachst. Wir durchbrechen die Zeit. Gegen jedes Gesetz. Für immer du und Ich. Für immer jetzt...


    Aimer c'est le mal. Aimer c'est cette chose abstraite, ce fléau ravageur, la puissance nucléaire des bombardements d'Hiroshima et de Nagasaki réunis. Aimer c'est cette chose qu'on ne devrait jamais apprendre à faire... J'étais jadis l'archétype de la perversité et de la luxure. Moi je ne connaissais rien à l'amour. Si vous saviez... Des sept pêchés capitaux, je les incarnais presque tous... Mais était-ce un crime de posséder la beauté du diable et les cornes de Satan ? J'étais femme. Et pour une femme, etre forte, je pensais ça impossible... Le terme est encore bien trop haut pour moi. Fille errante, ramassant les chiens puceaux et pervers qui trainaient dans la nuit. Ceux dont le ciel et les femmes n'avaient pas voulu. Ils me les envoyaient. Ils m'envoyaient leurs pourritures., que j'étais chargée de distraire. Non... Quand je disais "luxure" ce n'était pas le bon mot..

    Après tout, je n'avais pas d'attaches. J'étais libre. Comme l'air. Un... vague futur fiancé épris de désir pour moi... J'avais d'avantage l'impression, qu'il aimait mon corps avant mon coeur... Qu'importait. Je n'aimais personne... Je m'étais bien vengée. Je lui avais été infidèle avant meme de l'avoir mené jusqu'à l'autel... Je ne savais aimer que charnellement. Oupas... ? Moi, petite catin, libertine et pourtant si fragile, j'étais loin d'imaginer qu'un océan de passion déferlerait dans mes veines quelques années plus tard, causant ma déraison...

    Puis, il est arrivé. Dans ma vie. Comme le crash d'un avion, totalement inattendu. Jeune androgyne à la poitrine meurtrie et au regard éteint. Moi je tentais d'amalgamer des mots dans ma tete, comme pour les lui tresser, des mots qui ne voulaient strictement rien dire s'ils étaient mal prononcés. Dans ses yeux si profonds, j'aurais voulu me jeter à mourir. Etait-ce parce que j'étais désespérée... ? Il avait certainement autre chose à faire... De plus... gay... que de s'occuper de la femme libérée, au bord du suicide et névrosée que j'étais.

    * * *

    Les gifles s'abattaient sur moi, me brulant la joue, il me ruait de coups, abusait sans cesse de mes vertus. Vertus que je n'avais déjà plus d'ailleurs... Un soir... Une nuit, dans une sombre ruelle londonnienne, il me frappa. je ne sentais plus que ses poings comme des poignards, le mur glacé heurter ma tete. Il m'aurait tuée si...
    Puis il est arrivé. Eden. Il m'a sauvée... Mon proxénète était devenu... fou. Cela dit... Je crois que je le suis un peu aussi... Qu'importe.. ? Depuis... Je l'aime. Je n'aime que lui. A perdre la raison et à n'avoir que lui d'horizon.
    Je resterai toujours auprès de lui, lui vouant une reconnaissance mêlée d'adoration supreme et éternels. & je l'aime. Comme il est interdit d'aimer. Je l'aime. Comme personne n'aura jamais osé l'aimer... »

    » Vous, plus en détail... .


    « Ha...
    Sara c'est... Un ange déchu. Elle aime, sans savoir aimer. Elle vit, sans avoir jamais apprit. Elle ne fait rien comme tout le monde. & ça lui plait. Marginale, hérétique et paienne. Ca lui plait... De choquer la société, elle déteste les codes, les lois et les filles à papa bien coiffées et propres sur elles. Ces filles de bonne famille... Elle qui avait connu la froideur de la rue, la noirceur de la nuit et l'humiliation extreme. Oui... Vous savez... Elle... dû subir des années durant des regards et des paroles obscènes, tandis que des mains perverses se baladaient sous ses vetements. Si... Elle... A été malheureuse beaucoup trop tot. Elle n'arrivait plus à croire en rien.

      Jusqu'à ce qu'il arrive.


    Entêtée et dépressive, elle a toujours été d'un naturel solitaire. A seize ans, elle fugua. Elle fuit sa famille, qu'elle jugeait néfaste. Elle se retrouve vite seule. Et... ça l'a fait grandir... Vivant de son corps et de sa faible magie. Mais elle ne se vantait pas d'etre sorcière. Elle essayait de se servir de sa baguette le moins souvent possible.

    Physiquement... ? Elle... Est plutot belle. Jolie meme. Ravissante, charmeuse et enivrante... Peut etre... Selon les gouts. Mais elle avait quelque chose qui attirait les regards, ce qui ne l'arrangeait pas toujours cela dit... Des cheveux longs, bruns, elle est passée par tous les genres de coiffure. Ses... activités nocturnes et ses vagabondages l'en obligeaient pratiquement.. Une fine silhouette elancée, mince et frêle, elle arbora tous les styles, passant du gothique à celui de femme fatale. Mais... Elle n'était qu'une adolescente au départ n'est-ce pas..? Voilà maintenant quelques années qu'Eden a arraché Sara du monde de la prostitution pour lui offrir un amour éternel. »


    » & Behind the Silverscreen.



    Pseudo « FD' »
    Age -- Reel & Physique « 10 et quelque. »
    Niveau de RP « Mauvais dit-on. »
    Presence sur le Forum « 4/7. »
    Comment nous avez vous connu ? « . »
    Avez vous bien lu le reglement? « Sucettes. »
    Votre Personnage d'HP Preferé? « Aucun. »


    Dernière édition par Sara Van Shefield le Mar 25 Jan - 23:41, édité 2 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    avatar

    Eden J. Ezekïel
      Eden La Perfection au f... masculin.
    Eden La Perfection au f... masculin.
    MessageSujet: Re: Sara - fini Mar 25 Jan - 23:37


    « Bonjour à toi ! Te voila dés à present validé. Au nom de l'ensemble du Staff je te souhaite la bienvenue chez nous.
    D'ici quelques heures ta fiche sera deplacée dans une partie verouillée pour faire cesser le flood. N'oublie pas d'indiquer le lien de celle ci dans la partie adaptée du profil.

    & Maintenant... Pour Bien commencer

    ▬ Pense à venir nous donner le nom de la personne sur ton avatar « ici »
    ▬ Consulte les Demandes de RP « ici »
    ▬ Crée ta fiche de Lien « ici »
    ▬ & Viens nous entretenir de tes pouvoirs « ici »

    Enfin n'oublie pas le Flood et la Chat box pour faire connaissance avec nous.


    Sara *tend les bras*
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    MessageSujet: Re: Sara - fini Mar 25 Jan - 23:40

    Merci.

    *court dans les bras*
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur

    Contenu sponsorisé
    MessageSujet: Re: Sara - fini

    Revenir en haut Aller en bas

    Sara - fini

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
    Page 1 sur 1
    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Praetoria Noctis :: .::Administration::. :: && Registre :: #. Autres-